Besoin d'indications

Répondre

Messages : 260

Enregistré le : 27 nov. 2005 19:52

Classe : Doctorant

Localisation : Lyon

Besoin d'indications

Message par Nasser » 12 juin 2007 12:44

Bien le bonjour.
Je suis en 5/2 de BCPST, mais j'ai découvert que j'aimais énormément la chimie (et même probablement que ce serais mon futur métier) et que je supportais plus la bio.
Ayant beaucoup progressé en maths/physique/chimie toute l'année de 5/2, je me suis évidemment posé la question de l'intégration d'une école de chimie ; aujourd'hui, mes résultats écrits me permettent de supposer que ce sera possible.

Mais le dilemne demeure entre une agro et une chimie et c'est la que j'ai besoin d'aide.
Je sais pertinamment que je vais devoir me frotter au programme de maths/chimie/physique de PCSI et ce si possible avant de débarquer (et pour ceux qui ne le savent pas, c'est un autre niveau).

Je recherche donc des conseils si possible :
- pour dépenser mon argent dans des livres utiles afin de tenter de progresser rapidement.
- pour avoir l'avis de professeurs de chimie qui ont connu des élèves dans ce cas et obtenir un apercu de ce qui m'attend.
- pour avoir les témoignages d'élèves eux même conscerné (cela en vaut il la peine?)
- pour connaître les possibilités de reconversion si on se fait sortir brutalement de l'école en question.

Un grand merci d'avance à tous ceux qui ont ce genre de renseignement.
SupC2 et (SpéC2)² BCPST à Janson de Sailly
Ingénieur Chimiste à l'ENSCP (promo 2010)
Doctorant 1ère année à l'IFP-Lyon

Messages : 213

Enregistré le : 09 oct. 2005 14:14

Message par Th. Zabulon » 12 juin 2007 18:38

Des écoles de chimie ont effectivement décidé de recruter une partie de leurs élèves sur la filière BCPST via le Concours Agro.
Si elles ont fait ce choix, c'est en toute connaissance de cause et en sachant que les élèves venant de BCPST auront un niveau légèrement inférieur en chimie, maths et physique, il est donc probable qu'elles aient aussi prévu un système de remise à niveau.
De plus, pour parler uniquement de ce que je connais, les programmes de chimie de BCPST et de PC ne sont pas si éloignés : à part la cristallographie (qui ne pose pas de difficulté théorique et peut se rattraper très facilement) et quelques parties de chimie organique (quelques réactions, orbitales moléculaires, polymères), il n'y a pas d'énormes différences et l'esprit de ces programmes est le même. Les BCPST ont même en plus une culture de biochimie que les PC n'ont pas.
Si rattrapage de connaissances il y a, il est donc mineur, et n'importe quel bouquin classique de prépa fera l'affaire sans problème.
Et en cas de doute, tu peux toujours te renseigner directement auprès des Écoles en question !
Thomas Zabulon
Prof. chimie
Lycée Clemenceau, Nantes

Messages : 260

Enregistré le : 27 nov. 2005 19:52

Classe : Doctorant

Localisation : Lyon

Message par Nasser » 12 juin 2007 19:44

Th. Zabulon a écrit :Si elles ont fait ce choix, c'est en toute connaissance de cause et en sachant que les élèves venant de BCPST auront un niveau légèrement inférieur en chimie, maths et physique, il est donc probable qu'elles aient aussi prévu un système de remise à niveau.
J'avais justement d'affreux doutes sur ce point, d'ou l'idée de témoignages.

De plus, pour parler uniquement de ce que je connais, les programmes de chimie de BCPST et de PC ne sont pas si éloignés : à part la cristallographie (qui ne pose pas de difficulté théorique et peut se rattraper très facilement) et quelques parties de chimie organique (quelques réactions, orbitales moléculaires, polymères), il n'y a pas d'énormes différences et l'esprit de ces programmes est le même. Les BCPST ont même en plus une culture de biochimie que les PC n'ont pas.
Tout à fait d'accord, je le savais et mes professeurs me l'ont confirmé.
Mais ils ont été unanimes sur un point, je vais souffrir en maths. C'est plus cette matière la qui me dérange qu'autre chose.
Et en cas de doute, tu peux toujours te renseigner directement auprès des Écoles en question !
C'est prévu.
Surtout que mes oraux se finissent tôt.

On a également cherché à me dissuader en me précisant que la chimie est actuellement un secteur mort (ce que je me refuse à croire).

Merci beaucoup pour votre réponse.
SupC2 et (SpéC2)² BCPST à Janson de Sailly
Ingénieur Chimiste à l'ENSCP (promo 2010)
Doctorant 1ère année à l'IFP-Lyon

Messages : 233

Enregistré le : 25 févr. 2004 21:01

Localisation : en l'air

Message par Pif-Pof » 19 juin 2007 01:34

L'histoire de "la chimie c'est bouché" est un truc qu'on m'a souvent rabaché (mais surtout venant de personnes qui n'y connaissaient rien :roll:).
Et même s'il est vrai que les sciences n'est probablement pas le domaine qui a plus le vent en poupe ces derniers temps, je doute que la chimie soit un secteur si mort que ça.
Le nombre d'entreprises où on a besoin de chimistes n'est pas faible et il y'a tellement de domaines différents que c'est absurde de tout réduire à la "chimie".

Après, effectivement, il y'a quelques secteurs qui sont plus bouchés que d'autres: la chimie organique par exemple souffre pas mal, et les places sont très chères. En pétrochimie par contre, c'est tout l'inverse.

Tu découvriras ce qui te plaira le plus et conviendra au mieux pour ton avenir professionnel. Mais tu as raison de ne pas croire les yeux fermés ceux qui te disent ça. :wink:
Dans la vie, il y'a trois catégories de gens: ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter.

Messages : 260

Enregistré le : 27 nov. 2005 19:52

Classe : Doctorant

Localisation : Lyon

Message par Nasser » 19 juin 2007 15:58

Mais tu as raison de ne pas croire les yeux fermés ceux qui te disent ça. :wink:
J'y crois d'autant moins que j'ai appris qu'il y avait pas un poil de maths en école de chimie (du moins à Montpellier).
Par contre je sais à présent que je dois m'avancer sur quelques cours de chimie du type chimie minérale ou quantique.

Je suis donc en train de chercher des cours et des exos la dessus.
J'ai également vérifié, des rattrapages sont prévus et apparament la solidarité est assez bonne.
SupC2 et (SpéC2)² BCPST à Janson de Sailly
Ingénieur Chimiste à l'ENSCP (promo 2010)
Doctorant 1ère année à l'IFP-Lyon

Répondre