Hésitation ENSAI

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Messages : 22

Enregistré le : 02 juil. 2018 21:57

Classe : MP

Hésitation ENSAI

Message par Plyad » 02 juil. 2018 22:31

Bonsoir,
Comme beaucoup d'autres je viens ici pour demander conseil afin de mieux classer mes voeux.

Long story short, après avoir cherché des infos sur internet à propos postes/jobs j'en ai conclu que j'aimerai bien faire business analyst (dans le domaine bancaire peut être? IT? je ne sais pas)

J'ai été admissible à CCP et à mines telecom. Je me dit donc que l'ensimag serait la meilleure école pour mon projet pro. Telecom sudparis n'étant pas loin derrière. (et d'autres écoles mines-telecom)

D'un autre coté, ça fait longtemps que je suis intéressé par les domaines de l'éco/sciences sociales. (Déjà en terminale, j'avais beaucoup hésité entre MPSI, ECS et khagne).
Et là... je me dit que l'ensai serait une école franchement top en terme d'enseignement et que je serais franchement intéressé par les cours qu'elle dispense, dans le sens où j'y prendrai plaisir (pour Ensimag/TSP, je verrai plus ça comme un job. Je ferai ça plus pour obtenir le poste que je veux.. qu'autre chose).

Mais j'ai un peu peur. Déjà j'ai ouï dire que l'ensai était un cran moins sélectif par rapport à Ensimag/TSP.
(pour lesquelles je pense avoir mes chances) Est ce que c'est un critère important à prendre en considération?

Aussi, je me demande si je peux faire mon projet pro "actuel" à partir de l'ensai? Si c'est une école adaptée pour? Si je peux le faire après un DD? (L'idée d'un double diplôme à l'étranger me tenterait bien)

Voilà, merci d'avance pour vos réponses !
Modifié en dernier par Plyad le 04 juil. 2018 05:19, modifié 1 fois.

Messages : 11046

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Hésitation ENSAI

Message par father » 03 juil. 2018 00:19

Il faudrait que tu commences par nous expliquer ce que tu entends par business analyst cela peut recouvrir pas mal de fonctions fort differentes.

Chaque ecole a ses arguments :
L ensimag est la plus selective mais aussi un périmètre assez large : info, mathapp, finance (nombreuses possibilites dont gem, actuariat..)
N7 idem avec perimetre plus restreint cote finance.

Ensai : big data/eco/finance.
Ce n est pas une ecole d info.. par contre tu peux te specialiser en econometrie via divers accords, notamment a l étranger.

Pour mémoire pas d eco en ecs/business school ou light..

Messages : 22

Enregistré le : 02 juil. 2018 21:57

Classe : MP

Re: Hésitation ENSAI

Message par Plyad » 03 juil. 2018 00:53

Tout d'abord, merci de ta réponse :)
father a écrit :
03 juil. 2018 00:19
Il faudrait que tu commences par nous expliquer ce que tu entends par business analyst cela peut recouvrir pas mal de fonctions fort differentes.
https://sjobs.brassring.com/TGnewUI/Sea ... 85174_5185

Ce type là de job (offre trouvée sur Glassdoor à l'instant), essentiellement pour la partie : Job Responsibilities

Ainsi que le job de IT business analyst .

Pour les deux, l'ensimag semble plus adaptée, d'où le "predicament" .

(C'est plus ou moins l'idée que j'avais quand j'ai parlé du domaine bancaire puis de l'IT)
father a écrit :
03 juil. 2018 00:19
Pour mémoire pas d eco en ecs/business school ou light..
Une des raisons pour lesquelles j'ai choisi de pas faire ECS/business school.

Messages : 921

Enregistré le : 08 janv. 2010 21:54

Localisation : Luxembourg

Re: Hésitation ENSAI

Message par hamzabin » 03 juil. 2018 13:22

Hello,

Je te félicite d'avoir choisi ce projet professionnel :lol: . Et surtout de ne pas vouloir faire du Trading / Quant comme 99% des jeunes qui s'orientent vers la finance :roll: :roll:

Blague à part. J'exerce actuellement et depuis quelques années le métier que tu souhaites faire, et il me semble que je suis bien placé pour te donner de petits conseils.

Déjà, bonne nouvelle ! Tu n'as pas forcément besoin d'intégrer une école top 10 pour entrer dans le domaine. Ce n'est pas le métier qui rapporte le max d'argent et ce n'est non plus le métier qui nécessite des connaissances théoriques poussées. Par contre c'est un métier où le relationnel et la rigueur sont des critères indispensables. Il faut avoir un esprit critique, savoir poser les bonnes questions aux bons moments, avoir une forte personnalité tout en étant sociable, en plus d'avoir une bonne capacité rédactionnelle.. C'est ce qui fait un bon business analyst.
Les recruteurs sont vraiment plus exigeant sur ces aspects que sur ton école de sortie.

Le poste que t'as publié (BCG) ne concerne pas vraiment le métier de business analyst, je dirai que c'est plus un analyste financier ou economiste (??)
Un business analyst est plus orienté IT, et si ce n'est pas le cas, il est toujours en relation avec une cellule orientée IT. Il travaille donc de près ou de loin sur un projet IT (principalement refonte d'un système d'information, développement ou évolution d'une application...).
Le business analyst, idéalement, doit avoir une double compétence: Un business analyst en front office par exemple doit être aussi calé qu'un trader en finance en plus d'avoir de bonnes notions en informatique.

L'ENSIMAG, ENSEEIHT, ENSEIRB et les telecoms sont de bonnes écoles pour ce type de poste, puisqu'ils ont une spécialité finance en 3eme année.
Encore une fois, l'école n'est pas un critère pour ce genre de poste; je ne viens pas d'une école groupe A, et je suis pourtant dans une boite prestigieuse, j'ai un collègue qui vient d'une E3A...
Essaye juste de faire ton stage de fin d'étude dans une équipe de business analysts dans une banque d'investissement parisienne par exemple, et ton stage de 2ème année en informatique (pourquoi pas du développement, pour toucher un peu le code, et découvrir l'aspect technique de l'informatique)

Donc Business Analyst = Informatique + Finance (50/50)

Par contre attention, il est très difficile/rare d'exercer ce métier à la sortie d'école; souvent les entreprises demandent au moins une expérience de 2ans en finance ou en informatique (Support; Dev...) Ce qui est logique, vu que c'est un métier qui nécessite un certain recul, que l'on peut obtenir en faisant 2ans de support fonctionnel par exemple.

En terme de salaire, à la sortie de l'école, tu peux toucher entre 40K et 44K, en région parisienne.

Pour répondre à ta question, je ne connais pas très bien l'ENSAI, mais c'est une école qui se respecte, et où tu pourras avoir une double casquette finance/informatique, si c'est ce que tu souhaites.

N'hésites pas à me contacter en privé, si t'as des questions plus pointues. :wink:
MPSI => PSI => ENSEIRB => M2 Finance Paris-Dauphine => Business Analyst Crédit Risk => Business Analyst Private Equity
In theory, there ought to be no difference between theory and practice. In practice, there is.

Messages : 1384

Enregistré le : 26 août 2013 15:52

Re: Hésitation ENSAI

Message par lucascab » 03 juil. 2018 13:59

Le poste proposé par le BCG, c'est clairement pas business analyst au sens de hamzabin. C'est grosso modo un poste de consultant junior en stratégie (pas orienté IT du tout). Mais les qualités requises sont les mêmes que celles décrites par hamzabin avec un besoin de diplôme d'excellence extrêmement présent. Donc hors du scope que tu vises malheureusement.

Mais le "titre business analyst" ne concerne pas que ce type de job heureusement. On en retrouve dans les banques pour des postes IT comme décrit plus haut (plus facile d'accès) ou dans les entreprises (selon le département auquel on est attaché, ça va de plus facile à obtenir qu'en banque à aussi dur que d'entre au BCG).

En pratique, il y a donc deux types de business analyst. Celui décrit par hamzabin avec du code et de la finance. Et celui du consultant qui est très différent. Dans ce cas, pas de code, au mieux un peu de VBA. Mais on te demandera de faire des analyses de marché (c'est bien ça que ça veut dire à l'origine, business analyst), chercher des données, les traiter, calculer des indicateurs de performance, et mettre le tout en forme sur de jolies slides ppt. Pas de finance dure et pas de code donc, mais une capacité forte à résoudre des problèmes, une rigueur de fer, une ténacité d'acier, et une logique implacable.
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant-Consultant Senior-WannabeManager

Messages : 22

Enregistré le : 02 juil. 2018 21:57

Classe : MP

Re: Hésitation ENSAI

Message par Plyad » 03 juil. 2018 14:37

Bonjour,
hamzabin a écrit :
03 juil. 2018 13:22
Hello,

Je te félicite d'avoir choisi ce projet professionnel :lol: . Et surtout de ne pas vouloir faire du Trading / Quant comme 99% des jeunes qui s'orientent vers la finance :roll: :roll:

Blague à part. J'exerce actuellement et depuis quelques années le métier que tu souhaites faire, et il me semble que je suis bien placé pour te donner de petits conseils.
Merci . J'ai trouvé des infos sur ce job en parcourant les forums ricain (je voulais avoir une idée de projet pro concret). Je ne savais pas vraiment comment cela se retranscrirait en France. Ta réponse me rassure et
il me semble que je suis bien placé pour te donner de petits conseils.
Génial ! :mrgreen:

hamzabin a écrit :
03 juil. 2018 13:22
L'ENSIMAG, ENSEEIHT, ENSEIRB et les telecoms sont de bonnes écoles pour ce type de poste, puisqu'ils ont une spécialité finance en 3eme année.
Encore une fois, l'école n'est pas un critère pour ce genre de poste; je ne viens pas d'une école groupe A, et je suis pourtant dans une boite prestigieuse, j'ai un collègue qui vient d'une E3A...
Essaye juste de faire ton stage de fin d'étude dans une équipe de business analysts dans une banque d'investissement parisienne par exemple, et ton stage de 2ème année en informatique (pourquoi pas du développement, pour toucher un peu le code, et découvrir l'aspect technique de l'informatique)
C'est (très) bon à savoir.
hamzabin a écrit :
03 juil. 2018 13:22

En terme de salaire, à la sortie de l'école, tu peux toucher entre 40K et 44K, en région parisienne.
:O C'est plus élevé que je pensais.
hamzabin a écrit :
03 juil. 2018 13:22

Pour répondre à ta question, je ne connais pas très bien l'ENSAI, mais c'est une école qui se respecte, et où tu pourras avoir une double casquette finance/informatique, si c'est ce que tu souhaites.
C'est rassurant. Les cours /options de l'ensai m'intéressent (vraiment) beaucoup et en même temps j'avai un peu peur de ne pas pouvoir faire ce projet pro sans passer par Ensimag/telecom/enseeith etc...

mais... est ce qu'elle donne bien une double casquette? la partie info ne manque-t-elle pas?

Father à dit :
Ensai : big data/eco/finance.
Ce n est pas une ecole d info.. par contre tu peux te specialiser en econometrie via divers accords, notamment a l étranger.
hamzabin a écrit :
03 juil. 2018 13:22
N'hésites pas à me contacter en privé, si t'as des questions plus pointues. :wink:
Avec grand plaisir :D
lucascab a écrit :
03 juil. 2018 13:59
Le poste proposé par le BCG, c'est clairement pas business analyst au sens de hamzabin. C'est grosso modo un poste de consultant junior en stratégie (pas orienté IT du tout). Mais les qualités requises sont les mêmes que celles décrites par hamzabin avec un besoin de diplôme d'excellence extrêmement présent. Donc hors du scope que tu vises malheureusement.
D'accord. J'avais pris le poste qui me paraissait pas orienté IT parmi ceux dispo pour faire un contraste entre les 2 "types" de BA qui me plaisaient.
lucascab a écrit :
03 juil. 2018 13:59
Mais le "titre business analyst" ne concerne pas que ce type de job heureusement. On en retrouve dans les banques pour des postes IT comme décrit plus haut (plus facile d'accès) ou dans les entreprises (selon le département auquel on est attaché, ça va de plus facile à obtenir qu'en banque à aussi dur que d'entre au BCG).

En pratique, il y a donc deux types de business analyst. Celui décrit par hamzabin avec du code et de la finance. Et celui du consultant qui est très différent. Dans ce cas, pas de code, au mieux un peu de VBA. Mais on te demandera de faire des analyses de marché (c'est bien ça que ça veut dire à l'origine, business analyst), chercher des données, les traiter, calculer des indicateurs de performance, et mettre le tout en forme sur de jolies slides ppt. Pas de finance dure et pas de code donc, mais une capacité forte à résoudre des problèmes, une rigueur de fer, une ténacité d'acier, et une logique implacable.
Les 2 m'avaient fortement intéressés dans l'idée. Je pense que si l'un est exclu du fait de son élitisme, IT business analyst m'ira bien aussi (Si j'arrive à obtenir ce job).

Merci beaucoup à vous deux pour vos réponses :)

Messages : 11046

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Hésitation ENSAI

Message par father » 03 juil. 2018 22:50

Je confirme ce qui s est dit plus haut.
Ne pas confondre analyste financier/business analyst
avec les business analystes qui operent a l interface entre la maitrise d ouvrage (le donneur d ordre qui exprime les besoins) et la maîtrise d oeuvre qui realise (les developpeurs qui codent pour simplifier.
Comme expliqué il vaut mieux avoir déjà une expérience du dev ou du metier avant.
Nombreux sont ceux qui viennent de la moe.
La double culture est recherchée. Elle peut s acquérir a l e cole mais c est surtout une question d expérience.. et de curiosité.

A contrario, les analystes financiers peuvent ne rien connaitre au code. Mais manipuler des bases et se friser sous excel/vba peut etre tres utile.
Il faut également savoir bien communiquer.
Compléter sa formation par cfa1 cfa2 est judicieux.

Messages : 133

Enregistré le : 02 juil. 2012 23:09

Classe : HX2-218 - MP2

Re: Hésitation ENSAI

Message par Wittgenstein » 15 juil. 2018 14:15

La partie informatique de l'ENSAI tend à disparaître suite aux décisions des instances dirigeantes, difficile à dire comment cela va évoluer par la suite. Dommage sachant que c'est à contre courant de tout ce qui se fait ailleurs (o:

Messages : 11046

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Hésitation ENSAI

Message par father » 15 juil. 2018 16:12

On peut faire du big data sans it ?
Quelle est l orientation donnée ?
Une future ensae bretagne ?

Messages : 133

Enregistré le : 02 juil. 2012 23:09

Classe : HX2-218 - MP2

Re: Hésitation ENSAI

Message par Wittgenstein » 15 juil. 2018 22:00

Non.
Plus statistique, plus théorique et plus économique (économétrique).
Difficile à définir comme ça, l'avenir de l'Ensai dépend de la formation des fonctionnaires de l'Insee aussi

Répondre