Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 1

Enregistré le : 08 juin 2016 22:20

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Mufi10 » 08 juin 2016 22:43

Edna a écrit : Pour moi, un ingénieur est quelqu'un qui a reçu une formation scientifique durant ses premières années d'étude mais qui s'occupe ensuite de gérer une équipe, une entreprise (je tiens ces propos suite à de rapides échanges avec des ingénieurs, élèves en école, et après avoir jeté un coup d'œil aux programmes de différentes école à partir de la 3ème année) et à préparer des PowerPoint/cahier de charge sur des projets industrielles. Donc ça serait une sorte de pseudo manager-technicien sachant faire des dérivés partiels ?
Dans l'industrie, un ingénieur est quelqu'un qui travaille en équipe avec le technicien et l'ouvrier. J'aime bien insister dessus, je trouve que c'est avoir un bon état d'esprit de se dire qu'on travaille en équipe.
Pour moi, il s'occupe plus de la "théorie" et doit tenir compte des avis du technicien et de l'ouvrier pour savoir si c'est réalisable/faisable.

Depuis que je suis dans une grosse entreprise, dans mon bâtiment, je n'ai jamais vu d'ingénieur diriger... C'est du travail d'équipe pour moi. Es-tu sûr que ceux qui disent qu'ils "dirigent" le disent pour se donner une image valorisante ? Alors qu'au fond...peut être qu'ils dirigent rien du tout.. Mais alors, sont-ils vraiment des ingénieurs ou plutôt des managers ou bien des chefs d'équipe ?

Y a t-il des managers-ingénieurs ici pour donner leurs opinions ?

Messages : 1

Enregistré le : 22 juin 2016 21:50

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Saturne88 » 22 juin 2016 22:41

Bonjour :)

La dénomination « ingénieur » recouvre une multitude de métiers et des réalités très diverses, selon les secteurs d'activité dans lesquels celui-ci est amené à exercer. Il est cependant possible de discerner des missions communes : l'ingénieur est généralement en charge de la conception, de la direction, de la mise en oeuvre et de l'innovation de projets. Son environnement de travail est varié, il travaille aussi bien dans des entreprises industrielles qu'au service de l'État, dans des organismes.

Je l'avoue, c'est pas de moi, je n'aurais pas su pondre un texte si politiquement correct au point que c'en est soporifique.

Je vais donc vous dire ce qu'est un ingénieur, du moins ici en France, bien que dans certains pays cela marche de la même façon.
Un ingénieur est une personne qui s'est fait gentiment formater depuis sa plus tendre enfance, et ce à plusieurs niveaux... On lui inculque :
- la docilité, eh oui, faut bien être servir à quelque chose dans notre Société lol, donc être mis au pas dès l'enfance est primordial.
- l'individualisme, la compétition, avec les notes, les classements, etc etc...
En fait, ça c'est commun à l'immense majorité des écoliers... parlons spécifiquement des ingénieurs, et notamment des classes préparatoires.
- Et on en remet une couche sur la compet', de façon à ce que la structure pyramidale de la société apparaisse comme totalement normale... (oui, faut des gens qui sont en haut, au milieu, tout en bas, c'est une fatalité, c'est comme ça, on vous le fait accepter)
- On leur martèle que faire des hautes études, c'est bien et ça met à l'abri du besoin (ça rime, tiens). La SÉCURITÉ, c'est un mot si important.
- L'ego aussi est important, on le leur lustre dans tous les sens (je me rappelle de la première réunion générale avec la proviseure, en présence des parents d'élèves, avant d'entrer en math sup..."vous étiez les élites de vos lycées et vous allez vous confronter à d'autres élites !". J'voudrais trop me faire un replay de cette scène avec la musique de Rocky).


Le résultat ?
Des gens qui s'estiment satisfaits de leur sort, heureux de faire partie de l'Elite (lol), d'être des jeunes cadres dynamiques, volontaires, forces de proposition et mon Q sur la commode. :mrgreen:
Et nous voilà partis pour 40 ans à faire métro/auto, boulot, dodo, à voir les mêmes personnes toute la journée (des collègues pénibles et/ou des boss oppressants, eux mêmes étant pressés comme des citrons par leur direction). Tout ça pour quoi mes amis ? Bien souvent... pour faire du vent. Enfin, à moins de considérer qu'être corporate et faire gagner de l'argent à son entreprise ne soit pas du vent.
Et même la participation à un projet réellement utile voire altruiste pour l'humanité n'évite pas cet environnement si nocif.

Et voici qu'au bout de quelques mois, la satisfaction de "gagner sa vie" de façon prétendument autonome s'évanouit, et ne reste que la lassitude, et le sentiment de pas être à sa place.
Mais bon, on se dit qu'on a pas à se plaindre, on gagne 2 à 3 fois plus qu'un pauvre ouvrier qui trime physiquement du matin au soir, dans des activités mortellement chiantes voire dangereuses. Au moins, on est en SECURITE physiquement. Important la SECURITE hein ? d'ailleurs c'est un peu le message de nos politiques pour justifier certaines actions (état d'urgence et compagnie). lls nous ont bien éduqué décidément, on devient nous mêmes des petits ministres entre nous lol.

Être ingénieur, c'est une prison dorée, ni plus ni moins. Pour la grande majorité des gens, seule une minorité étant réellement dans la vraie passion. Les autres sont, désolé de le dire comme ça, des véritables esclaves... leur esclavage est si parfait qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils en sont.
Et quand je dis "prison dorée", je suis encore gentil, "argentée" voire "bronzée" serait plus juste lol...

Si j'exagère, veuillez m'expliquer les discussions que j'ai eues lors de mon dernier week end entre potes...
- l'un des amis de cette bande a démissionné de son job d'ingénieur tout comme moi, et nous volons maintenant de nos propres ailes, depuis plus d'un an. On ne regrette pas une seconde.
- 3 autres n'en sont pas encore au même stade que nous, et sont donc encore coincés, et sujets à un profond ras le bol...
Expliquez moi tous les burn out des "jeunes cadres dynamiques" (et je parle même pas des suicides).

Tout ce que je vois, c'est du concret... pas du blabla comme la pseudo description copiée collée au début de mon message.


Certains vont dire que je trolle... j'admets que j'adopte un ton grinçant, mais c'est typique du conditionnement humain d'accuser de troll toute pensée divergente. Je préfère être un troll qu'un mougeon (50% pigeon, 50% mouton).
Ce sera mon seul et unique message ici (sous ce pseudo en tout cas, car en fait, je suis un très ancien de ce forum, inscrit depuis plus de 8 ans... mais j'ai perdu mes codes d'accès :lol: ), donc inutile de réagir. J'espère qu'on ne supprimera pas ce message (tel un journaliste de TF1 qui censurerait passage "révélateur" sur les actualités). Même si 99% des gens resteront bloqués dessus, touchés dans leur ego, il pourra peut-être aider 1% restant...

Bien cordialement :)

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Jay Olsen » 22 juin 2016 23:30

Mais bon, on se dit qu'on a pas à se plaindre, on gagne 2 à 3 fois plus qu'un pauvre ouvrier qui trime physiquement du matin au soir, dans des activités mortellement chiantes voire dangereuses. Au moins, on est en SECURITE physiquement. Important la SECURITE hein ? d'ailleurs c'est un peu le message de nos politiques pour justifier certaines actions (état d'urgence et compagnie). lls nous ont bien éduqué décidément, on devient nous mêmes des petits ministres entre nous lol.
+1000 sur ce passage
Vendue, merci

Messages : 479

Enregistré le : 27 oct. 2013 09:40

Classe : parent élève ecp

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par monnet60 » 23 juin 2016 18:45

Et alors, tu fais quoi maintenant ?
Des mecs qui ont voulu renverser la table, j'en ai rencontrés plein dans mon taf. Personne ne dit qu'il faut rentrer dans une boîte et ronronner jusqu'à la retraite en subissant les évènements. Ton propos est nihiliste et parfaitement dans l'air du temps. Ce qu'il t'a manqué, c'est de te colleter au vrai monde ouvrier de la base, même pour quelques mois, tu raisonnerais autrement.
Ce sont des propos anar comme on en entendait en 68 (j'y étais :D ).
Tu n'as rien inventé, c'est du réchauffé et ça ne vaut pas un clou.

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 23 juin 2016 19:01

monnet60 a écrit :te colleter au vrai monde ouvrier
tout le monde est pas Simone Weil...
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 6651

Enregistré le : 17 avr. 2012 21:19

Classe : Thé à la

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par bullquies » 23 juin 2016 19:06

monnet60 a écrit :Et alors, tu fais quoi maintenant ?
Des mecs qui ont voulu renverser la table, j'en ai rencontrés plein dans mon taf. Personne ne dit qu'il faut rentrer dans une boîte et ronronner jusqu'à la retraite en subissant les évènements. Ton propos est nihiliste et parfaitement dans l'air du temps. Ce qu'il t'a manqué, c'est de te colleter au vrai monde ouvrier de la base, même pour quelques mois, tu raisonnerais autrement.
Ce sont des propos anar comme on en entendait en 68 (j'y étais :D ).
Tu n'as rien inventé, c'est du réchauffé et ça ne vaut pas un clou.
de toutes façons 68 c'était le début de la fin, pas de quoi être fier :)
The Axiom of Choice is obviously true, the Well-Ordering Principle is obviously false, and nobody knows about Zorn's Lemma. - Jerry Bona

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 23 juin 2016 19:15

68 après ou 68 avant Jésus-Christ ?
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 479

Enregistré le : 27 oct. 2013 09:40

Classe : parent élève ecp

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par monnet60 » 23 juin 2016 19:22

abouMPSI a écrit :68 après ou 68 avant Jésus-Christ ?
Je ne sais pas, je ne suis malheureusement pas croyant. :D
Pour mai 68, juger ces événements près de 50 ans après est toujours un peu délicat. La société devait évoluer mais les conséquences ont été négatives sur beaucoup de points. Rassure toi, je suis devenu un vieux con..... :D

Messages : 6651

Enregistré le : 17 avr. 2012 21:19

Classe : Thé à la

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par bullquies » 23 juin 2016 19:27

:D
The Axiom of Choice is obviously true, the Well-Ordering Principle is obviously false, and nobody knows about Zorn's Lemma. - Jerry Bona

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 23 juin 2016 19:36

monnet60 a écrit :La société devait évoluer mais les conséquences ont été négatives sur beaucoup de points.
C'est qu'il me semble que c'était déjà la préoccupation à l'époque de Socrate, que la société athénienne devait évoluer, mais que les conséquences ont été négatives. à moins que le bilan n'ait été globalement positif ?! (comme cela est parfois évoqué dans les milieux autorisés, qu'il s'agisse des milieux du marxisme soviétique ou du colonialisme français à la Papi...)
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Répondre