Page 1  sur  1

Un cas d'école : raté Centrale de peu, 5/2 ou INP?

Posté : 13 juin 2010 16:56
par M@xime
Bonjour à tous. :)

Je viens de terminer comme tout les spés la phase "écrit" des concours. Je me disais que je ferais 5/2 si je n'avais pas Centrale Lille, et résultat : il me manque 20 points. En toute logique, j'ai donc déjà pris ma décision.

Oui, sauf que... je suis aussi admissible sur CCP avec 80 points d'avance. Et j'ai recu un courrier de INP Genie Industriel, qui me semble etre une école d'ingénieur au cursus assez généraliste, dans le sens où elle ne confine pas à un domaine ingénierie précis (électronique, matériaux, aéro, etc...), ce que je cherche à éviter, par indécision (je n'ai encore que 18 ans), et par choix personnel (j'aimerais toucher un peu à tout types de projets dans ma carrière), d'où mon envie d'integrer une Centrale.

Or, l'année de spé ayant été assez pénible à supporter d'un point de vue physique et social (je fais partie de ceux qui pensent que la barrière Tale/Sup est une plaisanterie face à la barrière Sup/Spé), le choix d'une 5/2 est quelque chose que j'envisage avec, disons, une certaine distance... le doute revient par conséquent m'habiter à nouveau. :lol:

Voici donc les questions que je me pose, et sur lesquelles j'aimerais bien avoir votre avis :
:arrow: Même si je sais qu'un "accident" arrive toujours, et qu'il est difficile de jouer à Nostradamus entre l'ecrit et l'oral, je ne peux pas me retenir : Mes résultats sur CCP sont ils statistiquement annonciateurs d'une intégration de INP? (Si la réponse est clairement non, les autres questions ne se posent pas...)
:arrow: Me trompe-je sur le cursus fourni à INP GI qui semble ressembler à celui d'une Centrale : formation généraliste aux *techniques* d'ingenerie et de management de projets, avec une possiblité d'acquerir une application "concrète" en allant dans une autre école du groupe en fin de cursus. (Si j'ai bien lu la plaquette admissible).

Le choix se résumerait donc à : Vaut-il le coup de refaire une année de prépa, avec ses contraintes (ses 70h/semaines, les mois terminaux de concours relativement pénibles), et donc de remettre en jeu les résultats obtenus, pour passer d'une école déjà bien cotée, à une Centrale? Ou plus crument : quelle est le bénéfice supplémentaire apporté par Centrale par rapport à une école du groupe INP?
Et question subusidiare : je suis à 20 points de Centrale Lille, et à 100 points de Centrale Paris. Que puis-je raisonnablement espérer si je fais une 5/2, sachant qu'en me concentrant sur le cours cette année, j'ai négligé la partie DM (... et négligé est surement considéré comme un euphémisme par mes profs... :lol:)?

Je vous remercierai de m'aider à répondre à ces questions, qui j'en suis sur, sont révélatrices d'un cas loin d'être inédit. :D

Re: Un cas d'école : raté Centrale de peu, 5/2 ou INP?

Posté : 13 juin 2010 17:06
par Elhan
Tu n'as "que" 18 ans.
Oui, pour moi tu es un profil à 5/2. Mais qui ferait une très bonne 5/2. Et tu n'auras pas de "retard" par rapport aux autres, tu peux te le permettre.
Sur ton intégration à l'INP, je ne peux rien dire.
En revanche, dire que l'INP est généraliste comme Centrale, j'estime que non. Toutes les écoles veulent devenir généralistes... alors qu'il faut des écoles hyper-pointus et des généralistes. Les vraies généralistes pour moi sont les écoles du groupe A. Et encore, je perçois des différences entre X/Centrale/Mines/...
La propagande pour les admissibles.. pas super crédible.
Si tu n'es qu'à 100 points de Centrale : fais 5/2 clairement.
Je te donne un exemple. J'ai un excellent ami qui en 3/2 n'avait pour ainsi dire "rien", du moins par rapport aux standards de mon lycée. En 5/2, il a intégré l'X classé 30e. Voilà la différence d'une 5/2 réussie.
Pour cela, il faut que tu changes de lycée si l'actuel ne te plaît pas, que tu revois tes méthodes, que tu te fasses plaisir,...
En revanche, donne-toi à fond sur ces oraux, pour voir ce que tu vaux vraiment et avoir une première expérience pour l'an prochain.
Enfin, concernant les DMs... en sup/spé, je faisais quasi uniquement du cours. Jamais le temps pour faire des exos de TDs, alors les DMs... Mais a posteriori, je pense que les DMs sont vraiment utiles. D'un autre côté, je me rappelle parfaitement mes cours 2 ans après, et j'arrive à coller des sups en 2 mns sur leur programme de la veille ou l'avant-veille, donc bon...

Re: Un cas d'école : raté Centrale de peu, 5/2 ou INP?

Posté : 15 juin 2010 17:03
par M@xime
Merci pour la réponse.
Donc, pour toi, le caractère généraliste des écoles qui ne seraient pas du groupe A n'est pas crédible?

Nos professeurs obligent de toute façon les 5/2 à réaliser les DM, et avec un peu de rétrospection, c'est effectivement d'entrainement aux applicatifs que j'ai manqué (surtout en maths, là ou mes points ont "manqué" à tous les concours).

Pour les méthodes à appliquer en 5/2, j'imagine que je n'ai qu'à me reporter aux nombreux sujets du forum alors. :)

Si quelqu'un d'autre souhaite apporter son point de vue sur mon cas, je prends. ;)

Re: Un cas d'école : raté Centrale de peu, 5/2 ou INP?

Posté : 15 juin 2010 22:05
par Kaito
SI tu bosse bien en 5/2 il n'y a aucune raison que tu ne progresse pas.
Personnellement j'ai fais une progression spectaculaire: 50 points d'avance à CCP en 3/2, pas Centrale ni les Mines de loin.
Cette année en 5/2 je fais 150 points d'avance à CCP, j'ai les mines.

Bon par contre j'ai eu des notes à peine mieux à centrale qu'en 3/2, à peine de quoi rattraper les points de bonif quoi :(
Du coup j'ai même pas centrale nantes... enfin visiblement d'après ce que j'ai pu lire c'est assez bizarre centrale cette année en MP.