Utilisation de correcteurs aux écrits

Tout ce qui peut vous intéresser sur un concours spécifique, ou plusieurs

Messages : 279

Enregistré le : 02 mars 2018 09:55

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par antirobots » 01 juin 2020 10:39

Clair que faire un truc explicitement interdit à un concours, c'est un risque qu'il faut bien mesurer avant de prendre ...

Messages : 47

Enregistré le : 14 déc. 2018 18:12

Classe : Ingénieur

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par froggy » 04 juin 2020 14:28

Je me permets de relancer le sujet... Les règles sont les suivantes, d'après ce que j'ai pu voir dans les diverses notices des concours.

CCMP :
L’utilisation d’effaceurs chimiques ou de « vernis » de masquage est interdite.
Le ruban correcteur est-il considéré comme un "vernis" de masquage? (ce n'est pas à proprement parler un "vernis", contrairement au Tippex liquide). Ou bien est-il autorisé ?

CCS :
L’utilisation de correcteur liquide ou à ruban est interdite. Les effaceurs chimiques ne sont pas mentionnées, donc autorisés ?

CCINP :
Ne pas utiliser de correcteur (tipex par exemple). Les stylos plume étant par ailleurs proscrits cela revient à dire que les effaceurs chimiques le sont également, à ma connaissance.

je connais beaucoup d'élèves ayant utilisé du ruban correcteur (genre Tippex roller) à gogo l'an dernier et ayant brillament réussi les concours; donc, à quel point peut-on être pénalisé si on ne respecte pas les règles, sachant que si on les respecte, ceux qui ne les respectent pas et ne se font pas prendre sont de facto avantagés ?

Messages : 289

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par ribo » 04 juin 2020 15:19

ceux qui ne les respectent pas et ne se font pas prendre sont de facto avantagés ?
Pourquoi seraient-ils avantagés? Comme le dit Piroud, il suffit de rayer proprement.

J'ai toujours entendu dire les professeurs qu'il était toujours préférable de faire une rature propre que toute autre forme de correction, forcément visible et du coup pas très nette, et les élèves s'ingénient dans le même temps à gratter, gommer, effacer, recouvrir etc. ce qui fait non seulement perdre du temps mais en plus donne toujours un résultat approximatif, simplement parce que cela représente pour eux un aveux de faiblesse insurmontable que de laisser visible la présence d'une erreur (les plus grands génies de la peinture ont eu recours au repentir...)
J'imagine que si un jour un correcteur voit une belle rature bien propre, au contraire il sera gré à l'élève d'avoir respecté les consignes, et pour pourquoi prendre le risque?

Ce qui est plus gênant c'est l'interdiction du stylo plume au ccinp, la posture d'écriture de la plume n'est pas la même que celle de la bille, et cela défavorise ceux qui ont l'habitude d'écrire à la plume.

Messages : 4

Enregistré le : 30 mai 2020 12:11

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par apovil » 04 juin 2020 15:57

En fait, ils n'aiment pas les ratures non plus :

Extrait du rapport CCMP 2019 :
"En effet, de plus en plus de copies comportent un nombre croissant de ratures qui peuvent rendre un texte difficile à lire ou à déchiffrer, et ce même dans de bonnes copies. Or, les candidats ont un intérêt certain à se préoccuper du confort de lecture du jury. A méditer."

Donc soyez gentils, ne faites pas d'erreurs du tout, qu'importe le stress de l'examen. :evil:

Certes, la présentation importe mais on ne peut pas demander aux candidats de ne pas corriger par des moyens chimiques ou recouvrants et de ne pas faire de rature non plus.
Parent PSI

Messages : 289

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par ribo » 04 juin 2020 16:20

Je pense qu'ils omettent la distinction entre rature et pâté! Les actes notariés comporte souvent des ratures, et ça ne dérange personne.
Mais à force de se reposer sur des correcteurs, effaceurs etc. les candidats en condition ne font pas des ratures, mais des pâtés!!! (l'erreur étant de vouloir rendre illisible l'erreur)

Messages : 170

Enregistré le : 21 mai 2020 16:49

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par Teteenlair » 04 juin 2020 16:42

froggy a écrit :
04 juin 2020 14:28
je connais beaucoup d'élèves ayant utilisé du ruban correcteur (genre Tippex roller) à gogo l'an dernier et ayant brillament réussi les concours; donc, à quel point peut-on être pénalisé si on ne respecte pas les règles, sachant que si on les respecte, ceux qui ne les respectent pas et ne se font pas prendre sont de facto avantagés ?
L'an dernier les règles n'étaient pas le mêmes, donc les témoignages de l'an dernier n'ont pas de valeur concernant les sanctions potentielles pour cette année. A toi de voir jusqu'à quel point tu es joueur, et si tu prends le risque de faire partie de ceux qui se feront prendre. Surtout que "se faire prendre", ce n'est pas nécessairement que le surveillant te voie durant l'épreuve. Ce peut être qu'après coup, au moment de scanner les copies, un fonctionnaire zélé décide que la tienne n'est pas recevable.

Messages : 47

Enregistré le : 14 déc. 2018 18:12

Classe : Ingénieur

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par froggy » 04 juin 2020 17:12

Teteenlair a écrit :
04 juin 2020 16:42
Surtout que "se faire prendre", ce n'est pas nécessairement que le surveillant te voie durant l'épreuve. Ce peut être qu'après coup, au moment de scanner les copies, un fonctionnaire zélé décide que la tienne n'est pas recevable.
Loin de moi l'idée qu'on puisse "se faire prendre" pendant une épreuve ... Les surveillants n'en ont clairement rien à faire : Ils sont là pour éviter la triche, et non pas pour s'assurer que du Tippex n'est pas utilisé. Je voulais bien évidemment parler du risque d'avoir un 0 pointé / éliminatoire ou, à défaut, des points en moins sur une copie.

Messages : 170

Enregistré le : 21 mai 2020 16:49

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par Teteenlair » 04 juin 2020 17:30

froggy a écrit :
04 juin 2020 17:12

Loin de moi l'idée qu'on puisse "se faire prendre" pendant une épreuve ... Les surveillants n'en ont clairement rien à faire : Ils sont là pour éviter la triche, et non pas pour s'assurer que du Tippex n'est pas utilisé. Je voulais bien évidemment parler du risque d'avoir un 0 pointé / éliminatoire ou, à défaut, des points en moins sur une copie.
Et bien... sache que l'an dernier, au Parc Floral pour le CCMP, il y a bien eu de la "chasse au stylo-plume" lors de la 1ère épreuve. Alors même qu'au CCMP le stylo plume n'est pas interdit. Tout ça parce que pour le CCINP, qui avait eu lieu avant, il l'était, et que la formation des surveillants aux subtilités des différents concours est ce qu'elle est. Une chasse qui dépendait de la zone où on se trouvait et de l'intérprétation des règles de chaque surveillant. Alors il faut s'attendre à tout.

Messages : 24

Enregistré le : 02 avr. 2017 21:23

Classe : PC

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par eldon » 07 juin 2020 20:39

Teteenlair a écrit :
04 juin 2020 17:30
Et bien... sache que l'an dernier, au Parc Floral pour le CCMP, il y a bien eu de la "chasse au stylo-plume" lors de la 1ère épreuve. Alors même qu'au CCMP le stylo plume n'est pas interdit. Tout ça parce que pour le CCINP, qui avait eu lieu avant, il l'était, et que la formation des surveillants aux subtilités des différents concours est ce qu'elle est. Une chasse qui dépendait de la zone où on se trouvait et de l'intérprétation des règles de chaque surveillant. Alors il faut s'attendre à tout.
Je peux témoigner du fait que ma zone avait interdiction d'avoir sur le bureau (!) un stylo encre ou un stylo d'une autre couleur que noir et bleu, pour Maths 1 des Mines. Même pour encadrer d'une autre couleur, c'était niet.
Et concernant les Tippex, c'est très gênant de ne pas pouvoir corriger un signe, ou un ', et autres ² écrits par erreur, après plusieurs heures de composition...
TS - Lycée Paul Cezanne
5/2 PC

Messages : 4571

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Utilisation de correcteurs aux écrits

Message par padpad » 07 juin 2020 20:51

Saint Charles-Louis de Montesquieu, patron des surveillants.

"C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser"
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.
Ou si vous préférez, plus on essaie de rentrer dans le moule plus on ressemble à une tarte.

Répondre