Page 5  sur  15

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 10:50
par paname75

Code : Tout sélectionner

 Voyages SNCF
Tu travailles dans une SSII pour Voyages SNCF ? Sur site ?

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 11:02
par padpad
paname75 a écrit :

Code : Tout sélectionner

 Voyages SNCF
Tu travailles dans une SSII pour Voyages SNCF ? Sur site ?
Ho les BPCST est-ce que vous pouvez me dire si en coupant la tête à une sangsue elle finit par vous lâcher ?

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 11:18
par abouMPSI
les anciens d'Indo conseillent de brûler le parasite...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 11:41
par siro
Jay Olsen a écrit :
bullquies a écrit :Ca me fait marrer le fait que le mec se plaigne à la fois du chômage et de la solution proposée (loi travail).
Comment perdre toute crédibilité. Dommage.
Parce que pour toi la loi travail est une bonne solution au chômage ?
Quand tu es de ce forum (dont le profil-type est le diplômé d'une GE), a priori quel que soit l'environnement législatif ça n'a rien de bien compliqué de trouver du travail, et du bien payé. A fortiori avec un diplôme de A+ et un d'une école à la stature internationale.

[instant gauchiste]
SPOILER:
Sauf que le travailleur lambda, lui, plus tu laisses de liberté au top-level de direction, plus il va se faire avoir (presque partout). (Loi totalement empirique mais bien réelle.)
Donc pas sûr que donner *encore* plus de prégnance à la négociation patron/salarié (qui se fera toujours sous la menace du viré/précarité, et comme chacun sait tu négocies d'autant mieux que tu peux péter la rotule de ton interlocuteur ou que tu as ses gosses en otage) soit une bonne idée, parce que les accords d'entreprise favorables aux salariés, ça sera au mieux très ponctuel (et ceux qui pensent le contraire sont des bisounours bien plus angéliques qu'un Hollande parti en croisade la fleur au fusil contre le monde de la finance ou Sarko parti libérer la Libye). Une quantité non négligeable d'employeurs se torche déjà copieusement avec le code du travail, là ça va juste permettre de rendre légal le dumping social.

S'il y a certaines dispositions intéressantes dans la loi travail — et ne le nions pas la réforme du code est nécessaire — l'article 2 (l'inversion des normes) tel qu'il existe est particulièrement dangereux.

Les intervenants de ce forum sont particulièrement protégés par leur statut social et leur éducation, ça n'est pas représentatif du reste de la population.
[/instant gauchiste]

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 11:42
par siro
Jay Olsen a écrit :
bullquies a écrit :Ca me fait marrer le fait que le mec se plaigne à la fois du chômage et de la solution proposée (loi travail).
Comment perdre toute crédibilité. Dommage.
Parce que pour toi la loi travail est une bonne solution au chômage ?
Quand tu es de ce forum (dont le profil-type est le diplômé d'une GE), a priori quel que soit l'environnement législatif ça n'a rien de bien compliqué de trouver du travail, et du bien payé. A fortiori avec un diplôme de A+ et un d'une école à la stature internationale.

[instant gauchiste]
SPOILER:
Sauf que le travailleur lambda, lui, plus tu laisses de liberté au top-level de direction, plus il va se faire avoir (presque partout). (Loi totalement empirique mais bien réelle.)
Donc pas sûr que donner *encore* plus de prégnance à la négociation patron/salarié (qui se fera toujours sous la menace du licenciement/précarité/chômage (qui comme chacun sait est le pire truc de la galaxie, vu tout ce dont les médias bassinent le public), et comme chacun sait tu négocies d'autant mieux que tu peux péter la rotule de ton interlocuteur ou que tu as ses gosses en otage) soit une bonne idée, parce que les accords d'entreprise favorables aux salariés, ça sera au mieux très ponctuel (et ceux qui pensent le contraire sont des bisounours bien plus angéliques qu'un Hollande parti en croisade la fleur au fusil contre le monde de la finance ou Sarko parti libérer la Libye). Une quantité non négligeable d'employeurs se torche déjà copieusement avec le code du travail, là ça va juste permettre de rendre légal le dumping social.

S'il y a certaines dispositions intéressantes dans la loi travail — et ne le nions pas la réforme du code est nécessaire — l'article 2 (l'inversion des normes) tel qu'il existe est particulièrement dangereux.

Les intervenants de ce forum sont particulièrement protégés par leur statut social et leur éducation, ça n'est pas représentatif du reste de la population.
[/instant gauchiste]

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 11:51
par paname75
Quand tu es de ce forum (dont le profil-type est le diplômé d'une GE), a priori quel que soit l'environnement législatif ça n'a rien de bien compliqué de trouver du travail, et du bien payé.
Tu vis à bisounours land ?

Tu crois qu'un diplôme d'une GE, c'est du travail à coup sûr , en plus toujours bien payé et en plus jamais précaire ?

Et à la campagne à 5 minutes du domicile, tant qu'on y est ?

Ou alors tu vis à l'étranger ?

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 11:53
par siro
paname75 a écrit :
Quand tu es de ce forum (dont le profil-type est le diplômé d'une GE), a priori quel que soit l'environnement législatif ça n'a rien de bien compliqué de trouver du travail, et du bien payé.
Tu vis à bisounours land ?

Tu crois qu'un diplôme d'une GE, c'est du travail à coup sûr , en plus toujours bien payé et en plus jamais précaire ?

Ou alors tu vis à l'étranger ?
Qui sait.

Si tu as deux neurones dans ta tête et que tu sais un minimum te vendre, ne pas trouver du boulot (bien payé) en sortie d'une A+ ou d'une ENS (si si) c'est une grande preuve d'incapacité (ou d'exigences trop particulières).
Ça n'a rien d'acquis/tout automatique, mais si tu te bouges le fondement, oui diplômé d'une TGE ouvre assez de portes pour subvenir à ses besoins.

C'est très clairement sans commune mesure avec le reste de la population — diplômée ou non. (Surtout si tu es une femme ou quelqu'un de non blanc, là c'est encore plus criant parce que tu prends une forte discrimination à l'embauche.)

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 11:53
par padpad
paname75 a écrit :
Ou alors tu vis à l'étranger ?
Y veut dire, tu as la chance de vivre loin de Paris .... enfin non, y veut dire de Paname

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 12:06
par bullquies
Bon bah dans ce cas qu'on arrête de râler à cause du chômage.

C'est structurel, et c'est pas en faisant du sur-place que ça va changer. Le code du travail protège les travailleurs. Qui protège les chômeurs ? Qui protège les travailleurs coincés à des postes dont ils ne veulent pas mais qui ne peuvent pas se barrer par peur de ne pas retrouver de boulot ? Bref c'est une question de mentalité. Je comprends que ça ne plaise pas, on aime pas le risque en france et on aime avoir de la sécurité et c'est normal. Mais comme je le disais, on ne peut pas se permettre de se plaindre d'une action et du mal qu'elle essaye en partie de réduire. Peu importe si la proposition plaît ou ne plaît pas, je trouve ça juste débile d'aller dire que "pole emploi n'inverse pas la courbe du chômage" dans le même article qui parle de la loi.

C'est tout ce que j'avais à dire.

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Posté : 31 mai 2016 12:08
par paname75
Si tu as deux neurones dans ta tête et que tu sais un minimum te vendre, ne pas trouver du boulot (bien payé) en sortie d'une A+ ou d'une ENS (si si) c'est une grande preuve d'incapacité (ou d'exigences trop particulières).
Il n'y a pas que la salaire: sécurité de l'emploi, géographie, possibilté d'évolution , taille de la boite, job suffisement qualifié etc..

Tu as des A+ qui se débrouillent très bien et d'autres moins bien: exemple développeur informatique.

à 36000 en région Parisienne, les parents doivent aider le plus souvent: ce n'est pas bien payé.

Et les A+ qui commencent à 36000 ou en dessous sont très nombreux.