Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 2135

Enregistré le : 18 mai 2007 19:29

Classe : post doc

Localisation : Saclay

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par Raphaëlle » 20 sept. 2015 11:38

savodu78 a écrit :Mais entre pas dans son jeu ! Mathador peut toujours te dire qu'il a vu une licorne rose flotter au dessus du dôme des Invalides, tous les arguments que tu pourras apporter contre cela ne le feront pas changer d'avis :)
Peu importe ce qu'il pense, peu importe que ce soit un jeu, et peu importe qu'il ne change pas d'avis. On est sur un forum très fréquenté, il y a des gens qui lisent tout ceci, et eux on ne sait pas ce qu'ils pensent. Donner des arguments ne peut pas faire de mal.

Pour faire une analogie, si on répondait avec des arguments rationnels aux "trolls" de certains partis politiques plutôt que de juste dire qu'ils sont cons et disent de la merde, comme si c'était évident pour tout le monde, peut être qu'on pourrait faire avancer les choses :wink:

Typiquement, ça :
Nico_ a écrit : Cette phrase "Sauf à être volontairement malhonnête, lorsqu'on parle de quelqu'un de talentueux à l'école/en prépa/en M2R/en thèse/dans son travail, cela se caractérise d'abord par ses capacités d'abstraction dans ce qu'il y a de plus mathématique/abstrait/fondamental." c'est typiquement le phrase d'un gamin qui ne connaît rien au monde des adultes et n'y comprendrait de toute façon rien s'il essayait.
Je suis tout à fait d'accord. Mais je pense qu'on peut quand même essayer de lui faire comprendre le monde des adultes, ou au moins le faire comprendre aux autres gens qui lisent et qui penseraient comme lui.
Recherche en physique quantique expérimentale
Ex-ENS Lyon
Ex-PC*

Messages : 202

Enregistré le : 07 mai 2015 23:14

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par savodu78 » 20 sept. 2015 11:44

Raphaëlle a écrit : Peu importe ce qu'il pense, peu importe que ce soit un jeu, et peu importe qu'il ne change pas d'avis. On est sur un forum très fréquenté, il y a des gens qui lisent tout ceci, et eux on ne sait pas ce qu'ils pensent. Donner des arguments ne peut pas faire de mal.

Pour faire une analogie, si on répondait avec des arguments rationnels aux "trolls" de certains partis politiques plutôt que de juste dire qu'ils sont cons et disent de la merde, comme si c'était évident pour tout le monde, peut être qu'on pourrait faire avancer les choses :wink:
Exact, j'ai juste le défaut de manquer de patience et de pédagogie :)
Je suis tout à fait d'accord. Mais je pense qu'on peut quand même essayer de lui faire comprendre le monde des adultes, ou au moins le faire comprendre aux autres gens qui lisent et qui penseraient comme lui.
C'est vrai :)
Quand on est jeune, on a des matins triomphants
Le jour sort de la nuit comme d'une victoire

Victor Hugo

Messages : 2712

Enregistré le : 14 juil. 2011 00:58

Localisation : Lyon - Paris

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par Nico_ » 21 sept. 2015 00:36

Maintenant je suis prêt à parier qu'il va répondre que je dis ça parce que probablement que je ne fais pas de "maths à la Grothendieck" (tout en ayant aucune idée de si cela est vrai ou pas) parce que j'étais trop nul et que je me rabats sur des trucs de débiles (toujours en ayant aucune idée de ce que je fais évidemment).
Comme il avait dit à Penangol y'a pas longtemps en fait, ce gros gogole qui n'est pas assez fort pour faire de la théorie des cordes sur feuille.

Bref comme dit Retard on peut prévoir à peu près toutes les réponses de MATHADOR étant donné qu'il répète invariablement la même chose quoi que l'on dise.
MPSI/MP* -- Lycée du Parc
École Normale Supérieure -- Ulm

Ne répond pas aux relous par MP.

Messages : 2939

Enregistré le : 31 mai 2013 06:57

Classe : oui

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par paname75 » 21 sept. 2015 07:38

font plutot bien sur le cv au moment de candidater sur un poste de MCF ou de CR.
Que signifient "MCF" et "CR" ? Maitre conf ?

Messages : 518

Enregistré le : 23 déc. 2013 10:53

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par django » 21 sept. 2015 09:01

paname75 a écrit :
font plutot bien sur le cv au moment de candidater sur un poste de MCF ou de CR.
Que signifient "MCF" et "CR" ? Maitre conf ?
Cette discussion commence à s'adresser à des personnes "in". Dans le milieu académique c'est juste utilisé pour les maîtres des conférences et les chargés de recherche.

Messages : 2939

Enregistré le : 31 mai 2013 06:57

Classe : oui

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par paname75 » 21 sept. 2015 10:09

Merci.

Messages : 2419

Enregistré le : 17 juin 2015 10:40

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par Hamrock » 21 sept. 2015 12:00

Nico_ a écrit :Maintenant je suis prêt à parier qu'il va répondre que je dis ça parce que probablement que je ne fais pas de "maths à la Grothendieck" (tout en ayant aucune idée de si cela est vrai ou pas) parce que j'étais trop nul et que je me rabats sur des trucs de débiles (toujours en ayant aucune idée de ce que je fais évidemment).
Le "snobisme des jeunes", ou les défenseurs de la pureté

Ronnie Brown m’a fait part d’une réflexion de J.H.C. Whitehead (dont il a été élève), parlant du "snobisme des jeunes, qui croient : qu’un théorème est trivial parce que sa démonstration est triviale". Beaucoup de mes amis d’antan auraient intérêt à méditer ces paroles. Ce "snobisme"- là n’est aujourd’hui nullement limité aux jeunes, et je connais plus d’un mathématicien prestigieux qui le pratique couramment. J’y suis tout particulièrement sensible, car ce que j’ai fait de mieux en mathématiques (et ailleurs aussi. . . ), les notions et structures que j’ai introduites qui m’apparaissent les plus fécondes, et les propriétés essentielles que j’ai pu en dégager par un travail patient et obstiné, tombent toutes sous ce qualificatif de "trivial". (Aucune de ces choses n’aurait eu de nos jours grande chance à se voir accepter pour une note aux CR, si l’auteur n’était déjà une célébrité !) Mon ambition de mathématicien ma vie durant, ou plutôt ma passion et ma joie ont été constamment de trouver les choses évidentes, et c’est ma seule ambition aussi dans le présent ouvrage (y compris dans le présent chapitre introductif. . . ).

La chose décisive souvent, c’est déjà de voir la question qui n’avait pas été vue (quelle qu’en soit la réponse, et que celle-ci soit déjà trouvée ou non) ou de dégager un énoncé (fut-il conjectural) qui résume et contienne une situation qui n’avait pas été vue ou pas été comprise ; s’il est démontré, peu importe que la démonstration soit triviale ou non, chose entièrement accessoire, ou même qu’une démonstration hâtive et provisoire s’avère fausse.
Le snobisme dont parle Whitehead est celui du viveur blasé qui ne daigne apprécier un vin qu’après s’être assuré qu’il a coûté très cher. Plus d’une fois en ces dernières années, repris par accès par mon ancienne passion, j’ai offert ce que j’avais de meilleur, pour le voir rejeté par cette suffisance-là. J’en ai ressenti une peine qui reste vivante, une joie s’est trouvée déçue - mais je ne suis pas à la rue pour autant, et je n’essayais pas, heureusement pour moi, de caser un article de ma composition.

Le snobisme dont parle Whitehead est un abus de pouvoir et une malhonnêteté, non seulement une insensibilité ou une fermeture à la beauté des choses, lorsqu’il s’exerce par un homme de pouvoir à l’encontre d’un chercheur à sa mer p. 162 ci, dont il a toute latitude d’assimiler et utiliser les idées, tout en bloquant leur publication sous prétexte qu’elles sont "évidentes" ou "triviales", et donc "sans intérêt". Je ne songe pas même ici à la situation extrême du plagiat au sens courant du terme, qui doit être encore très rare en milieu mathématique. Pourtant au point de vue pratique la situation revient au même pour le chercheur qui en fait les frais, et l’attitude intérieure qui la rend possible ne me paraît pas non plus bien différente. Elle est simplement plus confortable, alors, qu’elle s’accompagne du sentiment d’une infinie supériorité sur autrui, et de la bonne conscience et l’intime satisfaction de celui qui se pose en défenseur intransigeant de l’intangible pureté de la mathématique.

GROTHENDIECK, Récoltes et semailles, p. 247

Si un jour, on te fait chier avec ça. :)
Modifié en dernier par Hamrock le 21 sept. 2015 16:40, modifié 1 fois.
Comparatif général des prépas : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=20&t=66791

Classement personnalisable des Grandes Ecoles et des Lycées (màj 2018) : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=24&t=55173

Messages : 2419

Enregistré le : 17 juin 2015 10:40

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par Hamrock » 21 sept. 2015 12:30

corderaide a écrit :1/ Fais gaffe tu as des retours à la ligne foireux.
Par respect pour l'oeuvre, je garde la même mise en page (oui, c'est du gros copier-coller :lol:).
Comparatif général des prépas : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=20&t=66791

Classement personnalisable des Grandes Ecoles et des Lycées (màj 2018) : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=24&t=55173

Messages : 208

Enregistré le : 16 mai 2014 21:14

Classe : Intégré

Localisation : Oslo

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par a_random_guy » 21 sept. 2015 14:36

corderaide a écrit :La semaine en page est pas vraiment respectée du coup, puisque ça en devient illisible :mrgreen:
Tu sais que j'ai cherché une contrepèterie pendant 5 minutes avant de comprendre que ton tel t'a trollé ? :mrgreen:
MPSI
PSI*
Mines Paris P13

Messages : 2419

Enregistré le : 17 juin 2015 10:40

Re: Ingénieur Vs. Ingénieur Docteur

Message par Hamrock » 21 sept. 2015 16:40

Voilà, j'ai changé. La semaine en page est plus correcte maintenant.

En parlant de semaine, tu as le choix dans la date. :D
Comparatif général des prépas : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=20&t=66791

Classement personnalisable des Grandes Ecoles et des Lycées (màj 2018) : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=24&t=55173

Répondre