Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Les questions sur les écoles d'ingénieurs et autres.
Répondre

Messages : 9

Enregistré le : 29 nov. 2009 14:25

Classe : Ingé

Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Jogabou » 29 nov. 2009 14:27

Bonjour à toutes et à tous,

Je me permets d’utiliser ce forum comme la tribune de mon mécontentement à propos de l’ambiance de mon école d’ingénieur. Je ne nommerai pas cette dernière, et je signalerai juste qu’elle appartient au « groupe A », pour seule précision. Veillez m’excuser auparavant pour mes erreurs d’orthographe ou de syntaxe. Hélas, j’ai passé infiniment plus de temps à étudier les espaces de Hilbert, les Champs magnétiques et l’acétalisation que les belles lettres. Mon école me satisfait tout à fait au niveau de sa réputation, de ses débouchés et de la qualité de l’enseignement qui y est dispensé. Le choix des cours est vaste, et beaucoup de matières sont vraiment intéressantes. De plus l’organisation de l’école est impressionnante, et tout y est bien géré. En revanche si j’écris aujourd’hui c’est principalement pour dénoncer le comportement d’une bonne partie des élèves ingénieurs. J’imagine que ce phénomène est présent dans de très nombreux établissements d’enseignement supérieur. J’en viens au fait : Les élèves ingénieurs font preuve d’une immaturité sans borne. Comme si la prépa les avait lobotomisés, les étudiants semblent appartenir à des classes de quatrième. Après avoir lutté pour réussir aux concours et se forger une image d’élève brillant, il semblerait que certains élèves fournissent autant d’efforts pour supprimer complètement cette image. Les soirées et associations de mon école vénèrent la religion de l’alcool et de l’esprit « fêtard ». Le rituel social de l’intégration, qui a remplacé le bizutage (je signale au passage que je n’ai jamais entendu parler de bizutage dans mon école) participe à cette mascarade festive. Le but n’est plus d’être brillant en mathématiques, il s’agit au contraire de démontrer qu’on est le plus « fêtard » de la bande, prêt à tous les débordements « en soirée ». Le BDE brasse des sommes colossales d’argent pour convoyer le plus d’alcool possible dans les soirées. A force de boire, certains élèves finissement même par être concernés sérieusement par l’alcoolisme, et certains sentent toujours l’alcool à 9h du matin en TD. Il y en a qui sèchent tous les cours et ne viennent plus qu’en TD. D’autres passent leur vie à organiser les soirées avec un zèle terrifiant. La religion c’est de dépasser les limites. Il faut montrer qu’on n’est pas sérieux (horreur !), qu’on sait s’amuser pour de vrai, qu’on se lâche, qu’on se défonce, qu’on se bourre la gueule, qu’on « choppe » et que bien sûr, les cours c’est nul. Si jamais vous n’avez pas le désir de participer à ces débordements collectifs à base de chansons paillardes et de violence alcoolisée, vous êtes un looser, un no-life jaloux et aigri par la vie. Le vice est poussé très loin, certains élèves se sentent presque obligés de s’insérer dans ce jeu stupide. Il faut prouver coute que coute que l’on sait faire la fête, au delà du plaisir réellement éprouvé. Ainsi les soirées ont une ambiance complètement artificielle, ou chacun tente de devenir l’homme le plus populaire de l’école en faisant n’importe quoi. Bien sûr, peut être que j’exagère le trait, et je voudrais également rappeler que de très nombreux élèves ne participent pas à ces consécrations de l’imbécilité. Le plus surprenant dans tout ça et que les cours restent d’un niveau élevé, les examens demandent des capacités d’abstraction et de réflexion dignes des concours, et pourtant le néant intellectuel plane au dessus de bon nombre d’étudiants. Qu’on soit bien clair : je n’ai rien contre les soirées, et je ne trouve pas que l’alcool soit le diable incarné. Seulement, les « soirées » de mon école tiennent plus du mouvement grégaire immature que de la réunion conviviale ou l’on peut se défouler gentiment entre amis. Au-delà de l’idéologie capitalo-technologique véhiculée par l’école ( contestable mais compréhensible ) , ce qui m’inquiète le plus et de savoir que les managers de demain sont aujourd’hui touché par une vacuité intellectuelle effrayante.

Messages : 190

Enregistré le : 17 juin 2007 18:06

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Tagna » 29 nov. 2009 15:12

S'amuser est une chose. Je suis d'ailleurs "pressé" d'en finir avec la prépa, pour avoir un peu de temps libre et tout. Mais je trouve ça ridicule, de se défoncer tout les jours. Les études ne finissent qu'après 3 années minimum à l'école. En tout cas, je suis d'accord avec toi. J'aime bien faire la fête mais cette culture de la défonce m'a jamais plu mais bon elle se démocratise à une vitesse incroyable et touche de plus en plus les plus jeunes aussi.
PCSI Saint Louis

Messages : 1054

Enregistré le : 29 août 2007 19:08

Classe : américaine

Localisation : Paris

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Rappap » 29 nov. 2009 15:15

Eh bien ... heureusement que ce n'est pas comme ca chez moi :D

Messages : 621

Enregistré le : 06 déc. 2005 18:37

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Moust » 29 nov. 2009 15:58

Evidemment la situation n'est pas toute blanche ou toute noire !

J'assiste à la majorité des soirées, et finis souvent un peu éméché.

Pourtant, je fais pour ma part partie des très rares gens de mon école à regretter l'ambiance prépa, où l'on avait vraiment la sensation d'être dans un nid de connaissance et de savoir, entouré de gens intelligents avec qui tenir des discussions de hauts niveaux physiques ou mathématiques tout en faisant régulièrement la fête et en menant une vie plus que tranquille, à contrario de l'ambiance école où l'on ne doit surtout pas parler cours.

Et non pitié ! Pas de chansons payardes !! :evil:

Messages : 2135

Enregistré le : 18 mai 2007 19:29

Classe : post doc

Localisation : Saclay

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Raphaëlle » 29 nov. 2009 16:07

Si vous voulez parler de mécanique quantique le midi au resto U plutôt que de la dernière soirée, venez à l'ENS! :mrgreen:

Bon il y a aussi des gens très portés sur les chansons paillardes et tout ce qui est trash en général, mais il suffit de ne pas traîner avec eux :wink:
Recherche en physique quantique expérimentale
Ex-ENS Lyon
Ex-PC*

Messages : 2690

Enregistré le : 18 juin 2006 17:40

Classe : Ingénieur

Localisation : Singapour

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Tbotw69 » 29 nov. 2009 16:15

Il y a certainement du vrai dans ce que tu dis mais je pense qu'il y a aussi une pointe d'exagération ... Le but recherché n'est certainement celui que tu décris mais c'est certain que certaines personnes font peur (pitié ?) à voir surtout quand on se dit qu'ils seront justement les ingénieurs de "demain".

Beaucoup voient ça comme la dernière occasion de s'amuser ...
Elève-Ingénieur Civil des Mines (ICM) 3A - Option Ingénierie Santé
Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, Promo 2008
Lycée Champollion (Grenoble) : PCSI-3 / PSI*

Avatar du membre
ET

Messages : 2083

Enregistré le : 07 déc. 2006 14:24

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par ET » 29 nov. 2009 16:37

Raphaëlle a écrit :Si vous voulez parler de mécanique quantique le midi au resto U plutôt que de la dernière soirée, venez à l'ENS! :mrgreen:

Bon il y a aussi des gens très portés sur les chansons paillardes et tout ce qui est trash en général, mais il suffit de ne pas traîner avec eux :wink:
+1 :wink:
Et à l'ENS le genre de personnes décrites plus haut ne suscitent pas beaucoup d'admiration, mais surtout de la pitié ...


Le premier post est surement exagéré, mais ça correspond quand même relativement à ce que mes potes en écoles d'ingé me disent.
Professeur de physique en PTSI
Lycée Langevin Wallon, Champigny sur Marne
Site professionnel : exercices, devoirs et documents divers donnés à mes étudiants.
Site du lycée Langevin Wallon

Messages : 9598

Enregistré le : 18 déc. 2002 19:09

Classe : Prof

Localisation : Metz

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Quetzalcoatl » 29 nov. 2009 16:37

Tbotw69 a écrit :Il y a certainement du vrai dans ce que tu dis mais je pense qu'il y a aussi une pointe d'exagération ... Le but recherché n'est certainement celui que tu décris mais c'est certain que certaines personnes font peur (pitié ?) à voir surtout quand on se dit qu'ils seront justement les ingénieurs de "demain".
Ca serait sympa qu'il y ait une étude sociologique sur ce phénomène.

Pour ma part, je fais l'hypothèse que ceux qui sont dans ce cas sont ceux qui ont eu l'impression (sûrement à raison) de sacrifier leur vie en prépa pour obtenir ce qu'ils ont obtenu. Autrement dit je pense que ce sont majoritairement des personnes venus plus pour le prestige de la prépa / de l'école, pour avoir une "situation" plus tard que pour l'amour des sciences / de la recherche / de la connaissance.

Voyez aussi comment on retrouve le même phénomène dans d'autres domaines et notamment le sport. Certains sportifs, après leurs carrières deviennent méconnaissables physiquement parlant : ça se voit qu'ils se lâchent sur la fourchette et les petits fours ! Fignon, Platini, Blanco, pour ne citer que les sportifs français qu'on voit régulièrement à la télé. Je pense aussi que ce sont ceux qui ont beaucoup sacrifié pour leur carrière ....
Les hôpitaux sont les lieux les plus dangereux de France : c'est là qu'on y meurt le plus.

Matthieu Rigaut
Physique PC*, Image Fabert (Metz)
Cours, DM, DS, TD donnés à mes étudiants
Me prévenir par MP pour modérer un message

Messages : 9598

Enregistré le : 18 déc. 2002 19:09

Classe : Prof

Localisation : Metz

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Quetzalcoatl » 29 nov. 2009 16:39

Raphaëlle a écrit :Si vous voulez parler de mécanique quantique le midi au resto U plutôt que de la dernière soirée, venez à l'ENS! :mrgreen:
Ah ? On ne fait plus de mécanique quantique pendant les soirées maintenant ? :mrgreen: Quand j'étais à l'ENS ça se faisait : il y avait ceux qui buvaient (beaucoup voire trop) et qui dansaient sur la piste et ceux qui buvaient (raisonnablement) au bar et qui refaisaient le monde, euh la mécanique quantique en grifonnant derrière les sous-boc. :mrgreen:
Les hôpitaux sont les lieux les plus dangereux de France : c'est là qu'on y meurt le plus.

Matthieu Rigaut
Physique PC*, Image Fabert (Metz)
Cours, DM, DS, TD donnés à mes étudiants
Me prévenir par MP pour modérer un message

Messages : 2705

Enregistré le : 17 févr. 2005 20:38

Localisation : Loin

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par omamar3131 » 29 nov. 2009 16:42

Quetzalcoatl a écrit :
Tbotw69 a écrit :Il y a certainement du vrai dans ce que tu dis mais je pense qu'il y a aussi une pointe d'exagération ... Le but recherché n'est certainement celui que tu décris mais c'est certain que certaines personnes font peur (pitié ?) à voir surtout quand on se dit qu'ils seront justement les ingénieurs de "demain".
Ca serait sympa qu'il y ait une étude sociologique sur ce phénomène.
J'ai entendu parler d'une enquête sur l'alcoolisme en grandes écoles, ce n'est pas tout à fait le phénomène évoqué plus haut, mais presque.

Répondre