Ingénieur dans l’horlogerie

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.
Répondre

Messages : 19

Enregistré le : 24 oct. 2019 18:31

Classe : PT

Ingénieur dans l’horlogerie

Message par Shelby » 24 nov. 2020 16:34

Bonjour à tous.
Je suis actuellement aux Arts et Métiers en première année et je commence à réfléchir sérieusement sur ce que je veux faire plus tard. J’ai une petite passion pour l’horlogerie depuis plusieurs années et le pense depuis peu à envisager ce secteur pour mon avenir professionnel. j’aimerai savoir comme attendre au mieux cet objectif.
J’ai la possibilité de faire ma 3A à l’ENSMM, école de référence en France pour l’horlogerie.
De même j’ai vu qu’il y a des écoles spécialisées en Suisse, sont-elles recommandées ?
Je ne parle pas allemand, est ce handicapant ?
Est-il facile de trouver un stage dans ce secteur (France ou Suisse) ?
Mon texte est un peu fouillis mais ça illustre bien ma situation actuelle ahah.

Messages : 2176

Enregistré le : 27 oct. 2017 10:55

Classe : Bac a fleurs

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par Hibiscus » 24 nov. 2020 17:37

Faire une 3A a l'ENSMM me parait vraiment ideal !
J'ai des collegues qui en disent du bien, et qui eux travaillaient sur des horloges atomiques / satellites. (spoil, en particulier sur Pharao)

Pour peu que ca t'interesse, ya aussi tout le pan physique nucleaire / RG de l'horlogerie qui est tres utilise / a la mode, en ce moment, et ils aiment aussi former / accueillir des mecaniciens/bidouilleurs du XVIIIe :mrgreen: . (je caricature pour taquiner)

Les ecoles d'horlogerie suisse sont, d'apres ces memes collegues, strictement equivalentes sur un CV a l'ENSMM pour ce qui est ingenierie horlogerie, et application a l'horlogerie de luxe (qui reste un marche tres actif)
Par contre, elles peuvent avoir certaines specificites / enseignements plus interessants pour toi, au cas par cas. (e.g., une specialisation materiaux & luxe, une specialisation plutot CAD / calculs), etc..)

Si tu as la possibilite de faire ta 3A directement par partenariat, par contre, je pense que c'est a privilegier. (ca economise beaucoup de temps et de complications, sans parler des changements vie quotidienne / couts, etc..)
Lycée Masséna (Pcsi-PC*) -- École polytechnique (X15) -- PhD Student (Japon, Astrophysique) -- Ingé (spatial)

Messages : 15168

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par father » 24 nov. 2020 21:55

En effet pourquoi hesiter ?
L ensmm est très reconnue ds le secteur
Tu profiteras des 2 reseaux
Et cela ne t empêchera de te spécialiser en suisse ensuite

Les langues sont toujours un plus
Tu peux te mettre à l allemand..

Messages : 19

Enregistré le : 24 oct. 2019 18:31

Classe : PT

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par Shelby » 25 nov. 2020 14:35

Hibiscus a écrit :
24 nov. 2020 17:37
Faire une 3A a l'ENSMM me parait vraiment ideal !
J'ai des collegues qui en disent du bien, et qui eux travaillaient sur des horloges atomiques / satellites. (spoil, en particulier sur Pharao)

Pour peu que ca t'interesse, ya aussi tout le pan physique nucleaire / RG de l'horlogerie qui est tres utilise / a la mode, en ce moment, et ils aiment aussi former / accueillir des mecaniciens/bidouilleurs du XVIIIe :mrgreen: . (je caricature pour taquiner)

Les ecoles d'horlogerie suisse sont, d'apres ces memes collegues, strictement equivalentes sur un CV a l'ENSMM pour ce qui est ingenierie horlogerie, et application a l'horlogerie de luxe (qui reste un marche tres actif)
Par contre, elles peuvent avoir certaines specificites / enseignements plus interessants pour toi, au cas par cas. (e.g., une specialisation materiaux & luxe, une specialisation plutot CAD / calculs), etc..)

Si tu as la possibilite de faire ta 3A directement par partenariat, par contre, je pense que c'est a privilegier. (ca economise beaucoup de temps et de complications, sans parler des changements vie quotidienne / couts, etc..)
Ce que tu racontes sur les horloges atomiques m’intéresse, qu’elles sont les boites qui aiment embaucher des garagistes d’élites :mrgreen: ? Aurais-je la possibilité si je vais en 3A à l’ensmm de profiter du réseau des anciens et de offres des stage mais si je n’ai pas le diplôme ? Il me semble qu’il est relativement compliqué d’entrer dans cette industrie en Suisse si on a pas d’expérience, est-ce vrai ?

Messages : 2176

Enregistré le : 27 oct. 2017 10:55

Classe : Bac a fleurs

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par Hibiscus » 25 nov. 2020 15:13

Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Ce que tu racontes sur les horloges atomiques m’intéresse, qu’elles sont les boites qui aiment embaucher des garagistes d’élites :mrgreen: ?
Techniquement en partie confidentiel, voir CD (ou plus), donc ca peut etre complique. :mrgreen:
En gros, un peu toutes les boites qui sont engagees dans ces projets (e.g. Pharao, Galileo, GPS, Time Signal Radio Transm, etc...) que ce soit celles plutot orientees phyqiues, les spatiales, et/ou celles sous tutelle de la defense, d'ordre national comme europeen + contrats externes. Donc sont souvent des tucs d'echelle pas toute petite ^-^ (pas forcement immense, mais pas petite)

Et meme, je disais Galileo, donc ca concerne la GNSS+ESA, mais il ya beaucoup de sous-traitants, qui sont tous interessants et sont en bonne partie en recherche de competences.
Edit : par sous-traitant, je veux pas ici dire Jean-Michel d'en face, mais genre Airbus, EADS, etc.
Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Aurais-je la possibilité si je vais en 3A à l’ensmm de profiter du réseau des anciens et de offres des stage mais si je n’ai pas le diplôme ?
Tu auras les offres de stage a 100%, le reste, je ne sais pas, mais je doute que tu n'y aies pas acces d'une facon ou d'une autre
Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Il me semble qu’il est relativement compliqué d’entrer dans cette industrie en Suisse si on a pas d’expérience, est-ce vrai ?
Je ne sais pas.
Mais en meme temps, 1) tu trouveras pas beaucoup d'industries ou il est facile de rentrer sans experience, 2)
Lycée Masséna (Pcsi-PC*) -- École polytechnique (X15) -- PhD Student (Japon, Astrophysique) -- Ingé (spatial)

Messages : 19

Enregistré le : 24 oct. 2019 18:31

Classe : PT

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par Shelby » 25 nov. 2020 15:37

Hibiscus a écrit :
25 nov. 2020 15:13
Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Ce que tu racontes sur les horloges atomiques m’intéresse, qu’elles sont les boites qui aiment embaucher des garagistes d’élites :mrgreen: ?
Techniquement en partie confidentiel, voir CD (ou plus), donc ca peut etre complique. :mrgreen:
En gros, un peu toutes les boites qui sont engagees dans ces projets (e.g. Pharao, Galileo, GPS, Time Signal Radio Transm, etc...) que ce soit celles plutot orientees phyqiues, les spatiales, et/ou celles sous tutelle de la defense, d'ordre national comme europeen + contrats externes. Donc sont souvent des tucs d'echelle pas toute petite ^-^ (pas forcement immense, mais pas petite)

Et meme, je disais Galileo, donc ca concerne la GNSS+ESA, mais il ya beaucoup de sous-traitants, qui sont tous interessants et sont en bonne partie en recherche de competences.
Edit : par sous-traitant, je veux pas ici dire Jean-Michel d'en face, mais genre Airbus, EADS, etc.
Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Aurais-je la possibilité si je vais en 3A à l’ensmm de profiter du réseau des anciens et de offres des stage mais si je n’ai pas le diplôme ?
Tu auras les offres de stage a 100%, le reste, je ne sais pas, mais je doute que tu n'y aies pas acces d'une facon ou d'une autre
Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Il me semble qu’il est relativement compliqué d’entrer dans cette industrie en Suisse si on a pas d’expérience, est-ce vrai ?
Je ne sais pas.
Mais en meme temps, 1) tu trouveras pas beaucoup d'industries ou il est facile de rentrer sans experience, 2)
J’imagine bien que c’est un sujet sensible :mrgreen: En tout cas merci beaucoup pour ces précisions :)

Messages : 473

Enregistré le : 21 mai 2020 16:49

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par Teteenlair » 25 nov. 2020 15:45

Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Il me semble qu’il est relativement compliqué d’entrer dans cette industrie en Suisse si on a pas d’expérience, est-ce vrai ?
Dans ce reportage de la TSR, tu constateras que l'ENSMM n'a pas à rougir de sa formation, comparée à celle que peut proposer la Suisse. Et que face aux besoins de l'industrie horlogère suisse, les entreprises viennent faire leur marché de jeunes talents en France

https://www.rts.ch/info/economie/108175 ... hatel.html

Messages : 5024

Enregistré le : 03 févr. 2010 11:07

Classe : ingénieur

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par piroud » 25 nov. 2020 15:46

Shelby a écrit :
25 nov. 2020 14:35
Aurais-je la possibilité si je vais en 3A à l’ensmm de profiter du réseau des anciens et de offres des stage mais si je n’ai pas le diplôme ? Il me semble qu’il est relativement compliqué d’entrer dans cette industrie en Suisse si on a pas d’expérience, est-ce vrai ?
En attendant d'avoir acces au reseau de l'ENSMM, tu as deja acces au reseau de ton ecole :wink:
par exemple, en faisant une recherche sur le site de la Soce avec Rolex S.A, tu trouveras des coordonnees de personnes qui pourront repondre a tes questions :D, (ou en contactant le DC pour la Suisse, Herve L.P, il pourra aussi te donner des contacts)
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Messages : 15168

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Ingénieur dans l’horlogerie

Message par father » 25 nov. 2020 23:52

Ach le réseau des gadz
Ce serait ballot de pas en profiter

En contrepoint un recruteur cherche avant tout des compétences et non un parchemin
Il verra bien sur ton civ que tu as fait ta 3a à l ensmm...
Le pfe/stage aura également son mot à dire
Et tu auras évidemment accès à la même liste de stage que les autres 3a !

Je doute fort qu être un simple ensam te soit préjudiciable...

N oublie pas de bosser tes langues
L horlogerie de luxe est très internationale

Répondre