Page 1  sur  1

problème d’efficacité

Posté : 11 août 2019 22:46
par Bonjourmpsi
Bonjour, je vous explique la situation, déjà j’entre en MPSI à la rentrée. Voici mon problème, en terminale je n’ai fait en mathématiques aucun exercice, c’est à dire qu’en classe j’attends la correction pour la recopier, toute l'année j’ai fait ça sans jamais faire les exercices, car je ne voulais pas avoir pleins de ratures et avoir la correction parfaite pour avoir la méthode de rédaction. Si je faisais un exercice (rarement) je prenais un bout de papier et je faisais rapidement au brouillon, et ensuite je notais la correction.
J’aimerais trouver une solution, comment vous faites pour faire les exos en cours ? A-t-on beaucoup d’exercices en cours ? Nous on faisait que ça en terminale en maths.
Faut il utiliser 2 couleurs ? Une pour correction une pour brouillon ? Utiliser un crayon ?

Re: problème d’efficacité

Posté : 11 août 2019 23:48
par JeanN
Prends des brouillons pour ta recherche et continue à bien noter les corrections.

Re: problème d’efficacité

Posté : 16 déc. 2019 16:12
par CMoissard
Oui il me semble que la réponse de JeanN est effectivement ce qu'il y a de mieux à faire.

Par curiosité, comment est-ce que tu t'en sors 4 mois après ta rentrée Bonjourmpsi ?

Peut-être vaut-il la peine d'explorer le côté psychologique de la chose rapidement et de te (ou d'autres qui liront ce message) donner une motivation pour effectivement mettre en place cette solution. (Le slogan "Just do it" de chez Nike, malgré le fait qu'il soit très raisonnable, ne motive pas grand monde à faire du sport, juste par son existence...)

C'est tentant de ne rien faire soi-même en classe pour être sûr de noter la "correction parfaite". J'ai plaidé coupable tellement de fois que ça n'aurait pas de sens de les compter. Le problème c'est que c'est extrêmement probable que ce soit une forme subtile de procrastination, accompagnée du doux mensonge à soi-même qu'on veut faire les choses "bien".
Loin de moi l'idée de blâmer qui que ce soit qui procrastine (je ferais mieux de travailler ma thèse que de taper ce message, par exemple), mais ça vaut le coup d'essayer de trouver des solutions pour éviter de le faire trop souvent et pendant trop longtemps.

> La première étape est de se rendre compte que tu procrastines. Je ne veux pas essayer de te convaincre que tu le fais, j'aimerais juste que tu y réfléchisses.
> Ensuite, si tu penses en effet que c'est de une forme de procrastination, demande toi pourquoi tu le fais ? J'ai l'impression, dans ton cas, que c'est parce que tu es perfectionniste (surprise, c'est une des raisons les plus communes qui mènent à procrastiner).
> La dernière étape est de trouver une stratégie pour limiter la procrastination.

Dans ton cas on peut en proposer plusieurs, à essayer, à améliorer, etc.

1) Ok tu as le droit de ne rien écrire d'autre que la correction parfaite, mais par contre tu dois te forcer à vraiment réfléchir à ce que le prof (ou ton camarade au tableau) est entrain de faire.
2) La solution simple et efficace de JeanN, prends un brouillon, comme ça tu peux faire l'exercice toi-même ET avoir la correction parfaite.
3) Finalement, est-ce que tu veux vraiment la correction parfaite ? Est-ce que tu vas vraiment relire toutes tes corrections si bien écrites ? Ou est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux sortir de classe en ayant compris ? Du coup une recherche de compromis entre tes propres tentatives et les corrections pourrait gagner du temps et de la clarté mentale ? (ton idée de deux stylos de couleurs différentes n'est pas absurde !)
4) Peut-être peux-tu aussi alterner. Admettons que, pendant un cours, tu te rendes soudain compte que, par habitude, tu es encore entrain de recopier passivement la correction. Que faire ? Commencer à chercher toi-même et ruiner ta belle feuille ? Commencer un brouillon ? Mais peut-être n'as tu pas très bien suivi jusqu'ici, alors tu ne sais pas comment commencer... Bon, peut-être que c'est ok de continuer comme ça jusqu'à la fin de cet exercice, mais de faire le suivant plus activement ?

En tout cas c'est vraiment important que tu changes ton habitude (tu t'en es rendu compte toi-même, sans ça tu ne serait pas venu sur ce forum, bravo !).
Je dis ça d'une part en tant qu'ancien étudiant : arrêter de faire ça en prépa a complètement changé mes résultats. J'ai repris mes mauvaises habitudes en première et deuxième années d'école où j'ai eu des résultats forts moyens. Puis j'ai à nouveau arrêté d'être passif par la suite, ce qui m'a permis de décrocher la première place en dernière année d'école.
Je dis ça d'autre part en tant qu'enseignant de TD à l'université. Les élèves qui recopient passivement sont en général ceux qui ont les plus mauvaises notes. Et ce n'est pas un mystère : leur cerveau est virtuellement au repos pendant que celui de leurs camarades travaillent, et ce pendant plusieurs heures par jour.

Bon, et moi, puisque je viens de procrastiner, je vais quitter internet, ouvrir une fenêtre de code, me mettre un chronomètre d'une heure, et ne rien faire d'autre que de travailler pendant au moins ce temps là...

Re: problème d’efficacité

Posté : 16 déc. 2019 21:56
par Calli
Bonjour,
Personnellement j'écris les réponses aux exercices au crayon à papier dans mon cahier d'exercices. Et dans le même cahier je note les corrections au style plume pour les différentier.