N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 4414

Enregistré le : 03 févr. 2010 11:07

Classe : ingénieur

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par piroud » 23 avr. 2018 22:50

Jay Olsen a écrit :
20 avr. 2018 18:51
piroud a écrit :
20 avr. 2018 17:17
tu as fais ton stage en ecole ? ou tu es tombe dans la seule entreprise qui n'a pas de machine a café ?

en fait, je pense comprendre que par connaissance, tu n'inclues que connaissances scolaires, que tu n'as pas profite des stages et projets pour essayer d'echanger avec des colleques, etc
Jay Olsen a écrit :
19 avr. 2018 18:51
Tu m'aurais laissé deux ans de plus en école, j'aurais gardé la même maturité...
ou la meme immaturite :lol: :lol:
mais effectivement, si te ne cherchais pas a aller au-dela du travail scolaire, tu n'allais pas vraiment evoluer sur les autres points
Bien sûr il y avait une machine à café, mais personne ne comprenait rien à mon boulot car trop technique.
Donc on parlait pas boulot, et je n'en ai tiré aucune maturité professionnelle.
la machine a café, ce n'est pas fait pour echanger sur la partie technique du boulot, par contre, on peut echanger avec les collegues d'autres services, s'interesser aux autres projets (sans aller dans la partie technique), a l'organisation de l'entreprise, demander a aller visiter un atelier, etc. la maturite professionnelle ne se limite pas a etre qu top techniquement.
Jay Olsen a écrit :
20 avr. 2018 18:51
La vraie raison du topic, c'est pas le job avec une licence au fond..
C'est le fait que des mecs avec un master en ingénierie (dont, diplôme d'ingé) puissent se dire qu'ils seront plus heureux avec une boulangerie, c'est à dire n'importe où sauf ingénieur.
est ce que les ingenieurs sont plus malheureux dans leur jobs que les autres professions ? franchement, je doute que cela soit le cas. qu'il y est quelques reconversions, oui, mais c'est loin d'etre une generalite, et je pense qu'il y a au moins voir plus de reconversion dans la plupart des autres professions
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par Jay Olsen » 24 avr. 2018 10:45

Aller visiter le bureau d'un collègue et voir les plans secrets du futur véhicule ADAV-X47B, c'est sympa mais ça ne fait pas trop progresser professionnellement, en tout cas beaucoup moins qu'avoir un job dans une équipe de 20 personnes, qui te met en contact quotidien avec des entités internes et externes dans le cadre du boulot.

Et oui, l'avantage d'un ingénieur c'est qu'il peut quitter son job et faire quelque chose de radicalement différent tout en restant ingénieur.
Ca a l'air plus facile lors d'une mobilité interne que externe, cela dit.
Vendue, merci

Messages : 219

Enregistré le : 06 juin 2017 09:43

Classe : intégré

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par koopakg » 24 avr. 2018 14:03

piroud a écrit :
23 avr. 2018 22:50
Jay Olsen a écrit :
20 avr. 2018 18:51
La vraie raison du topic, c'est pas le job avec une licence au fond..
C'est le fait que des mecs avec un master en ingénierie (dont, diplôme d'ingé) puissent se dire qu'ils seront plus heureux avec une boulangerie, c'est à dire n'importe où sauf ingénieur.
est ce que les ingenieurs sont plus malheureux dans leur jobs que les autres professions ? franchement, je doute que cela soit le cas. qu'il y est quelques reconversions, oui, mais c'est loin d'etre une generalite, et je pense qu'il y a au moins voir plus de reconversion dans la plupart des autres professions
Tu as sûrement raison, à nuancer avec les différences d'attente aussi. Les ingénieurs se font généralement promettre monts et merveilles depuis le bac (et avant par la société en général), ce qui est parfois/souvent en décalage avec la réalité et produit des petits Jays.

C'est plus difficile d'être désillusionné en servant des frites au domac.

Messages : 2408

Enregistré le : 11 nov. 2009 16:49

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par Adolorante » 24 avr. 2018 18:20

A partir du moment où ingénieur est un titre plus ou moins fourre-tout et qu'on y conduit beaucoup de personnes juste pour faire des sciences en entreprise (je schématise un peu certes...), comment ne pas se retrouver déçu ?

Peut-être que la chose la plus saine serait d'éclater la dénomination d'ingénieur en plusieurs dénominations ?
Actuaire associé.
Ne répond pas aux questions sur l'actuariat par MP sauf besoin de confidentialité. Posez plutôt votre question sur forum.

Messages : 158

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par Flyt » 27 avr. 2018 23:34

Jay Olsen a écrit :
16 avr. 2018 16:23
Bonjour,

Je discutais avec un collègue aspirant-pilote, comme moi.
Lui était diplômé de Supaéro, je lui demandais où il bossait. Il ne bosse pas. Il travaille uniquement ses études et ses sélections de pilote de ligne.
Il me disait "tant qu'à faire un métier pour gagner de l'argent et me payer ma formation, je préférerais largement avoir mon propre camion à pizza ou ma boulangerie*". Là j'ai tilté.
Moi aussi.
Plutôt qu'un job de bureau à rédiger des macros VBA, du code C ou encore des algorithmes trucmuche, je me plairais tout aussi bien voire largement mieux dans un job de chauffeur de taxi.
*Ce qui n'est pas sans rappeler ce que m'avait dit un éminent membre de ce forum en privé.

Certains vont au bout du raisonnement
http://www.lemonde.fr/campus/article/20 ... 01467.html
Moi et mon collègue irons, nous aussi je l'espère, au bout du raisonnement en changeant de métier.

Si nos impots paient des fortunes pour financer les formations d'ingénieur ou de commerciaux de gens qui iront faire chanteur lyrique, vigneron, boulanger, patissier, ou encore conducteur d'engins.. n'a-t-on pas raté quelque chose ?

Vous qui êtes ingé plus ou moins jeune, avez-vous l'impression de faire le métier que vous voulez vraiment faire ?
Si non, pourquoi y restez-vous, et pourquoi avez-vous fait tant d'effort pour obtenir ce diplôme qui ne vous satisfait pas ?

Dans mon cas la réponse est simple : pour ne pas être au chômage (on appelle ça un job étudiant ou un job alimentaire)

La question subsidiaire serait :
Aujourd'hui on prend un Jean-Jacques surdoué en maths, et en sortie d'école on le propulse à la tête d'un projet ou autre poste pas très technique, il passera son temps à répondre à des mails alors que là où il est bon c'est la résolution d'équations différentielles. N'est-ce pas absurde ?
Forme-t-on trop d'ingénieurs techniques ? Ne ferait-on pas mieux de créer un genre de bachelor qui permettrait de faire la plupart des jobs effectués par des ingénieurs aujourd'hui sans pour autant frustrer les Jean-Jacques qu'on y met ?
A-t-on assez de travail disponible pour Jean-Jacques ?
Jay Olsen, en te lisant via tes divers posts, je perçois 2 grandes frustrations :
- Celle qui est à mes yeux une "excuse", un pré texte : faire un métier qui ne te plait pas, à savoir ingé en BE. J'ai capté que le pilotage t'intéressait, c'est bien.
- Cependant, je perçois une frustration bien plus grande : l'argent. En tant que grand scientifique, as tu déjà compté le nombre de messages / posts faisant allusion au salaire, à ce que tu gagnes ... ? Je dirais 70%. J'ai l'impression que c'est une réelle manie, voire même une obsession (as tu pensé à consulter ? Je parle sérieusement, pas de cynisme dans mes propos). Lorsque tu seras pilote, car tu le seras, j'en suis sûr, après bien sûr l'ardeur des premiers mois, des vols sympas, de cette nouvelle vie, et surtout de ce nouveau salaire, je sais que tu auras toujours ce mot à la bouche "je suis insuffisamment payé", et tu retomberas dans ce cercle vicieux. Si je te dis cela, c'est car j'ai connu beaucoup de personnes comme toi, et au final, elles n'ont jamais été heureuses, encore moins fortunées, et sont au contraire devenues plus aigries qu'elles ne l'étaient à la base.
Arrête donc de vivre en espérant, mais prends plutôt les choses à bras le corps, et cherche un job / un but qui te satisfait dans l'immédiat, l'argent viendra plus aisément par la suite.

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par Jay Olsen » 28 avr. 2018 03:23

Ce qui est sûr c'est que ce message que tu cites et donc le topic, n'a rien à voir avec l'argent.
C'est l'objet d'un autre topic.
Vendue, merci

Messages : 158

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par Flyt » 28 avr. 2018 07:42

Jay Olsen a écrit :
28 avr. 2018 03:23
Ce qui est sûr c'est que ce message que tu cites et donc le topic, n'a rien à voir avec l'argent.
C'est l'objet d'un autre topic.
En effet, sans doutes l'heure tardive... J'avais lu un de tes topics / messages auquel je voulais répondre, mais j'ai visiblement répondu sur le mauvais topic ... Mea Culpa. Quoi qu'il en soit, le fond de ce message reste valable.

Messages : 2734

Enregistré le : 13 mai 2014 21:12

Classe : intégré

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par Jay Olsen » 29 avr. 2018 14:17

Flyt a écrit :
27 avr. 2018 23:34
Arrête donc de vivre en espérant, mais prends plutôt les choses à bras le corps, et cherche un job / un but qui te satisfait dans l'immédiat, l'argent viendra plus aisément par la suite.
Pour la première partie, c'est gros (c'est exactement ce que je fais), pour la seconde, c'est le bullshit habituel dont je doute toujours autant qu'il représente une stratégie réellement gagnante.
Vendue, merci

Messages : 10195

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par father » 29 avr. 2018 15:22

Ben si tu es pilote tu auras le pognon.. mais tu feras pas d equadiff. C est juste une question de choix.

Messages : 1557

Enregistré le : 13 févr. 2018 09:22

Re: N'avons-nous pas raté quelque chose ?

Message par matmeca_mcf1 » 29 avr. 2018 15:31

Mais il pourra faire de la théorie du contrôle optimal appliquée à la mécanique du vol pendant son temps libre.
Ancien ENS Cachan (maths) 1999--2003
Enseignant-Chercheur à l'Enseirb-Matmeca (Bordeaux INP)
Les opinions exprimées ci-dessus sont miennes et ne reflètent pas la position officielle de l'école dans laquelle j'enseigne.

Répondre