Michelet : description de l'algo local PS en PCSI

Pour les questions sur l'inscription informatique ou sur une inscription hors procédure.
YS1

Messages : 10

Enregistré le : 06 févr. 2005 11:50

Classe : MPSI, PCSI, MP*, PC*

Re: Michelet : description de l'algo local PS en PCSI

Message par YS1 » 01 juin 2021 21:51

Teteenlair a écrit :
01 juin 2021 16:29
Mais elles ne le rendent pas public, et je ne pense pas que ce soit un oubli.
Beaucoup de prépas utilisent des formules dans un tableur pour faire leur prétraitement : ce n'est pas quelque chose qui s'exporte directement pour construire un rapport, dont la rédaction prend donc du temps.

Toutes les prépas ont des documents de travail pour caler leurs critères de pré-traitement et d'évaluation manuelle, ne serait-ce que pour harmoniser. Mais ce ne sont pas toujours des documents publiables : ça peut être les notes partagées d'une séance de visioconférence, une litanie de mails successifs, un fichier texte en style télégraphique, etc.

Le document de Michelet n'est d'ailleurs pas très éloigné de cela, mais franchement : en tant que public, qu'est-ce que vous en retirez ?
barb333 a écrit :
20 févr. 2021 05:15
C'est super intéressant de voir cette méthode de calcul.

On peut supposer que toutes les prépas ont à peu près la même méthode et donc plus ou moins savoir si on sera classé

Vraiment chouette de leur part d'avoir dévoilé une partie du secret
Pour moi ce genre de réaction est vraiment l'argument central qui plaide contre une publication des moulinettes de prétraitement : c'est donner des informations qui vont être interprétées de travers, au détriment du public. D'abord ce qui sera publié ne sera toujours que le prétraitement, jamais le résultat de l'évaluation individuelle qui peut tout changer (réintégrer un dossier a priori rejeté, rejeter un dossier préclassé, changer de 50 ou 100 places le classement dans les deux sens).

En outre ces rapports portent sur le classement terminé et ce serait une erreur grave d'en déduire des choses pour l'année suivante. Cette année les bouleversements ont été encore plus forts que d'habitude à cause de la réforme, mais en dehors de ça, chez moi on a par exemple totalement changé l'équilibre des coefficients littéraires/scientifiques. Et la publication l'an dernier (qu'on n'a pas faite) de ces coefficients aurait donc induit tout le monde en erreur.

Répondre