Quelle ville européenne pour étudier ?

Les questions sur les écoles d'ingénieurs et autres.

Messages : 220

Enregistré le : 06 juin 2017 09:43

Classe : intégré

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par koopakg » 21 sept. 2018 15:20

Oui, oui, j'ai été un adepte des 2 périphériques accompagnant le "plat principal" pour la modique somme de 3€ :D. Une "belle affaire" comparé à mes salades/poulets froids/plat pour 10.30 (sans dessert) d'ici.

Encore à Paris, il me suffisait de traverser la rue pour trouver des alternatives (on parle toujours de nourriture, pas de jobs). Ici (Finlande aussi pour moi), c'est vite compliqué. Le constat est partagé avec les qques autres Francais que je retrouve de temps en temps pour le midi.

Je conviendrai qu'il y a plus important dans la vie :mrgreen:, mais j'avais mal anticipé à quel point ce "détail" pouvait devenir agacant au quotidien, contrairement au froid où ma doudoune me suffit et à la nuit.

Messages : 128

Enregistré le : 23 juil. 2018 00:06

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par Nathan22 » 21 sept. 2018 17:15

koopakg a écrit :
21 sept. 2018 13:04

Si l'on suit les recommandations papier, en effet, ca pourrait coller.
Cependant, juste pour le reality-check: B2, c'est 785 sur un TOEIC, donc le niveau supposément atteint par 100% des élèves qui sortent diplômés d'une école d'ingés (certaines ne délivrent même qu'à partir de 820/830). Ca en fera sûrement sourire certains d'imaginer leurs (anciens) camarades -bien que certifiés B2- essayer de suivre un cursus en anglais :mrgreen:

Justement ce n'est pas normal... Le pire c'est que certains en sortant de thèse on a niveau B2...

En sortant d'une école d'ingé on devrait normalement avoir au moins un niveau C1 en Anglais/Allemand ( la langue 1).

Si on a niveau B2 en Anglais en fin de Terminale on estime qu'il faut environ 3 ans de pratique( sans voyage/séjours linguistiques) pour avoir un niveau C1.

Au niveau C1 il faut aussi 2-3 ans pour avoir le niveau C2. (Bien-sûr en travaillant de manière régulière).

Normalement un étudiant devrait avoir le niveau C1 en fin de L3 ou si on chipote en fin de M1-M2 si il avait un B1 en TS.

Il y a les examens de Cambridge qui sont valables à vie et ont une échelle très perfectionnée qui donne précisément le niveau en Anglais dans toutes les compétences.

Je déconseillerais grandement de passer le TOEIC. Pas assez difficile et il n'évalue pas toutes les compétences. Plutôt les examens de Cambridge (FCE, CAE, CPE). Ils sont mieux valorisés.
D'ailleurs le FCE de Cambridge (B2) permet d'intégrer les facs britanniques.

Et le CROUS c'est très bon ! Pour 3,25 euros on a un repas complet (entrée, plat, dessert) avec plusieurs entrées, plats ou desserts. Il y a le menu "normal", le menu bio, le menu végétarien... De très bons sandwichs aussi... C'est très équilibré.

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par siro » 21 sept. 2018 17:42

"le CROUS c'est très bon" [insérer rires enregistrés]

- ça dépend lesquels
- faut pas être VG et encore moins vegan, dans ceux où j'ai mangé
- 3.25 c'est because subventions... (à ce rythme on peut parler de la cantine de l'Obs qui écrase tout le reste pour 3€)
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 1764

Enregistré le : 13 févr. 2018 09:22

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par matmeca_mcf1 » 21 sept. 2018 17:55

siro a écrit :
21 sept. 2018 17:42
"le CROUS c'est très bon" [insérer rires enregistrés]

- ça dépend lesquels
- faut pas être VG et encore moins vegan, dans ceux où j'ai mangé
- 3.25 c'est because subventions... (à ce rythme on peut parler de la cantine de l'Obs qui écrase tout le reste pour 3€)
En particulier, le RU de Cachan était particulièrement mauvais il y a 20 ans.
Ancien ENS Cachan (maths) 1999--2003
Enseignant-Chercheur à l'Enseirb-Matmeca (Bordeaux INP)
Les opinions exprimées ci-dessus sont miennes et ne reflètent pas la position officielle de l'école dans laquelle j'enseigne.

Messages : 17

Enregistré le : 01 avr. 2018 22:14

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par Flotrainsvegan » 22 sept. 2018 20:19

Bonsoir ,
merci encore pour votre aide. Je vais voir ce que je vais faire.

Messages : 12405

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par father » 22 sept. 2018 22:03

Tu feras sans doute comme tout le monde c a r ton projet n est pas assez muri.
Certain demarrent a lausanne, zurich, londres ou montreal.
Mais si tu veux trouver du boulot mieux vaut e viter une obscure fac d europe centrale. A moins de souhaiter t y installer
Ou alors en double diplôme. Histoire d assurer

Messages : 662

Enregistré le : 09 janv. 2014 17:43

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par schmetterling » 22 sept. 2018 22:53

Je reviens sur le niveau en langue necessaire. En ce qui me concerne je suis arrivée en France sans avoir jamais fait de français et après trois mois de stage intensif j avais un niveau suffisant pour commencer et réussir une première année en lettres modernes !! On apprend très très vite dans le pays. Je trouve qu' il est dommage que les facs demandent un niveau B2 ou C1 pour accepter un étudiant . Cela ferme de portes car on progresse tellement vite sur place. A mon époque je pouvais m inscrire après un entretien oral avec le doyen de la fac....( Cela remplaçait le test de langue ). A mon avis , si la fac t accepte, lance toi, tes connaissances et competences de la langue seront très vite au RDV.
Parent de trois jeunes:
PTSI-PT JULES FERRY ARTS / MPSI-PSI* HOCHE CS / BCPST HOCHE

Messages : 128

Enregistré le : 23 juil. 2018 00:06

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par Nathan22 » 23 sept. 2018 10:34

schmetterling a écrit :
22 sept. 2018 22:53
Je reviens sur le niveau en langue necessaire. En ce qui me concerne je suis arrivée en France sans avoir jamais fait de français et après trois mois de stage intensif j avais un niveau suffisant pour commencer et réussir une première année en lettres modernes !! On apprend très très vite dans le pays. Je trouve qu' il est dommage que les facs demandent un niveau B2 ou C1 pour accepter un étudiant . Cela ferme de portes car on progresse tellement vite sur place. A mon époque je pouvais m inscrire après un entretien oral avec le doyen de la fac....( Cela remplaçait le test de langue ). A mon avis , si la fac t accepte, lance toi, tes connaissances et competences de la langue seront très vite au RDV.
Bonjour Schmetterling,

Honnêtement j'ai quand même un doute. Déjà tu pourrais préciser 2-3 choses. Quel était ton cursus ( et dans quel pays) avant de venir en France ?

Ce stage de 3 mois intensif à sûrement coûté cher , il n'est pas accessible à toutes les bourses je pense. En quelle année tu as fait ta L1 de lettres modernes ? Le niveau était sûrement différent à l'époque.

Ensuite non on n'apprend pas très vite non. Sans stage intensif, il faut un certain temps pour s'imprégner de la langue et de progresser dans toutes les compétences (vocabulaire, grammaire,phonologie,expression écrite, orale, compréhension écrite/orale...).

Les facs font bien de demander le niveau B2 car c'est le niveau B2 qui permet de réussir correctement n'importe quelle étude à l'Université ( littéraire,scientifique...) et de vivre sur place.

Je doute qu'en 3 mois tu connaissais le vocabulaire complexe de certaines œuvres littéraires au programme de ta L1.

Après en fac de lettres modernes il y a des cours de grammaire ( avec remise à niveau) mais quand même.

Il y a aussi toute la méthode (faire une dissertation, des fiches,des commentaires de textes) et tout une culture littéraire à avoir. Même si encore une fois à l'Université les méthodes sont rappelées pour que tout le monde réussisse.

Il faudrait donc préciser ton cursus précédent et ton contexte familiale pour mieux comprendre ton cas.

Dans ton cas particulier peut-être que tu as progressé rapidement mais en général si on n'a jamais pratiqué une langue ,cela demande du temps pour avoir un bon niveau.

Si il a un niveau A2, je le déconseillerais de s'inscrire en fac en Ecosse ou en Angleterre. Il ne pourrait pas suivre et échanger avec les autres de façon claire.

Messages : 662

Enregistré le : 09 janv. 2014 17:43

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par schmetterling » 23 sept. 2018 12:46

Mon année s'est bien passée même si Nathan22 en doute, je l'ai fait en 1986 et probablement ce n'était pas moins difficile vu la différence de niveau de baccalauréat de l'époque et aujourd'hui... Et après une double maîtrise lettres modernes/ études théâtrales mention TB et sans redoublement, je suis partie un an en Ecosse avec un programme ERASMUS. J'avais un niveau d'anglais de baccalauréat allemand, passé plusieurs années plus tôt ( et je n'ai jamais été dans un pays anglophone auparavant, ni pratiqué l'anglais en France ). Et j'ai obtenu mes UE de DEA en littérature comparée à Stirling avec A+,A, parfois B+. Dans le pays tout est possible !
Background: Bac général allemand, deux ans d'études de théologie , langues: anglais, latin, grec, hébreux , puis souhait d'apprendre le français ( jamais fait avant ), départ de l'Allemagne et atterrissage à l'Alliance française de Grenoble au printemps ( cours les moins chers que j'avais trouvés ). Inscription à la fac en septembre et première année de Lettres modernes, certes difficile, mais réussie. Selon certains linguistes, le plus prédictif dans l'apprentissage d'une langue étrangère est le niveau que l'on a dans sa langue maternelle . Car si l'on maîtrise bien sa langue maternelle ( ce qui était mon cas, notamment en expression, dissertation etc ) , on essayera ( et réussira ) à reproduire un nouveau système linguistique correctement également. En tout cas , si , on apprend très vite dans le pays, j'insiste !
Le plus grand obstacle est le niveau prérequis demandé par les facs !
Parent de trois jeunes:
PTSI-PT JULES FERRY ARTS / MPSI-PSI* HOCHE CS / BCPST HOCHE

Messages : 128

Enregistré le : 23 juil. 2018 00:06

Re: Quelle ville européenne pour étudier ?

Message par Nathan22 » 23 sept. 2018 14:49

schmetterling a écrit :
23 sept. 2018 12:46
Mon année s'est bien passée même si Nathan22 en doute, je l'ai fait en 1986 et probablement ce n'était pas moins difficile vu la différence de niveau de baccalauréat de l'époque et aujourd'hui... Et après une double maîtrise lettres modernes/ études théâtrales mention TB et sans redoublement, je suis partie un an en Ecosse avec un programme ERASMUS. J'avais un niveau d'anglais de baccalauréat allemand, passé plusieurs années plutôt ( et je n'ai jamais été dans un pays anglophone auparant, ni pratiqué l'anglais en France ). Et j'ai obtenu mes UE de DEA en littérature comparée à Stirling avec A+,A, parfois B+. Dans le pays tout est possible !
Background: Bac général allemand, deux ans d'études de théologie , langues: anglais, latin, grec, hébreux , puis souhait d'apprendre le français, départ de l'Allemagne et atterrissage à l'Alliance française de Grenoble au printemps. Inscription à la fac en septembre et première année de Lettres modernes, certes difficile, mais réussie. Selon certains linguistes, le plus prédictif dans l'apprentissage d'une langue étrangère est le niveau que l'on a dans sa langue maternelle . Car si l'on maîtrise bien sa langue maternelle ( ce qui était mon cas, notamment en expression, dissertation etc ) , on essayera ( et réussira ) à reproduire un nouveau système linguistique correctement également. En tout cas , si , on apprend très vite dans le pays, j'insiste !
Le plus grand obstacle est le niveau prérequis demandé par les facs !
Merci pour ces informations très intéressantes. Très beau parcours ! Bon choix pour l'Ecosse. . Quand je disais que j'avais un doute c'est que tu partais de rien ( pas de Bac ou de "formation" littéraire).

Tu as quand même l'Abitur qui te donne de solides bases pour réussir à l'Université. Ensuite les études de Théologie c'est une discipline très littéraire. Donc tu avais déjà une solide formation "littéraire". Et en lettres modernes on revoit les bases ((grammaticales)) de la langue française. Ce n'est pas comme si tu avais commencé un cursus en ingénierie/géologie/physique sans enseignement de français...

De plus comme tu l'as dit tu maîtrisais parfaitement ta langue. L'anglais et l'allemand appartenant tous les deux à la branche germanique de la famille des langues indo-européennes, c'est plus "simple" pour un Allemand d'apprendre l'anglais. Tu avais un bon niveau Bac + les 2 ans en étude de théologie donc c'était un bon niveau en anglais.

Oui on peut avoir un bon niveau en Anglais sans séjours linguistiques ou voyage à l'étranger mais cela demande plus de travail.

Bravo pour ta motivation en tout cas !

"Selon certains linguistes, le plus prédictif dans l'apprentissage d'une langue étrangère est le niveau que l'on a dans sa langue maternelle . Car si l'on maîtrise bien sa langue maternelle ( ce qui était mon cas, notamment en expression, dissertation etc ) , on essayera ( et réussira ) à reproduire un nouveau système linguistique correctement également."

Oui absolument d'accord avec ça. Les langues ont souvent des similitudes même si pas mal de différences aussi ( conjugaison,alphabet,vocabulaire, phonologie), ça aide beaucoup de bien maîtriser sa propre langue.

Je pense que ta maîtrise de l'allemand, de l'anglais et ce que tu as appris en étude de théologie t'ont vraiment aidé dans l’obtention de ta L1 lettres modernes. Ce stage de 3 mois à dû être réellement intensif.

En ayant ces éléments je ne doute absolument plus, tu as très bien réussi ta L1 de lettres modernes.

"En tout cas , si , on apprend très vite dans le pays, j'insiste !" Encore faut-il pouvoir apprendre vite... Ce n'est pas le cas de tout le monde...

"Le plus grand obstacle est le niveau prérequis demandé par les facs !" Oui et souvent elles demandent un niveau B1/B2

Par rapport à toi il n'y a rien à dire.

Cependant il y a une différence notable entre ton parcours et celui de Flotrainsvegan.

Personnellement je pense que théoriquement si on a un niveau A2 (A ce niveau, vous êtes capable de :

Comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail).
Communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu'un échange d'informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels.
Décrire avec des moyens simples son environnement immédiat et d'évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.
Au niveau A2 qui rend le voyage à l’étranger possible, mais pas pour autant facile.

On va se débrouiller pour faire connaissance avec des étrangers, réaliser des formalités simples comme réserver un hôtel ou commander au restaurant.
). C'est possible d'aller en Angleterre ou en Ecosse et de progresser mais cela implique un travail intensif. Il faut être organisé et savoir quoi faire.

Dans son cas il vaudrait mieux qu'il aille à Francfort (ayant un niveau B1 en allemand). Le niveau B1 peut suffire je pense.

Il y a l' Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main, l'Université de sciences appliquées de Francfort. C'est une très belle ville ! Il pourra visiter la maison (restaurée) de Goethe et lire en même temps "Les souffrances du jeune Werther". Il y a aussi la tour "Main Tower", le "Römerberg" (cœur historique de la ville), la possibilité de boire le cidre local, le Musée d'Art moderne et contemporain...

Plein de monuments historiques , des discothèques et bars... Sans oublier, la Palmeraie un des beaux jardins botaniques de la ville.

Chose positive l'Université de Goethe de Francfort demande au minimum le niveau B1 :

"To apply to study at Goethe University, you must have German language skills at B1 level (minimum) as stipulated by the Common European Framework of Reference for Languages. You must prove the above with appropriate documentation and certificates (see below). Certificates merely confirming attendance or participation are not accepted."

Le lien pour l'inscription et l'admission en étant étudiant étranger : http://www.goethe-university-frankfurt. ... /incomings?

Sauf qu'il faut passer ( et réussir) le DAF ou DSH avant de s'inscrire à une université en Allemagne.
Modifié en dernier par Nathan22 le 24 sept. 2018 09:02, modifié 4 fois.

Répondre