Bifurcations possibles après thèse

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 31

Enregistré le : 19 juil. 2019 11:30

Classe : MP

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par noiraud1 » 06 déc. 2020 21:47

Si tu as l'étiquette " Data scientist" sur ton cv tu trouveras un job extrêmement facilement (c'est un des profils les plus recherchés en ce moment),
Est-ce encore le cas en ce moment ? La crise n'a pas de conséquences sur les recrutements de data-scientists ?

Messages : 4

Enregistré le : 02 déc. 2020 22:50

Classe : PhD

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par Mach90 » 07 déc. 2020 00:00

Je vous remercie pour vos derniers messages

Je vais essayer de suivre des cours de data science en parallèle dans le temps qu'il me reste. J'essaierai "au cas où" de continuer à en suivre dans mes postdocs.
J'ai eu 18-20 dans toutes les matières de statistiques en M2 de proba, que faut-il voir en plus pour se préparer à ces cours de machine learning selon vous?

Une des raisons pour lesquelles je poste sur ce forum plutôt que d'en parler autour de moi, c'est car je pense que le souhait de partir dans le privé est très mal vu dans la recherche. Pensez-vous vraiment nécessaire d'en parler à mon directeur de thèse pour ces cours ? ou est-ce faisable de les suivre en douce?
noiraud1 a écrit :
06 déc. 2020 21:47
Si tu as l'étiquette " Data scientist" sur ton cv tu trouveras un job extrêmement facilement (c'est un des profils les plus recherchés en ce moment),
Est-ce encore le cas en ce moment ? La crise n'a pas de conséquences sur les recrutements de data-scientists ?
Je ne connais pas bien encore le métier de data-scientist, mais je pense en toute honnêteté que la crise liée au COVID ne s'est pas encore déclarée dans les entreprises. Je pense qu'on a pas encore assez de recul pour voir de telles conséquences dévastatrices qui vont avoir lieues dans les prochains mois et années...

Messages : 31

Enregistré le : 19 juil. 2019 11:30

Classe : MP

Re: Bifurcations possibles après thèse, engagement décénal ?

Message par noiraud1 » 07 déc. 2020 09:32

Si vous êtes normalien fonctionnaire, vous êtes lié par un engagement décenal, qui théoriquement devrait être remboursé si vous n'entrez pas dans la fonction publique ? Ou ce n'est pas le cas ?

Concernant les recrutements en entreprise après une thèse de math. fonda. il y a des exemples de recrutements sur des postes d'actuaire (sans le statut, qui peut être acquis une fois en poste en formation continue) après une thèse en algèbre. Toujours après une thèse en algèbre, il y a des recrutements en ML. Cette reconversion intervenait après quelques années de postdoc.

Si vous n'avez pas encore terminé votre thèse c'est différent. Il est encore possible de faire carrière dans la recherche mais il faut vraiment s'y consacrer pleinement. D'autre part, le fait de partir dans le privé (ou prof. en prépa qui est aussi souvent une option) n'est pas particulièrement mal vu, même si
cela dépend du directeur de thèse. Mais il est important d'être honnête. Pour obtenir un postdoc, vous allez demander du soutien à des gens de la communauté scientifique. Si c'est ensuite pour aller faire du ML dans le privé, c'est tout de même un peu indélicat.

Messages : 21

Enregistré le : 02 mai 2020 20:22

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par Montagne » 07 déc. 2020 10:43

Si ton but premier est de faire un post doc pour devenir chercheur et que tu prends des cours de ML juste pour avoir un plan de secours au cas où tu ne puisses pas avoir de poste de maitre de conf ça ne sera pas mal vu du tout. Les chercheurs ont conscience que c'est très difficile d'avoir un poste et jamais il ne te sera reprocher de prévoir une solution de repli.

Messages : 15414

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par father » 07 déc. 2020 15:26

Tout à fait
En informatique par ex, des normaliens en thèse savent déjà qu il privilégieront l académique et d autres le privé.
Ce n est pas mal vu
Il faut je pense être honnête plutôt que de faire des choses en douce
Présenter cela comme un plan de secours est parfaitement défendable
C est peut être un peu différent en maths fonda
Tu es très fort en théorie mais quid de l info ?
A part cela je confirme que tu peux faire une très belle carrière dans l actuariat
Y compris via le ML

Messages : 85

Enregistré le : 18 juil. 2017 16:50

Classe : Prof en école d'ingé

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par Puffin » 09 déc. 2020 17:22

Tu peux commencer à te réorienter dès le post-doc.
Idéalement il faut le faire sur un sujet un peu différent de la thèse, dans ton cas cela se justifie pour raisons académiques (ouverture scientifique) et pratiques (avoir des compétences plus attractives pour l'entreprise).

À la sortie de thèse je m'étais donné 2 ans pour trouver un poste dans la recherche. À mon avis ce type de dead-line est une bonne idée, histoire de ne pas se retrouver à 35 ans à se demander ce qu'on fait de sa peau.

Enfin pour les cours de ML, tu es en milieu de thèse. Tes notes de M2 c'est du passé.
Tu peux te familiariser avec le domaine (profite des formations imposées par les ED) et surtout, chercher un pont entre le ML et ce que tu développes en thèse. Cela te servira à t'incruster dans le domaine et peut t'amener à de très belles choses (le concept de travaux multi-disciplinaires ne sert pas qu'à écrire de jolis projets de recherche). Par ailleurs, au-delà de cours en tant que tels c'est primordial de continuer à se former quand on est chercheur.

noiraud1 a écrit :
07 déc. 2020 09:32
Mais il est important d'être honnête. Pour obtenir un postdoc, vous allez demander du soutien à des gens de la communauté scientifique. Si c'est ensuite pour aller faire du ML dans le privé, c'est tout de même un peu indélicat.
Je suis toujours ravi de soutenir de bons doctorants pour un post-doc. Pour autant je ne me sens pas trahi si après quelques années ils travaillent dans le privé.
La difficulté d'obtention des postes est réelle, et on peut aussi trouver intéressant d'aller en entreprise.

Messages : 4

Enregistré le : 02 déc. 2020 22:50

Classe : PhD

Re: Bifurcations possibles après thèse, engagement décénal ?

Message par Mach90 » 09 déc. 2020 22:58

noiraud1 a écrit :
07 déc. 2020 09:32
Si vous êtes normalien fonctionnaire, vous êtes lié par un engagement décenal, qui théoriquement devrait être remboursé si vous n'entrez pas dans la fonction publique ? Ou ce n'est pas le cas ?

Concernant les recrutements en entreprise après une thèse de math. fonda. il y a des exemples de recrutements sur des postes d'actuaire (sans le statut, qui peut être acquis une fois en poste en formation continue) après une thèse en algèbre. Toujours après une thèse en algèbre, il y a des recrutements en ML. Cette reconversion intervenait après quelques années de postdoc.
J'ai bien été normalien fonctionnaire. Il y a bien un engagement décennal mais les années ENS comptent ainsi que le doctorat et les postdocs. Donc on arrive vite à 10 ans :)
Montagne a écrit :
07 déc. 2020 10:43
Si ton but premier est de faire un post doc pour devenir chercheur et que tu prends des cours de ML juste pour avoir un plan de secours au cas où tu ne puisses pas avoir de poste de maitre de conf ça ne sera pas mal vu du tout. Les chercheurs ont conscience que c'est très difficile d'avoir un poste et jamais il ne te sera reprocher de prévoir une solution de repli.
Effectivement pour l'instant ce n'est qu'un plan de secours et n'est pas mon plan premier. Je vais essayer d'être honnête dans mes démarches.
father a écrit :
07 déc. 2020 15:26
Tu es très fort en théorie mais quid de l info ?
A part cela je confirme que tu peux faire une très belle carrière dans l actuariat
Y compris via le ML
Je sais me débrouiller avec Python que j'ai utilisé toute ma scolarité supérieure. J'ai également quelques bases de R en stat mais rien de fou.
L'actuariat est plus proche de l'algèbre ou des probas?
Je n'ai pas bien compris pourquoi Noiraud1 parlait de thèse en algèbre...
Puffin a écrit :
09 déc. 2020 17:22
Tu peux commencer à te réorienter dès le post-doc.
Idéalement il faut le faire sur un sujet un peu différent de la thèse, dans ton cas cela se justifie pour raisons académiques (ouverture scientifique) et pratiques (avoir des compétences plus attractives pour l'entreprise).

À la sortie de thèse je m'étais donné 2 ans pour trouver un poste dans la recherche. À mon avis ce type de dead-line est une bonne idée, histoire de ne pas se retrouver à 35 ans à se demander ce qu'on fait de sa peau.

Enfin pour les cours de ML, tu es en milieu de thèse. Tes notes de M2 c'est du passé.
Tu peux te familiariser avec le domaine (profite des formations imposées par les ED) et surtout, chercher un pont entre le ML et ce que tu développes en thèse. Cela te servira à t'incruster dans le domaine et peut t'amener à de très belles choses (le concept de travaux multi-disciplinaires ne sert pas qu'à écrire de jolis projets de recherche). Par ailleurs, au-delà de cours en tant que tels c'est primordial de continuer à se former quand on est chercheur.
Merci pour votre réponse! Effectivement je me mets aussi la dead-line de 2 ans pour trouer un poste dans la recherche en France. Les probas que j'étudie en thèse sont théoriques mais peuvent avoir des aspects en modélisation (qui ne sont pas vraiment des modélisations de machine learning je pense). J'en ai pas encore parlé autour de moi, mais est-il possible de carrément faire un postdoc en proba de modélisation (pour déjà sortir un peu du théorique) après une thèse en proba théorique selon-vous?

Messages : 15414

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par father » 10 déc. 2020 22:20

C est pas un peu ... théorique le distinguo proba Théorique vs modélisation ?
Ça dépend aussi un peu de ce que tu veux faire après si tu t engagés ds la recherche.

Tu peux résilier ton engagement décennal dès la fin de ta thèse
Le reste dû sera modique pour un salaire de data scientist

Actuariat : tu es chercheur
Je te laisse chercher
C est proba/stat orienté modélisation
Tu dois pouvoir trouver des travaux de bon niveau
Par exemple le prix décerné par la Scor

Messages : 28

Enregistré le : 01 juin 2020 22:29

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par flo2711_33 » 15 déc. 2020 15:20

2 ans pour trouver un poste de recherche en France c'est extrêmement rare dans la conjecture actuelle.
Beaucoup de débouchés possibles en ML, pas que l'actuariat.
Oui, tous les recrutements sont affectés par la crise. Mais tape "data scientist" sur Linked In et regarde tout ce qui sort..
Une autre piste pour réfléchir à la suite. Regarde des intitulés de poste dans des boites qui pourraient t'intéresser dans le section emploi de Linked In (DeepMind et Google en général, par ex) et les compétences nécessaires, et commence à travailler sur ces points dès maintenant.

Messages : 15414

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Bifurcations possibles après thèse

Message par father » 15 déc. 2020 17:19

Google ils ont un gros labo en France ?

Répondre