Contrôleur aérien : une opportunité d'arbitrage

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 214

Enregistré le : 02 août 2012 16:03

Classe : PC

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par greg67 » 18 déc. 2017 08:47

Jay Olsen a écrit :
17 déc. 2017 23:22
vercore a écrit :
17 déc. 2017 22:01
Ca l'est sans doute pour quelqu'un qui a le niveau ECP, pas pour la majorité des étudiants
Mais moi je n'avais même pas bossé le concours icna hein, aucune annale, j'ai découvert le concept de QCM de niveau maths spé le jour des épreuves.
Je me permets de rebondir là-dessus: quand j'étais en prépa, j'en ai connu plusieurs qui visaient spécifiquement l'ICNA, au point de faire 5/2 pour l'avoir ou de délaisser certaines matières inutiles pour le concours (la chimie en l'occurence). Chou blanc au bout du compte. Ca reste un concours loin d'etre accessible à tout le monde.
ancien klébérien PCSI2-PC2-5/2 ==>ensta bretagne (ex ensieta)

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par Jay Olsen » 19 déc. 2017 21:11

Je suis entré, un peu par chance, un peu grâce à mes immenses compétences, au sein d'airbus group.
Je me fais clairement arnaquer sur le salaire car j'occupe actuellement un poste de manager (d'un département de 2 personnes dont un absent mais d'un département quand même :lol: avec des sous traitants et stagiaires dans l'équipe, en réalité)
Le salaire est donné en mensuel brut : 2800.
Soit 33600 annuels. C'est exactement la moyenne des embauchés airbus avec 1 an d'expérience..
S'ajoute une prime "variable garantie" de 12%, versée pour 7% en décembre et 5% en avril (variation entre 4 à 6% pour avril) : 4k
Prime de P/I qui peut se monter aux alentours de 5 à 6k
Un CE dont je vais profiter très bientôt (ski cet hiver, vols l'été prochain)
Au total, vu comment les centraliens comptent, je suis aux alentours de la moyenne ou un peu plus (alors que je bosse en province :o) pour les gens de mon expérience.

Et surtout je suis sur une trajectoire qui m'amènera à avoir un salaire légèrement meilleur qu'un contrôleur aérien débutant d'ici la fin de ma carrière. Le tout en bossant deux fois plus d'heures !!!

J'espère cela dit te donner des nouvelles radicalement différentes (baisse sensible de salaire due à une formation rémunérée, pas ICNA) d'ici six mois maximum :mrgreen:
Vendue, merci

Messages : 1

Enregistré le : 19 déc. 2017 22:10

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par dr40 » 19 déc. 2017 22:53

Pour en revenir à la difficulté du concours, pour une personne qui a le niveau pour intégrer Centrale (et quasiment bilingue aussi?), effectivement le concours peut paraître facile. Pour un taupin moyen pas bilingue, c'est une autre histoire. Et pour quelqu'un venant de la Fac, c'est un peu plus dur encore. Je ne dirai pas non plus que c'est un concours très difficile, il suffit de connaître le programme, savoir l'appliquer sur des exercices classiques, savoir calculer vite et éviter les pièges des QCM enac.
Il y a chaque année des profils atypiques qui réussissent le concours. Des mecs de 25ans, ingés ou doctorants, qui bien souvent s'ils y arrivent c'est pas parce que le concours est super facile mais parce que ce sont des anciens taupins qui ne font au final que se remettre en mémoire un programme qu'ils ont déjà appris et se préparent pour ce concours seulement pendant 1 an.

Venant de la fac c'est tout à fait possible. La première chose à faire est de se renseigner sur le programme du concours qui est assez spécifique. Par exemple pour les épreuves communes non optionnelles, c'est une sorte de mélange des parties du programme communes aux classes MP, PC et PSI. Tu trouveras l'arrêté sur le site ENAC.
Modifié en dernier par dr40 le 20 déc. 2017 22:42, modifié 1 fois.

Messages : 813

Enregistré le : 19 avr. 2015 00:08

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par darklol » 19 déc. 2017 23:18

Jay Olsen a écrit :
17 déc. 2017 23:22
j'ai même rencontré un contrôleur qui était ancien trader ! Il disait que trader ça pouvait payer éventuellement un peu mieux que ICNA
il devait être sacrément mauvais :lol:
ENS Lyon
Ingénieur de recherche

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par Jay Olsen » 19 déc. 2017 23:37

Pas quand tu t'es fait virer suite à la crise de 2008 :mrgreen:
Il avait eu tellement de mal à retrouver du taf bien payé qu'il est parti faire icna :mrgreen:

Effectivement sinon, il parlait de salaires jusqu'à 300k€ bonus inclus...
Vendue, merci

Messages : 813

Enregistré le : 19 avr. 2015 00:08

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par darklol » 19 déc. 2017 23:52

Ah oui ça en effet c’est vrai, la crise a eu quelques conséquences néfastes sur ce métier et il a fallu attendre un peu avant que ça reprenne.
ENS Lyon
Ingénieur de recherche

Messages : 359

Enregistré le : 30 oct. 2012 18:20

Classe : ECP

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par Askenian » 20 déc. 2017 09:53

Jay Olsen a écrit :
19 déc. 2017 21:11
Soit 33600 annuels. C'est exactement la moyenne des embauchés airbus avec 1 an d'expérience..
Suis quand même étonné par ça, je m'attendais à beaucoup plus pour une A+.

D'autant que, en stage actuellement dans un autre groupe d'aéro (lié à Airbus.. :mrgreen: ), une collègue m'a affirmé que les JD A+ débutaient aux alentours de 42-43k bruts. Même si on inclue les primes, le 13e mois etc, ça fait quand même une assez grosse différence je trouve..

Me suis-je fait avoir ? :mrgreen:
2012 - 2014 : Petit lycée :mrgreen:
2014 - 2015 : Lycée Louis le Grand
2015 - 20/xx : Ecole Centrale de Paris

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par Jay Olsen » 20 déc. 2017 11:34

Askenian a écrit :
20 déc. 2017 09:53
Jay Olsen a écrit :
19 déc. 2017 21:11
Soit 33600 annuels. C'est exactement la moyenne des embauchés airbus avec 1 an d'expérience..
Suis quand même étonné par ça, je m'attendais à beaucoup plus pour une A+.

D'autant que, en stage actuellement dans un autre groupe d'aéro (lié à Airbus.. :mrgreen: ), une collègue m'a affirmé que les JD A+ débutaient aux alentours de 42-43k bruts. Même si on inclue les primes, le 13e mois etc, ça fait quand même une assez grosse différence je trouve..

Me suis-je fait avoir ? :mrgreen:
Non mais c'est du bullshit.
Sauf si ledit groupe c'est Dassault Aviation. Qui est lié à Airbus par des participations au capital (au moins dans un sens). Alors là oui.
Sachant que eux aussi bien sûr ont une prime de P/I et elle n'est pas petite (quoique avec les déboires du 5X, je ne sais pas)
Si c'est Safran, Airbus, Thales.. c'est du bullshit.

Ou alors ma boite s'est dit que j'avais une tête de pigeon et m'a arnaqué.. Dfificile à dire !
En tout cas mon salaire est le salaire moyen pour les jeunes embauchés ces derniers temps.
Vendue, merci

Messages : 3326

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par siro » 20 déc. 2017 12:12

Jay Olsen a écrit :
20 déc. 2017 11:34
Ou alors ma boite s'est dit que j'avais une tête de pigeon et m'a arnaqué.. Dfificile à dire !
Nan c'est tentant, j'avoue t'as la tête de l'emploi. :mrgreen:

(C'est pas la folie les ingé en JD, mais après si la boîte est cool ça peut grimper.)
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 813

Enregistré le : 19 avr. 2015 00:08

Re: Contrôleur aérien : une opportunité d'arbritrage

Message par darklol » 20 déc. 2017 12:32

Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer ce que ça veut dire « JD »? Je vois ce terme partout sur le forum et aucune idée de sa signification, et j’ai cherché sur internet et j’ai pas trouvé :cry:
ENS Lyon
Ingénieur de recherche

Répondre