Enquête CentraleSupélec

Les questions sur les écoles d'ingénieurs et autres.
Répondre

Messages : 69

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par grenadine » 28 oct. 2021 09:32

La prévention ne doit pas commencer en école. C'est évident que ce n'est juste pas le bon moment pour faire passer le message.

Il y a de la prévention pour à peu près tout à l'école (sexe, drogue, harcèlement, internet, jeux vidéo...) mais le problème de l'alcool n'est que vaguement évoqué.
Mum :)
PSI* Hoche ENSTA/INSTN//SciencesPo
PT Benjam' ESTP
MPSI/PSI* Saint-Louis/Bossuet

Messages : 27

Enregistré le : 20 déc. 2019 09:42

Classe : Parent

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par Ajax59 » 28 oct. 2021 14:31

Consommer modérément de l'alcool n'a pas que des désavantages :
https://www.cerveauetpsycho.fr/util/les ... r-1404.php
L'alcool se consomme beaucoup en groupe et dans les moments festifs or quoi de plus groupé et festif qu'une promo de première année dune école d'ingés (voire école de commerce ou autre...) après 2 à 3 années de prépa ?
Il y a peut-être moyen pour les parents forts (ou qui ont peu de moyens) de restreindre leurs abus : leur limiter fortement l'argent de poche; et pour les évènements festifs organisés au sein de l'école afficher un prix relativement élevé pour les consos alcoolisées mais ces gamins sont plutôt malins et trouveront vite toutes sortes de parades. :mrgreen:

Messages : 61

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par ribo » 29 oct. 2021 08:10

flo2711_33 a écrit :
26 oct. 2021 23:25
on avait eu un beau discours contre la consommation d'alcool excessive avec le directeur de l'école et une personne du bureau de l'asso du weekend d'intégration. Moins de 24h après, cette même personne buvait une bouteille de vodka à goulot dans le bus qui nous amenait au lieu du weekend d'inté.
Cela voudrait dire que le directeur de l'école est soit naïf, soit complice, soit complètement con et/ou parfaitement inconséquent ?
Et il n'y aurait rien à faire de ce côté là ?

Bon ben ça va peut-être bouger :
https://www.lemonde.fr/societe/article ... V9CEX5Od1

Messages : 30

Enregistré le : 01 juin 2020 16:26

Classe : Pater et Filius

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par H2Fooko » 29 oct. 2021 08:31

Malheureusement on pourrait épiloguer indéfiniment sur ces soirées :
https://www.leparisien.fr/faits-divers/ ... RDV43E.php
отец (un notre père) сынок (& fils en PC 2021-22)

Messages : 61

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par ribo » 29 oct. 2021 11:03

Je cite :
"Les prochaines soirées, elles, sont toutes annulées par la direction de l’école, par mesure de précaution."
Se pourrait-il que lorsque l'on décide de ne plus se voiler la face on puisse prendre le taureau par les cornes ?

Messages : 2621

Enregistré le : 03 févr. 2010 11:07

Classe : ingénieur

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par piroud » 29 oct. 2021 12:05

ribo a écrit :
29 oct. 2021 11:03
Je cite :
"Les prochaines soirées, elles, sont toutes annulées par la direction de l’école, par mesure de précaution."
et seront probablement remplacees au moins pour partie par des soirees "sauvages" dans des chambres (ou maison) d'etudiant ou ceux-ci iront dans d'autres soirees non organisees par GEM (les ecoles ne manquent pas sur Grenoble, Lyon, Annecy, Chambery ne sont pas tres loin)
ribo a écrit :
29 oct. 2021 11:03
Se pourrait-il que lorsque l'on décide de ne plus se voiler la face on puisse prendre le taureau par les cornes ?
interdire ne regle rien du tout, malheureusement.
Donc interdire provisoirement, oui, le temps de mettre en place des process plus severes, des informations pour les etudiants, et toutes autres actions utiles (et en esperant que la police trouve celui qui fourni le GHB dans le cas de GEM). mais a long terme, c'est juste pousser le probleme ailleurs. plutot que prendre le taureau par les cornes, c'est plus se voiler la face...(et refiler le probleme a d'autres)
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Messages : 61

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par ribo » 29 oct. 2021 12:38

Mon sentiment est le suivant : les directions acceptent, tolèrent, (encouragent ?) ce genre de soirée parce qu'il faut bien jeunesse se passe, qu'ils sont bien passés par là et qu'ils n'en sont pas morts. (c'est un peu le principe s'ils sont en place c'est qu'ils sont vivants donc non morts, tant pis pour ceux qui le sont).
Avec le même type d'argument que celui que vous développez : la prohibition n'a jamais rien empêché.
Jamais il ne se pose la question de savoir s'il est possible de faire autrement, de distraire leurs étudiants et les amener à faire connaissance d'une façon qui ne soit pas délétère. (car en plus la matière est bonne, ce sont les mêmes qui étaient extrêmement sérieux et studieux juste avant).
J'imagine que lorsque l'on est dans une école on s'attend à ce que l'on se construise le cerveau à grand renfort de connaissances, pas à ce qu'on se le détruise à coup de substances psychotropes.

Messages : 26

Enregistré le : 14 févr. 2018 19:13

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par Inversion » 29 oct. 2021 13:29

Après il ne faut pas exagérer non plus, il est possible d'être en école sans boire, personne n'est forcé à rien. Dans toutes les écoles, indépendamment de leur sélectivité, il y a la matière pour travailler sérieusement sur des cours très intéressants et de très bon niveau, et un élève qui veut travailler beaucoup peut travailler beaucoup, donc oui, un élève qui le veut peut "se construire le cerveau à grand renfort de connaissances".

Simplement, quasiment tous les élèves sortant de CPGE se fichent de cela. Je suis d'accord que c'est bien dommage, mais pas d'accord pour toujours rejeter toute la faute sur la direction des écoles. C'est toujours facile de désigner des responsables et de dire que ces personnes devraient trouver des solutions, mais moins de trouver des solutions, a fortiori quand on se trouve à la place des prétendus responsables.
2019-2021 : MPSI-MP* Hoche

Messages : 2621

Enregistré le : 03 févr. 2010 11:07

Classe : ingénieur

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par piroud » 29 oct. 2021 13:37

ribo a écrit :
29 oct. 2021 12:38
Mon sentiment est le suivant : les directions acceptent, tolèrent, (encouragent ?) ce genre de soirée parce qu'il faut bien jeunesse se passe, qu'ils sont bien passés par là et qu'ils n'en sont pas morts. (c'est un peu le principe s'ils sont en place c'est qu'ils sont vivants donc non morts, tant pis pour ceux qui le sont).
les directions acceptent et tolerent (je n'ai jamais vu de direction encourageant les soirees), mais aussi parce que l'organisation de ce types de soiree est formateur pour les organisateurs
ribo a écrit :
29 oct. 2021 12:38
Jamais il ne se pose la question de savoir s'il est possible de faire autrement, de distraire leurs étudiants et les amener à faire connaissance d'une façon qui ne soit pas délétère.

je ne sais pas pour votre ecole d'architecture, mais la plupart des ecoles mettent a disposition des locaux pour les multiples associations. mais est ce le role des ecoles de distraire les etudiants ?
(car en plus la matière est bonne, ce sont les mêmes qui étaient extrêmement sérieux et studieux juste avant).
euh, qu'est ce qui vous fait dire que les memes etaient si serieux: lorsque j'etaient en prepas, des soirees cine ont ete organisees (3 ou 4 dans l'annee), il y a eu egalement quelques soirees "prepas" avec bar, musique, etc. Je pense qu'il y a eu moins d'eleve dans l'ensemble des soirees cine que pour une seule soiree "prepas".
Au final, cela me semble surtout une question de temps disponible, peu en prepas, plus en ecole d'inge, mais l'occupation de ce temps disponible ne change pas
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Messages : 61

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Enquête CentraleSupélec

Message par ribo » 29 oct. 2021 14:15

Inversion a écrit :
29 oct. 2021 13:29
Après il ne faut pas exagérer non plus, il est possible d'être en école sans boire, personne n'est forcé à rien. Dans toutes les écoles, indépendamment de leur sélectivité, il y a la matière pour travailler sérieusement sur des cours très intéressants et de très bon niveau, et un élève qui veut travailler beaucoup peut travailler beaucoup, donc oui, un élève qui le veut peut "se construire le cerveau à grand renfort de connaissances".
Je le sais bien, mais c'est de l'ordre de la volonté individuelle car comme vous dites :
Simplement, quasiment tous les élèves sortant de CPGE se fichent de cela.
Et c'est issu d'une forme de culture, de folklore, du type "tu n'auras pas de vie sociale pendant deux ans mais tu pourras te biturer pendant trois (et tripoter des filles sans leur consentement puisque ça ne te portera pas préjudice) " qui n'a pas de raison d'être ni de perdurer parce que c'est inefficient.
C'est toujours facile de désigner des responsables
N'importe quel cafetier peut être pénalement responsable et condamné s'il sert un verre de trop à un client et que cela conduit à une catastrophe.
Et dans une soirée étudiante ce ne serait pas le cas, pourrait-on parler de zone de non droit ? Il suffirait qu'un jour la responsabilité d'un directeur soit établi et qu'il soit condamné pour que cela change du tout au tout, game over, la bamboche c'est fini.
Des solutions j'en ai : ce n'est pas très difficile d'établir un quota d'alcool par participant lors d'une soirée, si quelqu'un apporte de l'alcool en "contrebande" : exclusion. Si pour éviter cela ils organisent des soirées privées : éthylotest avant les cours, si positif : exclusion. Si pour éviter l'éthylotest absence au cours : exclusion etc. Et le jour ou un directeur sera condamné ce sera comme ça : opération Pol Pot.

Sinon j'en ai déjà donné une de solution, ouvrir l'examen pour la validation du diplôme à tous, et ce seront les élèves eux même qui se présenteront sobres et demanderont à ce que les tests soient difficile pour ne pas que d'autres venus d'ailleurs leur pique la place.

Répondre