Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Pour toutes les dernières informations, les changements...

Messages : 130

Enregistré le : 29 oct. 2018 17:56

Classe : PSI*

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par tarasbulba » 18 mai 2020 14:27

Rotationnel a écrit :
17 mai 2020 13:35

Cela voudrait-il dire qu'il est plus facile d'intégrer une écolé d'ingé en passant par la fac plutôt que par la voie plus classique des CPGE?

Qu'est-ce que vous en pensez?

Je connais tellement de gens (par ma propre expérience ou celle de mes ainés) qui ont échoué en prépa puis qui cassent tout en fac et qui se retrouvent dans des écoles qu'ils n'auraient même pas pu espérer avoir par les concours prépa.
Donc mon opinion est assez catégorique là-dessus, pour moi c'est un oui.

Pas besoin d'avoir échoué en prépa d'ailleurs, mes camarades de terminales qui étaient bon et qui sont allé directement à la fac après la TS sont aussi très bon dans leurs facs.

Par contre, quand bien même je pense (suis convaincu :D) que la fac est une voie plus simple, je conseillerai quand même la prépa à celui qui hésite. La prépa apporte autre chose que juste une école à la fin.
2018-2019: MPSI
2019-2020: PSI*
2020-202?: Centrale Nantes

Messages : 12291

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par U46406 » 18 mai 2020 14:49

À tarasbulba :

chacun peut raconter les histoires de trajectoires personnelles.

Un Deug chimie (ancien équivalent de licence L2) qui ne trouve pas de travail et qui ouvre un pressing - lui n’est pas devenu ingénieur...

Qu’est-ce que ça apportera au schmilblick ?
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 133

Enregistré le : 23 avr. 2020 10:20

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par Gronome » 19 mai 2020 10:50

Bonjour à tous,

De ce que j'ai tiré de ces 2 systèmes (prépa + M2 universitaire) et de mes échanges avec des personnes issues de ces filières, c'est surtout que ce sont des approches très différentes, comme ça a été dit avant.
Certes le niveau moyen est plus "faible" (selon les critères utilisés lors de concours type CPGE), mais je pense qu'il ne faut vraiment pas sous-estimer l'écrémage qu'il y a entre chaque année en licence. Il faut aussi être plus autonome, donc certains s'en tireront mieux ou non.

Et enfin sur les gens échouant en CPGE qui réussissent très bien les concours via l'université ou les BTS/IUT, c'est surtout parce qu'ils viennent d'un système qui prépare spécifiquement à ce format de concours. Les étudiants issus de facs ou BTS/IUT n'ont pas eu ce formatage à même dose, donc les étudiants issus de CPGE sont en effet favorisés vis-à-vis de ces concours a priori. Il faut garder ce biais en tête, le nombre de places pour les meilleurs écoles d'ingé reste faible en post-fac, et donc il faut être très régulier pendant 2-3 ans.
2012 - 2014 : BCPST
2014 - 2017 : AgroParisTech
2017 - (2021) : Doctorat

Messages : 2419

Enregistré le : 17 juin 2015 10:40

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par Hamrock » 19 mai 2020 14:52

Le problème n'est pas le niveau des gens à la fac (on ne ressortira pas l'histoire du major de l'X qui venait de l'université), il y en a des très bons (mais qui se destinent à la recherche, chose que les universités font bien sans les écoles). Le problème, c'est que dans de très nombreuses écoles, le niveau de sélection par la voie universitaire n'est pas suffisamment élevé (pas au niveau des concours post-prépa). Les écoles pourraient lutter contre ce faible niveau en réduisant les places, faisant de la pub pour la voie universitaire, etc. Pour la réduction du nombre de places, ce n'est malheureusement pas prévu puisque la CTI (et d'autres) impose une diversité de recrutement. Elles pourraient aussi revoir leurs exigences prépa à la baisse... :)

On a la même problématique pour les accès via DUT&co.
Comparatif général des prépas : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=20&t=66791

Classement personnalisable des Grandes Ecoles et des Lycées (màj 2018) : http://forum.prepas.org/viewtopic.php?f=24&t=55173

Messages : 7

Enregistré le : 14 févr. 2020 00:59

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par MrNobody » 01 juin 2020 00:03

Bonjour,

Si je peux apporter ma pierre à l'édifice en tant qu'étudiant qui vient de finir sa licence 2 qui vise un top10 et notamment SupAéro à l'issue de sa licence 3.

Il faut déjà comprendre qu'en licence, on t'impose d'avoir obtenu ta licence en 3 ans. Déjà cela élimine 85% des étudiants car seulement 15% le font en 3 ans. Ensuite, sur les 15% restant, peut-être 1 élève sur 3 se destine à passer les concours et encore ... Dans ma promo nous sommes 3 à vouloir une école d'ingé top10 sur 80 élèves. (En L3 cela fera 3 sur 50).

Maintenant, le rythme n'est pas pareil. J'ai entendu le rythme de certains étudiants qui ont intégré l'X et cela m'a fait peur. Certains parlaient de 18h par jour de travail ? Comment est-ce humainement possible ? Comment ne faites-vous pas de burn out ? énorme respect à vous.

A contrario, notre parcours se fait en 3 ans et non 2 (sauf ceux qui font une 5/2 mais cela ne représente "que" 20% de ceux qui intègrent l'X par exemple et vous êtes des fous furieux encore une fois respect). Et 3 années où tu n'as PAS DU TOUT la même ambiance de travail. Dans ma promo, si on prend le classement, je majore avec plus de 18,5 de moyenne générale à l'année (rien à voir avec vos moyennes héhé), et le 10è sur 80 tourne à 14.5. Donc si cela peut vous donner un ordre d'idée, pour être dans le top 10% d'une promo, il faut quand même taffer, c'est loin d'être donné comme on peut l'entendre parfois. Car 14.5 en FAC, c'est pas du tout la fleur au fusil qu'on l'a. Alors oui ce n'est pas DU TOUT le même rythme. Avec mon trio de potes, on vise le top10 et on travaille selon les semaines entre 50 et 70h par semaine, vacances comprises, week-end compris (heures de cours comprises). Ce qui semble dérisoire par rapport au rythme de beaucoup d'entre vous j'en ai bien conscience. Mais pourtant, il ne faut pas croire, l'ambiance n'a rien à voir avec la prépa. Si tu ne décides pas de mettre ton réveil à 7h30 pour aller réviser 2h avant ton cours de je ne sais quoi, personne ne va te l'imposer. On se responsabilise beaucoup plus et seuls les ultra déterminés y arrivent. J'ai plusieurs camarades qui aimeraient les grandes écoles mais qui ne s'en donnent malheureusement pas les moyens alors qu'en bossant plus ils auraient d'excellentes moyennes. C'est vraiment un combat du quotidien et une discipline à s'imposer.

D'ailleurs pour donner un ordre d'idée après en avoir discuté avec les enseignants, pour intégrer une école top10 il faut tourner à 15.5/16 minimum en L3 (sauf un qui a réussi a 14.5 mais qui avait un charisme fou et qui m'a beaucoup inspiré :D). Et 15.5/16 en L3, on sera max 5 sur les 50 à l'avoir (je croise les doigts). Donc le top 10% pour ma FAC est un chiffre assez représentatif, mais on oublie qu'en L1 on commence à 300 ... on est plutôt sur du top 2% dans la réalité.

Maintenant il faut bien avoir conscience d'autre chose. La façon dont nous travaillons en FAC n'a vraiment rien à voir. Nous faisons beaucoup moins d'exercices. Tant mieux ou tant pis là n'est pas la question, c'est plus une approche complètement différente de l'enseignement. Nos profs nous préparent des exams où en connaissant ton cours et en ayant vraiment bien révisé, globalement tu assures un 14/15 minimum. Mais les points qu'il reste c'est bien souvent (pas toujours) du talent/de l'instinct et le fait d'avoir vraiment compris le cours à 100% dans les moindres détails. Souvent, il faut repartir d'une démonstration et la modifier en fonction de l'exercice (chose que je trouve vraiment difficile).

Maintenant en concours universitaire, il y a environ 200 places (grosso modo) pour les universitaires. Mais 200 places pour TOUS les universitaires ==> Maths/Méca/Physique/Physique-Chimie etc ... Donc au niveau de la France, cela fait quand même du monde et être dans ce top200 est très loin d'être chose facile.

Mais globalement et en toute franchise, je pense qu'intégrer un top10 par prépa est plus difficile que par voie universitaire. Alors certes, ce n'est pas 100x plus dur, mais quand on voit les brutasses que sont certains et les rythmes de travail sur 2 ans ... C'est assez effrayant.

Alors maintenant on pourrait parler du fait que ceux de prépas/université qui intègrent le top10 viennent à 70% des universités/prépas parisiennes ... Et là on soulèverait à mon sens, un déséquilibre bien plus important en comparant Paris/province que de comparer Prépa/université :). Car au final qui dit parcours différent, dit qu'on a des choses différentes à apporter et qu'au final une fois en école on peut se pousser vers le haut avec des visions du monde différentes :).

Paix sur vous :mrgreen:

Messages : 11

Enregistré le : 11 juil. 2020 18:21

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par Isarun » 11 juil. 2020 18:43

Bonjour, je suis une maman, pas du tout pro des cursus dont vous parlez, j'ai passé l'après-midi sur le forum pour trouver un post qui pourrait m'aider et je crois que...bingo !
je m'explique : mon fils a quitté sa prépa MP en deuxième année, il ne s'est pas inscrit au concours et souhaite toujours intégrer une école d'ingé mais après une licence. Il vise l'ENSTA Bretagne, ingénierie navale.
Ma question : il est accepté à l'université de Rennes en L2 de Physique et à la Sorbonne à Paris en L2 Mécanique (mono). Quelle est selon vous la meilleure licence pour être pris à l'ENSTA Bretagne ? Paris ou Rennes ? Physique ou Mécanique ?
merci pour vos conseils

Messages : 12291

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par U46406 » 11 juil. 2020 20:02

Je ne sais pas, mais il faut candidater à plein d’autres écoles aussi.

Il faut aussi être bon, avoir des bonnes notes - comme expliqué.
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 2778

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par grenadine » 11 juil. 2020 20:18

Pourquoi après 2 ans de prépa n'a-t-il rien passé ? CCinp pour SeaTech par exemple.

La licence de méca ouvre des portes.
Mum :)
MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris
PTSI-PT Benjam' ESTP (GME)
MPSI Saint-Louis

Messages : 12291

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par U46406 » 11 juil. 2020 20:30

Il n’a pas fait 2 années de prépa,

il a abandonné en cours de route.

A-t-il les crédits ECTS initiaux de sa math sup pour aller en licence L2 ? (dans l’université partenaire de l’inscription cumulative ?)
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 1799

Enregistré le : 13 févr. 2018 09:22

Re: Facilité d'intégrer une école d'ingénieur après une licence

Message par matmeca_mcf1 » 12 juil. 2020 01:26

Je conseille de consulter le syllabus des formations d'ingénieurs que votre fils vise. Et voir s'il y a plus de mécanique ou de physique dans le cursus de ces formations.
Ancien ENS Cachan (maths) 1999--2003
Enseignant-Chercheur à l'Enseirb-Matmeca (Bordeaux INP) filière matmeca
Les opinions exprimées ci-dessus sont miennes et ne reflètent pas la position officielle de l'école dans laquelle j'enseigne.

Répondre