Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 9343

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par U46406 » 14 juin 2019 16:27

Jay Olsen a écrit :
14 juin 2019 14:30
Quelle marge de progression ?
Sa question signifie : quelle évolution de carrière et de la rémunération dans 2, 3, 5, 10, 20 ans...
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 9

Enregistré le : 27 avr. 2019 09:48

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par isildur » 14 juin 2019 16:43

Ok merci :)

Selon toute vraisemblance (glassdoor + ma connaissance de l'entreprise et du secteur), on est sur du 7-10% par an ...
Je parle pour les premières années, pour 10 et 20 ans je ne sais pas : c'est très particulier de rester dans le milieu du conseil si longtemps et le domaine (machine learning / data science) aura bien évolué amha d'ici là donc je n'ai vraiment pas une vision claire ahah

Messages : 9

Enregistré le : 05 juin 2019 16:42

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par SoSoNie » 14 juin 2019 17:11

Salut,
Je viens apporter ma pierre à l'édifice.
Pour ma part, j'ai démarré en octobre 2018 (à 39k) dans une ssii que je commence vraiment à détester au plus haut point.
J'ai un vécu assez atypique qui m'a poussée à choisir cette voie (cpge + école d'ing).
Mais bref, dès ma première mission j'ai accroché avrec un petit idiot d'un autre cabinet de conseil en strat (le manager de projet) avec qui je travaillais.
Il a considéré normal que je dédie ma vie à l'entité entreprise, cet organisme (surtout une ssii) qui ne t'aime que lorsque tu lui sers.
La situation est que j'étais avec 4 idiots d'un cabinet de strat (tous ayant fait une école de commerce), hommes blancs bien nés ayant entre 28 et 34 ans, passant leur temps à se moquer des gens! Parmi les pires individus que j'ai croisés. J'étais la seule femme étrangère dans l'équipe profil ingénieur. Je crois en la maxime "le temps, c'est de l'argent".
Je viens à 9h et je fais le nombre d'heures pour lequel j'ai signé mon contrat (cadre sans forfait 37h) et parfois plus (surtout en période d'essai où j'ai une fois atteint 20h).
C'était ma réponse pour lui.
Je n'en ai jamais parlé à la SSII qui m'emploie, car je déteste la hiérarchie (je ne veux ni donner des ordres ni en recevoir). Ni me sentir dominée, ni me sentir soumise. Ni me sentir protégée, ni me sentir paternaliste.
Un beau jour, l'un des 4 qui a fait l'EDHEC et qui un orgueil démesuré de ce fait, a passé sa nuit en soirée (ça lui arrivait très souvent) et arrive le matin moyennement bourré, il passe la matinée à prendre de la vitamine C et me dit "aujourd'hui on va faire la recette d'un truc", "ON" j'insiste.
L'après-midi arrivé, on commence à travailler mais à un rythme très lent (j'ai oublié de préciser que ces 4 idiots adorent faire semblant de quitter tard le travail même quand il n'y a rien à faire).
à 17h30, je lui annonce, car il attendait que je fasse un truc, que je vais bientôt partir il réplique "Oh ça va t'as encore 5 minutes !".
Bref le temps passe et 17h50 arriva, là je lui dis je suis désolée mais là je dois y aller et là il me dit "t'es vraiment obligée d'y aller t'as vraiment un truc?"
Je lui réponds que non je n'avais rien de prévu. Je lui dis que je devais partir parce qu'il le fallait tout simplement, mais je n'ai aucun impératif (et je l'ai dit deux fois).
Cet idiot est parti le dire au chef de projet, à qui je n'ai pas du tout manqué de lui dire ce que je pensais réellement.
Car je crois que si en plus de faire des études nommés par certains "la voie royale" (la grosse arnaque), il fallait se soumettre et se faire tout petit, alors là c'est qu'il faut être décérébré.
Heureusement que du revers de la médaille de plus en plus de jeunes se rendent compte de l'arnaque et ne "s'attachent" plus, ne se dévouent plus, n'aiment plus sincèrement, l'entreprise qui les aime un amour malsain.
En ce qui me concerne, j'ai décidé pour l'instant de "débrancher mon cœur de ma vie professionnelle", pour ne pas tomber malade.
Je découvre une fois dans le bain que je suis guidée par la passion, non par l'argent (et mine de rien, "ingénieur" qui deviendra bientôt synonyme de "fonctionnaire, est loin d'être ce qui paie le plus!)

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par Jay Olsen » 14 juin 2019 17:30

Oui, si t'as du 7-10% par an ça peut valoir le coup.
C'est une boite qui est attractive sinon ? Joli nom sur le CV ?
Si tu prends +3k par an tu seras à 44 dans deux ans, c'est pas mal du tout.
Vendue, merci

Messages : 9

Enregistré le : 27 avr. 2019 09:48

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par isildur » 14 juin 2019 17:39

Ok, merci pour ta réponse : après si on part du principe que je reçois bien la variable et prime d'intéressement (ça me semble assez plausible quand même, outres les dires de la RH, l'entreprise a de très bon résultats et est en forte croissance) ça fait 43k, ça me semble tout de même assez honnête dans la mesure où je ne viens pas de l'X non plus :)
Et oui c'est un joli nom sur le CV dans le domaine :) Pour donner un ordre d'idée, ils sont en concurrence avec BCG Gamma sur certains appels d'offres :)

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par Jay Olsen » 14 juin 2019 17:42

Et bien go alors !
Sauf si je me suis planté dans mon analyse et que tu peux avoir significativement mieux ailleurs (mais ça m'étonnerait vu la connaissance que j'ai des vrais salaires, à savoir 38k chez Safran pour un groupe A, 42-43k pour Mazars pour du 9h-20h en moyenne)

C'est toujours bien d'avoir une offre ailleurs, ne serait-ce que pour négocier.
Attention aussi aux boites qui offrent trop d'argent : si les mecs te veulent à tout prix ça peut vouloir dire qu'ils sont en dèche et que tu vas te retrouver sur un poste ou une ambiance horrible.
Vendue, merci

Messages : 9

Enregistré le : 27 avr. 2019 09:48

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par isildur » 14 juin 2019 18:04

Merci encore pour cette réponse ! J'ai essayé de négocier mais on m'a fait comprendre que ce n'était possible xD

Juste pour info, quand tu parles des vrais salaires, tu parles juste du fixe ou fixe + variable + prime ? Je suis curieux ahah, comme je le disais au début, c'est assez compliqué de trouver de vraies infos concernant les salaires et dans certains cas ça change quand même pas mal les choses d'inclure ou non les variables ^^

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par Jay Olsen » 14 juin 2019 18:20

Le mieux c'est de ne jamais inclure ni prime d'intéressement ni partie variable.
Pourquoi ?
L'intéressement n'est pas garanti, donc on peut en tenir compte seulement si on est conscient du risque.
Le variable parce que soit disant il est garanti et le lendemain il l'est plus.

Je me suis fait sucrer près de 1500€ comme ça à mon départ de ma boite.

Les chiffres que je donne c'est en brut pur.
Vendue, merci

Messages : 6651

Enregistré le : 17 avr. 2012 21:19

Classe : Thé à la

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par bullquies » 14 juin 2019 22:53

+1

Les promesses n'engagent que ceux qui les croient.
The Axiom of Choice is obviously true, the Well-Ordering Principle is obviously false, and nobody knows about Zorn's Lemma. - Jerry Bona

Messages : 10669

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par father » 14 juin 2019 23:37

+2
Un retournement de conjoncture et un variable qui fond d année en année, je l ai vecu.
En depit d une excellente appréciation délivrée par le clt chez qui j operais.
A tel point que le commercial a demande au dit client de relever plus encore son appréciation.
Le clt a moyennement apprecie..

Verrouillé