Finance de marché, que faire ?

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Messages : 322

Enregistré le : 06 juin 2012 15:38

Classe : ENA

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par Chactas » 09 nov. 2014 15:53

Inutile de tergiverser et de se perdre en vaines spéculations-quoique spéculer ne soit pas inutile si l'on veut faire de la finance- le niveau en sup ne présage pas nécessairement des résultats aux concours.
Quant à la finance, apparemment, l'idéal serait de décrocher X/ECP ,Mines/Ponts ou ENSAE et de compléter par une formation du type El Karaoui mais il existe d'autres voies pour entrer dans ce milieu et le diplôme est très loin de garantir le succès si prestigieux soit-il.
Du reste, tout ceci semble être troll. :mrgreen:

Messages : 118

Enregistré le : 27 mai 2012 21:09

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par harribo » 09 nov. 2014 16:00

Chactas a écrit :Inutile de tergiverser et de se perdre en vaines spéculations-quoique spéculer ne soit pas inutile si l'on veut faire de la finance- le niveau en sup ne présage pas nécessairement des résultats aux concours.
Quant à la finance, apparemment, l'idéal serait de décrocher X/ECP ,Mines/Ponts ou ENSAE et de compléter par une formation du type El Karaoui mais il existe d'autres voies pour entrer dans ce milieu et le diplôme est très loin de garantir le succès si prestigieux soit-il.
Du reste, tout ceci semble être troll. :mrgreen:
il faut quand même être réaliste. :) Il suffit de voir les stats MP* et MP et mon lycée pour juste constater que si t'as pas l'* tu dis au revoir au A++ et une majorité à l'A aussi.
J'ai beaucoup d'ambition pour préparer mes examens afin d'avoir une situation professionnelle qui me convienne :D

Messages : 1375

Enregistré le : 01 juin 2010 22:35

Classe : CAC40

Localisation : Valaam

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par train epicycloidal » 09 nov. 2014 16:05

Syylar a écrit : Sinon si l'argent facile te branche, il parait que certaines appli mobile se vendent à quelques 22 milliards de dollars, pour 40h de boulot soit une demi-semaine de trading en front-office à JP.
Le trading n’est pas limité aux horaires d’ouverture des marchés ?

Et si on part dans l’appli mobile à 22 milliards de dollards, il y a aussi l’achat d’un ticket de loterie qui ne prend que cinq minutes.
Employé.

Messages : 105

Enregistré le : 14 juil. 2014 12:03

Classe : PCSI

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par Syylar » 09 nov. 2014 16:37

train epicycloidal a écrit :
Syylar a écrit : Sinon si l'argent facile te branche, il parait que certaines appli mobile se vendent à quelques 22 milliards de dollars, pour 40h de boulot soit une demi-semaine de trading en front-office à JP.
Le trading n’est pas limité aux horaires d’ouverture des marchés ?

Et si on part dans l’appli mobile à 22 milliards de dollards, il y a aussi l’achat d’un ticket de loterie qui ne prend que cinq minutes.

Réponse typique de ceux qui n'ont jamais mis un pied dans la moindre conférence sur l'entreprenariat technologique et qui restent persuadés qu'une valorisation à 10 million en moins d'un an tiens du miracle. Bien évidemment, WhatsApp est un exemple des plus frappant.

Et oui, un quant ça bosse facilement 13/14 heures par jours les grosses semaines.
2014/201? : On the road to X

Messages : 1939

Enregistré le : 10 juin 2011 00:18

Classe : M2

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par Arky » 09 nov. 2014 19:04

harribo a écrit :J'aurais peut être me niveau en maths/anglais/lettre pour etre en *, mais la physique j'en doute très fort.
Go concours INFO.
Syylar a écrit :Edit : je n'ai pas parlé du master EK, mais j'ai mes raisons.
Fais pas ta mijaurée, balance les casseroles.
2008-2011 : Lycée Bellevue (Martinique)
Image
2011-2013 : Ginette - MPSI 2 (Taupe Power !) / MP*1

2013-now : ENS Maths/Info

Messages : 268

Enregistré le : 18 juin 2009 21:43

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par Eliiiiiiiiite » 09 nov. 2014 19:09

Syylar a écrit :
train epicycloidal a écrit :
Syylar a écrit : Et oui, un quant ça bosse facilement 13/14 heures par jours les grosses semaines.
Cela veut dire quoi facilement 13/14 heures par jours ? 14,5 ? 16 ? 17 ? 19 ? C'est vraiment pas ça pour les quants à Londres pour info. Pour comparer avec les gens de ma promo : les quants à Londres ne travaillent pas (moins même en fait) plus que les auditeurs financiers parisiens et travaillent bien moins que ceux en M&A à Londres, et infiniment moins que ceux en M&A à Paris. Faut arrêter ce fantasme sur la finance de marché. Sinon oui, l'importance du diplôme est capitale en finance de marché, peut-être moins qu'en M&A où sur chaque performance/caractère on associe une école / un classement mais ça reste très présent même longtemps après l'embauche. En finance de marché, tu verras beaucoup de personnalités très différentes : de la brute Ulmite épaisse ayant fait un postdoc en physique théorique / maths pures au petit passionné de maths et d'algorithmique jusqu'à celui pouvant vendre sa propre mère pour seulement chopper un graduate. En M&A c'est beaucoup plus homogène : résistance et caractère très forts, moins d'extravagance et l'argent comme motivation dominant largement les autres.

@Syylar : balance tes arguments sur EK qu'on rigole même si je vois d'ici les énormités que tu vas raconter. Si on veut s'engager vers la finance de marché, la seule connerie pourrait être d'aller faire le 203, mais pour les autres formations précitées, pas de crainte à avoir.
Modifié en dernier par Eliiiiiiiiite le 09 nov. 2014 19:22, modifié 1 fois.

Messages : 322

Enregistré le : 06 juin 2012 15:38

Classe : ENA

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par Chactas » 09 nov. 2014 19:22

Eliiiiiiiiite a écrit : Sinon oui, l'importance du diplôme est capitale en finance de marché, peut-être moins qu'en M&A où sur chaque performance/caractère on associe une école / un classement mais ça reste très présent même longtemps après l'embauche.

Et quelles sont les écoles puis formations pour ne pas renoncer à toute percée dans ce milieu ? Et pourquoi le 203 est-il à fuir ?

Messages : 1375

Enregistré le : 01 juin 2010 22:35

Classe : CAC40

Localisation : Valaam

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par train epicycloidal » 09 nov. 2014 19:39

Syylar a écrit :
train epicycloidal a écrit :Et si on part dans l’appli mobile à 22 milliards de dollards, il y a aussi l’achat d’un ticket de loterie qui ne prend que cinq minutes.
Réponse typique de ceux qui n'ont jamais mis un pied dans la moindre conférence sur l'entreprenariat technologique et qui restent persuadés qu'une valorisation à 10 million en moins d'un an tiens du miracle. Bien évidemment, WhatsApp est un exemple des plus frappant.
Je n’ai pas l’occasion d’écumer les conférences sur « l’entrepreneuriat technologique ». Par contre, à la mesure de ma modeste personne, je constate qu’il est plus facile de rencontrer des personnes ayant gagné beaucoup d’argent grâce à la finance que grâce à une application. Les observations personnelles ne font pas une statistique mais je me laisse facilement convaincre par ce que je vois.
Employé.

Messages : 268

Enregistré le : 18 juin 2009 21:43

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par Eliiiiiiiiite » 09 nov. 2014 19:40

@Chactas : les plus prestigieuses. Je dirais que jusqu'à Telecom Paris inclus en formation initiale ça reste aujourd'hui jouable en finance de marché. Pour le M&A jusqu'au Ponts inclus si l'on ajoute rien. On imagine pas à quel point il faut se battre pour avoir certaines places en M&A avant de l'avoir vécu. Pour chopper du lourd (typiquement GS en front ou M&A) :
1) CV "perfect" (X/HEC/Mines Paris/ECP/Ponts/Essec, (virer les commerciales et rajouter Ulm pour la finance de marché)) ou top univ mondiale (et pas selon Shanghai, en gros dans ma banque EPFL c'est low alors que dans l'industrie c'est parfois équivalent à l'X)
2) Une année de césure ou purs stages
3) Fluent (important) + d'autres langues même si ça sert strictement à rien ça fait stylé de dire que t'es trilingue
4) La partie la plus grotesque mais nécessaire pour certaines boutiques : paraître "cool" et "surhomme" à l'entretien (mitos sur associations+la cause humanitaire est une de tes priorités/t'as déjà sauver la vie d'une vieille dans un incendie/t'as été champion olympique dans une autre vie). Pour ce point j'exagère un peu le trait mais l'idée est là et les non-français ont dans l'ensemble moins de scrupules que nous sur ce sujet. Il faut y aller tout de même beaucoup moins fort si l'on postule en France mais comme il n'y a de toute façon 0 poste, ça règle le problème. Dans tous les cas, il faut essayer de montrer que tu as très très faim et que tu es pret à vraiment tout donner pour ce job (et c'est juste sur ce dernier point que je déconseillerais de mentir).

Messages : 105

Enregistré le : 14 juil. 2014 12:03

Classe : PCSI

Re: Finance de marché, que faire ?

Message par Syylar » 09 nov. 2014 20:31

Arky a écrit :
harribo a écrit :J'aurais peut être me niveau en maths/anglais/lettre pour etre en *, mais la physique j'en doute très fort.
Go concours INFO.
Syylar a écrit :Edit : je n'ai pas parlé du master EK, mais j'ai mes raisons.
Fais pas ta mijaurée, balance les casseroles.
Le master EK était et reste une bonne option par le fait qu'il est peu cher et permet assez souvent d'obtenir de bons stages dans de grosses banques. Quand je voulais bosser dans la finance, je devais être en première, mon frère m'a expliqué un peu le problème de EK, depuis je me suis pas mal documenté sur le sujet et le constat est assez mitigé : En france pas de doute c'est le must, souvent largement suffisant pour bosser à Londres, il a l'avantage d'offrir une formation quasi-inégalable en maths fi, sauf qu'en fait, une grande partie de ce qu'on y apprend, ça fait jolie sur un CV mais c'est surtout le genre de profil qui intéressait les employeurs y'a de ça un petit moment ( je dirai pré-2008 ) ou les maths faisaient vraiment la loi ( maintenant l'info est limite plus importante, enfin tout dépend du job ). C'est un master qui forme de bon quants , mais je dirai qu'il est légèrement trop matheux, comparé à d'autres formations américaines, un peu moins matheuses mais ou l'on bosse d'autres trucs que certains considèreraient comme du pur pipo mais qui plaisent visiblement aux employeurs et permettent, parait-il, d'accéder plus rapidement au stade "associate". L'autre point noir , c'est l'accès à un job aux Etats-Unis, ou souvent un master fait maison est nécéssaire, mon frère est passé par NYU durant sa 4A et il a trouvé un job cher MS très rapidement, et en plus, il se baladait là-bas comme jamais alors qu'a EK, c'est hard selon certaines de ses connaissances. Enfin, le dernier problème de EK c'est le trop grand nombre d'élèves par promo, le master limite pas assez élitiste pour l'élitisme de la profession, je sais que certains comprendront.

Reste juste à savoir ou on veut bosser, dans quel pays, dans quel domaine, dans quelle banque. Le charisme joue pour beaucoup également.
2014/201? : On the road to X

Répondre