Page 1  sur  1

Masse molaire

Posté : 14 mars 2019 13:01
par haw7ski
Bonjour,

Comment calcule-t-on exactement la masse molaire d'un atome donné? Parfois on a M=2Z ( approximativement ) , mais quelle est la limite de cette approximation ?
On sait que pour les noyaux très lourds ( Z > 82 ), on s'attend à une masse molaire M > 2Z car il y a bcp plus de neutrons que de protons pour assurer la stabilité du noyau, mais j'ai aucune idée pour le calcul exact ... Si quelqu'un peut l'éclairer là-dessus :)

Re: Masse molaire

Posté : 14 mars 2019 13:17
par Hibiscus
En fait, c'est assez simple, mais la définition formelle n'est jamais bien donnée dans les programmes.

Pour un élément chimique donné, c'est la moyenne de la masse molaire de tous les isotopes pondérée par la proportion de chaque.
Typiquement, 82, le plomb, existe sous 204, 206, 207 et 208 (de mémoire), dont les abondances sont tabulées*.
La valeur de la masse molaire, c'est le nombre moyen de nucléons, moins l'énergie de liaison des nucléons à l'intérieur du noyau.

(*) c'est là que c'est marrant, d'ailleurs.
La raison pour laquelle la "mole" est si pourrie, et pourquoi les masses atomiques standard sont exprimées en terme de "conventions terrestres", se voient tout de suite pour des choses comme l'argon, qui a des isotopes parfois délirants si on regarde dans certains zones du système solaire local, ce qui lui donne une masse atomique standard plus grande que son prédécesseur dans le tableau.
(Ya de l'argon 40 dans des astéroides, du coup beaucoup sur terre, ce qui fait en gros 40 en masse atomique, mais quand on fait un de l'étude stellaire, des vents solaires ou d'autres planètes non locales, on trouve 36...)