Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par siro » 31 mai 2016 12:09

@BQ : Le taux de chômage aux US est bien moindre, mais je sais pas pourquoi mais je crois qu'à moins de gagner énormément d'argent, je préfère largement le niveau de vie proposé en France. (Ne serait-ce que la santé.)

@P75 : tu assimiles à dev info n'importe quoi, tout et son contraire. Oui en 2016 tout cadre vaguement technique va toucher à de l'info, encore heureux.
Et pour ne pas réussir à (sur)vivre avec 36k même bruts en RP, il faut vraiment le faire exprès ou être le dernier des pourris gâtés.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 2766

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Jay Olsen » 31 mai 2016 12:42

siro a écrit :
Jay Olsen a écrit :
bullquies a écrit :Ca me fait marrer le fait que le mec se plaigne à la fois du chômage et de la solution proposée (loi travail).
Comment perdre toute crédibilité. Dommage.
Parce que pour toi la loi travail est une bonne solution au chômage ?
Quand tu es de ce forum (dont le profil-type est le diplômé d'une GE), a priori quel que soit l'environnement législatif ça n'a rien de bien compliqué de trouver du travail, et du bien payé. A fortiori avec un diplôme de A+ et un d'une école à la stature internationale.
C'est pas tout à fait vrai.. Je suis loin d'être le seul de ma promo à être déçu à la fois par le temps de recherche et le salaire au bout... (et pas le plus mal loti non plus!)

Et ne pas croire que les ingés sont à l'abri des évolutions à la baisse de la société..
Le salaire en euros constants d'un ingé débutant a fortement baissé, si on voit un peu plus loin que les deux-trois dernières années comme le font certains sites à courte vue. Si tu prends le niveau de vie d'un ingé débutant en 1965 et celui d'un ingé débutant en 2015, t'as un niveau de vie qui est pas loin d'avoir été divisé par deux

Certes, l'ingénieur est encore bien loti (cf par exemple le fait que j'ai eu deux propositions sans passer d'entretien physique), mais ça n'empêche pas que sa propre position s'est dégradée.

Demandez à un ingénieur ayant débuté sa carrière en 1960 quel était son salaire de l'époque, en nombre de salaires minimums...

C'est quoi ton profil siro ? Tu bosses, et si oui dans quoi ?
siro a écrit :
@P75 : tu assimiles à dev info n'importe quoi, tout et son contraire. Oui en 2016 tout cadre vaguement technique va toucher à de l'info, encore heureux.
Et pour ne pas réussir à (sur)vivre avec 36k même bruts en RP, il faut vraiment le faire exprès ou être le dernier des pourris gâtés.
Imagine toi avec 36k dans Paris. Ton salaire divisé par trois c'est environ 740€.
Tu as de quoi te payer un grand studio... Super pour un ingénieur, non ?
Si tu veux rire, imagine que tu sois un ingénieur avec un an d'expérience, à peu près le même salaire, une copine, une envie d'enfant. Tu crois que tu vas pouvoir faire vivre ta (petite) famille ou pas ? :mrgreen:

Ca reste un salaire correct dans l'absolu, mais
- voir et admettre la baisse sur plusieurs décennies
- se dire que si les ingés n'ont que ça, certains autres ont encore moins, ce qui est problématique
Toujours en train de calculer des matrices de rotation

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 31 mai 2016 13:06

Jay Olsen a écrit :certains autres ont encore moins
Conjugué au futur, le constat est encore plus inquiétant.

il y a 40 ans de ça, Genesis chantait déjà qu'il fallait développer des people twice shorter in height pour en mettre dans les HLM type clapiers à lapins.

De plus petites maisons pour de plus grands bonheurs
http://cursus.edu/dossiers-articles/dos ... us-grands/
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 874

Enregistré le : 07 oct. 2015 11:49

Classe : GA

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Diogene » 31 mai 2016 13:36

Jay Olsen a écrit :
siro a écrit :
Jay Olsen a écrit :
Imagine toi avec 36k dans Paris. Ton salaire divisé par trois c'est environ 740€.
Tu as de quoi te payer un grand studio... Super pour un ingénieur, non ?
Si tu veux rire, imagine que tu sois un ingénieur avec un an d'expérience, à peu près le même salaire, une copine, une envie d'enfant. Tu crois que tu vas pouvoir faire vivre ta (petite) famille ou pas ? :mrgreen:

Ca reste un salaire correct dans l'absolu, mais
- voir et admettre la baisse sur plusieurs décennies
- se dire que si les ingés n'ont que ça, certains autres ont encore moins, ce qui est problématique
Tiens on dirait que le mythe de "l'ingénieur à la française" a subit le contrecoup de la mondialisation.
Cet ingénieur si généraliste que le monde nous envie se rend compte que son labeur fait sa valeur ni plus ni moins sauf dans l'administration.
bullquies a écrit :

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par siro » 31 mai 2016 13:49

Jay Olsen a écrit :Imagine toi avec 36k dans Paris. Ton salaire divisé par trois c'est environ 740€.
Tu as de quoi te payer un grand studio... Super pour un ingénieur, non ?
Si tu veux rire, imagine que tu sois un ingénieur avec un an d'expérience, à peu près le même salaire, une copine, une envie d'enfant. Tu crois que tu vas pouvoir faire vivre ta (petite) famille ou pas ? :mrgreen:
Diplômé à 21 ans et déjà en train d'exiger le niveau de vie d'un cadre avec 10 ans d'expérience.
C'est bien tout le problème du système rockstar prépa/GE (vous êtes, élèves diplômés, coupables mais pas responsables) : on te vend une vie super confortable diplôme en poche. Hé bien non, pour la gagner, cette vie, il va falloir se battre et bosser, y compris et surtout après le diplôme dans la popoche.
Ensuite, c'est bien gentil mais ta copine (ou ton copain si tu es gay/une nana, parce que oui SCOOP y'a pas que des mecs à Centrale) aussi elle gagne de l'argent. Ton envie d'enfant à peine diplômé (23 ou 24 piges, disons), quand on sait que l'âge du premier enfant est plutôt autour de 30, trololol tu as six ans pour construire une carrière et te donner les moyens d'élever tes marmots.

Donc, ce que je retiens de ton message :
* tu veux tout tout de suite (mais on te bourre le mou avec ça, c'est normal)
* le diplômé défini par la norme, c'est un mec hétéro qui veut faire vivre sa copine et ses marmots, à peine sorti d'école
* il faut être en couple
* cay tro dur de vivre avec à peine 800 balles/mois pour un logement dans paris (tu peux louer jusqu'à 1000 balles/mois, avec un gros CV comme le tien et un salaire à 36knet, mais tu n'auras pas souvent 36knet en sortie d'école). Sauf que dans la situation actuelle, c'est déjà un budget confort.
Si tu te mets avec quelqu'un qui a le même niveau de vie que toi, tu peux vite arriver à des budgets plus tenables qui plus est. Et encore, là on reste centré sur la vie parisienne, mais dans les autres villes tu as déjà des surfaces sympa pour moins cher.

Donc voilà, non tu n'es pas une rockstar qui gagne 5000/mois en sortie d'école, non tu ne pourras pas t'offrir tout tout de suite, mais vois le bon côté des choses : tu auras le temps de changer plusieurs fois de partenaire avant de te lancer dans la grande aventure de la parentalité.

@Diogène : tu as résumé en une ligne mes propos, congrats.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 31 mai 2016 13:52

Comme le film Mekong Stories l'a expliqué tout récemment, le Vietnam a essayé la vasectomie pour régler les problèmes économiques liés à la parentalité des jeunes :
http://www.imdb.com/title/tt3867606/plotsummary
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 2766

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Jay Olsen » 31 mai 2016 14:50

siro a écrit :
Jay Olsen a écrit :Imagine toi avec 36k dans Paris. Ton salaire divisé par trois c'est environ 740€.
Tu as de quoi te payer un grand studio... Super pour un ingénieur, non ?
Si tu veux rire, imagine que tu sois un ingénieur avec un an d'expérience, à peu près le même salaire, une copine, une envie d'enfant. Tu crois que tu vas pouvoir faire vivre ta (petite) famille ou pas ? :mrgreen:
Diplômé à 21 ans et déjà en train d'exiger le niveau de vie d'un cadre avec 10 ans d'expérience.
C'est bien tout le problème du système rockstar prépa/GE (vous êtes, élèves diplômés, coupables mais pas responsables) : on te vend une vie super confortable diplôme en poche. Hé bien non, pour la gagner, cette vie, il va falloir se battre et bosser, y compris et surtout après le diplôme dans la popoche.
Ensuite, c'est bien gentil mais ta copine (ou ton copain si tu es gay/une nana, parce que oui SCOOP y'a pas que des mecs à Centrale) aussi elle gagne de l'argent. Ton envie d'enfant à peine diplômé (23 ou 24 piges, disons), quand on sait que l'âge du premier enfant est plutôt autour de 30, trololol tu as six ans pour construire une carrière et te donner les moyens d'élever tes marmots.

Donc, ce que je retiens de ton message :
* tu veux tout tout de suite (mais on te bourre le mou avec ça, c'est normal)
* le diplômé défini par la norme, c'est un mec hétéro qui veut faire vivre sa copine et ses marmots, à peine sorti d'école
* il faut être en couple
* cay tro dur de vivre avec à peine 800 balles/mois pour un logement dans paris (tu peux louer jusqu'à 1000 balles/mois, avec un gros CV comme le tien et un salaire à 36knet, mais tu n'auras pas souvent 36knet en sortie d'école). Sauf que dans la situation actuelle, c'est déjà un budget confort.
Si tu te mets avec quelqu'un qui a le même niveau de vie que toi, tu peux vite arriver à des budgets plus tenables qui plus est. Et encore, là on reste centré sur la vie parisienne, mais dans les autres villes tu as déjà des surfaces sympa pour moins cher.

Donc voilà, non tu n'es pas une rockstar qui gagne 5000/mois en sortie d'école, non tu ne pourras pas t'offrir tout tout de suite, mais vois le bon côté des choses : tu auras le temps de changer plusieurs fois de partenaire avant de te lancer dans la grande aventure de la parentalité.

@Diogène : tu as résumé en une ligne mes propos, congrats.
Non mais je suis pas en train de dire que 36k c'est pourri.
Je dis que deux smics en 2016 c'est moins bien que 4 smics en 1965.
À l'époque, un ingé débutant gagnait deux fois plus que nous...
Sur le reste tu te plantes sur :
- Je suis y éternel célibataire donc mes jérémiades sur le coût d'un gosse elles ne sortent pas de mon xp perso, pour moi c'est juste un exemple de truc qui coute cher qui me permet de sortir de mon exemple habituel, qui parlera à plus de gens.
- Des a+ à 36k, un peu moins ou un peu plus sur Paris Rp yen a plein.
- Un bailleur n'en à rien à battre de ton diplôme, il ya même toutes les chances pour qu'il ne connaisse pas ton école a/a+ dont tu es si fier

Le problème tu mets le doigt dessus "dans la situation actuelle"

Edit : tu me reproche de penser au cas courant, ok. Pense maintenant au cas d'une ingénieure mère célibataire..
Toujours en train de calculer des matrices de rotation

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 31 mai 2016 15:03

Jay Olsen a écrit :deux smics en 2016 c'est moins bien que 4 smics en 1965.
O my God !
(Allah en l'occurrence, étant musulman...)
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par siro » 31 mai 2016 15:13

Jay Olsen a écrit :Non mais je suis pas en train de dire que 36k c'est pourri.
Je dis que deux smics en 2016 c'est moins bien que 4 smics en 1965.
À l'époque, un ingé débutant gagnait deux fois plus que nous...
Sur le reste tu te plantes sur :
- Je suis y éternel célibataire donc mes jérémiades sur le coût d'un gosse elles ne sortent pas de mon xp perso, pour moi c'est juste un exemple de truc qui coute cher qui me permet de sortir de mon exemple habituel, qui parlera à plus de gens.
- Des a+ à 36k, un peu moins ou un peu plus sur Paris Rp yen a plein.
- Un bailleur n'en à rien à battre de ton diplôme, il ya même toutes les chances pour qu'il ne connaisse pas ton école a/a+ dont tu es si fier

Le problème tu mets le doigt dessus "dans la situation actuelle"

Edit : tu me reproche de penser au cas courant, ok. Pense maintenant au cas d'une ingénieure mère célibataire..
Une ingénieure mère célib est soit déjà avec pas mal d'expé, soit elle a eu ses gosses très (trop ?) tôt.
Toujours est-il que tu es très détaché de la réalité, parce que des mères avec moins que ça qui élèvent leurs gosses, ça existe et elles ne manquent de rien (et leurs enfants non plus).

Donc à moins de rester dans le monde parisiano-centré, je signe et je persiste : quand tu débutes, tu es (bien) mieux loti que la moyenne et tu as en moyenne bien plus de perspectives de progression.

Après, si la question est "on est moins bien lotis qu'il y a cinquante ans", c'est très généralisable, les ingés et CSP+ sont moins touchés que les plus pauvres et globalement ça n'a rien de spécifique à notre problématique d'ingé. Ingé reste un choix bien plus sûr que la plupart des autres choix d'études aujourd'hui. Bienvenue dans le monde du revenu par le capital très supérieur à celui par le travail ;)

Donc :
"Un ingénieur jeune diplômé même d'une TGE n'est pas Crésus" => vrai
"Il y a des études où tu es plus vite plus riche et mieux loti qu'un ingé d'une TGE" => faux (ou alors qu'on me dise laquelle, que j'y prépare mes gosses)
"La vie est particulièrement dure pour les jeunes ingés" => non, pas plus que l'immense majorité des autres classes socioculturelles
"En france on est mal payés" => vrai, for some value of mal payé. Mais un problème bénin aux states niveau santé et tu raques rapidement 5000$ sans avoir eu le temps de voir venir le truc.
"Elever des gosses ça coûte cher." => globalement vrai (enfin surtout si tu veux leur donner le plus possible il est vrai que ça simplifie la vie), mais pas toujours vrai (tout dépend de ce que tu veux leur donner, j'ai vu des parents ouvrier donner une éducation de premier plan à leurs gosses, partir souvent en vacances avec eux tous les ans, etc), tout dépend de ta façon de consommer ta vie. De toute façon, tu as le temps de vivre ta vingtaine avant de songer à ça, notamment de te faire une vraie carrière. Dans la société du XXe siècle, les enfants ça vient après quelques années de carrière.
"36k bruts c'est ridicule pour vivre en RP" => faux, mais il faut faire des concessions (pas de resto 3x/semaine, ni de vacances 5 semaines par an à l'autre bout du monde, ni de duplex de 80m^2 en plein Paris)

Je peux continuer longtemps : essaye de voir comment tu peux t'améliorer, plutôt que de pleurnicher sur un sort loin d'être catastrophique vu ce que le reste de la population vit.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 2408

Enregistré le : 11 nov. 2009 16:49

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Adolorante » 31 mai 2016 15:20

Je pense que Jay Olsen en a vraiment marre qu'on lui rabâche qu'il a une bonne condition sociale.
Mais à un moment il faut se confronter à la réalité, si tu veux vraiment avoir un gros salaire c'est pas en aéro qu'il fallait aller. :roll:

Et encore... on ne touche pas 10 000 boules par mois sans rien faire quand on n'est pas rentier, donc un gros salaire a d'autres conséquences, comme le fait de travailler à un rythme très élevé.
Une ingénieure mère célib est soit déjà avec pas mal d'expé, soit elle a eu ses gosses très (trop ?) tôt.
Toujours est-il que tu es très détaché de la réalité, parce que des mères avec moins que ça qui élèvent leurs gosses, ça existe et elles ne manquent de rien (et leurs enfants non plus).
Va lui dire ça à la mère...
Un parent célibataire ayant ses enfants à charge se retrouvera plus facilement bloqué dans l'évolution de sa carrière, car il devra débloquer du temps pour le consacrer à ses enfants.
"Il y a des études où tu es plus vite plus riche et mieux loti qu'un ingé d'une TGE" => faux (ou alors qu'on me dise laquelle, que j'y prépare mes gosses)
Il y a surtout d'énormes disparités dans une même école selon l'endroit où on s'oriente ! Un X-EK sera probablement bien mieux payé qu'un X-Supaéro, bien que ce dernier aura sans doute un train de vie confortable sans avoir à s'arracher au travail.

En venant d'une école pas très difficile à intégrer (en tous cas en comparaison à l'X, l'ECP...), je peux demander en sortie d'école un salaire à 40-42k sans avoir de capacités extra-scolaires hors normes.

En tous cas, ça me permet de suivre un sujet sans avoir à cliquer sur un bouton, dont le sujet initial était intéressant pour moi qui ne serai très probablement jamais ingénieur.
Actuaire associé.
Ne répond pas aux questions sur l'actuariat par MP sauf besoin de confidentialité. Posez plutôt votre question sur forum.

Répondre