Bac Maths 2008 , Nouvelle épreuve ?

Un problème, une question, un nouveau théorème ?

Messages : 600

Enregistré le : 17 mars 2007 19:10

Classe : ENS (Ulm)

Localisation : Rue d'Ulm

Message par Hugoo » 23 juin 2007 20:52

maitreidmry a écrit : Avoir son bac S en ayant eu moins de 8 en maths est inacceptable.
Et pourtant...
"L'unanimité est toujours suspecte"
Ex TS Spé Maths au Lycée Les Droits de l'Homme, 97170. Guadeloupe.
ex-Khâgneux A/L interne à Louis-Le-Grand.
Élève à l'ENS (Ulm), promotion 2010 (A/L).

Messages : 496

Enregistré le : 02 mai 2006 22:17

Localisation : 78, 91 & 94

Message par Eti-N » 23 juin 2007 21:01

Hugoo a écrit :Mais est ce que ça ne posserait pas un problème d'un Bac S à deux vitesses : Ceux de génération N-1 auraient un Bac S actuel ( cad dévalué ) alors que ceux de la génération N en auraient un beaucoup plus "valorisé" ... J'vaoue que ça créérait un grand décalage..
Pour ce que le bac est valorisé, je doute que ça change grand chose. Par ailleurs, tu passes sur le fait que, par le passé, le contenu des programmes, les coefficients, les options (TPE), etc., ont largement changé - ce n'est pas comme si c'était une innovation radicale.
Hugoo a écrit :Il y a différents types d'exercice en Maths mais il y en a ( je nee sais plus le nom ) qui sont très "ouverts" , on en a fait quelques uns cette année, la consigne est réduite à sa plus simple expression( il n'y a qu'une question ) et plusieurs méthodes sont possibles..
Enfin, les maths, au bac, c'est dans une très grande mesure des exos-type appliqués presque mécaniquement où l'on change quelques paramètres pour faire bonne figure. Ce qui explique d'ailleurs le changement radical que certains ressentent en entrant en prépa.
maitreidmry a écrit :Personnellement, je trouve scandaleux que des personnes viennent en S alors qu'elles n'ont rien à y faire. Soi-disant que le bac S ouvre le plus de portes...
Je ne vois pas en quoi ça serait scandaleux ; c'est ainsi que les choses fonctionnent, les gens s'adaptent à des structures données. Ce ne sont pas les gens qu'il faut blâmer mais les aberrations de structure qu'il peut y avoir dans le secondaire. Ensuite, il est clair que la réforme du lycée et la création de la filière S à la place des filières C/D fut une belle bêtise.
Verba volant, scripta manent.

2005-2007 : ECS LLG
2007-2011 : HEC (dont 2007 - 2008 : L3 MASS HEC-Paris 1 & 2010-2011 : Master QEF X-HEC)

Messages : 1290

Enregistré le : 10 juin 2007 19:37

Message par Error » 23 juin 2007 21:03

@maitredmry: Tu peux pas être aussi catégorique.

Si le mec a 17 en maths annuel et à 8 le jour du bac ?

Je dis plutôt qu'il faudrat une sorte de conseil de classe après le bac.

Messages : 600

Enregistré le : 17 mars 2007 19:10

Classe : ENS (Ulm)

Localisation : Rue d'Ulm

Message par Hugoo » 23 juin 2007 21:21

Eti-N a écrit :
Hugoo a écrit :Mais est ce que ça ne posserait pas un problème d'un Bac S à deux vitesses : Ceux de génération N-1 auraient un Bac S actuel ( cad dévalué ) alors que ceux de la génération N en auraient un beaucoup plus "valorisé" ... J'vaoue que ça créérait un grand décalage..
Pour ce que le bac est valorisé, je doute que ça change grand chose. Par ailleurs, tu passes sur le fait que, par le passé, le contenu des programmes, les coefficients, les options (TPE), etc., ont largement changé - ce n'est pas comme si c'était une innovation radicale.
C'est vrai que tout change souvent mais là ce serait un sacré changement ! Ou alors il faudrait changer le nom, parce que ça reviendra à deux Bac S à deux années d'intervalle mais COMPLÈTEMENT différent au niveau de la "valeur" et de la "légitimité" ( on se comprend ).
Eti-N a écrit :
Hugoo a écrit :Il y a différents types d'exercice en Maths mais il y en a ( je nee sais plus le nom ) qui sont très "ouverts" , on en a fait quelques uns cette année, la consigne est réduite à sa plus simple expression( il n'y a qu'une question ) et plusieurs méthodes sont possibles..
Enfin, les maths, au bac, c'est dans une très grande mesure des exos-type appliqués presque mécaniquement où l'on change quelques paramètres pour faire bonne figure. Ce qui explique d'ailleurs le changement radical que certains ressentent en entrant en prépa.
Je suis d'accord.

"Si le mec a 17 en maths annuel et à 8 le jour du bac ? "
On appelle ça un examen, faut pas se rater le jour J, c'est tout.
Et les commissions de correction du bac peuvent relever la note d'un ou deux points ( plus ? ) en fonction du dossier, non ? Ou dû moins la moyenne générale peut être bien arrondie.
"L'unanimité est toujours suspecte"
Ex TS Spé Maths au Lycée Les Droits de l'Homme, 97170. Guadeloupe.
ex-Khâgneux A/L interne à Louis-Le-Grand.
Élève à l'ENS (Ulm), promotion 2010 (A/L).

Messages : 750

Enregistré le : 14 mai 2006 14:58

Localisation : là où les vaches poussent et les pommes broutent

Message par musichien » 23 juin 2007 21:29

Quand on a 17 toute l'année, on n'a pas 8 au bac...
Enfin à moins de paniquer complètement, mais de toutes façons, ça sera encore pire dans les autres matières, et ça on n'y peut rien, c'est un examen, faut pas le rater, c'est tout.

Et puis il y a aussi le dossier qui compte lorsque l'élève est tangent.
pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Messages : 245

Enregistré le : 11 juin 2005 15:34

Localisation : Paris 13

Message par Ashen Shugar » 23 juin 2007 22:49

Error a écrit : Je dis plutôt qu'il faudrat une sorte de conseil de classe après le bac.
le coté cool du bac c'est que c'est pas tes profs qui te jugent. On ne va pas changer ca.
Là ! tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté.

Avatar du membre

Messages : 3695

Enregistré le : 13 févr. 2004 15:11

Message par » 23 juin 2007 22:59

Ashen Shugar a écrit :le coté cool du bac c'est que c'est pas tes profs qui te jugent. On ne va pas changer ca.
Pour les gens qui sont un peu en dessous de la barre à l'écrit ou ceux qui passent l'oral il y a consultation du dossier scolaire en vue, éventuellement, de relever un peu les notes. Je ne connais pas l'étendue de cette pratique.

Messages : 1290

Enregistré le : 10 juin 2007 19:37

Message par Error » 23 juin 2007 23:45

Et puis j'ai pas dit que les profs devaient le faire ....

Messages : 5614

Enregistré le : 14 juin 2005 19:29

Message par Ragoudvo » 24 juin 2007 06:26

Mû a écrit :Pour les gens qui sont un peu en dessous de la barre à l'écrit ou ceux qui passent l'oral il y a consultation du dossier scolaire en vue, éventuellement, de relever un peu les notes. Je ne connais pas l'étendue de cette pratique.
Ca a même lieu lorsqu'on est juste en dessous de la barre d'une mention. J'ai eu une mention en étant presque sûr (bien qu'il persiste un doute) d'avoir eu des notes réhaussées pour l'avoir (le total était pile le nombre de points qu'il fallait pour avoir la mention, et je suis sûr d'avoir eu dans deux matières des notes manifestement trop élevées par rapport à ce que j'avais fait. Je peux me tromper, mais ça m'étonnerait franchement.).

Avatar du membre

Messages : 3695

Enregistré le : 13 févr. 2004 15:11

Message par » 24 juin 2007 09:39

Ragoudvo a écrit :Ca a même lieu lorsqu'on est juste en dessous de la barre d'une mention. J'ai eu une mention en étant presque sûr (bien qu'il persiste un doute) d'avoir eu des notes réhaussées pour l'avoir (le total était pile le nombre de points qu'il fallait pour avoir la mention, et je suis sûr d'avoir eu dans deux matières des notes manifestement trop élevées par rapport à ce que j'avais fait. Je peux me tromper, mais ça m'étonnerait franchement.).
Ceci est fait de manière totalement arbitraire et indépendamment dans chaque centre, histoire qu'il n'y ait pas trop d'égalité dans le traitement des candidats. Parceque louper une mention à 3 points (sur 720) près, je l'ai connu... Personne n'a donné de coup de pouce.
Bon, on s'en fout de la mention, mais sur le principe c'est quand même assez choquant sur le principe de laisser autant d'arbitraire.
J'ai appris, par exemple, que les barêmes étaient académiques.

Répondre