Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Les questions sur les écoles d'ingénieurs et autres.
d0n

Messages : 2301

Enregistré le : 24 janv. 2009 17:19

Classe : Eleve Ingénieur 2A

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par d0n » 03 déc. 2009 18:35

Toi, je crois savoir d'où tu viens ;)

Messages : 1307

Enregistré le : 09 déc. 2006 18:37

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par koala (h4pc*) » 04 déc. 2009 21:20

Je ne reconnais pas mon expérience à l'X dans cette description. Certes il y a des soirées très fortement alcoolisées, et des alcooliques, mais infiniment plus de gens préfèrent boire un ou quelques verres, alcools ou softs, autour d'une table entre amis et refaire le monde ou participer à de vraies activités associatives (ou travailler des fois^^)! La biture expresse ou l'alcool ne sont pas "sacralisés"
je te trouve très pessimiste, après je ne connais pas ton école, mais je ne vois pas pourquoi ce serait autrement ailleurs, ce sont les mêmes gens à l'X, à centrale, ou ailleurs.
H4HX1--->H4PC*--->X2008

Messages : 141

Enregistré le : 08 mai 2008 14:07

Classe : L3

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Samuel » 10 déc. 2009 20:57

Bien que n'étant pas dans une école vraiment concernée par ce genre de problèmes, n'y étant moi-même un alcoolique accompli (je n'aime pas l'alcool), j'aimerai réagir au message initial.

Jogabou, tu sembles décrire un milieu social particulier, avec ses valeurs (boisson, alcool, soirée), ses règles (« bois ou dégage ») et sa hiérarchie (BDE, comateux, ...). Ce milieu ne semble pas te plaire, tu n'y es pas à l'aise : pourquoi te préoccupes-tu donc du fait de t'en sentir exclu si tu ne participes à ce genre de débordements ? Pourquoi craindre d'être dénigré, désigné comme « polar », alors que tu méprises (ou rejettes) les gens qui portent de tels jugements ?
Tu décris cela comme une religion : ce n'est rien d'autre qu'un groupe social relativement homogène (tout a été fait pour), dans lequel tu ne te reconnais pas. Je te conseille donc de refuser de participer à ces excès, et à t'intéresser plutôt aux camarades avec lesquelles tu partages plus de valeurs. C'est pas plus compliqué que ça.
Car, comme d'autres l'ont dit, tous les élèves ne sont pas comme ça dans ton école : il y en a forcément qui préfèrent discuter à la terrasse d'un café qu'au bar du BDE.
Et, s'il tu n'en trouves pas, tant mieux : cela te poussera à rencontrer d'autres gens, encore plus différents, en-dehors de l'école, auprès desquels tu apprendras bien plus. Je ne doute pas que tu connaisse des gens en-dehors de l'école, mais c'est toujours plus facile d'aller voir ailleurs quand on se sent mal à l'aise où on est.
ce qui m’inquiète le plus et de savoir que les managers de demain sont aujourd’hui touché par une vacuité intellectuelle effrayante.
Tu croyais quoi ?
2006 : Bac ES -> MPSI/MP (Camille Pissarro, Pontoise) -> 5/2 MP* (Fénelon, Paris) -> 2009 : ENS

Messages : 9598

Enregistré le : 18 déc. 2002 19:09

Classe : Prof

Localisation : Metz

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Quetzalcoatl » 10 déc. 2009 23:15

Samuel a écrit :
ce qui m’inquiète le plus et de savoir que les managers de demain sont aujourd’hui touché par une vacuité intellectuelle effrayante.
Tu croyais quoi ?
Disons qu'avant c'était sûrement la même chose. Mais avant, il n'y avait pas internet alors, qui s'en préocuppait ? qui le voyait ? qui s'en souvenait ? M'est avis que d'ici 15 à 20 ans, à cause de la mémoire numérique, on aura le droit à de beaux scandales avec des vidéos / articles / blogs postés à 25 ans par des jeunes et ressorti alors que la personne en question est un élu / un pdg / une célébrité quelconque ...
Les hôpitaux sont les lieux les plus dangereux de France : c'est là qu'on y meurt le plus.

Matthieu Rigaut
Physique PC*, Image Fabert (Metz)
Cours, DM, DS, TD donnés à mes étudiants
Me prévenir par MP pour modérer un message

Messages : 5005

Enregistré le : 17 févr. 2008 14:57

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Tan Phi » 11 déc. 2009 07:51

Quetzalcoatl a écrit :M'est avis que d'ici 15 à 20 ans, à cause de la mémoire numérique, on aura le droit à de beaux scandales avec des vidéos / articles / blogs postés à 25 ans par des jeunes et ressorti alors que la personne en question est un élu / un pdg / une célébrité quelconque ...
J'en suis persuadé. Et ne serait-ce qu'avec les photographies prises par les amis avec les appareils numériques et les téléphones portables, et pas forcément publiées de nos jours ; ça ne prend pas de place, tout se garde sur un petit disque dur :)

Messages : 72

Enregistré le : 09 déc. 2006 23:57

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par OoOoOo » 19 déc. 2009 22:23

Je voulais juste appuyer c que dis Jogabou, je suis entièrement d'accord.
Pourtant au lycée j'étais normal, en prépa, j'étais plutôt "celui qui faisait la fête", enfin je travaillais, comme tout le monde ,mais je profitais des soirées. Je ne suis absolument pas un anti-alcool anti-fête tout ça. [EDIT: relisant ça, ça sonne ridicule. Mais hélas, il faut se justifier pour pouvoir critiquer l'ambiance en école, au risque de se faire considérer comme un asocial et ne pas être pris au sérieux]
Et arrivé en école d'ingé, je vois ce que décrit Jogabou. Et forcément, ça donne pas vraiment envie de s'investir dans l'école, de se rapprocher des gens qui y sont, et de faire des soirées tout court ( et je répète que ce n'est pas du tout pour le simple fait qu'il y ait de l'alcool). Il faut être fier de crier des mots grossiers (et ouais c'est encore mieux si ça parle de sexe, mwahaha on est des fous, nous sommes jeunes faut qu'on profite), des insanités, qu'on choppe, qu'on parle toujours d'alcool de fumette, qu'on dise à tout le monde qu'on ne va pas en amphi, et aussi en td, parce qu'on se remet de la soirée de la veille. On crée même des groupes facebook, auxquels adhèrent tous les mecs plutôt sympa de l'école. Parce que wéééé on fout rien, on s'en fout, on est dans une très bonne école mais ça nous empêche pas de profiter de la vie, parce que la vie d'étudiant à ***, c'est ça alors je suis le mouvement. Et bien sûr, on est tous copains, on est tous marrants, on est tous fêtards, et quand y en a un qui crie une phrase vulgaire, quoiqu'il dise, tout le monde rie aux éclats et la chante haut et fort ensuite. Et bien sûr, quand tu ne participes pas à ça, tu es le polard, le mec qui sait pas profiter, qu'on méprise etc etc. Donc je ne suis pas d'accord avec toi Kowt, quand tu dis que c'est pas grave que c'est tant mieux pour ceux qui sont ainsi, et que si l'on est différent on peut toujours faire autre chose. Parce que d'une part, pour tout ceux qui adhèrent à ces groupes, ils le font pour la plupart pour suivre le groupe, d'ailleurs un sondage a été réalisé à l'échelle de toute mon école, et la moitié se disent mal à l'aise à l'école. Et d'autre part, pour ceux qui n'y adhèrent pas, parce que même s'ils peuvent aller autre part, la majeure partie du temps passée est à l'école, qui prend pas mal de temps au final, et passer la plupart de son temps dans cette atmosphère n'est pas génial. Et aussi, parce que les gens "différents de la masse" sont cachés par l'ambiance générale et que c'est pas si facile de tomber sur les bonnes personnes.

Bref, j'avais beaucoup d'attentes avant l'école d'ingé, on nous promet monts et merveilles. De une, c'est un aboutissement qui n'en est pas tellement un (en ce qui concerne les études, désillusion par rapport à ce qui est enseigné aussi, par rapport au fait qu'avoir intégré une bonne école, c'est bien mais... c'est pas l'aboutissement comme on le voyait avant), et surtout que l'ambiance est vraiment particulière, et c'est pas ainsi que je voyais "la fête en école d'ingé"...
Je me retrouve blasé.

EDIT: je suis retombé sur ce sujet 3 ans après et me rends compte que ma description ne colle pas exactement au message que je voulais faire passer. Il faut tolérer tout type de comportement je suis bien d'accord. Il y a les fêtards, les studieux, les moins fêtards, etc. Je tolère les fêtards bien que je ne sois pas un grand adepte des boîtes de nuit. Mais ce que je ne tolère pas en école d'ingé, c'est cette pression, cette obligation d'être fêtard. C'est justement au sein de l'école qu'on juge le comportement fêtard comme bon, et qu'on rabaisse tout ce qui se rattache à la valeur travail. Je ne prône pas le mode de travail de la prépa où la charge était énorme, et ne voulais pas retrouver ça en école. Mais je trouve affligeant de devoir se vanter de ne pas travailler, d'être fier de ne pas aller en cours, travailler la veille et quand même obtenir de bonnes notes (oui ça c'est un autre sujet : c'est quand même peu normal que réviser la veille à fond suffit souvent pour valider avec une notre très correcte). C'est cette attitude que je déplore, et non pas le fait de faire la fête en soi.
Modifié en dernier par OoOoOo le 14 févr. 2013 00:38, modifié 2 fois.

Messages : 2531

Enregistré le : 25 oct. 2007 22:27

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Pato » 19 déc. 2009 23:59

Les sorties ne sont pas inscrits dans le cursus des écoles d'ingé - et ne sont, donc, pas obligatoires. :mrgreen: Et si vous avez peur que les autres vous rejettent à cause de ça, parce que vous n'aimez pas vous "fendre la gueule" pour vous amuser comme eux - je suis au regret de vous annoncer qu'il vous manque un chouïa de maturité :mrgreen: (Je ne suis pas un moraliste :? D'ailleurs, cette phrase sonne très bizarre quand c'est moi qui la dit :roll: )
Bref : ce n'est pas comme la prépa - c'est sûr. D'ailleurs, l'argument le plus répandu c'est qu'après 2 ou 3 ans de prépa, il faut absolument "se relâcher" :?

Après tout, en poussant l'analogie un peu loin, ce n'est pas parce qu'un groupe s'amuse en prenant des produits pas trop licites que vous devez prendre cela en compte. :twisted:

Bref : tout le monde n'est pas comme ces noctambules en école d'ingé : sachez les trouver :mrgreen:

Après, l'école d'ingé n'est pas un aboutissement à cause de ses fêtes :? Mais plutôt par ses activités associatives, sportives - et, pour les plus fous d'entre vous, la possibilité d'étancher votre curiosité dans certaines matières (sciences, lettres, histoire, etc) :roll:

Au passage, d'un point de vue personnel : parfois, j'allais aussi faire la fête avec ces gens grossiers alcoolo etc... :D
SPOILER:
et pire : parfois, c'était même... amusant ! :shock:
Au fond, ce sont, pour la plupart, aussi des gens bien. Après, j'ai même pas envie d'aborder la raison de ce comportement. Si c'est un besoin de reconnaissance, ou je ne sais quoi... :roll: Je veux être ingé, pas psy.

Messages : 6

Enregistré le : 15 juin 2009 20:41

Classe : 1A

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par adrian » 20 déc. 2009 00:54

La situation est bien décrite dans le premier post, et est présente dans beaucoup d'écoles mêmes les mieux classées. Arrivés en école les anciens taupins ont l'impression d'avoir laissés passer deux voir trois années pendant lesquelles ils auraient bien pu en profiter, c'est comme s'il voulait rattraper le retard de ne pas être allé à une soirée par semaine ou toutes les deux semaines, en y allant désormais trois fois par semaine. Je pense que cela tient principalement de la charge de travail demandée en prépa, années pendant lesquelles on n'insiste pas assez sur le fait qu'il faut s'offrir au moins 20 heures de pause par semaine, qu'il n'y a pas que la culture scientifique...C'est parce que les taupins sont un peu perdus quand ils finissent leur concours que de nombreuses associations les attendent en école. Les élèves ingénieurs doivent être conscients qu'ils sont les décisionnaires et innovateurs de demain et qu'en n'exploitant pas les capacités développées en prépa et en prenant leur études à la légère, ils ne pourront pas s'imposer dans le monde de demain. Je me demande dans quel but on se soule au delà des limites deux fois par semaine alors qu'on a TD le lendemain, et que penseriez vous de quelqu'un qui arrive dans la salle de cours complètement cuit à 8 heures du matin? Franchement ca n'a pas de sens.

Messages : 72

Enregistré le : 09 déc. 2006 23:57

Message par OoOoOo » 20 déc. 2009 01:24

Pour répondre à Pato, ce dont on se plaint n'est pas de ne pas être intégré mais plutôt de l'ambiance générale. J'aurais dit la même chose si j'avais été extérieur à l'école (avec peut être moins de force car je ressentirais moins tout ça). On pourra appeler ça "constatation sociologique" plutôt que "plainte personnelle, donnez moi des amis".

Ensuite, ce n'est pas vraiment s'amuser. Bon, je veux pas me prendre pour un psy omniscient, mais beaucoup font ça à contrecoeur, parce qu'il faut chanter des chansons paillardes, parce qu'il faut boire pour être fun, parce qu'il faut faire tout ça pour être un étudiant cool et intégré. Bien sûr, même avant, au lycée, en prépa, d'autres groupes avait des habitudes, "moeurs" différents des miens, c'est pour ça que j'étais avec tel groupe et pas avec un autre (par moeurs, je n'entends pas forcément quelque chose de péjoratif : je veux juste dire ce qui distingue un groupe d'un autre, une mentalité tout ça), mais je n'aurai pas dit de telles choses sur ceux que j'aimais pas trop pour autant. Chacun ses goûts, tout ça. Alors qu'ici c'est un phénomène particulier, qui me semble propre à certaines écoles d'ingé.
Donc de plus, ton "analogie poussée" n'a pas lieu d'être, ce n'est pas l'objet de la question.

Puis par aboutissement, je digressais un peu, je parlais pas des fêtes tout ça mais de l'aboutissement d'une scolarité (parce que ça, c'est une autre désillusion).

Le problème est toujours le même, en expliquant ce qu'on pense ici, on passe systématiquement pour des insociables anti-fête qui ne sortent pas de chez eux et se plaignent du voisin qui fait du bruit à côté, alors que c'est absolument pas ça, et j'insiste vraiment là dessus, pas pour mon image mais pour que ce que je dis précédemment soit bien interprété.

Messages : 2531

Enregistré le : 25 oct. 2007 22:27

Re: Ambiance en école d'ingénieur, Attention !

Message par Pato » 20 déc. 2009 02:05

oui oui - évidemment, j'ai à peu près le même point de vue. :roll: Ce n'est pas parce qu'on n'est pas ivre et qu'on ne chante pas des trucs paillards que l'on est asocial. Il ne faudrait pas non plus mal interpréter ce que j'ai dit :mrgreen:
SPOILER:
je sais que je ne suis pas un grand littéraire :roll: Mais bon... je me comprends...
Enfin... changer une société, c'est un sacré travail mon vieux ! :D Déjà qu'on arrive pas à faire les gens arrêter de fumer - même s'ils ont conscience que ça les tue... :?
Alors... que va-t-on faire avec les gens qui boivent et qui fanfaronnent à coups de musique paillarde ? :twisted:

Pour ce qui est du bruit la nuit, la loi l'interdit - point final 8) Mais évidemment, ce n'est pas l'objet de la conversation :roll:

Répondre