Page 1  sur  2

A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 25 févr. 2019 17:27
par Kindred
Bonjour à tous,

Un de mes amis, classé 40x ème l'année dernière à CS, était classé 2x ème au concours étranger.
Sachant que le rang médian des admis du concours classique était de 379 et le rang du dernier admis vers 600 (il me semble), et que chez les étrangers c'était du 45 pour le rang médian, doit-on en déduire qu'il est vaaaachement simple d'entrer à CentraleSupelec en tant qu'étranger ?

Quelqu'un aurait-il des chiffres par rapport au concours étranger pour en juger ?

Cordialement.

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 25 févr. 2019 18:04
par padpad
PS : noter qu'un admis sur le cycle international est élève stagiaire et tenir compte de la mortalité à 1 an ....

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 25 févr. 2019 22:16
par Landstockman
J'ai vaguement entendu dire que c'était peut être un peu plus simple en étranger et un peu plus dur en cycle international , même si ça semble n'être qu'une rumeur...

Padpad j'ai pas compris ? :wink:

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 25 févr. 2019 23:29
par azrod
Je ne sais pas pour le cycle étranger, mais il est plus simple d'intégrer avec le cycle international qu'avec le cycle normal. (Le cycle étranger, dont je ne connais pas le nom précis, ne concerne que les étrangers scolarisés dans une prépa en France)

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 25 févr. 2019 23:34
par Kindred
Je ne suis pas sûr que cette distinction élève-stagiaire élève ingénieur soit toujours d'actualité (je n'en trouve plus aucune mention sur les notices ou sur le site, et d'ailleurs elle était plutôt inutile...).

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 26 févr. 2019 08:10
par Mykadeau
Oui c'est très simple en comparaison. Ça donne lieu à des incongruités: un élève B classé 100 places plus loin (sur concours français) qu'un élève A de la même prepa qui intègre grâce à son passeport et pas eleve A etc...

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 26 févr. 2019 10:32
par framboise2
Landstockman a écrit :
25 févr. 2019 22:16
Padpad j'ai pas compris ? :wink:
Peut-être un référence à ça:
http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=16&t=68716

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 26 févr. 2019 11:02
par Landstockman
Ah oui ok, merci framboise2

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 26 févr. 2019 11:12
par U46406
framboise2 a écrit :
26 févr. 2019 10:32
Peut-être en référence [à l'alcool ?]
Non, padpad voulait expliquer que certains de ces intégrés étaient virés à l'issue de leur "stage"...
SPOILER:
certains iraient sans doute dire : à coups de pied au...
Kindred a écrit :
25 févr. 2019 23:34
Je ne suis pas sûr que cette distinction élève-stagiaire élève ingénieur soit toujours d'actualité (je n'en trouve plus aucune mention sur les notices ou sur le site, et d'ailleurs elle était plutôt inutile...).
Bah non, pas inutile. Pour la raison évoquée immédiatement au début de mon message : se réserver la possibilité de montrer et d'ouvrir la porte de sortie.

Si cette distinction n'est pas indiquée dans les notices CCS ni sur le site CS, alors à mon avis, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres de tir... :shock:


Copie à padpad par Message Privé.

Re: A quel point est-il simple d'être pris à CentraleSupelec en étranger ?

Posté : 26 févr. 2019 12:01
par framboise2
Ah oui aucun rapport merci pour l'éclaircissement et désolée pour cette interprétation très abusive...