N'avions-nous pas mieux à faire ?

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Messages : 382

Enregistré le : 10 sept. 2011 19:33

Classe : Intégré

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par Bilou² » 05 août 2017 00:07

vercore a écrit :
04 août 2017 23:39
Un des soucis de la prépa est que les étudiants, une fois sortis de ce système, se relâchent. Contrairement aux faqueux/dut admis en école qui poursuivent leurs efforts et qui sont beaucoup plus autonomes.. qualité à avoir dans le monde du travail
Tous ne se relâchent pas "à vie". Il parait même presque pertinent de cibler son effort :mrgreen:.

Messages : 58

Enregistré le : 03 avr. 2017 15:03

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par ldil » 05 août 2017 00:16

la question est la même pour moi après prépa, j'ai finalement intégré l'icna sur les conseils de ce bon vieux Jay :lol: alors que j'étais rentré avec le pseudo sur fpo mpsi2015 puis X2017 et enfin EK 2021 :lol:
et ce que la prépa a été la formation la plus adaptée pour moi, non, loin de là
Je me serai plus épanouie en fac de maths je pense
Est ce qu'elle m'a permit d'avoir une école? oui
Est ce qu'elle m'a permit d'avoir un rythme de travail pas trop chaotique? non, on ne peut pas changer la nature d'un homme
En spé, je n'ai rendu aucun dm de physique, deux de maths sur toute l'année, j'ai été absent à plein de cours, j'ai du faire la moitié du programme en un mois chez moi, je majorais certain ds, en minorait d'autre par flemme
en sup, j'étais dans le top 2 de ma nano prépa sans réellement me mettre la pression, genre 30 min de travail par jour
J'ai pris l'habitude de prendre du retard, bon je compensais par le fait que je comprenais bien les cours seul chez moi avec mon dunod
je dois avoir passé plus de temps sur mes dunods qu'à suivre en cours ... (les dunods en physique puent par contre, go tec&doc )
J'aimais pas la prépa, l'encadrement permanent, la hiérarchie des profs, les impératifs multiples chaque semaines, les camarades etc
Après, je ne sais pas si j'aurai pu avoir l'icna hors prépa, je ne sais pas ce que vaut l'école ni si en allant à l'icna, on a rentabilisé sa prépa

Messages : 785

Enregistré le : 02 janv. 2013 03:17

Localisation : Toronto

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par Transcender » 05 août 2017 21:28

La réponse est non, la prépa n'est jamais du temps perdu (à moins que tu ne fasses aucun effort). Les 2 ans en prépa te permettent d'acquérir un esprit d'analyse très développé, de la rigueur, une capacité à résister à de lourdes charges de travail (auxquelles tu seras confronté plus tard mais de façon plus ou moins ponctuelle). J'ai fait un DD au Canada et je remarque clairement la différence entre ceux qui ont fait leur études ici, et les gens qui viennent de prépa : les gens d'ici sont meilleurs pour les questions/problématiques d'ordre pratique, mais quand il s'agit d'esprit d'analyse/théorie, ils sont extrêment limités et tu sens tout de suite la différence. Pour donner l'exemple, je donnais des cours de soutien en maths à des étudiants de première et deuxième année (à Polytechnique Montréal), et en maths, y a zéro démonstration à faire, ils ne font qu'appliquer bêtement des formules, bloquent devant des trivialités, et sont perdus dès que la question est formulée un peu différemment de ce à quoi ils ont été machinalement habitués.
C'est sûr que les deux années de prépa demandent un énorme sacrifice, mais pour moi ça vaut le coup car ça va te donner une longueur d'avance à vie sur le """commun des mortels""".
MPSI-MP (Rabat) / Mines (Saint-Etienne) / Polytechnique (Montreal) / Credit analyst (Toronto)

Messages : 357

Enregistré le : 16 août 2016 00:45

Classe : M1 physique

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par C.A.P.T.P » 05 août 2017 21:59

vercore a écrit :
04 août 2017 23:39
Un des soucis de la prépa est que les étudiants, une fois sortis de ce système, se relâchent. Contrairement aux faqueux/dut admis en école qui poursuivent leurs efforts et qui sont beaucoup plus autonomes.. qualité à avoir dans le monde du travail
N'est ce pas la faute des écoles post prépa alors ? Ne sont-elles pas censées fournir du travail en quantité assez importante pour ne pas laisser leurs étudiants s'en tirer à chaque partiel avec juste 1 semaine de révisions ?
ENS Cachan - Paris Saclay

Messages : 58

Enregistré le : 03 avr. 2017 15:03

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par ldil » 05 août 2017 22:10

Transcender a écrit :
05 août 2017 21:28
Les 2 ans en prépa te permettent d'acquérir un esprit d'analyse très développé, de la rigueur,
bullshit, vu que dans la majeur partie des cas tu n'en auras pas besoin pour ton avenir professionnel
une capacité à résister à de lourdes charges de travail (auxquelles tu seras confronté plus tard mais de façon plus ou moins ponctuelle).
Pour moi, la méthode c'est toujours de tout faire au dernier moment
et ça n'a pas changé depuis la terminale
J'ai fait un DD au Canada et je remarque clairement la différence entre ceux qui ont fait leur études ici, et les gens qui viennent de prépa : les gens d'ici sont meilleurs pour les questions/problématiques d'ordre pratique, mais quand il s'agit d'esprit d'analyse/théorie, ils sont extrêment limités et tu sens tout de suite la différence.
Un jour comprendrez vous qu'hormis deux/trois chercheurs, l'analyse et la théorie on s'en fiche totalement et que l'esprit pratique prévaut ...
Et c'est bien un des soucis de la prépa, elle forme des chercheurs/profs et non des ingénieurs
C'est sûr que les deux années de prépa demandent un énorme sacrifice, mais pour moi ça vaut le coup car ça va te donner une longueur d'avance à vie sur le """commun des mortels""".
ou pas
Tu peux peut être apprendre des méthodes de travail (et encore...) mais une avance à vie, énorme bullshit ...
la vie != la prépa

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par Jay Olsen » 05 août 2017 22:20

C'est faux.

Certes l'ingénieur passe une grande partie de son temps à se faire chier à savoir s'il faut mettre des flèches fines ou épaisses, pointillées ou pleines.
Mais le jour où une problématique technique arrive, il vaut mieux être capable de savoir la résoudre.

Genre les matrices de rotation, ça peut être utile dans certains jobs...
Vendue, merci

Messages : 785

Enregistré le : 02 janv. 2013 03:17

Localisation : Toronto

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par Transcender » 05 août 2017 22:21

Non, l'esprit d'analyse ne sert pas juste pour faire de la recherche, loin de là. T'en auras besoin même si tu fais un métier peu ou pas scientifique. Quand aux compétences pratiques, ça s'acquiert vite une fois que tu commences à travailler, tu apprends sur le tas, comme tout le monde.
Tu viens de sortir de la prépa, tu manques de recul pour juger quant à l'utilité de ce que t'y as appris.
MPSI-MP (Rabat) / Mines (Saint-Etienne) / Polytechnique (Montreal) / Credit analyst (Toronto)

Messages : 1375

Enregistré le : 01 juin 2010 22:35

Classe : CAC40

Localisation : Valaam

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par train epicycloidal » 05 août 2017 23:53

La sup et la spé ne sont pas du temps perdu, certes.

Mais la 5/2 ?!
Employé.

Messages : 142

Enregistré le : 24 mars 2016 12:56

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par the X-mar » 06 août 2017 00:13

Bonjour :D
Je vais apporter ma petite attribution, j'en ai pas mal discuté avec mon père qui a fait mines Paris et mon cousin qui a fait polytechnique, il m'ont clairement déconseillé la CPGE, bien évidemment je les ai pas écouté :mrgreen: , mon père voulait vraiment que je fasse l'epfl, et tout ce qu'il m'a dit s'est confirmé, j'ai eu un débat avec 2 de mes camarades de classes.
En gros la prépa, c'est clairement du bachotage si tu veux réussir, un de mes camarades de classes de terminal était en pc** à LLG cette année, il me l'a confirmé. devenir ultra méga fort en math pour impressionner Jean Claude le canadien ou Anna la suédoise est ce que ça sert à quelque chose pour un ingénieur? Clairement non.
Je fais parti de ceux qui sont devenu moins intelligent après une sup, en fait je connais beaucoup plus de choses, mais j'ai l'impression de moins réflechir, et d'être devenu une bête à calcul et à méthode
étant passioné des sciences sociales, je trouve qu'elle donne une ouverture d'esprit qui manque cruellement aux préparationnaire
. honnêtement, La physique est en tout cas terriblement mal enseignée en prépa mpsi(je veux pas me prononcer sur les autres filières) que du calcul, et très peu de qualitatif.
cette année je discutais de temps en temps avec les BTS, les manaa ... Je les trouvais plus ouvert d'esprit que certains camarades de classes qui ont passé l'année à critiquer tout ce qui n'est pas français et qui ne fais pas prépa, il traitait les bts d'animaux.., perso je trouve que la prépa crée pas mal de personnes férmées d'esprit, sans parler de la pression que certains vivent mal.
pour un futur ingénieur qui fait de la finance, à quoi ça lui sert la physique? À quoi sert la topologie pour un mec voulant faire ingénieur? Beaucoup de cours détruisent notre imagination(pour rien)
Un autre point qui a été évoqué, il est très dur de faire beaucoup de choses en parallèle avec la prépa, pas par manque de temps mais surtout de motivation vu que après une semaine de travail intense, on a juste envie de plus apprendre quoi que ce soit. Ce que je viens de dire c'est des personnes qui ont fais x et mines pa et leurs amis qui me l'ont confirmé
Ps : hamrock, si ce débat assez intéressant ne te plait pas, quitte le

Messages : 49

Enregistré le : 19 juil. 2017 00:37

Re: N'avions-nous pas mieux à faire ?

Message par Zak_ » 06 août 2017 00:39

@the X-mar

je ne comprends pas en quoi apprendre détruit l'imagination.
Ce qui détruit l'imagination ce n'est pas la topologie, au contraire si on la comprends on saisi un concept de plus, mais je pense que c'est plutot les méthodes de travail qui incite les élèves à bachoter ce qui, en effet, n'est pas très créatif. Je suppose que c'est ce que tu voulais dire mais ce n'était pas très clair, d'autant plus que je trouve l'argument du "à quoi ça sert" bidon : rien que culturellement par exemple, c'est toujours utile de savoir quelque chose. On sait tous que la 2nde guerre mondiale a terminé en 45 par exemple, et pourtant elle nous sert à rien pour créer des avion. De même le théorème de Pythagore, qui va l'utiliser dans la vie courante ? Il y a quand même une certaine utilité à savoir acquérir de la culture.

Répondre