Ingénieur militaire

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 4577

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Ingénieur militaire

Message par padpad » 12 août 2015 11:28

abouMPSI a écrit : (à travailler dans un bureau, la seule différence étant que le bureau est volant... :o )
Sinon, y pourrait faire homme politique .. la principale différence étant d'après Coluche l'obligation de se poser de temps à autres ...
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 211

Enregistré le : 18 juil. 2014 23:34

Re: Ingénieur militaire

Message par Hugo83 » 12 août 2015 15:23

Jay Olsen a écrit :Du coup, la moins bonne issue possible qui était NOSA (navigateur officier système d'armes, donc pas pilote mais personnel navigant) reste une opportunité largement meilleure que tout job de bureau que je pourrais probablement avoir. Que je suis con de ne pas avoir passé le concours dès la prépa !
Jay tu sais que tu peux être orienté en transport ou en hélico suivant ton classement ? Ça te dérangerait pas de piloter un A400M ou un Fennec plutôt qu'un Rafale ? :mrgreen:
Ancien pipin de l'EPA
Désormais officier dans la Marine nationale
Mes écrits postés sur ce forum sont personnels et ne reflètent pas la position de l'institution dans laquelle je sers.

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Ingénieur militaire

Message par abouMPSI » 12 août 2015 15:25

:)
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Ingénieur militaire

Message par abouMPSI » 12 août 2015 15:31

Nicolas Sarkozy a essayé.
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 4577

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Ingénieur militaire

Message par padpad » 12 août 2015 16:08

corderaide a écrit : Il est interdit de virer des fonctionnaires et ça m'étonnerait fortement qu'un gouvernement s'y risque un jour.

Tu voulais pas dire où tu étais en vacances. Du coup maintenant on le sait, c'est la Chine ou l'URSS :-) ?
Parce que sinon en France, un fonctionnaire (FP Etat ) peut être viré pour insuffisance professionnelle, triple refus d'affectation sur un poste réitéré après mise à dispo, refus non médical après congé maladie, plus quelques raisons supplémentaires pour les territoriaux ( refus après détachement) et les hospitaliers ( suppression du poste) et même faute pour les f. stagiaires.

On peut même pour faute lourde le révoquer dis donc ..

Tu auras noté que j'ai dit on PEUT et pas on DOIT pour éviter qu'on me pose des questions oiseuses sur les raisons pour lesquelles l'autre enclume est toujours là ..
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 122

Enregistré le : 06 mai 2015 16:38

Message par van_fanel » 12 août 2015 16:12

corderaide a écrit :Même lui n'avait aucune chance d'arriver à faire passer ça... :D
Il a surtout essayé (chose stupide au possible) d' arrêter d'en recruter (comme pour les enseignants: "si on en recrute 30% de moins et qu'on fait travailler ceux qui restent 30% de plus ca s'annule" :idea: ). Mais par contre on peut bel et bien virer des fonctionnaires:
l'interview d'Alain Fuchs concernant le CNRS http://intranet.cnrs.fr/intranet/actus/ ... grite.html
on peut notamment y lire: "Ces deux dernières années, j’ai été amené à prendre huit sanctions dont une révocation, une mise à la retraite d’office, une rétrogradation et cinq exclusions temporaires. Toutes ne concernent pas des méconduites scientifiques. J’ai le sentiment que nous ne transigeons pas avec l’intégrité, que chacun est conscient dans cette maison que la liberté dont nous bénéficions doit s’accompagner d’une grande sévérité quand il y a débordement. Il en va de la réputation de la science auprès de nos concitoyens."

Alors oui bien sûr ce n'est pas facile mais dans le privé aussi pour se débarrasser d'un CDI c'est bien galère.

Mais par contre je trouve normal qu'il soit si difficile de virer un fonctionnaire: on fait déjà une croix sur les avantages du privé (bonus, CE, avantage en nature du type voiture de fonction/portable, etc.) ainsi que sur les salaires (à la louche je dirais bien 40% plus bas pour un MCF/CR qui vient d'être recruté) et la liberté de travailler où tu veux (il y a des zones où il n'y a pas d'université scientifique par exemple et des régions entières où il peut ne pas avoir de postes ouverts certaines années). Je veux bien être passionné mais je suis pas un pigeon (bon ok il y a la retraitre mais je mettrais pas ma main à couper qu'on la touche dans 40 ans) :mrgreen:

Donc clairement si on touche au statut de fonctionnaire va falloir revoir les salaires sacrément à la hausse et les dépenses publiques vont gentiment crever le plafond. Pas sûr que les ménages et les entreprises apprécient :D
Pourquoi est-ce que la FP a recours à des contractuels et des vacataires maintenant, à ton avis ? Ça doit expliquer un peu...
Ah les vacataires... Où la preuve que l'état est le pire des employeurs qu'on puisse trouver dans ce pays :mrgreen:

EDIT: grillé par padpad

Messages : 4577

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Ingénieur militaire

Message par padpad » 12 août 2015 16:26

corderaide a écrit : Sinon, pour la FP, c'est donc vraiment très dur de virer un fonctionnaire, après pour les avantages ça dépend à quel endroit de l'échelle tu es, dans certains endroits c'est dur d'y rentrer mais tu es pas trop trop mal installé après.

C'est dur .. parce que les conseils de disciplines sont aux mains de gens qui n'ont sans doute pas travaillé depuis longtemps ou parce que personne ne s'y lance ?

La SEULE justification de la protection du fonctionnaire cela devrait être sa "fonction d'autorité" dont l'exercice normal ne doit pas mettre son emploi en péril .. (autrement dit ca serait bien que les parents d'élèves puissent pas faire virer les profs qui sont pas assez conscient que le chérubin est génial ou les fangios faire virer le mec en uniforme avec les jumelles) mais pas le reste ..
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Messages : 2737

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Ingénieur militaire

Message par Jay Olsen » 12 août 2015 16:47

abouMPSI a écrit :
Jay Olsen a écrit :l'école de l'air [...], tu obtiens un diplôme d'ingé agréé CTI (en deux ans j'ai l'impression..).
Pas compris cette impression de 2 ans...

http://www.cti-commission.fr/-Liste-off ... grammes-d-
Moteur de recherche de formations habilitées [par la CTI]
Rechercher une école
http://extranet.cti-commission.fr/recherche
Choisir : ville Salon-de-Provence.

La formation est en 3 ans pour une entrée à Bac + 2.

(ton impression vient peut-être du fait qu'en école d'ingénieur, certains, s'ils ont une scolarité en 2 ans, c'est qu'ils doivent rentrer à Bac + 3 ...)
Je crois que la première et la deuxième année sont réservées à des enseignements théoriques d'ingénieur et la troisième année réservée à une formation théorique de pilote et une formation de base au pilotage. On ne peut pas dire que la formation d'ingé soit en trois ans, dans ces conditions.
abouMPSI a écrit :
Jay Olsen a écrit :la moins bonne issue possible qui était NOSA (navigateur officier système d'armes, donc pas pilote mais personnel navigant) reste une opportunité largement meilleure que tout job de bureau que je pourrais probablement avoir.
ça revient au même, non ?
(à travailler dans un bureau, la seule différence étant que le bureau est volant... :o )
Rien à voir entre un job de bureau et un job de nosa ...
Vendue, merci

Messages : 211

Enregistré le : 18 juil. 2014 23:34

Re: Ingénieur militaire

Message par Hugo83 » 12 août 2015 17:54

Jay Olsen a écrit :Je crois que la première et la deuxième année sont réservées à des enseignements théoriques d'ingénieur et la troisième année réservée à une formation théorique de pilote et une formation de base au pilotage. On ne peut pas dire que la formation d'ingé soit en trois ans, dans ces conditions.
Détrompe toi, si tu rentres en PN (en tout cas après le concours niveau prépa) t'as 3 ans d'études théoriques en vue d'obtenir ton diplôme d'ingénieur. Tu as certes une dominante militaire la première année, mais tu ne voleras pas beaucoup. Les élèves-officiers font un peu de planeur en vue d'être lâché sur planeur à la fin de la scolarité à l'école. Ils volent aussi sur des Cirrus pour apprendre les bases de la navigation et du pilotage.. Une fois les 3 ans écoulés l'élève fait un choix et est orienté vers la spé qu'il a choisi (en fonction de son classement) et commence vraiment son métier de pilote/nosa !
Ceux qui rentrent sur titre ne restent qu'une année mais je ne sais pas comment elle est organisée ^^
Jay Olsen a écrit :Rien à voir entre un job de bureau et un job de nosa ...
Un bureau de nosa ça fait rêver c'est sûr...
Ancien pipin de l'EPA
Désormais officier dans la Marine nationale
Mes écrits postés sur ce forum sont personnels et ne reflètent pas la position de l'institution dans laquelle je sers.

Messages : 2737

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Ingénieur militaire

Message par Jay Olsen » 12 août 2015 18:05

Hugo83 a écrit :
Jay Olsen a écrit :Je crois que la première et la deuxième année sont réservées à des enseignements théoriques d'ingénieur et la troisième année réservée à une formation théorique de pilote et une formation de base au pilotage. On ne peut pas dire que la formation d'ingé soit en trois ans, dans ces conditions.
Détrompe toi, si tu rentres en PN (en tout cas après le concours niveau prépa) t'as 3 ans d'études théoriques en vue d'obtenir ton diplôme d'ingénieur. Tu as certes une dominante militaire la première année, mais tu ne voleras pas beaucoup. Les élèves-officiers font un peu de planeur en vue d'être lâché sur planeur à la fin de la scolarité à l'école. Ils volent aussi sur des Cirrus pour apprendre les bases de la navigation et du pilotage.. Une fois les 3 ans écoulés l'élève fait un choix et est orienté vers la spé qu'il a choisi (en fonction de son classement) et commence vraiment son métier de pilote/nosa !
Ceux qui rentrent sur titre ne restent qu'une année mais je ne sais pas comment elle est organisée ^^
Ah je pensais qu'on attaquait l'ATPL théorique en troisième année !
Tain, apprendre la base sur Cirrus c'est juste scandaleux..
Tu aurais le programme en gros de ces trois années alors ?
Vendue, merci

Répondre