Prepa intégrée INSA

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 33

Enregistré le : 13 avr. 2019 01:07

Classe : 3A TC INSA Lyon

Re: Prepa intégrée INSA

Message par AntoineRcbs » 22 avr. 2019 02:03

Pour les principaux défauts Lyonnais ne relevant pas de l'actualité (éclairages défaillants à cause des travaux générant de l'insécurité sur le campus, démagogie de la direction de la communication, etc) :

-Les cours d'anglais en filière classique (Filières internationales/en anglais c'est bien) : Pour reprendre les mots de ma prof de 2A, "Le mieux qu'on puisse faire c'est vous empêcher de régresser". Il y a un système de 6 groupes de niveaux basés sur un test au début d'année. Ceux du meilleur groupe se voient proposer de faire une autre langue (qu'une seule langue vivante en filière classique en 1A/2A), ceux du dernier ont obligation de faire le stage ouvrier en pays Anglophone avec aide financière de l'INSA (conseil d'ami : vous avez tout intérêt à saboter votre TOEFL...), les autres ont 2h d'anglais/semaine. Et c'est vide, creux, sans contenu. Contrairement à la prépa il n'y a pas de vocabulaire à rallonge à apprendre mais pas de colles non plus donc très peu de pratique orale. Autant le dire clairement : les cours d'anglais ne servent à rien. On se retrouve certains cours à faire des tours en spaghettis ou des rollercoasters en cartons pour des billes (true story), le tout parsemé de quelques "IN ENGLISH PLEAAAASE" pour nous rappeler qu'on est cours d'Anglais. A trop vouloir ne pas être scolaire, l'enseignement d'anglais est devenu inefficace.
Étant en classique, je vous recommande fortement les filières internationales, c'est humainement et culturellement très riche comme voie et ça permet de consolider vos acquis en langue. De façon plus général, avec le niveau qu'on est censé avoir dans le supérieur, le seul moyen efficace de progresser est la pratique courante : lire en anglais, voyager, faire son stage à l'étranger, etc.

-Le système de coordinateurs de lanières/filières et la composition des jurys : sorte d'équivalent à un professeur principal, le coordinateur est l'interlocuteur privilégié d'une lanière... de 100 personnes. Et ce en parallèle de ses activités d'enseignement et de recherche. Il dirige les commissions préparatoires (sorte de conseils de classe mais seulement pour ceux qui ne valident pas tout automatiquement, soit la moitié de la promo environ), composées d'enseignants de la lanière dans toutes les matières.
On peut donc avoir à son jury des profs qui ne nous ont jamais eu en TD et à l'inverse des profs qui nous ont peuvent ne pas être là ou sont présents sans droit de vote. Les élèves ne sont pas représentés dans ces commissions. Je mets ma main au feu que la moitié du jury a besoin du trombi pour pouvoir associer le visage de celui qu'ils jugent à son nom/dossier.
Alors bien sur, il y a tout un système de suivi (psy du service CAP, infirmerie, tutorat, etc) qui peut défendre les élèves et le coordinateur de lanière prend contact rapidement avec les gens en difficulté mais pour le reste qui s'en sort bien, rien. Il n'y a même pas de commentaires sur le bulletin, que des notes. On est aidé, soutenu, mais peu accompagné.

-La politique du tableau Excel : Ventilation dans les départements, échanges internationaux, tout dépendra de votre classement de promo en 2A (la 1A ne compte pas). Si pour l’immense majorité (75%) le premier vœu de département est obtenu (>90% pour les 3 premiers vœux), pour les derniers de promo c'est plus compliqué. Le nombre de place dans les départements est calculé après les décisions de passage en 3A ou non. Pour une promo de n personnes qui passent en 3A, il y a n places en départements pour les gens du premier cycle. Autrement dit, le dernier de promo ne choisira pas son département. Il a donc des personnes qui sont dans leur 7e ou 8e voeu.
Beaucoup disent vouloir réformer ce système, on n'en voit toujours pas la couleur.
Idem des fois on se retrouve avec des harmonisations ridicules (moyenne 13, écart type 1 et autres magouilles). La gestion des ECTS n'a aucun sens également, ils sont utilisés comme des points de coefficients et non selon leur vraie définition. On peut avoir un projet d'une 20aine d'heures
+une IE d'une heure en info qui vaut autant qu'un QCM en ligne de 30 min en... recherche documentaire.
Bref, une direction du premier cycle bureaucratique au point, parfois, d'en oublier le bon sens. (Vu la taille des promos, c'est compréhensible, je ne leur jette pas la pierre)

-Certains enseignants blasés qui n'en n'ont rien à faire de l'enseignement. Ils sont en général facile à identifier, ce sont ceux qui se plaignent d'avoir 70% d'absentéisme à leurs amphis (je compte comme présents les gens qui font un tournois de Mario Kart sur switch au fond...). Ils sont fort heureusement minoritaires et j'ai pu avoir d'excellents professeurs qui m'ont passionné pour des matières envers lesquels je n'avais pas d'affinités naturelles.


@au31dumoisdaout Merci ^^ Je fais tout de même beaucoup de fautes de Français, mes phrases sont parfois lourdes et j'ai toujours tendance à faire des répétitions. Pour le niveau à l'INSA il y a de tout, de gens pour qui le Français n'est pas la langue maternelle à certains qui ont déjà écrit des livres en rentrant. Je suis dans la moyenne je dirais ^^

Pour le niveau, je vois ce que tu veux dire et je suis d'accord mais l'usage d'écoles pour la gradation me semble maladroite. Il y a niveau scolaire et performance en tant qu'ingénieur. Etant donné le très grands nombre de métiers de l'ingénieur qui existent (recherche, étude, développement, conseil, finance, commerce, affaires, production, conception, etc) au sein même d'une spécialisation (info, méca, elec, matériaux, bio, BTP, etc) ou d'un secteur (automobile, aérospatial, robotique, etc), difficile de parler de niveau. Dans les grilles des grosses boites, l'INSA Lyon est au niveau ESTP/ENSIMAG/ENSAM/Centrale de province. Pour le niveau scolaire, difficile de savoir étant donné qu'on a pas la préparation pour les concours et donc pas le niveau de performance allant avec.
Ce qui intéresse les recruteurs n'est pas tant le niveau scolaire, plus les compétences technico-scientifiques et aussi voire surtout les "soft-skills" ^^ Le profil INSA est suffisamment connu pour être cherché pour ce qu'il est : compétences techniques et relationnelles. Là où d'autres écoles vont plus mettre l'accent sur le management ou sur le scientifique pur.
Il y a finalement autant de métiers d'ingénieurs que de profils d'ingénieurs, que ce soit dans le spectre de toutes les écoles ou avec un même diplôme.

Messages : 404

Enregistré le : 21 janv. 2019 16:07

Re: Prepa intégrée INSA

Message par dupontfr » 22 avr. 2019 09:02

AntoineRcbs a écrit :
22 avr. 2019 02:03
Pour les principaux défauts Lyonnais ne relevant pas de l'actualité (éclairages défaillants à cause des travaux générant de l'insécurité sur le campus, démagogie de la direction de la communication, etc) :

-Les cours d'anglais en filière classique (Filières internationales/en anglais c'est bien) : Pour reprendre les mots de ma prof de 2A, "Le mieux qu'on puisse faire c'est vous empêcher de régresser". Il y a un système de 6 groupes de niveaux basés sur un test au début d'année. Ceux du meilleur groupe se voient proposer de faire une autre langue (qu'une seule langue vivante en filière classique en 1A/2A), ceux du dernier ont obligation de faire le stage ouvrier en pays Anglophone avec aide financière de l'INSA (conseil d'ami : vous avez tout intérêt à saboter votre TOEFL...), les autres ont 2h d'anglais/semaine. Et c'est vide, creux, sans contenu. Contrairement à la prépa il n'y a pas de vocabulaire à rallonge à apprendre mais pas de colles non plus donc très peu de pratique orale. Autant le dire clairement : les cours d'anglais ne servent à rien. On se retrouve certains cours à faire des tours en spaghettis ou des rollercoasters en cartons pour des billes (true story), le tout parsemé de quelques "IN ENGLISH PLEAAAASE" pour nous rappeler qu'on est cours d'Anglais. A trop vouloir ne pas être scolaire, l'enseignement d'anglais est devenu inefficace.
Étant en classique, je vous recommande fortement les filières internationales, c'est humainement et culturellement très riche comme voie et ça permet de consolider vos acquis en langue. De façon plus général, avec le niveau qu'on est censé avoir dans le supérieur, le seul moyen efficace de progresser est la pratique courante : lire en anglais, voyager, faire son stage à l'étranger, etc.

-Le système de coordinateurs de lanières/filières et la composition des jurys : sorte d'équivalent à un professeur principal, le coordinateur est l'interlocuteur privilégié d'une lanière... de 100 personnes. Et ce en parallèle de ses activités d'enseignement et de recherche. Il dirige les commissions préparatoires (sorte de conseils de classe mais seulement pour ceux qui ne valident pas tout automatiquement, soit la moitié de la promo environ), composées d'enseignants de la lanière dans toutes les matières.
On peut donc avoir à son jury des profs qui ne nous ont jamais eu en TD et à l'inverse des profs qui nous ont peuvent ne pas être là ou sont présents sans droit de vote. Les élèves ne sont pas représentés dans ces commissions. Je mets ma main au feu que la moitié du jury a besoin du trombi pour pouvoir associer le visage de celui qu'ils jugent à son nom/dossier.
Alors bien sur, il y a tout un système de suivi (psy du service CAP, infirmerie, tutorat, etc) qui peut défendre les élèves et le coordinateur de lanière prend contact rapidement avec les gens en difficulté mais pour le reste qui s'en sort bien, rien. Il n'y a même pas de commentaires sur le bulletin, que des notes. On est aidé, soutenu, mais peu accompagné.

-La politique du tableau Excel : Ventilation dans les départements, échanges internationaux, tout dépendra de votre classement de promo en 2A (la 1A ne compte pas). Si pour l’immense majorité (75%) le premier vœu de département est obtenu (>90% pour les 3 premiers vœux), pour les derniers de promo c'est plus compliqué. Le nombre de place dans les départements est calculé après les décisions de passage en 3A ou non. Pour une promo de n personnes qui passent en 3A, il y a n places en départements pour les gens du premier cycle. Autrement dit, le dernier de promo ne choisira pas son département. Il a donc des personnes qui sont dans leur 7e ou 8e voeu.
Beaucoup disent vouloir réformer ce système, on n'en voit toujours pas la couleur.
Idem des fois on se retrouve avec des harmonisations ridicules (moyenne 13, écart type 1 et autres magouilles). La gestion des ECTS n'a aucun sens également, ils sont utilisés comme des points de coefficients et non selon leur vraie définition. On peut avoir un projet d'une 20aine d'heures
+une IE d'une heure en info qui vaut autant qu'un QCM en ligne de 30 min en... recherche documentaire.
Bref, une direction du premier cycle bureaucratique au point, parfois, d'en oublier le bon sens. (Vu la taille des promos, c'est compréhensible, je ne leur jette pas la pierre)

-Certains enseignants blasés qui n'en n'ont rien à faire de l'enseignement. Ils sont en général facile à identifier, ce sont ceux qui se plaignent d'avoir 70% d'absentéisme à leurs amphis (je compte comme présents les gens qui font un tournois de Mario Kart sur switch au fond...). Ils sont fort heureusement minoritaires et j'ai pu avoir d'excellents professeurs qui m'ont passionné pour des matières envers lesquels je n'avais pas d'affinités naturelles.


@au31dumoisdaout Merci ^^ Je fais tout de même beaucoup de fautes de Français, mes phrases sont parfois lourdes et j'ai toujours tendance à faire des répétitions. Pour le niveau à l'INSA il y a de tout, de gens pour qui le Français n'est pas la langue maternelle à certains qui ont déjà écrit des livres en rentrant. Je suis dans la moyenne je dirais ^^

Pour le niveau, je vois ce que tu veux dire et je suis d'accord mais l'usage d'écoles pour la gradation me semble maladroite. Il y a niveau scolaire et performance en tant qu'ingénieur. Etant donné le très grands nombre de métiers de l'ingénieur qui existent (recherche, étude, développement, conseil, finance, commerce, affaires, production, conception, etc) au sein même d'une spécialisation (info, méca, elec, matériaux, bio, BTP, etc) ou d'un secteur (automobile, aérospatial, robotique, etc), difficile de parler de niveau. Dans les grilles des grosses boites, l'INSA Lyon est au niveau ESTP/ENSIMAG/ENSAM/Centrale de province. Pour le niveau scolaire, difficile de savoir étant donné qu'on a pas la préparation pour les concours et donc pas le niveau de performance allant avec.
Ce qui intéresse les recruteurs n'est pas tant le niveau scolaire, plus les compétences technico-scientifiques et aussi voire surtout les "soft-skills" ^^ Le profil INSA est suffisamment connu pour être cherché pour ce qu'il est : compétences techniques et relationnelles. Là où d'autres écoles vont plus mettre l'accent sur le management ou sur le scientifique pur.
Il y a finalement autant de métiers d'ingénieurs que de profils d'ingénieurs, que ce soit dans le spectre de toutes les écoles ou avec un même diplôme.
Merci
As tu des infos sur la filière SCAN?

Messages : 33

Enregistré le : 13 avr. 2019 01:07

Classe : 3A TC INSA Lyon

Re: Prepa intégrée INSA

Message par AntoineRcbs » 23 avr. 2019 13:27

Scan c'est comme en classique sauf que tout se fait en anglais (cours, poly, interrogations, etc) et que tu étudies une langue vivante autre que l'anglais en parallèle. Ca porte une mention à ton diplôme.
La lanière de scan est de seulement 50 personnes dont un peu moins de la moitié vient de l'étranger d'horizons très variés. Il y a une ambiance très soudée entre eux qui fait que de l'extérieur on aime bien les taquiner en disant que c'est une secte.

Messages : 404

Enregistré le : 21 janv. 2019 16:07

Re: Prepa intégrée INSA

Message par dupontfr » 23 avr. 2019 14:03

AntoineRcbs a écrit :
23 avr. 2019 13:27
Scan c'est comme en classique sauf que tout se fait en anglais (cours, poly, interrogations, etc) et que tu étudies une langue vivante autre que l'anglais en parallèle. Ca porte une mention à ton diplôme.
La lanière de scan est de seulement 50 personnes dont un peu moins de la moitié vient de l'étranger d'horizons très variés. Il y a une ambiance très soudée entre eux qui fait que de l'extérieur on aime bien les taquiner en disant que c'est une secte.
Les cours en Anglais m'attirent d'où ma demande car quid des autres filières internationales? les cours sont en Français donc moins d'intérêt hormis les stages obligatoires à l'étranger?

Messages : 33

Enregistré le : 13 avr. 2019 01:07

Classe : 3A TC INSA Lyon

Re: Prepa intégrée INSA

Message par AntoineRcbs » 23 avr. 2019 15:37

Tu as 2 langues vivantes obligatoires, des cours d'humanités orientés vers la culture de la zone géographique de ta filière. Mais le plus gros se fait en dehors des cours, ton/ta coturne en 1A sera étranger, la moitié de ta classe également. Les filières internationales ça t'apprend surtout à vivre et travailler avec de gens d'horizons et de cultures différentes.
Partager 18m² avec quelqu'un venant de l'autre bout du monde pendant un an c'est plus intense et enrichissant que des cours de culture/langue ^^

Messages : 404

Enregistré le : 21 janv. 2019 16:07

Re: Prepa intégrée INSA

Message par dupontfr » 23 avr. 2019 15:53

AntoineRcbs a écrit :
23 avr. 2019 15:37
Tu as 2 langues vivantes obligatoires, des cours d'humanités orientés vers la culture de la zone géographique de ta filière. Mais le plus gros se fait en dehors des cours, ton/ta coturne en 1A sera étranger, la moitié de ta classe également. Les filières internationales ça t'apprend surtout à vivre et travailler avec de gens d'horizons et de cultures différentes.
Partager 18m² avec quelqu'un venant de l'autre bout du monde pendant un an c'est plus intense et enrichissant que des cours de culture/langue ^^
Effectivement! je n'avais pa connaissance de cela. hyper enrichissant.
SI je suis prise (je croise les doigts, oral demain), je demanderais SCAN et en plan B une filiere internationale

Messages : 7

Enregistré le : 19 avr. 2019 18:39

Classe : prepa

Re: Prepa intégrée INSA

Message par sukhothai » 23 avr. 2019 20:03

Bonjour AntoineRcbs ,

Je lis avec attention tes commentaires sur l'INSA, tous pertinents, et j'ai pris le temps de relire ce que tu avais écrit le 13 avril :

"....Par contre je connais des gens à l'INSA Lyon qui n'ont pas eu de grands lycées comme le parc mais tous avaient comme point commun de venir de "petits lycées". S'il fallait faire une moyenne, je dirais que l'INSA Lyon est aujourd'hui aussi sélective qu'une prépa type Blaise Pascal MPSI, Hoche, H4 PCSI éventuellement. Mais cela dépend vraiment de ton lycée de provenance. L'insa est plus difficile à avoir si tu viens d'un bon lycée, relativement aux prépas qui mettent énormément ça en valeur dans un soucis d'équité...."

Tu as mal pris mes "conseils", ( qui n'avaient pas la prétention d'en être ), mais je vois qu'en relisant les lignes ci-dessus, nous sommes en fait d'accord, pas sur la forme de mon message ( je sais !) mais sur le fond qui est le plus important et qui intéresse les personnes qui viennent chercher des renseignements sur ce forum. Il y a bien des gens à l'INSA Lyon qui viennent de "petits lycées" et on peut tous assumer que ces personnes n'étaient pas 4eme comme toi à Lakanal mais majoraient dans toutes les matières importantes pour l'INSA.

J'avais également une question sur l'entretien : il semble que tu aies eu ta note ( proche de la note max ). Tu l'as eue lors de l'entretien ou après ? Sais tu combien de places elle t'a fait gagner ( estimation bien sur ) ?

Messages : 33

Enregistré le : 13 avr. 2019 01:07

Classe : 3A TC INSA Lyon

Re: Prepa intégrée INSA

Message par AntoineRcbs » 23 avr. 2019 22:06

Ma formulation était maladroite et je réitère mes excuses pour cela. J'entendais "l'INSA est plus difficile à avoir [que beaucoup de bonnes/très bonnes (pas les excellentes) prépas] si tu viens d'un bon lycée", dans le sens où certaines prépas mettent vraiment en avant le lycée de provenance (je connais une majorante de lycée refusée au parc par exemple)

Nous sommes effectivement d'accord, cette logique étant assez générale dans le supérieur. Toutes les nuances se font dans l'importance donnée à ce critère de "bonification" qu'est l'environnement scolaire. En ça, l'INSA y accorde moins d'importance que d'autres cursus (grosses prépas...) donc tu as moins d'avantages qu'ailleurs en fonction de ton lycée oui :/ Le gros problème c'est les gens qui sont 2e avec style 16 de moyenne, une classe vers 12 mais un majorant à 20. Dans le système de l'INSA c'est vraiment pas avantageux par rapport à l'usage des classements.

Je n'ai pas eu ma note (on ne peut pas l'avoir je crois). Mais le jury l'a sous entendu à la fin et une personne de ma classe passée avec le même jury le lendemain m'a dit qu'ils avaient parlé de moi en disant que "c'était un plaisir de faire [ma] connaissance". Donc je dirais que ça s'est bien passé xD
Je ne sais pas combien de places ça m'a fait gagner. Désolé :/

Messages : 404

Enregistré le : 21 janv. 2019 16:07

Re: Prepa intégrée INSA

Message par dupontfr » 24 avr. 2019 09:23

question simple:
sur Parcoursup, il est précisé 690 places pour INSA Lyon avec un nb de candidats ayant eu une proposition d'admission l'année précédente égal à 1686.
Est-ce que cela veut dire que le dernier pris l'année dernière était 994eme sur liste d'attente? (1686-690)

Messages : 5

Enregistré le : 26 mars 2019 12:52

Classe : TS Option Math

Re: Prepa intégrée INSA

Message par Eli_F42 » 24 avr. 2019 10:09

Bonjour,
voilà je suis aussi convoqué pour l'entretien INSA ,(une grande inconnue puisque ce sera mon 1er entretien); je fais parallèlement une demande pour intégrer la section SHN (sport-etudes), je ne suis pas sur les listes ministérielles, donc peu de chance... J'ai un niveau national et une marge de progression importante . J'ai également demandé des CPGE MPSI et PCSI : auriez-vous des exemples d'élèves en prépa qui ont réussi à trouver un peu de temps pour s'entrainer et si non si j'opte pour prépa, je devrais tirer un trait sur mon parcours sportif pendant 2 ans ?
Je précise qu'en 1ère en terminale S, j'ai fourni très peu de travail personnel avec de bons résultats... Bref, j'en ai sous le pied je pense dans les deux domaines...pour faire court, je fais partie de la team #dilemne prépaouINSA :)

Répondre