École enm météo toulouse

Les questions sur les écoles d'ingénieurs et autres.

Messages : 13369

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: École enm météo toulouse

Message par U46406 » 10 juin 2021 19:27

(je retrouve mon brouillon que je n’avais pas envoyé à raison d’une erreur de connexion au site prépas.org ...)

École à choisir par passion.

Pas pour vouloir rester à Toulouse.

Moins de chimie que à Ensiacet.


IMT Albi ou Alès c’est aussi sympa pour les occitans (et les autres candidats).
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 74

Enregistré le : 05 juil. 2020 10:47

Re: École enm météo toulouse

Message par laurent1755 » 11 juin 2021 09:30

Effectivement on choisi une école par passion … mais les paramètres ont changé depuis mes premiers post… donc il veut essayer d avoir une école qui lui plait et proche ….compliqué ces jeunes …
Avec ses résultats écrit à ccp (11,48) s il maîtrise ses oraux il peut décrocher ensiacet je penses vu les rangs et aller titiller enseeiht peut être …
Pour telecom ,il a un peu de retard mais pas énorme … la difficulté c est depuis les résultats de l écrit de se remotiver pour les oraux

Messages : 904

Enregistré le : 13 déc. 2013 18:57

Re: École enm météo toulouse

Message par exhx » 11 juin 2021 10:51

Quelques précisions sur l'enseignement à l'ENM:
https://www.la-prepa-des-inp.fr/les-eco ... teorologie

Messages : 15825

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: École enm météo toulouse

Message par father » 11 juin 2021 12:17

Il y a des élèves qui ont la chance d avoir une passion et pour lesquels le choix des voeux va de soi
Pour les autres, majoritaires, c est plus compliqué.
Si on rajoute une contrainte géographique c est encore plus compliqué
N7 c est 3 filières laquelle l intéresse ?
Ensaciet c est très différent…
A lui de voir
Aucune envie particulière ?
Ou des matières qui le repoussent ?

Messages : 74

Enregistré le : 05 juil. 2020 10:47

Re: École enm météo toulouse

Message par laurent1755 » 11 juin 2021 12:21

Il aime bien la chimie en dehors des statistiques … y a un pole à n7

Messages : 904

Enregistré le : 13 déc. 2013 18:57

Re: École enm météo toulouse

Message par exhx » 11 juin 2021 14:03

Bonjour,
Votre fils me semble complètement perdu. Entre l'ISFA ( actuaire ) et une école de chimie c'est le grand écart. Pour actuaire il faut savoir que les emplois sont majoritairement en région parisienne, cela peut être un frein pour certains. Pour l'ENM, cela m'étonnerait que tous les étudiants soient des passionnés, mais il faut quand même se renseigner avant de signer ( surtout en fonctionnaire ). Bon courage.

Messages : 13369

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: École enm météo toulouse

Message par U46406 » 11 juin 2021 14:21

Dans une école comme Albi ou Alès, il y a un tronc commun avant de choisir la spécialité (father emploie cet argument pour certains indécis).
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 15825

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: École enm météo toulouse

Message par father » 11 juin 2021 14:27

laurent1755 a écrit :
11 juin 2021 12:21
Il aime bien la chimie en dehors des statistiques … y a un pole à n7
C est incompréhensible
Si les stat ne l emballent pas éviter à tout prix l actuariat
Et très peu de job dans le sud ouest

Non il n y a pas de chimie à l n7
A l ensaciet oui
Un peu en génie des procédés
Et sans doute moins encore en génie industriel

Il aurait dû déposer un dossier à l insa et à l upssitech en réfléchissant avant à ce qu il veut étudier

Je pense qu il y a une majorité de passionnés à l enm
Au moins a l entrée.
Côté taupin l école est confidentielle.
Elle était même hors des stats scei.
En contrepartie de la sécurité de l emploi les salaires sont modérés.
Ça compte dans l attractivité

Côté universitaires, les candidats se préparent au concours dans le cadre d un m1 de météorologie. Ils savent donc très bien ce qui les attend

Messages : 4

Enregistré le : 14 févr. 2014 19:43

Localisation : Toulouse

Re: École enm météo toulouse

Message par arnaud6969 » 11 juin 2021 18:39

Bonjour,

J'ai fait 3 ans à l'ENM (en tant que fonctionnaire) et je suis maintenant en thèse au CNRM (Centre National de Recherches Météorologiques).
Pour apporter quelques compléments, oui il y a des passionnés à l'ENM. J'en suis un. Cependant il n'y a pas que des passionnés. Un intérêt pour les sciences atmosphériques est quand même souhaitable car sinon les 3 ans vont paraitre long.
Il y a effectivement des cours de statistiques à l'ENM avec plusieurs possibilités de continuer dans ce domaine en dernière année (semestre BigData avec l'N7 ou un semestre à l'INSA Toulouse). Les besoins sont grandissants d'ailleurs avec les méthodes IA qui arrivent petit à petit dans la discipline.
L'immense majorité des heures reste dédiée à la physique de l'atmosphère (processus physique ou analyse/prévision météorologique).
Pour les fonctionnaires, le débouché n'est pas évident à donner car dépendant d'une année sur l'autre selon les départs à la retraite. Les postes peuvent être ouverts dans des services très différents de Météo-France (prévision, informatique, commerce, relation internationale, R&D pour les secteurs de l'energie, aerien, ...). On peut juste dire qu'environ 10 à 15% de la promo a le droit de continuer en thèse.
Pour les civils, la double casquette stats + météo est porteuse (pour les assurances par exemple ou l'assistance météo à certaines activités, on peut penser à l'agriculture par exemple). On peut dire aussi qu'il est très difficile de trouver un poste de prévisionniste dans le privé.

Voilà, je n'ai pas le temps d'en dire plus ,
Bon courage !
2014-2015 : MPSI au Parc
2015-2016 : PSI* au Parc
2016-2019 : Élève fonctionnaire à l'ENM (École Nationale de la Météorologie)
2019-2022 : Thèse au CNRM

Répondre