Aller a la fac ou non ?

Tout ce qui peut vous intéresser sur un concours spécifique, ou plusieurs

Messages : 10195

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Aller a la fac ou non ?

Message par father » 16 sept. 2018 13:38

Il y a assez peu de chances que tes profs te conseillent la fac si tu fais partie de leurs bons éléments.
En revanche c est important que tu clarifie la situation.
A la fois vis a vis de toi même (prof en college/lycee, éventuellement en prepa ? enseignant chercheur dans le supérieur ?
Et vis a vis d eux: explique leur que les concours ne sont pas ton objectif ! Apres si tu as le niveau pour un ens c est peut-être dommage...
Clarifie également le pb ressenti : charge de travail, pression...
Tu peux privilegier la physique et la chimie et assurer le minimum syndical en maths. Le reste ne compte pas.
Essaie de passer au moins un concours. Cela peut t aider a decrocher orsay ou autre..

Messages : 410

Enregistré le : 16 juil. 2012 11:33

Classe : 3A/M2

Re: Aller a la fac ou non ?

Message par Nicolas G » 16 sept. 2018 19:08

Je n'ajouterai pas grand chose de nouveau aux réponses intéressantes. Je connais qui a quitté la pcsi pour la fac pour les mêmes raisons (mais avec un projet pro différent, qui était très bien défini). Il réussissait très bien son début de prépa et les profs lui ont aussi reproché de partir. Et il a brillamment réalisé son projet (devenir prévisionniste météo-france).
J'ai aussi une amie qui a fini une PC et est passée en L3 physique-chimie et a ensuite suivi une formation pour devenir professeur de physique-chimie mais a préféré d'abord passé le capes avant de préparer cette année l'agreg. Par contre elle n'avait pas le niveau pour l'ens (lacunes en maths).

Je pense que l'ENS est intéressant surtout si le but est d'enseigner dans le supérieur, où les places sont chères. Il peut y avoir des bons professeurs à en dehors de l'ens (Richard Taillet pour l'université de Savoie, Aurélien Barrau pour l'université de Grenoble...), par contre l'ens maximise peut-être les chances de trouver des élèves passionnés et talentueux avec qui échanger, sans parler des conditions matérielles.
Je suis aussi d'accord avec qu'il semble y avoir un petit bond entre la L2 et la L3 (où il y a une bonne dose d'électromagnétisme et de physique quantique), sans compter qu'en L3 le nombre de "touristes" doit avoir sensiblement diminué.
Lycée Masséna PCSI 833 PSI 935 3/2 5/2 (2012-2015)
ENSIMAG (2015-2018) Master en mathématiques appliquées MSIAM (2016-2018)
Doctorat en mathématiques appliquées (tomographie médicale) (2018-20XX)

Répondre