EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Les questions sur les écoles d'ingénieurs et autres.

Messages : 2916

Enregistré le : 21 avr. 2010 20:07

Classe : 8-)

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par Vlastilin » 27 janv. 2013 09:31

Je suis désolé mais pour former un bon ingénieur il ne suffit de faire des math de malades et de faire que de la théorie, on a besoin de pratiquer ce que l'on apprend en cours. L'appliquer en permanence à travers des projet de semestre en laboratoire. Donc il est important d'avoir de bon laboratoire pour apprendre la pratique.
Du coup, tu veux dire que l'EPFL a un top niveau en physique ?
En école

Messages : 81

Enregistré le : 26 janv. 2013 21:25

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par boom77 » 27 janv. 2013 09:57

Pour être honnête je crois que la physique c'est le domaine ou elle est le moins bien classé de tête : 50ième mondial, et 6-7 ième EU. 2 écoles Françaises la batte dans ce domaine : Université Paris sud (Paris 11) et Ecole normale supèrieur de paris.
Ce qui n'empêche pas que beaucoup d'étudiant en physique se retrouve au CERN ensuite. Très fort lien entre l'EPFL et le CERN. L'EPF Zurich est plus reconnu en Physique. Je crois 2ième en EU.

EPFL est plus connu pour matériaux/chimie, bioengenieering, microtechnique, informatique, neuroscience, robotique, science de la vie. Dans tous ces domaines elle est 1 ou 2 en Europe.

V@J

Messages : 2870

Enregistré le : 22 janv. 2009 17:15

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par V@J » 27 janv. 2013 10:10

Question naïve : que signifient les "classements" dont tu affubles chacune des universités que tu cites ? Parce que, même si ce sont là les classements ARWU, QS ou consorts (qui ne sont d'ailleurs pas forcément super bien corrélés passé le trio de tête), ce qui t'intéresse est quand même le rattachement à la "vie réelle" : si être dans l'université #15 plutôt que #3 me permet de faire le même boulot mais en étant 3 fois mieux payé, et que cette différence de classements ne recouvre qu'une réalité qui ne me touche pas (par exemple le nombre d'étudiants de l'université, dont je me moque bien), j'en suis fort aise...

Par ailleurs : merci, fakbill, pour ton combat de tous les instants. :wink:

Messages : 81

Enregistré le : 26 janv. 2013 21:25

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par boom77 » 27 janv. 2013 10:28

Voici quelques commentaires de chercheurs/professeurs de renom qui explique pourquoi ils ont quitté Stanford, Cambridge, ETHZ... pour l'EPFL

Camille Brès est professeur assistante tenure track à l’institut de génie électrique de l’EPFL. Elle a obtenu un Bachelor à l’Université Mc Gill (Canada), puis effectué un Ph.D et un post-doctorat à l’Université de Princeton (USA). Avant de rejoindre l’EPFL, elle était assistante de projet à l’Universitl de Californie San Diego. Elle est l’auteur de plus de 30 articles parus dans des revues d’experts, et a présenté plus de 15 papiers dans des conférences internationales.

"L’EPFL a répondu à mes attentes. Cette université se situe à la pointe en matière d’ingénierie. L’environnement en termes de recherche est très dynamique et il y a de nombreuses collaborations."

L’EPFL a-t-elle le même niveau d’excellence qu’à Princeton ?
D’après ce que j’ai pu voir et d’après les gens que j’ai rencontrés, il me semble que le niveau de la recherche est de haut niveau, tant à l’EPFL qu’à Princeton. La qualité du travail effectué à l’EPFL- dont l’histoire est plus récente que celle de Princeton- est très élevée, et bien considérée par la communauté scientifique. En raison de son niveau d’excellence, l’EPFL parvient à attirer des chercheurs connus mondialement, tels que Martin Vetterli, Demetri Psaltis et beaucoup d’autres.

Pourquoi avoir choisi l’EPFL en particulier ?
Je suis venue dans cette école car c’était la meilleure décision à prendre pour ma carrière. Après mon post-doctorat, j’avais beaucoup d’attentes quant à la prochaine étape, et je ne voulais pas descendre mes exigences. En ce sens, l’EPFL a répondu à mes attentes. C’est une université qui se situe à la pointe en matière d’ingénierie. L’environnement en termes de recherche est également très dynamique et il y a de nombreuses collaborations. Sans compter que les axes de recherche correspondent aux buts scientifiques que je poursuis.

Quels sont les atouts de l’EPFL ? Et ses faiblesses ?

Je ne suis ici que depuis 2 mois. Il est donc difficile de répondre. Je dirais toutefois que le soutien financier offert par l’école est un atout majeur. Lorsque vous avez une vision précise de ce à quoi doit ressembler votre laboratoire, il est habituellement difficile de la concrétiser. L’EPFL comprend cette vision et comprend qu’il est nécessaire d’avoir des moyens substantiels pour conduire de bonnes recherches. J’ai également le sentiment que de nombreuses collaborations sont en marche, ce qui montre que le corps professoral est soudé. Enfin, la situation géographique de l’EPFL est très belle. Quant aux faiblesses, je dirais que l’EPFL, étant une université de haut niveau, devrait pouvoir attirer plus d’étudiants internationaux en provenance des USA ou du Canada. Il semblerait toutefois que cette situation soit en train d’évoluer, ce qui est très positif.





Le professeur assistant tenure track Andreas Burg a obtenu tous ses diplômes à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFZ). En 2000, il a reçu le prix « Willi Studer » et la médaille ETH pour son diplôme et sa thèse, respectivement. Il a également remporté une médaille ETH pour sa dissertation de thèse en 2006. En 2007, il a co-fondé Celestrius, une spinoff de l’EPFZ dans le domaine de la communication wireless MIMO.

"l’EPFL et l’EPFZ ont le même niveau d’excellence."

L’EPFL a-t-elle le même niveau d’excellence que l’EPFZ ?
Personnellement, je pense que l’EPFL et l’EPFZ ont le même niveau d’excellence. Les deux écoles ont réussi à attirer un excellent corps professoral, ainsi que d’excellents étudiants et chercheurs.

L’EPFZ tire une partie de son excellence du fait de la présence de brillants professeurs senior, qui ont un long parcours professionnel. Le fait que l’EPFL ait un corps professoral bien plus jeune, mais qu’elle réussisse à atteindre le même niveau d’excellence est d’ailleurs étonnant.

Pourquoi avoir choisi l’EPFL en particulier ?
Je connaissais déjà l’excellence de la recherche à l’EPFL, pour avoir déjà collaboré avec cette école auparavant. En ce qui me concerne, l’EPFL et l’EPFZ étaient tout aussi intéressantes l’une que l’autre. Mais l’EPFL offrait la possibilité de nombreuses collaborations et elle se focalise très fortement sur l’ingénierie.

Dans tous les cas, il est clair que comparé aux institutions hors de Suisse, ces deux universités offrent un environnement de recherche absolument unique, de par le soutien financier important et les infrastructures à disposition.

Quels sont les atouts de l’EPFL ? Et ses faiblesses ?
L’un des principaux atouts à mon sens réside dans la collaboration entre les laboratoires et les relations avec l’industrie-particulièrement en génie électrique-. Les chercheurs de l’EPFL sont également très présents et très actifs au sein de la communauté scientifique. Pour finir, je pense qu’il est très important de rester attaché au travail pratique, et au fait de résoudre les problèmes en lien avec le monde d’aujourd’hui. Et l’EPFL a cette tradition depuis longtemps.



Après avoir fait un Ph.D à l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, Stéphanie Lacour a occupé la fonction de post-doctorante en génie électrique à l’Université de Princeton (USA), puis à celle de Cambridge. Elle a ensuite pris la direction du groupe de « stretchable bioelectronics » dans cette université anglaise, avant de rejoindre l’EPFL.

"Le centre de micronanotechnologies (CMI), qui est l’un des meilleurs centres de toute l’Europe, répond parfaitement à mes besoins en termes de recherche."

L’EPFL a-t-elle le même niveau d’excellence que Cambridge ?
Il est très difficile de comparer ces deux écoles, qui sont chacune unique, mais pour des raisons différentes. Cambridge a fêté ses 800 ans l’an dernier ; l’EPFL est une école beaucoup plus jeune. Toutes les disciplines sont enseignées à Cambridge – des lettres à la médecine, en passant par l’électronique et le genie civil; l’EPFL se concentre sur les sciences. Mais en moins de 50 ans, l’EPFL est devenue l’une des meilleures écoles d’ingénieurs en Europe (et est très bien classée au niveau mondial).

Pourquoi avoir choisi l’EPFL en particulier?
Afin de mener des recherches experimentales, il est nécessaire de disposer de bonnes infrastructures. Or l’EPFL dispose du centre de micronanotechnologies (CMI), qui répond parfaitement à mes besoins et qui est l’un des meilleurs centres de toute l’Europe. L’EPFL est également un endroit intéressant, en ce sens qu’elle abrite des chercheurs qui côtoient mon champ d’investigation et avec lesquels je peux développer de bonnes collaborations. Sans compter que la moyenne d’âge du corps professoral est relativement basse. Un avantage pour les PATTs, qui sont destinés à évoluer de manière durable au sein d’une école. Cela permet en effet de développer des collaborations scientifiques sur le long terme, ce qui est très motivant. J’ai également choisi l’EPFL pour son dynamisme, son ouverture face à l’inter-disciplinarité et pour sa solide réputation, que ce soit en Europe ou, de plus en plus, dans le monde entier.

Quels sont les atouts de l’EPFL ? Et ses faiblesses?
L’ouverture à l’inter-disciplinarité, le dynamisme des chercheurs et étudiants et la qualité exceptionnelle des infrastructures sont les meilleurs atouts de cette école. Le fait que l’EPFL mélange français et anglais dans son enseignement est également une particularité intéressante. Comparé aux universités françaises ou anglo-saxonnes, où une seule langue est privilégiée, les étudiants et le staff à l’EPFL évoluent dans un environnement linguistique et scientifique stimulant et enrichissant. Enfin, je trouve très important que l’EPFL, et la STI en particuliers, s’engage pour améliorer la proportion de femmes au sein du corps professoral. La présence de professeurs « femmes » pourrait ainsi encourager les femmes à entreprendre des études dans ce domaine. Quant aux faiblesses de l’EPFL, elles sont difficiles à identifier en ce qui me concerne, puisque cela ne fait que huit mois que j’évolue en tant que PATT dans cette école. Il faudrait peut-être augmenter le nombre de places dans les crèches du campus.

Messages : 1349

Enregistré le : 10 janv. 2010 16:22

Classe : 1G-nieur

Localisation : 94

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par Porcepic » 27 janv. 2013 10:33

Juste comme ça, moi aussi je peux dégainer un classement (d'écoles françaises) où l'ÉNAC apparaît en deuxième position, et Polytechnique apparaît 19e. Youpi, je ne comprends pas pourquoi tout le monde préfère Polytechnique dans ce cas… D'ailleurs, une preuve (indéniable) que l'ÉNAC est quand même bien mieux que Polytechnique, c'est que les élèves de X peuvent faire leur année d'application à l'ÉNAC (alors que personne de l'ÉNAC n'a besoin de faire d'année d'application à l'X !). Et évidemment, l'ÉNAC avait bien mis en évidence ce classement sur leur site internet (les classements où elle apparaît un peu plus loin reçoivent moins de publicité).

Alors là, tu vas me dire, oui mais ce classement était d'un magazine encore plus pipo que l'Étudiant, oui mais ce classement était de toute façon un truc franco-français, oui mais de toute façon l'EPFL est meilleure, oui mais bla bla bla. Bref, ton classement de Shanghai est tout aussi pipo. C'est sûr qu'avec une école de ce gabarit, c'est facile d'avoir un nombre plus importants de profs ayant reçu des prix sympathiques, ou encore d'avoir un nombre plus important de publications. Si on regroupait les écoles/universités françaises pour obtenir des méga-structures de la taille de celles qui apparaissent en tête du classement, on ferait également apparaître des écoles françaises dans le top de ce classement. Idem, le nombre de publications, c'est bien gentil mais je crois savoir que selon le sujet, on peut très bien réussir à publier un copié/collé d'un papier datant de quelques années pour peu qu'on change deux/trois phrases dans l'abstract et qu'on change la police…

Et puis bon, le coup du gars qui passe de TS à dernière année de master en moins d'une heure (le temps séparant l'inscription du premier message), c'est un peu gros. Si je voulais être taquin, je pourrais te dire que tu as tout à fait le droit de ne pas avoir envie de faire prépa et de partir à l'EPFL, pas besoin de justifier que tu fais un meilleur choix que tout le monde et que tu es un profond incompris…
2010-12 : MPSI2 > MP* – Marcelin Berthelot, Saint-Maur-des-Fossés (94)
2012-15 : IENAC12L, ÉNAC, Toulouse (31)

Messages : 81

Enregistré le : 26 janv. 2013 21:25

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par boom77 » 27 janv. 2013 10:50

Porcepic a écrit :Juste comme ça, moi aussi je peux dégainer un classement (d'écoles françaises) où l'ÉNAC apparaît en deuxième position, et Polytechnique apparaît 19e. Youpi, je ne comprends pas pourquoi tout le monde préfère Polytechnique dans ce cas… D'ailleurs, une preuve (indéniable) que l'ÉNAC est quand même bien mieux que Polytechnique, c'est que les élèves de X peuvent faire leur année d'application à l'ÉNAC (alors que personne de l'ÉNAC n'a besoin de faire d'année d'application à l'X !). Et évidemment, l'ÉNAC avait bien mis en évidence ce classement sur leur site internet (les classements où elle apparaît un peu plus loin reçoivent moins de publicité).

Alors là, tu vas me dire, oui mais ce classement était d'un magazine encore plus pipo que l'Étudiant, oui mais ce classement était de toute façon un truc franco-français, oui mais de toute façon l'EPFL est meilleure, oui mais bla bla bla. Bref, ton classement de Shanghai est tout aussi pipo. C'est sûr qu'avec une école de ce gabarit, c'est facile d'avoir un nombre plus importants de profs ayant reçu des prix sympathiques, ou encore d'avoir un nombre plus important de publications. Si on regroupait les écoles/universités françaises pour obtenir des méga-structures de la taille de celles qui apparaissent en tête du classement, on ferait également apparaître des écoles françaises dans le top de ce classement. Idem, le nombre de publications, c'est bien gentil mais je crois savoir que selon le sujet, on peut très bien réussir à publier un copié/collé d'un papier datant de quelques années pour peu qu'on change deux/trois phrases dans l'abstract et qu'on change la police…

Et puis bon, le coup du gars qui passe de TS à dernière année de master en moins d'une heure (le temps séparant l'inscription du premier message), c'est un peu gros. Si je voulais être taquin, je pourrais te dire que tu as tout à fait le droit de ne pas avoir envie de faire prépa et de partir à l'EPFL, pas besoin de justifier que tu fais un meilleur choix que tout le monde et que tu es un profond incompris…
Tout a fait d'accord avec toi l'ENAC est très bonne école. Jamais dit le contraire. J'avais même pensé y aller avant de choisir l'EPFL. Je suis un passionné d'aviation, je rêvais de travailler pour airbus avant :) Dans son domaine probablement est une des meilleures.

Bon je vous laisse les amis. Je pars skier :)

Messages : 795

Enregistré le : 13 mars 2012 10:36

Classe : MP*

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par charlestiran » 27 janv. 2013 13:07

fakbill a écrit : On a une très bonne école de maths en france.
Grâce à une formation en maths poussée pendant 2 ans à l'issue de laquelle on bataille pour des concours ultra-sélectifs (X-ENS) à BAC+2. Et évidemment grâce aussi à l'ENS. Qu'après ça forme de bons ou mauvais cadres, j'en ai rien à faire soit dit en passant. Le but de la prépa est entre autre de faire une sorte de filtre intellectuel, pas de préparer au futur métier et heureusement. Il y a les écoles pour ça.
2011-2012 : PCSI
2012-2013 : MPSI
2013-2014 : MP* (ENS Rennes // Ponts)
2014-2015 : MP* (ENS Ulm // X)

X2015

Messages : 238

Enregistré le : 07 juin 2012 20:02

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par shac » 27 janv. 2013 13:19

Nous l'epfl c'est là où les gens qui abandonnent parce qu'ils ont pas le niveau vont donc bon niveau prestige excuse moi on fait mieux
2011/2013: HX4/MP Hoche

compte supprimé

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par compte supprimé » 27 janv. 2013 13:56

C'est marrant la différence de point de vue :
A l'étranger une formation prestigieuse vire la moitié des gens chaque année
En france une formation prestigieuse vire le moins de gens possible après une rude sélection au départ

Pour info, quand on regroupera quelques écoles au plateau de saclay (supélec, ens cachan, centrale paris, X, ensta, ensae, agro, une partie de paris XI, au total un peu moins de 10 000 étudiants) cela devrait propulser l'ensemble vers la 15-20ieme place du classement de Shangai, ceci sans avoir de vraie orientation vers la recherche
Modifié en dernier par compte supprimé le 27 janv. 2013 14:29, modifié 1 fois.

Messages : 11389

Enregistré le : 30 juil. 2008 16:59

Classe : Dr.-Ing

Re: EPFL classé meilleure école d'ingénieur en Europe

Message par fakbill » 27 janv. 2013 14:05

"Qu'après ça forme de bons ou mauvais cadres, j'en ai rien à faire soit dit en passant. Le but de la prépa est entre autre de faire une sorte de filtre intellectuel, pas de préparer au futur métier et heureusement. Il y a les écoles pour ça."
\o/ c'est choquant de voir un "argument" aussi illogique sous la plume d'un taupin.
Évidement, si tu penses que c'est une bonne idée de baser tout le système sur l'exemple très atypique des ENS, on ne va pas aller loin.
De plus, je crois que le rayonnement des matheux fr n'a pas grand chose à voir avec la prépa. Il suffit de lire ce que disent les médailles Fields quand ils racontent leurs études : c'est souvent un développement très personnel qui n'a pas grand chose à voir avec le programme de prépa, programme qu'ils maitrisent parfois avant même d'y enter.

Dans ton cas, ça semble foutu pour que tu comprennes qu'un "filtre intellectuel" n'est pas une mauvaise chose en soit mais que c'est ridicule si l'unique filtre appliqué avant de donner un diplôme d'ingénieur ne vérifie absolument pas (ou si peu...) si le type sera un bon cadre ou pas. L'école ne le fait pas non plus car, pour des raisons administratives sidérantes (merci la CTI...), on ne peut pas filtrer en école.

Après...si tu te fiches de savoir si ta région d'Europe forme ses cadres scientifiques de bonne ou de mauvaise façon...bah...c'est ton droit :)
Pas prof.
Prépa, école, M2, thèse (optique/images) ->ingé dans le privé.

Répondre