ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 02 déc. 2022 21:48

Pourquoi penses-tu que je n'y pense pas ? Il est évident que je ne me suis pas astreint à une contrainte du type : "l'ENS Saclay ou la mort".

Messages : 60

Enregistré le : 29 oct. 2022 13:05

Classe : ENSAE (93)

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par YoyoViglino » 03 déc. 2022 09:32

Franchement je me demande quelle sera la moins pire des 2 issues :
- que le brahmane réussisse son concours et devienne un fonctionnaire qui ne foute rien jusqu'à 65 ans (question de prestige, laissons les métiers aux tchandalas),
- que le brahmane soit recalé et traîne sa frustration dans un établissement quelconque et passe ses nerfs sur la jeunesse

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 03 déc. 2022 09:53

Ma famille n'est plus Brahmane depuis longtemps (nous étions Nagar Brahmine jusqu'au 18ème siècle avant conversion à l'Islam). Maintenant, honnêtement si je suis recalé à Cachan, ce ne sera pas pour des raisons purement mathématiques, donc l'honneur est sauf.

Quant à passer mes nerfs sur la jeunesse : l'enseignement au lycée ne m'intéresse pas. Je préfère encore être videur de boîte de nuit ou propriétaire de bar à Hong Kong.

Messages : 400

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par ribo » 03 déc. 2022 16:39

Si j'ai bien compris tu étais normalien étudiant, avec la limite que cela comporte de ne pouvoir choisir son département, il t'était désagréable de te faire prendre de haut par des vieux ulmistes du fait de ton statut, et le plan serait de devenir normalien élève pour y remédier. ça va pas marcher. Je ne vois pas en quoi un vieil ulmiste condescendant va plus respecter un normalien élève...cachanais !

Rien ne t'empêche de concourir, mais le second concours ce n'est pas un vrai concours, c'est un entretien sur invitation (pas de quoi moucher un vieil ulmiste).

Quant au prestige du titre...un titre c'est une décoration de carte de visite. Ce qui compte c'est ce que l'on en fait, Adil Rami est champion du monde, c'est un titre, je ne suis sûr que dans le milieu il impose le même respect que Kanté ou Mbappé.

Messages : 7101

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par father » 03 déc. 2022 17:27

😂
J adore ces comparaisons footballistiques…
Peut être que Mbappé aura bientôt le titre suprême !

Aspect à fait Cachan. Respect
Modifié en dernier par father le 03 déc. 2022 17:36, modifié 1 fois.

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 03 déc. 2022 17:31

Oui, c'est un peu ça en gros. Disons qu'il y a deux problèmes :
- les vieux Ulmites, d'une part... Mais à la limite, je ne suis pas marié à eux, surtout que les plus "prolifiques" au niveau des réseaux d'anciens élèves ne sont pas nécessairement les couteaux les plus affûtés du tiroir. Sur ce point là, c'est surtout l'égo qui parle.
- le fait que lors des entretiens/candidatures/présentation, on a tendance à me prendre pour un escroc ou pour un affabulateur (alors que pour éviter les problèmes, je m'abstiens généralement de me présenter comme "ancien normalien"). C'est assez pénible, voire la source de remarques assez désobligeantes. Exemple (typique) d'un entretien d'embauche l'an dernier : "Concernant votre passage (entre guillemet) à l'ENS : vous n'aviez pas assez travaillé le concours, c'est ça ?". C'est assez désagréable de passer pour un fainéant/fumiste/médiocre, alors que, d'une part, je n'ai jamais passé le concours (classique), et d'autre part, même si ça avait été le cas, on ne m'aurais jamais fait la remarque si j'étais passé par le magistère de physique d'Orsay ou de Diderot...

Bref, oui, c'est une des raisons, d'autant plus que je ne suis évidemment pas présent sur l'annuaire des anciens élèves (je n'ai pas validé les quelques ECTS supplémentaires qui permettaient d'obtenir le "diplôme" de l'école, même si j'essaie de régler ça actuellement), ce qui fait que certains "vieux pontes" (je ne citerai pas de nom) se demandent si je mens ou pas...

Messages : 400

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par ribo » 03 déc. 2022 19:55

Arjun a écrit :
03 déc. 2022 17:31

Exemple (typique) d'un entretien d'embauche l'an dernier : "Concernant votre passage (entre guillemet) à l'ENS : vous n'aviez pas assez travaillé le concours, c'est ça ?". C'est assez désagréable de passer pour un fainéant/fumiste/médiocre, alors que, d'une part, je n'ai jamais passé le concours (classique), et d'autre part, même si ça avait été le cas, on ne m'aurais jamais fait la remarque si j'étais passé par le magistère de physique d'Orsay ou de Diderot...
Je confirme c'est un problème d'ego. Et on ne fait jamais rien de bien par orgueil.

Face à ce genre de confrontation il existe un moyen imparable de contrer : dire la vérité :
"Je suis rentré sur dossier par voie universitaire, mais comme ce mode d'admission ne permet pas de choisir le dpt, et comme je me suis rendu compte que je préférais les maths, je suis retourné à la fac pour faire des maths".
Question suivante.
Tu as la possibilité de faire ce qu'il faut pour valider le diplôme : fait le ! pb résolu.
(On a pas le même concours mais on a le même diplôme)
Tu veux passer l'agreg, postule au fesup. Sur titre.
Ton plus gros pb dans ton projet c'est de reconnecter ta thèse.

(Et le bon diplôme c'est le dernier, t'es docteur, osef que tu soit normalien)

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 03 déc. 2022 20:24

Justement, pour le diplôme, c'est pas tout à fait sûr que je puisse régler la chose (j'ai bien mon M2, mais il n'est pas dit que je puisse "valider" des UE supplémentaires 5 ans après avoir quitté l'école : je suis repassé à la scolarité, il m'ont dit qu'ils allaient se renseigner)...

Après, c'est vrai que c'est un problème d'égo dans la mesure où, malgré mon niveau (réel), je passe pour une sorte de clochard. Si j'arrive à reconnecter la thèse, "l'honneur" sera sauf. Je suis également inscrit aux agregs de physique et de maths, donc on verra pour la suite.

Messages : 400

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par ribo » 03 déc. 2022 22:42

 je passe pour une sorte de clochard. 
C'est la perception que tu en as.
Le recruteur n'a possiblement jamais fréquenté Ulm et en aurait peut-être bien été incapable, mais tu imagines des choses parce que tu as connu un échec, cet abandon de thèse qui obscurci ton point de vue.
Alors que tu as connu des succès, ce niveau réel dûment reconnu par le m2.
J'imagine très bien les difficultés rencontrées pdt la thèse, épisode dépressif ou Burn out par exemple.
C'est comme ça c'est la vie, on ne réussit pas tout tout le temps. C'est passé tant mieux. Tu veux reprendre super. Mais ne te laisse pas bouffer la vie par ce qui n'est qu'un sentiment qui te fait oublier ce que tu as déjà réussit.

Tu peux présenter le 2nd concours, ne te berce pas trop d'illusions, le premier tour c'est sur dossier, et il y a de fortes chances que tu ne fasse pas partie du profil recherché pour la simple et bonne raison que tu sais déjà ce qu'ils pourraient t'apprendre.
Ce qui n'empêche pas de postuler pour la prépa agreg.

Messages : 7101

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par father » 03 déc. 2022 23:08

A Arjun
Qd tu parles d agreg c est le concours ou la prepa agreg ?
Comment tu vas choisir entre les maths et la physique ?
De ce que tu racontes de ton profil, l agreg de maths me semble plus adaptée.

Pour le diplôme de l ens tu vas demander quelle spécialité sur ton diplôme ?
Il y a bcp de conditions à remplir :
https://www.ens.psl.eu/une-formation-d- ... s/parcours

Répondre