Chercheur école ou faculté

Tout ce qui peut vous intéresser sur un concours spécifique, ou plusieurs

Messages : 75

Enregistré le : 18 juil. 2017 16:50

Classe : Prof en école d'ingé

Re: Chercheur école ou faculté

Message par Puffin » 13 nov. 2019 16:51

Pour la partie méca c'est - j'espère - enseigné dans toutes les écoles d'ingé. Ceci dit c'est de la méca, pas de la physique.
Le moindre étudiant en robotique sait modéliser la dynamique d'un système poly-articulé, ça n'en fait pas un chercheur en physique.
Quant à la simulation, tu apprendras aussi après la prépa que le plus efficace c'est d'utiliser des simulateurs existants pour apporter ta contribution, pas de réinventer la roue (il faut te renseigner sur le métier de chercheur).

Messages : 13069

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Chercheur école ou faculté

Message par father » 13 nov. 2019 19:25

M2r d astro possible a physique strasbourg...
Mais faut trouver du taff derrière !

Messages : 13

Enregistré le : 27 juin 2017 03:34

Re: Chercheur école ou faculté

Message par HouseCorgi » 13 nov. 2019 22:58

Hibiscus a écrit :
13 nov. 2019 01:43
Tout ca pour dire... c'est pas maintenant que ca se passe, pas maintenant que ca se joue. Tu peux reflechir, mais tu changeras d'avis trente fois avec tous les professeurs, matieres, nouveautes que tu rencontreras en ecole ou ensuite. Et meme apres tout ca, ca sera pas joue, beaucoup de gens (cf le rapport de l'iau/astro2020, mais je crois que c'etait 41% sur les chercheurs de 29-39ans) changent parfois completement de discipline.
Bonsoir ,

Oui je comprends mieux maintenant. Bien évidemment pour l'instant je souhaite m'orienter vers la recherche -car c'est l'orientation plutôt que le métier en lui même qui me préoccupe en cette année de PC- parce que je suis curieux. Peut être que je me tire une balle dans le pied en ne pensant qu'à apprendre plus sans avoir un métier précis en bout de course mais une chose est sûr savoir qu'après la prépa il y a encore pleins d'aspects à la physique que je ne connais pas encore m'intéresse grandement.

Il est vrai que le peu de chercheurs que j'ai rencontré pour l'instant l'ont été dans le privé et sont finalement devenus mes professeurs. Mais après je ne souhaite pas du tout m'orienter vers de la mécanique comme métier : certes j'apprécie ça mais je ne me vois pas en faire mon métier.

Pour l'instant aussi immature que cela puisse paraitre je ne me préoccupe pas de mon futur métier et je poursuis ce qui m'intéresse : apprendre. Si à terme je peux employer mes connaissances pour faire de la physique appliquée je serai très content.
Faucouit a écrit :
13 nov. 2019 13:55
Très juste remarque. J'ai croisé il y a qqe tps une ENSTA, (traduire la petite sœur de l'X) qui avait fait une thèse au CEA en astro, un post-doc à Stanford et qui avait dû probablement se heurter à la dure concurrence des ulmards et qui in fine doit faire la secrétaire en tailleur dans une grosse structure étatique qui l'a recrutée sur diplôme. La recherche, c'est passionnant mais impitoyable, faut être le meilleur et pas que dans son "village"
C'est marrant parce que les postes ne sont pas si bien payés que ça d'après ce que l'ont me rabâche.
father a écrit :
13 nov. 2019 19:25
M2r d astro possible a physique strasbourg...
Mais faut trouver du taff derrière !
Strasbourg m'a l'air d'être une bonne ville étudiante il faut que je me renseigne.
2017-2018 MPSI1 Albert Schweitzer Le Raincy
2018-2019 PCSI Pierre d'Ailly Compiègne
2019-2020 PC Pierre d'Ailly Compiègne

Messages : 1

Enregistré le : 14 nov. 2019 08:51

Re: Chercheur école ou faculté

Message par Flokak » 14 nov. 2019 09:34

Bonjour,

Désolé c’est ma première sur ce forum je ne sais pas où poster mon message..

J’ai 31 ans, je suis en reconversion ou plutôt spécialisation dans le bâtiment, mon niveau d’études double licence management/Gestion et génie civil. Mais nous ne parlerons pas de moi c’est pour le contexte 🤓

Mon petit frère 17 ans c’est lui le sujet, il a un excellent niveau en terminal S actuellement, 17 à 18 de moyenne générale.
Je souhaite l’aider à ma façon mais bon avec son niveau actuel, il est déjà en avance sur moi 🤔 il a également une culture générale assez impressionnante, bref je veux l’emmener à ses concours c’est déjà pas mal.. être présent pour lui. Je vous précise aussi qu’il est très facile pour mon frère de s’exprimer à l’oral et socialement il est normal, pas de soucis à s’intégrer. Un peu bizarre comme précision mais il se passionne pour la politique.

Il vise le concours Sciences Po ou Dauphine sur dossier ou une double licence droit-eco à Sorbonne sur dossier également.

Il souhaite s’orienter vers la finance par la suite. Moi j’aimerais qu’il ne se spécialise pas trop, qu’il est un apprentissage complet sur la finance, la politique, l’économie... et il voudrait faire au moins une année d’étude à l’étranger avec une université prestigieuse idéalement.

Plusieurs questions :
-Que pensez vous des universités visés précédemment ?
-Avez vous des conseils pour intégrer ce type d’établissement ?
-Quelle université pour la période à l’étranger? Faut il privilégier une école qui sera en collaboration avec une autre à l’étranger par exemple ? Avez vous des exemples?
-D’après vos expériences que conseillez vous pour un profil comme mon frère?
-Des conseils sur la préparation du concours Sciences Po Paris, l’écrit - l’oral?

Je suis preneur si vous avez des liens, articles de presse, vos expériences..,

Messages : 2122

Enregistré le : 25 avr. 2015 11:57

Re: Chercheur école ou faculté

Message par grenadine » 14 nov. 2019 10:49

Pour Dauphine, les jeux sont faits : recrutement sur dossier. Les critères précis ne sont pas connus (impact du lycée d'origine entre autre).

A tenter. Je vous conseille de regarder la vidéo de présentation des jpo.

Pour Sciences Po, certains lycées proposent une préparation. Est-ce le cas ? Des stages payants existent ? Voir les nouvelles modalités pour l'admission en 2020.

Il faut préparer l'épreuve d'histoire.

Ne pas oublier les IEP de province. Les prépas BL et CPES H4 qui peuvent y mener. Prépa D2 ? Je vous laisse regarder.

Il faut viser large car c'est sélectif.

Edit : il faut ouvrir un post indépendant
Mum :)
MPSI-PSI* Hoche ENSTA Paris
PTSI-PT Benjam' ESTP
MPSI Saint-Louis

Messages : 13069

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Chercheur école ou faculté

Message par father » 14 nov. 2019 19:42

Effectivement, Dauphine et dble licence : il n y rien à faire si ce n est de presenter le meilleur dossier.
iep paris se prépare mais le recrutement évolue.
Du côté prepa , bl, d2 voire d1 (dominante droit avec de l eco)
Ajouter la cpes de h4
Cela fait bcp de choix à instruire
S il veut faire plus de maths que ds le cursus classique d iep il y a y un dble diplôme avec La Sorbonne (licence mass)
Pour faire de l économie cela peut être utile)
Un peu moins pour les sciences politiques encore que les stat sont utiles aux sondages..
Et vous : quelle est la suite ?

Messages : 1333

Enregistré le : 11 août 2010 23:16

Re: Chercheur école ou faculté

Message par Tompouce67 » 15 nov. 2019 08:59

HouseCorgi a écrit :
13 nov. 2019 22:58
Faucouit a écrit :
13 nov. 2019 13:55
Très juste remarque. J'ai croisé il y a qqe tps une ENSTA, (traduire la petite sœur de l'X) qui avait fait une thèse au CEA en astro, un post-doc à Stanford et qui avait dû probablement se heurter à la dure concurrence des ulmards et qui in fine doit faire la secrétaire en tailleur dans une grosse structure étatique qui l'a recrutée sur diplôme. La recherche, c'est passionnant mais impitoyable, faut être le meilleur et pas que dans son "village"
C'est marrant parce que les postes ne sont pas si bien payés que ça d'après ce que l'ont me rabâche.
Je confirme, pour avoir un poste permanent dans la recherche, il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.
Il faut avoir conscience effectivement que ça va demander un investissement personnel important pour réussir à briller dans son domaine, dès la fin de sa thèse idéalement.
Ça peut être assez déstabilisant pour certains parce qu’il n’y aura pas vraiment d’incitations à bosser à fond, comme ça peut être le cas en prépa.
Pendant de la thèse, la charge de travail qu’on s’impose est très libre et dans tous les cas, il sera possible d’avoir une thèse, mais le niveau de la thèse influera beaucoup sur la probabilité de trouver un poste dans l’académique.
Par contre, il ne faut pas négliger l’expérience professionnelle qu’apporte une thèse pour la mettre en valeur dans la recherche d’emploi dans le privé.
C’est vrai qu’il y a quelques années, les possibilités de reconversion après une thèse étaient assez limitées mais aussi moins exploitées parce que la pression pour obtenir des postes dans la recherche était moins forte.
Mais cela évolue en France et les entreprises reconnaissent de plus en plus les compétences acquises pendant une thèse, pour peu que la reconversion soit préparée sérieusement.
À l’étranger, cela est vrai depuis plus longtemps encore.

Pour ce qui concerne le salaire, clairement, le niveau de rémunération dans la recherche publique en France est moins élevé que ce qu’on peut obtenir dans le privé à niveau d’études et de compétence équivalent.
Malgré tout, la pression pour les postes restent forte car les gens qui veulent exercer ce métier sont des gens passionnés et le métier de chercheur offre des opportunités uniques d’exercer leur passion comme métier, qu’on ne retrouve que rarement dans le privé.
2008-2010 Lycée Kléber Strasbourg (MPSI4 - MP*)
2010-2014 Ecole Polytechnique - Master Physique des Hautes Energies (X-ETH Zürich)
2014-2017 Doctorat Laboratoire Leprince-Ringuet
2017-2018 Post-doc Imperial College
2018-... Chargé de recherche CNRS

Messages : 75

Enregistré le : 18 juil. 2017 16:50

Classe : Prof en école d'ingé

Re: Chercheur école ou faculté

Message par Puffin » 15 nov. 2019 13:22

Note que si la passion est de faire de la recherche, paradoxalement après quelques années on se rend compte qu'on passe un temps non-négligeable à faire de la méta-recherche : réponse aux appels à projets, évaluations diverses, encadrement de thèses, etc.
Pour avoir bossé en tant qu'ingé R&D dans le privé et être maintenant maître de conférences, je me dis parfois que je faisais plus de recherche avant d'être chercheur :mrgreen:

Messages : 13

Enregistré le : 27 juin 2017 03:34

Re: Chercheur école ou faculté

Message par HouseCorgi » 02 déc. 2019 17:58

Puffin a écrit :
15 nov. 2019 13:22
Note que si la passion est de faire de la recherche, paradoxalement après quelques années on se rend compte qu'on passe un temps non-négligeable à faire de la méta-recherche : réponse aux appels à projets, évaluations diverses, encadrement de thèses, etc.
Pour avoir bossé en tant qu'ingé R&D dans le privé et être maintenant maître de conférences, je me dis parfois que je faisais plus de recherche avant d'être chercheur :mrgreen:
Bonsoir,

Serait-il possible d'avoir plus de détails concernant les différences entre ingénieur en R&D et chercheur dans le privé?

Si ce n'est pas indiscret , pourquoi avoir décidé de changer de métier et les différences de salaires comparées au privé sont elles importantes?

Le métier de maitre de conférence me parait assez difficile à obtenir , il m'interesse mais je crois comprendre qu'il faille encore obtenir une HDR passer un concours et pleins de choses compliquées pour un métier dans lequel on se bat avec l'administration plus qu'on enseigne : me trompe-je?
2017-2018 MPSI1 Albert Schweitzer Le Raincy
2018-2019 PCSI Pierre d'Ailly Compiègne
2019-2020 PC Pierre d'Ailly Compiègne

Messages : 13069

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Chercheur école ou faculté

Message par father » 02 déc. 2019 19:10

Le maître de conf a :
Une charge d enseignement réglementaire. Pas besoin de se battre (si ce n est pour obtenir les meilleurs cours). C est une obligation
Un travail de recherche (en principe majoritaire)
Une activité administrative telle qu évoquée.
L HDR permet d encadrer des doctorants. Ce n est pas une obligation mais une étape dans la carrière.

Le distinguo chercheur/R&D se lit de 2 façons. Au travers du statut (public/privé) et du caractère appliqué de la recherche. Il y a des chercheurs universitaires qui travaillent sur des sujets assez appliqués et d autres sur des sujets très Théoriques.
Dans les plus grandes entreprises, la recherche peut être assez théorique mais il doit y avoir un intérêt au moins à Long terme. Une boîte ne va pas payer des astrophysiciens pour le plaisir (c est juste un exemple pour illustrer)
Ne crois pas que dans la r&d il ne faille pas se battre. Tu as sans doute une perception assez « cosinus perché » de la chose.

Répondre