Inscription en parallèle à l'université

Pour les questions sur l'inscription informatique ou sur une inscription hors procédure.

Messages : 33

Enregistré le : 01 juin 2020 16:26

Classe : Pater et Filius

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par H2Fooko » 05 juin 2021 12:26

Merci pour ce distinguo entre CVEC et inscription.
Effectivement, il y a bien eu 2 chèques distincts si je me souviens bien 😁
отец (un notre père) сынок (& fils en PC 2021-22)

YS1

Messages : 10

Enregistré le : 06 févr. 2005 11:50

Classe : MPSI, PCSI, MP*, PC*

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par YS1 » 05 juin 2021 12:34

OldMan a écrit :
05 juin 2021 12:19
Par contre il n'y a aucune obligation pour les préparationnaires de s'inscrire en parallèle dans une université. Dans la prépa du fiston ce n'était même pas abordé en début d'année.
Il doit s'agir d'une prépa privée. Dans un grand élan d'égalitarisme, on a décidé de ponctionner seulement les horribles bourgeois qui fréquentent les prépas publiques.

Cette brillante idée est dûe au député Vincent Feltesse, qui la considère comme symbolique (car bien sûr, 340 euros, c'est une somme symbolique pour tout le monde, n'est-ce pas) : https://www.assemblee-nationale.fr/14/c ... 598_139155

Messages : 62

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par ribo » 06 juin 2021 17:49

YS1 a écrit :
05 juin 2021 12:34
Il doit s'agir d'une prépa privée. Dans un grand élan d'égalitarisme, on a décidé de ponctionner seulement les horribles bourgeois qui fréquentent les prépas publiques.

Cette brillante idée est dûe au député Vincent Feltesse, qui la considère comme symbolique (car bien sûr, 340 euros, c'est une somme symbolique pour tout le monde, n'est-ce pas) : https://www.assemblee-nationale.fr/14/c ... 598_139155
Je ne comprends pas?
En quoi serait-il étrange de s'insurger contre le fait que certains payent des droits d'inscription pour leurs études supérieures et d'autres non? (après que la solution choisie soit de faire payer tout le monde plutôt que personne alors que le montant est considéré comme symbolique est une autre histoire)

Si les prépas privées disposent des infrastructures nécessaires pour que leurs élèves puissent se passer des services offerts par une université partenaire (BU, restau U, infrastructure sportives...) pourquoi feraient ils preuve de solidarité envers les élèves de la fac, même si, si l'on veut pousser le raisonnement jusqu'au bout, ils devraient s'abstenir de candidater aux grandes écoles publiques...

YS1

Messages : 10

Enregistré le : 06 févr. 2005 11:50

Classe : MPSI, PCSI, MP*, PC*

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par YS1 » 07 juin 2021 09:59

Sauf que : les prépas publiques se passent tout autant des infrastructures de la fac ; l'idée n'a jamais été réellement de les utiliser. En fait c'est juste un prétexte : Feltesse voulait juste faire payer les élèves ; c'est le Sénat qui par la suite à soulevé que ça risquait d'entrer en contradiction avec la gratuité des lycées et a donc transformé l'idée en double inscription à la fac. Derrière on a obligé les lycées à passer des conventions avec les fac pour faire genre ça sert à quelque chose.

Et d'autre part : les frais d'inscription à la fac sont des droits d'inscription au diplôme, nécessaires pour passer les examens de la fac. Examens que les élèves de CPGE ne passeront pas, ils passeront des concours, dont ils payeront les frais contrairement bien sûr aux faqueux. Et les 340 euros qu'on les oblige à jeter par la fenêtre, ça correspond à plus que Mines-Ponts ou deux Centrales.

Quand je pense que tous les ans, j'ai des élèves pas boursiers mais pas riches pour autant qui hésitent à passer Mines ou MinesTel ou une Centrale de plus pour des raisons financières alors que sans cette ignominie la question se poserait de façon moins tendue, ça me rend malade. Merci le PS, ça c'est de la gauche ! À côté de ça, on ne touche pas aux "prépas" médecine ou sciences po…

Alors qu'en plus les élèves de prépas privées (qui ne devraient pas exister selon moi) aient été mystérieusement "oubliés" (bon, tant mieux pour eux d'une certaine façon)…

Messages : 62

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par ribo » 07 juin 2021 14:47

Ma fille et ses copines se retrouvaient (hors année à covid) à la BU pour réviser, sans doute pour bénéficier d'une ambiance différente du lycée. Plus diverses petites choses, il y a moyen de profiter, pour qui veut bien y penser, de cette inscription surnuméraire.
Et il faut bien reconnaitre malgré tout que les CPGE profitent de meilleures conditions (particulièrement flagrantes les années à covid), et que pour cette unique raison certains les préfèrent à la fac alors que cela n'est pas forcément le cursus le plus limpide dans le projet "métier" qu'ils se sont choisi. Après est-il préférable par soucis d'égalité de dégrader les conditions des CPGE plutôt que d'améliorer celles de la fac, ma foi?
Quant à la logique des concours, elle me semble pernicieuse, autant pour les écoles à vocation fonction publique cela semble logique, c'est la règle du jeu, et ça ne coûte rien, autant pour le reste je ne suis pas persuadé que cela soit le plus efficace pour que chacun trouve sa bonne place, et les écoles les bonnes recrues (et ce d'autant plus si certains renoncent à candidater pour des raisons financières).
Ce que je trouve étrange avec l'enseignement privé c'est que les adeptes y vont parce qu'ils trouvent cela mieux, avec comme but ultime d'intégrer les grandes écoles publiques parce que c'est mieux, puis de démissionner (en recherchant le moindre coût) de la fonction publique pour exercer dans le privé, parce que c'est mieux. La logique voudrait qu'ils s'interdisent d'y candidater pour intégrer la grande école privée ad hoc et rester en parfaite cohérence.

Messages : 148

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par U46406 » 07 juin 2021 15:51

CentraleSupélec est une école publique. :mrgreen:

(Pas besoin de démissionner d'une carrière de fonctionnaire pour ses lauréats diplômés.)
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 62

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par ribo » 07 juin 2021 16:04

U46406 a écrit :
07 juin 2021 15:51
CentraleSupélec est une école publique. :mrgreen:
(Pas besoin de démissionner d'une carrière de fonctionnaire pour ses lauréats diplômés.)
(avec des gros frais d'inscriptions.)

je faisais allusion à certaines écoles dont la réputation est au dessus de tout, et qui servent d'étalon pour la promotion de certaines prépas privée.

Messages : 148

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par U46406 » 07 juin 2021 16:15

Certains vont en Suisse au bord d'un lac.
SPOILER:
Pour étudier. Sans doute aussi pour profiter du paysage là-bas.
Dans un pays où ces études sont plus coûteuses qu'en France.
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 4028

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Inscription en parallèle à l'université

Message par father » 07 juin 2021 21:47

Epfl ne coute pas très cher.
Le coût de la vie un peu plus
Ça ne peut évidemment pas concurrencer une cpge publique avec internat.

Répondre