Travailler en suisse

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 1373

Enregistré le : 26 août 2013 15:52

Re: Travailler en suisse

Message par lucascab » 13 mars 2019 13:27

La-erta a écrit :
13 mars 2019 13:01
piroud a écrit :
12 mars 2019 13:54
Laprussienne a écrit :
12 mars 2019 13:15
Il y a aussi des tas de VIE, que tu peux trouver ici :

https://www.civiweb.com/FR/offre-recher ... =@r=@v=@t=
je recommande le VIE dans beaucoup de situation mais pour la Suisse ou la Belgique, mieux vaut trouver directement un poste en contrat local (en tout cas pour des inges)
Pouvez-vous présenter le(s) avantage(s) du VIE car la paye (ou indemnité, je ne sais pas le terme exact) me semble plutôt ténue par rapport au salaire d'un expatrié ?
Ben en fait le VIE n'est pas à opposer à l'expatriation. Mais pour trouver un poste en sortie d'école aux US ou en Chine, il faut se lever de bonne heure.
Par contre le VIE est une opportunité incroyable de mettre le pied dans un pays pour disposer d'un contrat local par la suite (sans statut expatrié, c'est encore autre chose). Le salaire n'est pas folichon, encore que si le logement est pris en compte en plus de la paye il y a pas grand chose à envier à un poste normal, mais ça permet d'avoir des opportunités dans le pays par la suite.

PS : les expatriés (au sens contrat français à l'étranger), c'est de plus en plus rare et de moins en moins avantageux (en relatif par rapport à il y a dix ans, ça reste très avantageux)
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant-Consultant Senior-WannabeManager

Messages : 4429

Enregistré le : 03 févr. 2010 11:07

Classe : ingénieur

Re: Travailler en suisse

Message par piroud » 13 mars 2019 14:03

La-erta a écrit :
13 mars 2019 13:01
piroud a écrit :
12 mars 2019 13:54
Laprussienne a écrit :
12 mars 2019 13:15
Il y a aussi des tas de VIE, que tu peux trouver ici :

https://www.civiweb.com/FR/offre-recher ... =@r=@v=@t=
je recommande le VIE dans beaucoup de situation mais pour la Suisse ou la Belgique, mieux vaut trouver directement un poste en contrat local (en tout cas pour des inges)
Pouvez-vous présenter le(s) avantage(s) du VIE car la paye (ou indemnité, je ne sais pas le terme exact) me semble plutôt ténue par rapport au salaire d'un expatrié ?
les avantages:
contrat de droit francais (et en francais)
retour garanti
cotisation sociale en France (secu - retraite) - acces aux soins garanti
ca laissse 1 ou 2 ans pour voir si on aime l'entreprise, le pays, et si on aime travailler en dehors de France

inconvenients:
salaire plus faible dans les pays qui payent bien (Suisse, etc) [mais possibilite de negocier des a-cote comme le logement, et salaire pas si faible pour les pays a bas salaire]
paperasserie administrative

Dans la plupart des cas, les avantages l'emportent sur les inconvenients (ne serait que pour la possibilite de tester si on aime la vie a l'etranger)


et comme dit par lucascab, l'expatriation (ie contrat d'expat avec la plupart des frais pris en charge par l'entreprise), c'est aujourd'hui quasiment limite au top management ou aux pays a risques securitaires
J.Piroud
Ingénieur Arts et Métiers
Cl199

Messages : 55

Enregistré le : 29 nov. 2017 15:59

Re: Travailler en suisse

Message par djam92 » 13 mars 2019 17:14

piroud a écrit :
13 mars 2019 14:03
La-erta a écrit :
13 mars 2019 13:01
piroud a écrit :
12 mars 2019 13:54

je recommande le VIE dans beaucoup de situation mais pour la Suisse ou la Belgique, mieux vaut trouver directement un poste en contrat local (en tout cas pour des inges)
Pouvez-vous présenter le(s) avantage(s) du VIE car la paye (ou indemnité, je ne sais pas le terme exact) me semble plutôt ténue par rapport au salaire d'un expatrié ?
les avantages:
contrat de droit francais (et en francais)
retour garanti
cotisation sociale en France (secu - retraite) - acces aux soins garanti
ca laissse 1 ou 2 ans pour voir si on aime l'entreprise, le pays, et si on aime travailler en dehors de France

inconvenients:
salaire plus faible dans les pays qui payent bien (Suisse, etc) [mais possibilite de negocier des a-cote comme le logement, et salaire pas si faible pour les pays a bas salaire]
paperasserie administrative

Dans la plupart des cas, les avantages l'emportent sur les inconvenients (ne serait que pour la possibilite de tester si on aime la vie a l'etranger)


et comme dit par lucascab, l'expatriation (ie contrat d'expat avec la plupart des frais pris en charge par l'entreprise), c'est aujourd'hui quasiment limite au top management ou aux pays a risques securitaires
+ 1
Ou aux pays qui attirent moins les JD que l'Asie ou les US, comme en Afrique...
Comme le stage de fin d'étude permet à des entreprises de tester ses futurs juniors, et VIE lui permet de les tester à l'étranger, alors qu'elle ne les y aurait pas envoyés en stage.

Messages : 160

Enregistré le : 25 janv. 2018 07:31

Re: Travailler en suisse

Message par Flyt » 13 mars 2019 21:22

Le VIE est une bonne solution pour avoir un pied à l'étrier (sous contrat français) dans des pays ou des entreprises difficiles d'accès professionnellement. Faire un VIE pour la Suisse ... sauf si la boite en question est vraiment fermée aux embauches extérieures, je n'en vois pas l'intérêt.

Messages : 1142

Enregistré le : 14 août 2011 15:14

Classe : M P *

Re: Travailler en suisse

Message par MATHADOR » 13 mars 2019 22:41

piroud a écrit :
13 mars 2019 14:03
et comme dit par lucascab, l'expatriation (ie contrat d'expat avec la plupart des frais pris en charge par l'entreprise), c'est aujourd'hui quasiment limite au top management ou aux pays a risques securitaires
C'est peut-être le cas de l'industrie, mais dans au moins une des banques françaises, c'est largement pratiqué, et pas uniquement pour le top management, loin de là. J'ai beaucoup d'exemples en tête, de personnes de moins de 35 ans, même pas forcément en front office, et cela dans tous les pays (New York, Hong Kong, Londres, Dubaï, il y a même des français (sans enfants, sinon la raison est évidente) qui se font expatriés en Suisse, assez étrangement, alors qu'en contrat local c'est déjà méga-avantageux). Après, j'ai entendu qu'un autre secteur où cela se faisait (peut-être moins quand même) à une échelle non négligeable était le luxe. Mais ce n'est pas la seule différence. Pour comparer avec l'industrie (même s'il y en a qui sont moins pauvres que d'autres (tabac, pharmacie, pétrole)), c'est le jour et la nuit (en France en tout cas) en termes d'avantages (outre le salaire) avec celui qui taffe en banque : moins de congés (9 semaines minimum en banque, et jusqu'à 14 semaines dans certaines branches spécifiques), CE moins bien dans 99% des cas, obligation de contrat local si mobilité dans un autre pays, avion en classe économique versus business systématique, etc. Cela va d'ailleurs à l'encontre de la croyance selon laquelle travailler dans la finance/une banque est synonyme d'esclavage, employé maltraité. Les mauvaises langues diront qu'il n'y a pas que ça dans un travail. Mais si on ajoute ça et le salaire, je ne vois pas ce qu'il reste d'autre (vous allez me dire la passion du secteur).

Pour le VIE, attention si vous comptez revenir en France ensuite. Dans tous les cas que je connais, l'expérience acquise n'est pas prise en compte, c'est juste vu comme un genre de super stage (et en pratique c'est ce que sont les VIE - au moins dans la banque ("assistant trader", "assistant du senior banker", etc.)). Donc au final, c'est potentiellement une ou deux année de perdues.
2011-2012 : M P S I
2012-2013 : M P *
X2013

Messages : 1373

Enregistré le : 26 août 2013 15:52

Re: Travailler en suisse

Message par lucascab » 13 mars 2019 23:01

Pour les conditions en banque ça doit bien dépendre des métiers non ? Les 9 semaines de congés payés, je doute qu'en M&A ils les prennent, même en salle de marchés.
A la limite en IG peut-être.
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant-Consultant Senior-WannabeManager

Messages : 11

Enregistré le : 07 oct. 2017 00:27

Re: Travailler en suisse

Message par Constantin3 » 14 mars 2019 08:30

MATHADOR a écrit :
13 mars 2019 22:41
piroud a écrit :
13 mars 2019 14:03
et comme dit par lucascab, l'expatriation (ie contrat d'expat avec la plupart des frais pris en charge par l'entreprise), c'est aujourd'hui quasiment limite au top management ou aux pays a risques securitaires
C'est peut-être le cas de l'industrie, mais dans au moins une des banques françaises, c'est largement pratiqué, et pas uniquement pour le top management, loin de là. J'ai beaucoup d'exemples en tête, de personnes de moins de 35 ans, même pas forcément en front office, et cela dans tous les pays (New York, Hong Kong, Londres, Dubaï, il y a même des français (sans enfants, sinon la raison est évidente) qui se font expatriés en Suisse, assez étrangement, alors qu'en contrat local c'est déjà méga-avantageux). Après, j'ai entendu qu'un autre secteur où cela se faisait (peut-être moins quand même) à une échelle non négligeable était le luxe. Mais ce n'est pas la seule différence. Pour comparer avec l'industrie (même s'il y en a qui sont moins pauvres que d'autres (tabac, pharmacie, pétrole)), c'est le jour et la nuit (en France en tout cas) en termes d'avantages (outre le salaire) avec celui qui taffe en banque : moins de congés (9 semaines minimum en banque, et jusqu'à 14 semaines dans certaines branches spécifiques), CE moins bien dans 99% des cas, obligation de contrat local si mobilité dans un autre pays, avion en classe économique versus business systématique, etc. Cela va d'ailleurs à l'encontre de la croyance selon laquelle travailler dans la finance/une banque est synonyme d'esclavage, employé maltraité. Les mauvaises langues diront qu'il n'y a pas que ça dans un travail. Mais si on ajoute ça et le salaire, je ne vois pas ce qu'il reste d'autre (vous allez me dire la passion du secteur).

Pour le VIE, attention si vous comptez revenir en France ensuite. Dans tous les cas que je connais, l'expérience acquise n'est pas prise en compte, c'est juste vu comme un genre de super stage (et en pratique c'est ce que sont les VIE - au moins dans la banque ("assistant trader", "assistant du senior banker", etc.)). Donc au final, c'est potentiellement une ou deux année de perdues.
Je me suis trompé d'orientation, j'aurais du devenir banquier :lol: :lol: :lol: :lol: Je connaissais pas tous ces avantages, 9 semaines de congés c'est pas mal haha.
Le secteur bancaire et assurance est bien plus puissant que le secteur industriel en France.

Messages : 10302

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Travailler en suisse

Message par father » 14 mars 2019 08:42

Il faut effectivement relativiser.
La pression n est pas tout a fait la même suivant les jobs
Encore qu on ait vu des burn out chez orange ou Renault
Par ailleurs, il y a des structures ou même le middle management (hors comex donc) ne peut prendre tous ces conges... il y a parfois un compte epargne temps mais avec des restrictions..

Ceci dit la banque, voire l assurance pour certains jobs, reste globalement un bon plan.

Messages : 55

Enregistré le : 29 nov. 2017 15:59

Re: Travailler en suisse

Message par djam92 » 14 mars 2019 12:00

Effectivement les conditions en banques sont plus favorables qu'en industrie. Expat et pas que. Ca ne vous intéresse peut être pas, mais 6 mois de congé mater dès le 1er enfant ça fait rêver ailleurs.
Je dirais qu'il n'est pas trop tard pour passer en banque si c'est juste ça qui t'intéresse. Le bancaire recrute bcp d'ingénieurs.

Messages : 11

Enregistré le : 07 oct. 2017 00:27

Re: Travailler en suisse

Message par Constantin3 » 14 mars 2019 13:10

djam92 a écrit :
14 mars 2019 12:00
Effectivement les conditions en banques sont plus favorables qu'en industrie. Expat et pas que. Ca ne vous intéresse peut être pas, mais 6 mois de congé mater dès le 1er enfant ça fait rêver ailleurs.
Je dirais qu'il n'est pas trop tard pour passer en banque si c'est juste ça qui t'intéresse. Le bancaire recrute bcp d'ingénieurs.
Oui pourquoi pas, je connais pas trop le secteur bancaire. Il recrute beaucoup d'ingénieurs c'est à dire, il faut se reconvertir en informaticien ou faire un master spécialisé ?

Répondre