Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 71

Enregistré le : 27 déc. 2018 21:17

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par 50NuancesdeGrès » 09 mai 2019 23:06

macrondelle a écrit :
09 mai 2019 11:21
50NuancesdeGrès a écrit :
08 mai 2019 15:25


Pour l'heure, l'idée pour moi c'est prépa -> X/Centrale Paris si ça passe -> ... ingénieur ? conseil ?
Bref perso l'idée d'être à 100-150k€ pour taper du 8h-20h pas trop mon truc, pas le genre de vie qui fait rêver.

Merci
Ah bon, tu penses que le salaire est corrélé au nombre d'heures de travail ?

Au 35 h (vraies) tu espères gagner combien ?
Honnêtement, en tant que débutant je pense que 2500/3000 est très confortable déjà, mais après je n'ai pas suffisamment de recul pour réellement en juger.

Messages : 71

Enregistré le : 27 déc. 2018 21:17

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par 50NuancesdeGrès » 09 mai 2019 23:08

father a écrit :
09 mai 2019 12:04
Ta demande est compréhensible mais il n y a pas de reponse simple.
Parce que c est une combinaison entre :
Un secteur (bque, aero), une fonction et une entreprise...
Certaines fonctions peuvent etre plus exigeantes : finance, projet IT...
Profite des stages/cesure pour observer.
D'accord, je pensais qu'il y avait des domaines particuliers où le stress était plus important etc (niais que je suis) :lol:
Merci du conseil

Messages : 2770

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par Jay Olsen » 09 mai 2019 23:13

50NuancesdeGrès a écrit :
09 mai 2019 23:06
Honnêtement, en tant que débutant je pense que 2500/3000 est très confortable déjà, mais après je n'ai pas suffisamment de recul pour réellement en juger.
3000 c'est 47k et t'auras franchement du mal à les avoir en tant que débutant.
Sauf à être dans un domaine rémunérateur et à compter tout le package.

2000, tu les auras normalement sans soucis.

Si tu veux dépasser 2500 il faudra commencer à faire des efforts relativement importants voire des sacrifices.
Toujours en train de calculer des matrices de rotation

Messages : 71

Enregistré le : 27 déc. 2018 21:17

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par 50NuancesdeGrès » 09 mai 2019 23:17

Jay Olsen a écrit :
09 mai 2019 23:13
50NuancesdeGrès a écrit :
09 mai 2019 23:06
Honnêtement, en tant que débutant je pense que 2500/3000 est très confortable déjà, mais après je n'ai pas suffisamment de recul pour réellement en juger.
3000 c'est 47k et t'auras franchement du mal à les avoir en tant que débutant.
Sauf à être dans un domaine rémunérateur et à compter tout le package.

2000, tu les auras normalement sans soucis.

Si tu veux dépasser 2500 il faudra commencer à faire des efforts relativement importants voire des sacrifices.
je pensais que la marge de progression en terme de salaire était plus importante...bon à savoir !

Messages : 71

Enregistré le : 27 déc. 2018 21:17

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par 50NuancesdeGrès » 09 mai 2019 23:18

Jay Olsen a écrit :
09 mai 2019 15:10
50NuancesdeGrès a écrit :
08 mai 2019 15:25
Bonjour à tous,

Etant à l'autre bout des études (fin de Terminale), je suis le sujet depuis quelques temps : l'histoire des salaires jugés trop moyens en comparaison des études + volume horaire & stress est elle un argument d'ingénieur aigri, ou une réalité ? :D

Plus sérieusement, quels conseils pouvez vous donner un terminale n'ayant pas commencé sa prépa ?

Pour l'heure, l'idée pour moi c'est prépa -> X/Centrale Paris si ça passe -> ... ingénieur ? conseil ?
Bref perso l'idée d'être à 100-150k€ pour taper du 8h-20h pas trop mon truc, pas le genre de vie qui fait rêver.

Merci
Mdr, t'as pas du bien lire.
Le cas standard c'est que tu seras à 35-40k€ (45, allez, si t'es en région parisienne) pour du 9h-19h.
Si tu pousses sur du 8h-20h (plutôt 9h-21h) en audit ou domaine similaire, tu vas taper 40-50 au bout de 2-3 ans d'expérience.

100k€ c'est le maximum que tu auras dans l'industrie en fin de carrière. En tout cas, si tu étais en fin de carrière aujourd'hui (car nul ne peut présager de ce que sera la société dans 45-50 ans, date de ta fin de carrière).

Tu dis vouloir l'aisance financière, ça ne veut rien dire.
Tu peux te considérer aisé avec 2k€ mensuels (34k environ) si tu ne fais rien de ta vie.

Vouloir le meilleur salaire horaire, déjà, ça veut dire quelque chose.

Pour les 150k€, j'ai bien sûr exagéré pour montrer qu'avoir "un max de pognon" était pas ce qui m'intéressait.
J'avais regardé le salaire moyen 1 an après la sortie des écoles A+, c'était pas dégueu (~44k€) mais j'ignore si ça colle à la réalité.
2k€/mois ça fait pas non plus énorme, mais mieux que la moyenne de la population déjà.
Merci pour les infos !

Messages : 71

Enregistré le : 27 déc. 2018 21:17

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par 50NuancesdeGrès » 09 mai 2019 23:23

LaMouette a écrit :
09 mai 2019 21:49
Je ne connais personne qui dirait "moi mon salaire est très bien comme ça, je ne voudrais pas davantage". Donc forcément, tu peux parler à qui tu veux, tout le monde te dira que son salaire est trop moyen :lol: .
Le juger par rapport à la longueur des études est un raccourci un peu naif mais courant. J'ai croisé des dealeurs qui gagnaient en un mois ce que je gagne en 5 ans, et ils ont fait beaucoup moins d'études que moi.
Dans le plus légal, pense aux footballeurs, aux escort, ou tout simplement à toutes ces professions "manuelles et rares"
. Des ingénieurs, tu secoue un arbre, il en tombe 10. Des bons ferroniers-soudeurs, une fois que t'as la main dessus, tu fais tout ce que tu peux pour les garder :lol: .

Le fait d'être aigri ou pas ne dépend que de toi. :wink:

Faut pas oublier que ce salaire jugé trop moyen pour le pauvre petit jeune diplômé, bah y'a des gens de 50 ans qui viennent juste d'obtenir le même. Et eux, ils ont un prêt sur les épaules et deux enfants à nourrir, envoyer en vacances, etc. Avoir ce salaire "trop bas" à 25 ans quand on a juste son loyer et ses bières de l'after work à payer c'est quand même sacrément confortable. (mais encore une fois, je trouve normal de vouloir davantage, c'est humain :wink: )
50NuancesdeGrès a écrit :
08 mai 2019 15:25


Plus sérieusement, quels conseils pouvez vous donner un terminale n'ayant pas commencé sa prépa ?
Se souvenir régulièrement que la valeur de sa personne ne découle pas de sa capacité à "réussir ses études". Ne pas faire reposer son égo sur cette réussite. Faire attention à soi, à sa santé physique et mentale, et ne pas se juger trop sévèrement.
Avec le recul, on est souvent plus fier de ses combats que de ses réussites.
50NuancesdeGrès a écrit :
08 mai 2019 15:25
Pour l'heure, l'idée pour moi c'est prépa -> X/Centrale Paris si ça passe -> ... ingénieur ? conseil ?
On avait tous des idées comme ça :wink: , garde les en tête, ça te motivera.
50NuancesdeGrès a écrit :
08 mai 2019 15:25
Bref perso l'idée d'être à 100-150k€ pour taper du 8h-20h pas trop mon truc, pas le genre de vie qui fait rêver.

Merci
Euh... Comment te dire. Aujourd'hui jai fait 8h-20h, comme régulièrement (un jour sur 3 environ je fais 8h-19h, 20h c'est exceptionnel). Et je suis loin en dessous de 100-150 k€ :lol: . C'est pourtant assez classique comme horaires.
Pour monter à 100-150 k€ c'est vers 22-23h qu'il faut éteindre le PC.
merci pour les conseils, ça fait réfléchir : après pour les sommes faramineuses j'avais exagéré pour montrer que "un max de pognon" était pas ce qui m'intéressait vraiment. 22-23 h ? :shock: j'envisage pas la vie sous antidépresseurs par la suite, merci :lol:

Messages : 15205

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par father » 09 mai 2019 23:39

Jay parlait des salaires de debutants.
Un salaire horaire ne suffit pas. Il faut le coupler avec un plancher attendu.
Tu n es pas niais. Tu manques juste de recul.
A fuir : la fusac.
A viser : certains jobs plus remunerateurs
Les boites plus genereuses en package global
Certains pays qui remunerent mieux ou du moins offrant un meilleur niveau de vie qd on a pas de charges de famille.
Et accessoirement, il y a moyen avec internet de booster son pouvoir d achat. Ts les segments de la consommation sont concernés.

Messages : 2770

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par Jay Olsen » 10 mai 2019 01:31

50NuancesdeGrès a écrit :
09 mai 2019 23:17
Jay Olsen a écrit :
09 mai 2019 23:13
3000 c'est 47k et t'auras franchement du mal à les avoir en tant que débutant.
Sauf à être dans un domaine rémunérateur et à compter tout le package.

2000, tu les auras normalement sans soucis.

Si tu veux dépasser 2500 il faudra commencer à faire des efforts relativement importants voire des sacrifices.
je pensais que la marge de progression en terme de salaire était plus importante...bon à savoir !
Une marge de progression existe mais elle ne dépend que de toi et personne ne peut te la garantir !

Il te faut bâtir un plan de carrière solide, qui doit être un équilibre entre :
- Intérêt que tu portes au métier
- Niveau de demande des employeurs pour le métier choisi
- Acquisition de compétences continue
- Niveau de rémunération
- Vie personnelle
Tu les classes dans l'ordre que tu veux mais tu n'en négliges aucun.

Par exemple si après six mois dans une boite tu t'aperçois que ton poste est un placard où tu n'apprends rien, ne fais rien, et n'engrange finalement aucune expérience ou compétence revendable plus tard, fuis au plus vite !
Si tu t'aperçois dès tes recherches de stage que ton domaine choisi est bouché, changes-en.
Si tu t'aperçois dès ton premier stage ou dès ton premier CDI que tu ne supporteras pas le job jusqu'à la fin de ta vie, il faudra reconsidérer.

Mon ressenti personnel c'est que le salaire est la composante la plus subie dans le lot, car même en choisissant un domaine rémunérateur, c'est le seul levier sur lequel on n'a aucune prise directe.
Personne ne nous force à postuler là où ça ne nous plaira pas, ou qui ne recrute pas, personne ne peut nous empêcher de travailler et d'apprendre (même si on peut se retrouver dans un environnement démotivant), et au pire, personne ne sera viré parce qu'il décide de réduire son temps de travail au point de respecter les horaires légaux.
Par contre, on ne pourra jamais obliger un patron à nous augmenter, ou à nous embaucher avec un gap.
Toujours en train de calculer des matrices de rotation

Messages : 71

Enregistré le : 27 déc. 2018 21:17

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par 50NuancesdeGrès » 10 mai 2019 20:19

father a écrit :
09 mai 2019 23:39
Jay parlait des salaires de debutants.
Un salaire horaire ne suffit pas. Il faut le coupler avec un plancher attendu.
Tu n es pas niais. Tu manques juste de recul.
A fuir : la fusac.
A viser : certains jobs plus remunerateurs
Les boites plus genereuses en package global
Certains pays qui remunerent mieux ou du moins offrant un meilleur niveau de vie qd on a pas de charges de famille.
Et accessoirement, il y a moyen avec internet de booster son pouvoir d achat. Ts les segments de la consommation sont concernés.
la fusac :?:
Oui expat est une solution que je considère comme pas mauvaise (à voir l'évolution d'ici la fin de mes études, si jamais ça changeais).
Après, le volume horaire faramineux est-il explicitement mentionné quelquepart avant d'être embauché, ou c'est "implicite" ("si tu veux progresser dans la boîte en apportant satisfaction à tes supérieurs tu dois bosser à mort") ?
Pour évaluer ce que tu appelles le "package global", tu prends quoi en compte ? salaire + primes, horaires, lieu de travail, vacances etc ?

Merci !

Messages : 71

Enregistré le : 27 déc. 2018 21:17

Re: Mettre un terme à l'arnaque au premier salaire

Message par 50NuancesdeGrès » 10 mai 2019 20:36

Jay Olsen a écrit :
10 mai 2019 01:31
50NuancesdeGrès a écrit :
09 mai 2019 23:17
Jay Olsen a écrit :
09 mai 2019 23:13
3000 c'est 47k et t'auras franchement du mal à les avoir en tant que débutant.
Sauf à être dans un domaine rémunérateur et à compter tout le package.

2000, tu les auras normalement sans soucis.

Si tu veux dépasser 2500 il faudra commencer à faire des efforts relativement importants voire des sacrifices.
je pensais que la marge de progression en terme de salaire était plus importante...bon à savoir !
Une marge de progression existe mais elle ne dépend que de toi et personne ne peut te la garantir !

Il te faut bâtir un plan de carrière solide, qui doit être un équilibre entre :
- Intérêt que tu portes au métier
- Niveau de demande des employeurs pour le métier choisi
- Acquisition de compétences continue
- Niveau de rémunération
- Vie personnelle
Tu les classes dans l'ordre que tu veux mais tu n'en négliges aucun.

Par exemple si après six mois dans une boite tu t'aperçois que ton poste est un placard où tu n'apprends rien, ne fais rien, et n'engrange finalement aucune expérience ou compétence revendable plus tard, fuis au plus vite !
Si tu t'aperçois dès tes recherches de stage que ton domaine choisi est bouché, changes-en.
Si tu t'aperçois dès ton premier stage ou dès ton premier CDI que tu ne supporteras pas le job jusqu'à la fin de ta vie, il faudra reconsidérer.

Mon ressenti personnel c'est que le salaire est la composante la plus subie dans le lot, car même en choisissant un domaine rémunérateur, c'est le seul levier sur lequel on n'a aucune prise directe.
Personne ne nous force à postuler là où ça ne nous plaira pas, ou qui ne recrute pas, personne ne peut nous empêcher de travailler et d'apprendre (même si on peut se retrouver dans un environnement démotivant), et au pire, personne ne sera viré parce qu'il décide de réduire son temps de travail au point de respecter les horaires légaux.
Par contre, on ne pourra jamais obliger un patron à nous augmenter, ou à nous embaucher avec un gap.
Effectivement je n'avais pas pensé à tous ces aspects/critères d'un futur boulot.
Même question que pour father : ne pas respecter les horaires légaux, c'est "implicite" : si tu veux progresser vite au sein de l'entreprise c'est un must ?
Je suppose, au vu des messages sur les première pages du sujet, que tu es + ou - désabusé par ton salaire de départ en comparaison avec tes espérances ?
Qu'en est-il d'aller "de boîte en boîte" ? Est-ce toujours possible de nos jours, de changer d'entreprise facilement ? (en sortant d'une école "A+")

Merci pour tes réponses :)

Verrouillé