Page 8  sur  9

Re: L'avenir des grandes écoles d'ingénieur

Posté : 25 juil. 2017 21:56
par AurelO
Nicolas G a écrit :
25 juil. 2017 20:47
siro a écrit :
25 juil. 2017 18:10

Comprendre les grandes lignes de Grothendick ça demande le bon M2 en maths. Comprendre Einstein (en tout cas la relat), avec une licence de physique ça se fait bien. C'pas vraiment le même niveau... C'est tout sauf une superstar des sciences aujourd'hui Grothendieck.

Tesla ça m'énerve quand j'entends parler de lui, en général j'insulte l'auditoire par réflexe :mrgreen:
Le mec a fini sa vie seul à écrire des maths et de la poésie dans un village perdu dans les Pyrénées, paie ta superstar :mrgreen:
J'avoue que je me suis farci les 100 premières pages de Récoltes et semailles, et que déjà quand ça parle pas de maths je comprends pas tout (beaucoup de métaphores), mais alors quand ça parle de maths...
pareil :)
Je t'invite à aller voir les scans de ses notes (site université de montpellier). Tu vas pas être deçu.

Re: L'avenir des grandes écoles d'ingénieur

Posté : 25 juil. 2017 22:09
par Nicolas G
J'ai regardé. Mais j'arrive pas à lire ce qu'il a écrit :lol:

Re: L'avenir des grandes écoles d'ingénieur

Posté : 25 juil. 2017 22:22
par siro
Récoltes et semailles se lit (j'ai réussi à lire le sommaire (seulement 20 pages) et 150-200 pages + picoré sur la fin parce que je suis pas si maso), mais faut avoir le temps de s'y attaquer.

Après il était clairement un peu trop dans le turfu, ce bon vieux Alexander, mais je suis sûr qu'il se serait bien entendu avec les gens normaux de dans 500 ans.

Re: L'avenir des grandes écoles d'ingénieur

Posté : 25 juil. 2017 22:35
par Nicolas G
siro a écrit :
25 juil. 2017 22:22
Récoltes et semailles se lit (j'ai réussi à lire le sommaire (seulement 20 pages) et 150-200 pages + picoré sur la fin parce que je suis pas si maso), mais faut avoir le temps de s'y attaquer.

Après il était clairement un peu trop dans le turfu, ce bon vieux Alexander, mais je suis sûr qu'il se serait bien entendu avec les gens normaux de dans 500 ans.
Je suis entièrement d'accord. Quand j'aurai le temps ce sera plutôt "A la découverte des lois de l'univers" d'un certain Roger, beaucoup moins personnel mais aussi balèze (je l'ai entamé, je sais pas si certains l'ont fini ici, ça a l'air passionnant, mais faut avoir le background mathématique derrière)

Re: L'avenir des grandes écoles d'ingénieur

Posté : 25 juil. 2017 22:37
par U46406
siro a écrit :
25 juil. 2017 22:22
les gens normaux de dans 500 ans.
à supposer qu'il y ait de tels gens dans 500 ans...
http://www.bbc.com/news/health-40719743

Re: L'avenir des grandes écoles d'ingénieur

Posté : 25 juil. 2017 23:43
par siro
Nicolas G a écrit :
25 juil. 2017 22:35
siro a écrit :
25 juil. 2017 22:22
Récoltes et semailles se lit (j'ai réussi à lire le sommaire (seulement 20 pages) et 150-200 pages + picoré sur la fin parce que je suis pas si maso), mais faut avoir le temps de s'y attaquer.

Après il était clairement un peu trop dans le turfu, ce bon vieux Alexander, mais je suis sûr qu'il se serait bien entendu avec les gens normaux de dans 500 ans.
Je suis entièrement d'accord. Quand j'aurai le temps ce sera plutôt "A la découverte des lois de l'univers" d'un certain Roger, beaucoup moins personnel mais aussi balèze (je l'ai entamé, je sais pas si certains l'ont fini ici, ça a l'air passionnant, mais faut avoir le background mathématique derrière)
J'aime beaucoup ce monsieur, je prends note de ce livre. (qui est un bon gros morceau aussi apparemment)