Prépa à 24 ans

Pour les questions sur l'inscription informatique ou sur une inscription hors procédure.

Messages : 4414

Enregistré le : 03 févr. 2010 11:07

Classe : ingénieur

Re: Prépa à 24 ans

Message par piroud » 01 sept. 2018 12:43

Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 12:18
Oui mais je garde ma vision optimiste des Patrons qui laissent la chance à un candidat avec un parcours atypique mais motivé et compétent. Si il est motivé et compétent, même en ayant suivi une formation de Pâtisserie avant. Je ne verrai aucun problème. Certes c'est atypique mais ça existe.
Ce n'est plus de l'optimisme, c'est de la naivete :roll:
C'est un moyen comme d'autres. Mais si il veut intégrer une école d'ingé et qu'il ne sait pas si il veut travailler en Math, en Physique ou en Chimie, la CPGE est parfaite.

Vraiment si il n'a aucune envie de faire un Master de Math mais veut essayer la Physique ou la Chimie va falloir au moins entre 2 et 3 ans... (On n'entre pas en Master de Synthèse Organique/Sciences des Matériaux,Mécaniques des Fluides ou vraiment typé Physique/Chimie avec un Master de Math appliqués aux assurances.... )

Alors autant allé en CPGE qui laissent un large choix d'école d'ingé tout en étant suivi avec de bons cours et une approche pluridisciplinaire des sciences. Je pense qu'en CPGE il sera bien.
Il a deja un master. A un moment, il savoir assumer les choix que l'on fait et regarder vers le futur. On peut changer de voie, evoluer, mais repartir 5 ans en arriere, est rarement une bonne solution
Certains reprennent à 30 ans donc à 24 il a toute sa vie devant lui.
Tu n'as pas compris la difference entre le cas de math.dd et la reprise d'etude apres une activite professionnelle
Il devrait prendre un peu le temps de réfléchir à ce qu'il veut réellement faire. Si ça décision est prise qu'il se lance.
La dessus, on est d'accord
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Messages : 4558

Enregistré le : 21 juin 2010 18:57

Re: Prépa à 24 ans

Message par padpad » 01 sept. 2018 12:49

Il me semble que ça a déjà été dit et redit, mais c'est dommage de confondre
- c'est louable et à encourager de vouloir "reprendre des études / changer de voie"
- c'est de salubrité publique d'avertir qqn sur les obstacles propres à la prépa quand on a 7 ans de plus que la moyenne des taupins, un autre rythme de vie, un autre regard etc ..
Bref .. father notamment l'a déjà dit, il y a sans doute d'autres voies plus adaptées à obtenir le "même résultat".

Sinon, merci à Nathan pour Sachez que certaines personnes reprennent des études à 30 ou 35 ans., you made my day.
Celui qui entre dans le moule de la pensée unique ne doit pas s'étonner d'en sortir avec la pensée unique d'une moule.

Messages : 158

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Re: Prépa à 24 ans

Message par Flyt » 02 sept. 2018 08:07

Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 10:47
Il préfère le lycée pour l'encadrement. Il cherche des études lui laissant de larges possibilités.
Comme il a été dit, la prépa prépare à un concours, elle ne forme pas à un métier. Il y a des voies plus rapides et éfficaces pour devenir ingénieur avec son profil. Pourquoi ne pas passer par un IUT, rentrer dans "l'aérospatiale" ou l'automobile en tant que technicien et suivre une formation parallèle (CNAM...) pour avoir le titre d'ingénieur ? Il perdra moins de temps, aura une formation orientée pratique, et surtout, il lui sera sans doutes plus facile d'entrer dans la domaine aéro (l'automobile, je ne connais pas) avec un statut de technicien que d'ingé (bon, il n'aura évidemment pas le même salaire).
J'ai en tête une connaissance, tout droit sortie d'un DUT, embauchée directement en CDI avant la fin de ses études dans une boite aéro pour faire de la méthode.
Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 10:47
D'accord l'agrégation n'était pas un bon exemple. Mais prenons la thèse de Doctorat + une activité d'enseignement ? La plupart qui font une thèse de doctorat la font vers ces âges là. Et cela dure 3 ans.
Sauf qu'ils bossent en parallèle en tant qu'assistant chercheur ou bien au sein d'entreprises et cotisent pour leur retraite.
Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 10:47
Ce n'est pas un parcours normal mais il aura plus de maturité et si c'est expliqué je pense que ça ne posera pas de problème. J'ai lu de nombreux témoignages de personne reprenant des études et finissant à 30 ans réussissant à intégrer un travail. Enfin dans d'autres pays c'est plus courant d'arriver en Master vers les 30 ans et ce n'est pas si pénalisé qu'en France. Effectivement il pourra aller en IUT.
Visiblement tu n'es pas allé travailler beaucoup à l'étranger....
Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 10:47
En CPGE il sera encadré, il aura le choix avec une formation généraliste en math, Physique et Chimie et un large choix d'école. Il sera remis à niveau. Si ça ne marche pas, et bien il retournera en fac/IUT comme vous dites si souvent et pourra toujours continuer.
A 28 ou 29 ans ? :mrgreen:
Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 10:47
Mais il est vraiment motivé à aller en CPGE.
Il y a des étudiants qui ont leur bac à 23 ans et vont en CPGE à 23/24 ( déjà vu sur ce forum ou d'autres) donc il devrait aussi pouvoir le faire.
C'est marginal comme exemple. On en voit quelques uns passer avec ce profil, mais peu "repasser" une fois ingé. Ce serait intéressant d'avoir leur retour sur la faisabilité d'une prépa à cet age.
Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 10:47
Si il veut intégrer l'ENAC, l'ISAE, l'ENSMA,l'ESTACA ou l'IPSA ou même Centrales, Mines..., il lui faudra de la Physique-Chimie...
Honnêtement, en n'ayant pas fait de physqiue depuis 6 ans, en ayant suivi un cursus universitaire en maths visiblement de bas niveau, et en ayant, disons le, déjà plusieurs années d'études dans les pattes (sorti d'école d'ingé à 22 ans, je ne me voyais pas continuer des études, aussi bien pour mes neurones que l'envie d'entrer sur le marché du travail), peut-il raisonnablement espérer l'une de ces écoles ...

Messages : 158

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Re: Prépa à 24 ans

Message par Flyt » 02 sept. 2018 08:13

piroud a écrit :
01 sept. 2018 12:43
Nathan22 a écrit :
01 sept. 2018 12:18
Oui mais je garde ma vision optimiste des Patrons qui laissent la chance à un candidat avec un parcours atypique mais motivé et compétent. Si il est motivé et compétent, même en ayant suivi une formation de Pâtisserie avant. Je ne verrai aucun problème. Certes c'est atypique mais ça existe.
Ce n'est plus de l'optimisme, c'est de la naivete :roll:
Oui. Dans l'épicerie du coin, on trouvera peut être ça louable, mais chez Airbus ou un autre groupe aéro (même dans des PME), on s'interrogera longuement sur la cohérence d'un profil avec de tels revirements. Pour info, dans certaines entreprises, les profils trop chaotiques ou loufoques sont estampillés d'un tampon "incohérent", et l'embauche dans le groupe en question est alors définitivement fermée. Je ne citerai pas ici les boites en question, mais j'en connais déjà quelques unes dans l'aéro qui utilisent ce genre de pratiques.

Messages : 128

Enregistré le : 23 juil. 2018 00:06

Re: Prépa à 24 ans

Message par Nathan22 » 02 sept. 2018 11:19

Flyt a écrit :
02 sept. 2018 08:07
Pourquoi ne pas passer par un IUT, rentrer dans "l'aérospatiale" ou l'automobile en tant que technicien et suivre une formation parallèle (CNAM...) pour avoir le titre d'ingénieur ? Il perdra moins de temps, aura une formation orientée pratique, et surtout, il lui sera sans doutes plus facile d'entrer dans la domaine aéro avec un statut de technicien que d'ingé (bon, il n'aura évidemment pas le même salaire).
J'ai en tête une connaissance, tout droit sortie d'un DUT, embauchée directement en CDI avant la fin de ses études dans une boite aéro pour faire de la méthode.
Bonjour Flyt. Ton pseudo me fait penser au film "In the Air" avec George Clooney. Je ne savais pas qu'on pouvait avoir un métier dont la fonction était de licencier des gens. Hier soir j'ai lu qu'en Suède les entreprises pouvaient facilement virer des employés mais qu'en contrepartie elles donnent une compensation financière où une formation pour travailler ailleurs.

Oui ils donnent des cours aux étudiants de Licence. Ah oui cela serait une autre voie possible. Un DUT GMP, Génie électrique ou génie thermique. Oui c'est une formation pratique. Ceux du DUT Sciences des Matériaux de ma région ils ont comme projet un propulseur de satellites et ils en ont 5-6 des projets de ce type. Cela pourrait être une option de suivre une formation au Cnam. Ah c'est un bel exemple.

Flyt a écrit :
02 sept. 2018 08:07
Visiblement tu n'es pas allé travailler beaucoup à l'étranger....
Je ne suis pas ingé comme Piroud hein mais je ne suis qu'en L2 Chimie... Je commencerai à travailler après mon M2 ou pendant ma thèse.
Flyt a écrit :
02 sept. 2018 08:07
A 28 ou 29 ans ? :mrgreen:

Je n'espère pas... Ah oui c'est marginal.
Flyt a écrit :
02 sept. 2018 08:07
Honnêtement, en n'ayant pas fait de physqiue depuis 6 ans, en ayant suivi un cursus universitaire en maths visiblement de bas niveau, et en ayant, disons le, déjà plusieurs années d'études dans les pattes (sorti d'école d'ingé à 22 ans, je ne me voyais pas continuer des études, aussi bien pour mes neurones que l'envie d'entrer sur le marché du travail), peut-il raisonnablement espérer l'une de ces écoles ...
Je comprends parfaitement... Oui à un moment on a envie de travailler. Tu as un parcours similaire au sien ?
Flyt a écrit :
02 sept. 2018 08:07
Oui. Dans l'épicerie du coin, on trouvera peut être ça louable, mais chez Airbus ou un autre groupe aéro (même dans des PME), on s'interrogera longuement sur la cohérence d'un profil avec de tels revirements. Pour info, dans certaines entreprises, les profils trop chaotiques ou loufoques sont estampillés d'un tampon "incohérent", et l'embauche dans le groupe en question est alors définitivement fermée. Je ne citerai pas ici les boites en question, mais j'en connais déjà quelques unes dans l'aéro qui utilisent ce genre de pratiques.

Pardon mais je n'ai toujours pas compris en fait.. Flyt quelle est la différence entre une personne qui fait 5 ans d'étude de Math et qui se réoriente en Physique/Chimie en lien avec l'aéronautique et quelqu'un qui travaille pendant 5 ans dans X métier et qui se réoriente aussi. Si il se réoriente où est le problème ? Si j'étais le patron je penserais : Lui il a fait 5 ans de pâtisserie pour aller dans la Biologie et l'autre il a fait 5 ans de Math pour aller dans la Physique. Ils se sont trompés de voies et ont changé. C'est compréhensible.

Mais je pense que vous voulez dire qu'il n'a pas forcément besoin de se réorienter vu qu'il possède des compétences en Math.

L'IUT y'aura aussi la barrière d'âge mais ce n'est pas un problème.Si il va en IUT il devra quand même se spécialiser (Les débouchés sont différents d'un GMP, GEI, GT...). Et quel DUT Choisir ? D'ailleurs il peut intégrer une GE en venant d'un IUT( mais autant aller en CPGE ya plus de places et c'est ce qu'il veut).

Je comprends absolument vos points de vues. Ce qui me dérange vraiment c'est qu'il veut rester dans une formation généraliste et avoir le choix. J'espère vraiment qu'il aime une partie des maths pouvant déboucher dans l'aéronautique. Je ne voudrais pas qu'il fonce tête baissée dans un IUT alors qu'il ne sait pas vraiment ce qu'il veut faire... C'est pour ça que la CPGE lui laisse encore 2 ans pour se décider...

Si il va faire 2 ans d'IUT autant aller en CPGE... 3 ans c'est vraiment important dans une vie ?

En tout cas qui ne tente rien n'a rien.

Bonne journée à vous

P.S. Merci de partager vos expériences du Monde du Travail / Je viens de m'apercevoir que son message d'origine date du 26 Mai et qu'il s'est connecté pour la dernière fois le 9 Août... J'espère qu'il va lire nos réponses...

Et qu'il nous tiendra au courant surtout...

Messages : 4414

Enregistré le : 03 févr. 2010 11:07

Classe : ingénieur

Re: Prépa à 24 ans

Message par piroud » 02 sept. 2018 17:37

Nathan22 a écrit :
02 sept. 2018 11:19
Pardon mais je n'ai toujours pas compris en fait.. Flyt quelle est la différence entre une personne qui fait 5 ans d'étude de Math et qui se réoriente en Physique/Chimie en lien avec l'aéronautique et quelqu'un qui travaille pendant 5 ans dans X métier et qui se réoriente aussi. Si il se réoriente où est le problème ? Si j'étais le patron je penserais : Lui il a fait 5 ans de pâtisserie pour aller dans la Biologie et l'autre il a fait 5 ans de Math pour aller dans la Physique. Ils se sont trompés de voies et ont changé. C'est compréhensible.
La difference est que l'on a d'un cote une personne qui s'est mise a bosse, donc a engrange de l'experience, et de l'autre un parfait profil d'eternel etudiant, qui a prefere repartir de 0 plutot que de trouver des chemins de traverse.
Au passage, les cas de re-orientation ou de reprise d'etudes apres 22 ans que je connais sont
- soit des changements complets, ie un bac+ 5 qui part dans de l'artisanat par exemple et qui va passer un CAP / bac pro
- soit reprendre des cours pour avoir un diplome "au-dessus", par exemple, le technicien qui passe un diplome d'inge
- soit passer un diplome "plaisir" sans visee professionnelle (par exemple, en histoire de l'art pour un inge)
Mais un cas de personne qui a un master, et qui repartirait du bac pour avoir un autre master dans un domaine proche, jamais vu
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Messages : 158

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Re: Prépa à 24 ans

Message par Flyt » 02 sept. 2018 20:00

Nathan22 a écrit :
02 sept. 2018 11:19
Bonjour Flyt. Ton pseudo me fait penser au film "In the Air" avec George Clooney. Je ne savais pas qu'on pouvait avoir un métier dont la fonction était de licencier des gens. Hier soir j'ai lu qu'en Suède les entreprises pouvaient facilement virer des employés mais qu'en contrepartie elles donnent une compensation financière où une formation pour travailler ailleurs.
Ok, je n'ai pas trop capté mais bon...
Nathan22 a écrit :
02 sept. 2018 11:19
Flyt a écrit :
02 sept. 2018 08:07
Visiblement tu n'es pas allé travailler beaucoup à l'étranger....
Je ne suis pas ingé comme Piroud hein mais je ne suis qu'en L2 Chimie... Je commencerai à travailler après mon M2 ou pendant ma thèse.
Je suppose par la même occasion que tu n'as pas connu la prépa, du moins pas la sup + la spé ?
Nathan22 a écrit :
02 sept. 2018 11:19
Tu as un parcours similaire au sien ?
Absolument pas.
Nathan22 a écrit :
02 sept. 2018 11:19
Pardon mais je n'ai toujours pas compris en fait.. Flyt quelle est la différence entre une personne qui fait 5 ans d'étude de Math et qui se réoriente en Physique/Chimie en lien avec l'aéronautique et quelqu'un qui travaille pendant 5 ans dans X métier et qui se réoriente aussi. Si il se réoriente où est le problème ? Si j'étais le patron je penserais : Lui il a fait 5 ans de pâtisserie pour aller dans la Biologie et l'autre il a fait 5 ans de Math pour aller dans la Physique. Ils se sont trompés de voies et ont changé. C'est compréhensible.
La réponse de Piroud est très fournie et bien pensée. Tu n'es donc visiblement pas "patron" (désolé, mais ce mot hérisse mes poils). Je vais formuler mes propos en questions que peuvent se poser les employeurs :
- Pourquoi avoir attendu 5 ans avant de changer de cap, surtout qu'en suivant des études de maths, il devait connaître les prépas et des différents métiers dans l'ingénierie ?
- Si au bout de 5 ans, il réalise qu'il n'est pas dans son domaine de prédilection, comment puis-je avoir la certitude qu'après 1 ou 2 ans dans mon entreprise, il ne va pas partir pour élever des Alpagas au Pérou ?
- Comment s'insère un étudiant dans le monde du travail après 10 ans d'études et seulement quelques mois de stages ? En sortant d'école à 22 ans, comme c'était mon cas, même si l'ensemble de tes expériences en stage(s) ne représente qu'une dizaine de mois, tu reste très malléable. A 29 ans, c'est bien différent.
- De plus, à 29 ans, il est fort probable que tu sois moins flexible qu'à 22 ans (tu as peut être moins la bougeotte, une vie familiale plus construite, des impératifs financiers...), donc l'employeur en question peut craindre que le candidat se contente du minimum syndical.
Nathan22 a écrit :
02 sept. 2018 11:19
Je comprends absolument vos points de vues. Ce qui me dérange vraiment c'est qu'il veut rester dans une formation généraliste et avoir le choix.
Oui mais à 25 ans, ca commence à urger, et il faudrait se spécialiser rapidement. Sinon, il dit vouloir bosser dans l'aéro ou l'automobile, donc mon point de vue est plutot de dire qu'il doit donc se bouger pour s'orienter dans cette voie le plus rapidement possible, et ne pas perdre 2 ans en prépa alors qu'il a des moyens pour entrer plus rapidement dans le mode du travail.

Messages : 677

Enregistré le : 23 janv. 2017 14:27

Re: Prépa à 24 ans

Message par framboise2 » 02 sept. 2018 20:12

Ce qu’il y a de bien avec ce topic, c’est qu’il crée des débats passionnés entre membres du forum... pour la personne concernée, elle brille par son absence.
:P Parent

Messages : 1557

Enregistré le : 13 févr. 2018 09:22

Re: Prépa à 24 ans

Message par matmeca_mcf1 » 02 sept. 2018 20:19

framboise2 a écrit :
02 sept. 2018 20:12
Ce qu’il y a de bien avec ce topic, c’est qu’il crée des débats passionnés entre membres du forum... pour la personne concernée, elle brille par son absence.
La personne concernée ne s'est pas reconnectée au forum depuis le 9 août.
Ancien ENS Cachan (maths) 1999--2003
Enseignant-Chercheur à l'Enseirb-Matmeca (Bordeaux INP)
Les opinions exprimées ci-dessus sont miennes et ne reflètent pas la position officielle de l'école dans laquelle j'enseigne.

Messages : 106

Enregistré le : 20 juil. 2011 20:45

Classe : tous risques

Localisation : par rapport au complémentaire d'un idéal premier

Re: Prépa à 24 ans

Message par Tig la Pomme » 02 sept. 2018 20:57

matmeca_mcf1 a écrit :
02 sept. 2018 20:19
framboise2 a écrit :
02 sept. 2018 20:12
Ce qu’il y a de bien avec ce topic, c’est qu’il crée des débats passionnés entre membres du forum... pour la personne concernée, elle brille par son absence.
La personne concernée ne s'est pas reconnectée au forum depuis le 9 août.
Du grand art en matière de troll !

Répondre