Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 874

Enregistré le : 07 oct. 2015 11:49

Classe : GA

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Diogene » 01 juin 2016 09:34

Jay Olsen a écrit :
Diogene a écrit :
Mais pour info :

quelle école ?
quel salaire ?
Quelle déception ?
Une école qui déménage de chatenay à saclay bientôt
32k, ajoute 1.5k de frais de déplacement et 500€ pour les astreintes environ. Total de 34k (Toulouse)
.
C'est grosso modo 10keuros de moins que ce qu'annonçait l'école en question à l'Usine nouvelle en 2015. Ceci dit de combien sont la dérivées première et seconde ?

Messages : 619

Enregistré le : 05 juin 2007 13:15

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Lutegarde » 01 juin 2016 10:20

Le salaire en euros constants d'un ingé débutant a fortement baissé
Je me demandais s'il existait des sources fiables sur la question ("il suffit de demander à" n'étant pas à mes yeux une source fiable). Il existe effectivement des publications en économie du travail qui mettent en évidence une baisse des rendements de l'éducation sur le marché du travail français sur relativement longue période (entre la fin des années 70 et la fin des années 2000 typiquement), mais existe-t-il quelque chose de spécifique aux ingénieurs ? Qui plus est les résultats disponibles ne montrent pas du tout une baisse équivalente à celle qui est annoncée ici (on est loin d'une division par deux).
Diogene a écrit : C'est grosso modo 10keuros de moins que ce qu'annonçait l'école en question à l'Usine nouvelle en 2015. Ceci dit de combien sont la dérivées première et seconde ?
Les données fournies par les écoles sont dans mes souvenirs supposées être des moyennes (cela étant aucune évaluation de la qualité de ces données n'est disponible), il est donc hautement probable qu'un nombre important d'élèves soient en-dessous, et ce d'autant plus que lorsqu'il est question de salaires, la médiane est en général inférieure à la moyenne.

Messages : 6651

Enregistré le : 17 avr. 2012 21:19

Classe : Thé à la

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par bullquies » 01 juin 2016 10:23

Et ainsi naquirent les idées de revenu de base (Finlande), voire de revenu inconditionnel (votation en suisse).
The Axiom of Choice is obviously true, the Well-Ordering Principle is obviously false, and nobody knows about Zorn's Lemma. - Jerry Bona

Messages : 874

Enregistré le : 07 oct. 2015 11:49

Classe : GA

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Diogene » 01 juin 2016 10:23

abouMPSI a écrit :
Jay Olsen a écrit :Une école qui déménage de chatenay à saclay
Et que l'ami Delattre verrait bien déménager * chez lui. :)

* Merci à padpad pour le lien suivant :
http://www.senat.fr/rap/r15-620/r15-620.html

J'ai beaucoup aimé cette réunion de "suivi de projet" qui donne lui toujours à des débordements sémantiques :

"Dans le même temps, il convient de tout faire pour éviter que l’X
« ne prenne la tangente ». Le jury international de l’Idex envisage clairement cette hypothèse en cas de nouvelle perturbation du projet de constitution de
- 140 - RÉUSSIR LE CLUSTER DE PARIS-SACLAY
l’université Paris-Saclay susceptible de surgir à tout moment. L’École polytechnique serait la première à pâtir de cette décision, elle qui, en dépit
de sa tradition d’excellence, ne figure même pas parmi les 300 premiers établissements mondiaux du classement de Shanghai en raison de sa petite
taille à l’échelle internationale. Par parenthèse, l’Université Paris -Sud figure à la 41e place de ce classement."

Des constats pas totalement absurdes

"Recommandation n° 15 : garantir à l’ensemble des acteurs du plateau un respect
impératif du délai de mise en service en 2024 de la portion Orly-CEA-Saint Aubin de la
ligne 18 du Grand Paris express ;
Recommandation n° 16 : mettre en place des solutions de transport public
temporaires et/ou alternatives satisfaisantes pour éviter un engorgement potentiellement
très négatif des accès au plateau de Saclay entre l’arrivée des nouveaux acteurs et la mise
en service de la ligne 18 (transports en commun en site propre, autobus d’entreprises,
téléphériques)."

Mais je regrette qu'on ne parle pas des autres clusters. Exemple Sophia-Antipolis qui malgré une situation géographique enviable n'est pas non plus le cœur battant de la civilisation techno-scientifique européenne

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 01 juin 2016 10:50

Diogene a écrit :solutions de transport public alternatives
Le plus logique, selon moi, serait :
des voitures taxis autonomes (sans conducteur, sans taximan à bord) ?
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 6651

Enregistré le : 17 avr. 2012 21:19

Classe : Thé à la

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par bullquies » 01 juin 2016 11:32

abouMPSI a écrit :
Diogene a écrit :solutions de transport public alternatives
Le plus logique, selon moi, serait :
des voitures taxis autonomes (sans conducteur, sans taximan à bord) ?
genre qqch inspiré de ça (en plus gros et un peu plus rapide quand même...)
http://developpement-durable.epfl.ch/navette

C'était en expérimentation jusqu'à fin 2015 je crois, les résultats sont présentés lors d'une conférence aujourd'hui et demain :)
The Axiom of Choice is obviously true, the Well-Ordering Principle is obviously false, and nobody knows about Zorn's Lemma. - Jerry Bona

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 01 juin 2016 17:27

Je pense qu'il va falloir inventer le point Padpad, en s'inspirant du point Godwin :

toute discussion concernant Saclay sur le forum finit tôt ou tard par mentionner l'existence de l'EPFL ... :)
« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 3327

Enregistré le : 01 mai 2016 20:09

Classe : Cassandre

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par siro » 01 juin 2016 17:29

Et le point abouMPSI. Toute discussion finira par aboutir à abouMPSI qui poste un lien sans aucun rapport direct avec le sujet du topic.
Chaque vénérable chêne a commencé par être un modeste gland. Si on a pensé à lui pisser dessus.

Messages : 5923

Enregistré le : 28 juil. 2014 11:11

Classe : Aldo attardé...

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par abouMPSI » 01 juin 2016 17:52

« La morte non è nel non poter comunicare, ma nel non poter più essere compresi. » (Pier Paolo Pasolini).

أبُ : père (mais je ne suis pas l'utilisateur father ! :-) )

Compte mis en sommeil pour cause de 5/2 en mode snafu ...

Messages : 2770

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: Concrêtement, que fait un(e) ingénieur(e) ?

Message par Jay Olsen » 01 juin 2016 18:53

Lutegarde a écrit :
Le salaire en euros constants d'un ingé débutant a fortement baissé
Je me demandais s'il existait des sources fiables sur la question ("il suffit de demander à" n'étant pas à mes yeux une source fiable). Il existe effectivement des publications en économie du travail qui mettent en évidence une baisse des rendements de l'éducation sur le marché du travail français sur relativement longue période (entre la fin des années 70 et la fin des années 2000 typiquement), mais existe-t-il quelque chose de spécifique aux ingénieurs ? Qui plus est les résultats disponibles ne montrent pas du tout une baisse équivalente à celle qui est annoncée ici (on est loin d'une division par deux).
Diogene a écrit : C'est grosso modo 10keuros de moins que ce qu'annonçait l'école en question à l'Usine nouvelle en 2015. Ceci dit de combien sont la dérivées première et seconde ?
Les données fournies par les écoles sont dans mes souvenirs supposées être des moyennes (cela étant aucune évaluation de la qualité de ces données n'est disponible), il est donc hautement probable qu'un nombre important d'élèves soient en-dessous, et ce d'autant plus que lorsqu'il est question de salaires, la médiane est en général inférieure à la moyenne.
Demander n'est pas une source fiable?
C'est quoi la proba que LE mec à qui tu as demandé soit comme par hasard LE mec le mieux payé de sa promo à l'époque ? Il y a toutes les chances pour qu'il fût dans la moyenne.
Effectivement, trouver une enquête sur 40 ans n'est pas chose aisée.
Mais sinon, demandes à tes parents ou n'importe qui qui travaille rien que depuis 20 ans, et demande lui si son pouvoir d'achat a baissé ou augmenté ;).
Il y a 15 ans, j'étais jeune, mais mes parents nous emmenaient tous les ans ou tous les deux ans dans un voyage de 5 - 7 semaines outre atlantique. Aujourd'hui, si on fait trois heures d'avion (en low cost) c'est bien le maximum. C'est un signe assez clair pour moi.

La division par deux c'est en nombre de salaires minimums. Une étude en euros constants ça serait pas mal non plus (parce que là on évalue la position relative des ingénieurs par rapport aux ouvriers de base)

Les salaires annoncés par les écoles sont gonflés par quelques effets différents :
- Enquête envoyée aux élèves relativement tôt, ce qui fait que ceux qui ont répondu sont ceux qui ont accepté vite, ceux là sont susceptibles d'avoir accepté vite parce qu'ils ont trouvé salaire et travail satisfaisant
- Effet moyenne/médiane
- Prise en compte des primes par l'école sur le chiffre écrit en gros
- Les diplômés gonflent leur salaire (pourquoi??)
- Les diplômés les moins bien payés ont tendance à ne pas répondre
Toujours en train de calculer des matrices de rotation

Répondre