Page 1  sur  5

Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 28 mars 2019 20:56
par Paradyze
Bonjour, j'aimerais savoir s'il était envisageable d'aller à Ginette en étant deuxième de classe (à titre indicatif, classe notée "excellente" sur parcoursup, meilleure classe du troisième lycée de France). A priori, les appréciations des profs sont très bonnes, je suis premier en maths/maths spé mais "seulement" troisième en physique. N'est-ce pas disqualifiant d'office ?
Merci d'avance

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 28 mars 2019 20:58
par JeanN
non, ce n'est pas disqualifiant d'office.

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 28 mars 2019 21:07
par Paradyze
Ok merci beaucoup de votre réponse, ça me rassure un peu !

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 29 mars 2019 07:00
par Landstockman
Je connais quelqu'un rentré à Ginette en étant deuxième en maths/physique et 3eme en SVT (le lycée était d'un bon niveau mais sans plus)
Il avait eu des très bonnes notes aux épreuves anticipées et avait de très bons classements dans les autres matières toutefois

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 29 mars 2019 10:24
par grenadine
C'est vrai. Tout comme on peut être premier partout et être refusé.

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 29 mars 2019 14:09
par ybc
Bonjour

Dans les prépas comme Ginette,LLG , H4 il vaut mieux vérifier les facilités . Obtenez vous les résultats actuels avec peu ou beaucoup de travail ? Aimez vous les sujets difficiles en maths ou physiques ? Vous les solutionnez vite sans peine ou non ?
En terminale il est possible d'obtenir un bon rang avec un travail intense .Il est préférable afin de ne pas souffrir en prépa de vérifier les facilités . Car après quand s'ajoutera le travail intense pour tous , ceux qui ont des facilités larguent ceux qui en ont moins

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 29 mars 2019 15:03
par grenadine
Il est possible pour l'élève de savoir s'il en a sous le pied en étant un peu objectif, pour le recruteur c'est beaucoup moins évident.

Certains travaillent beaucoup au lycée et travailleront moins de matières et bien plus intensément encore en prépa. De vraies "machines de guerre". D'autres sont au taquet.
Ceux qui ne font pas grand chose se mettent parfois au travail, parfois non.

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 29 mars 2019 15:53
par Saint Germain
ybc a écrit :
29 mars 2019 14:09
Bonjour

Dans les prépas comme Ginette,LLG , H4 il vaut mieux vérifier les facilités . Obtenez vous les résultats actuels avec peu ou beaucoup de travail ? Aimez vous les sujets difficiles en maths ou physiques ? Vous les solutionnez vite sans peine ou non ?
En terminale il est possible d'obtenir un bon rang avec un travail intense .Il est préférable afin de ne pas souffrir en prépa de vérifier les facilités . Car après quand s'ajoutera le travail intense pour tous , ceux qui ont des facilités larguent ceux qui en ont moins
Arrêtons ce cliché une fois pour toutes. Des élèves bosseurs en terminale peuvent aussi rester bosseurs et réussir. Des élèves non bosseurs en Terminale peuvent avoir de réelles difficultés à se mettre au travail en prépa et éprouver ainsi des difficultés dans leur apprentissage devant la très quantité de connaissances à assimiler. Etc etc... Il y une palette variée de profils d'étudiants dans la réussite comme dans l'échec en prépa.

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 29 mars 2019 19:23
par Laut
Il me semble que pour Ginette la lettre de motivation compte énormément, donc je pense qu'avec un simple classement on peut dire ni oui ni non (sauf évidemment pour un très mauvais classement !).

Re: Aller à Ginette en étant deuxième de classe ?

Posté : 29 mars 2019 20:57
par father
grenadine a écrit :
29 mars 2019 15:03
Il est possible pour l'élève de savoir s'il en a sous le pied en étant un peu objectif, pour le recruteur c'est beaucoup moins évident.

Certains travaillent beaucoup au lycée et travailleront moins de matières et bien plus intensément encore en prépa. De vraies "machines de guerre". D'autres sont au taquet.
Ceux qui ne font pas grand chose se mettent parfois au travail, parfois non.
Excellente synthèse !