Orientation

Pour témoigner ou appeler à témoignage ceux qui sont sortis depuis peu ou depuis longtemps de leurs écoles.

Messages : 9

Enregistré le : 27 sept. 2022 20:44

Classe : 1er cycle inge

Re: Orientation

Message par Selim » 29 sept. 2022 11:38

Pour être honnête j’ai beaucoup pensais à faire une année sabbatique ces dernière années, mais bon je en sais pas si c’est la meilleure solution. Je vais continuer mon école.
C’est peut être l’échec qui me fais tant souffrir ça rapporte beaucoup de doute, forcément.

Messages : 1010

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: Orientation

Message par U46406 » 29 sept. 2022 11:44

Selim a écrit :
29 sept. 2022 11:38
faire une année sabbatique ces dernière années
Ce n'est pas une bonne idée. (Trop de risque de décrocher - durablement pendant plusieurs années - et ne pas terminer ses études, a fortiori pas décrocher l'agrégation. Mieux vaut être ingénieur puis passer l'agrégation).
Plutôt faire une année de césure, mais pour ça, il ne faut pas être exclu de son école d'ingénieur.

Mais pour l'instant, tu dois avoir d'autres priorités, comme chercher un logement et rattraper des retards.
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 19

Enregistré le : 22 nov. 2016 16:05

Re: Orientation

Message par Houlala » 29 sept. 2022 12:13

Pour la deuxième année de suite, tu es dans un cercle vicieux où tu te retrouves en échec parce que les conditions ne sont pas réunies (et notamment le logement qui fait que tu n'es pas "entré dans ton année") pour que tu réussisses, et les conditions ne sont pas réunies (et notamment le logement) parce que tu te sens en échec et que tu ne sais pas si tu veux entrer dans cette nouvelle année.

J'insiste un peu, mais cela pourrait très bien ressembler à une conséquence d'un TDA non diagnostiqué. Un TDA non diagnostiqué conduit malheureusement souvent à ce type d'impasses, avec une chute de l'estime de soi, de la confiance en soi et en l'avenir, de l'anxiété et si toujours pas de prise en charge, un risque de dépression.

Il y a en plus de ça un contexte depuis deux ans qui nuit fortement à la bonne santé mentale des étudiants, ce qui a pu accentuer ton mal-être et tes questionnements en supplément de tes difficultés personnelles (profil anxieux et potentiel TDA). Difficile de faire changer le contexte, par contre tu peux faire changer les choses au niveau individuel.

Ton école t'a autorisé à redoubler, c'est qu'elle suppose que tu es capable de réussir. Saisis cette chance de valider ton année. Tu es encore jeune, tu auras tout le temps ensuite d'orienter tes choix de vie pas à pas, de souffler aussi, mais pour le moment ne perds pas cette opportunité, surtout après ces réussites déjà actées (intégration).

Essaie de casser cette dynamique négative :

1) en toute priorité, prends soin de ta santé : n'hésite plus, consulte rapidement un psychiatre (les consultations sont remboursées par la sécu comme pour tout médecin et pour en trouver un qui s'y connaisse en TDA demande-moi en mp) et investigue la piste du TDA et du trouble anxieux, et peut-être aussi de la dépression qui s'en suivrait potentiellement.
2) parles-en à ton école qui doit avoir un interlocuteur santé ou un service de santé universitaire associé. Il ne faut pas qu'ils pensent que tu sèches juste les cours, ni qu'ils regrettent d'avoir autorisé ton redoublement, alors qu'il y a vraisemblablement un motif médical.
3) trouve-toi un logement rapidement et rattrape les cours, septembre se termine seulement, ton parcours nous montre que tu as les capacités pour y arriver. Pour le logement aussi, il est possible que l'école puisse t'aider à trouver.

Ne baisse pas les bras, ta santé d'abord !
Parent

Messages : 6621

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: Orientation

Message par father » 29 sept. 2022 14:29

Selim a écrit :
29 sept. 2022 11:29
Ça me fais flipper de me dire que je vais peut être me retrouve dans une vie que je n’aime pas. Ça me fais terriblement souffrir de douter, je devrais prendre sur moi et relativiser un peu, en vérité c’est pas si invivable que ça c’est juste que ça me fait un gros coup de flippe. Le fait que je n’ai pas (encore) de logement ajoute au redoublement et au fait que je suis en retard en cours (je rate des cours car j’ai pas encore de logement, lol) forcément ça n’aide pas du tout.
J’ai postule à License de math cette année, j’aie te pris en L2 de mon ancienne Prof de math m’as appelé et m’as dit que je ferais sûrement un bon professeur. Seulement voilà, quand on a goûté à l’école d’ingénieur et les promesses de beau salaire ça donne pas envie d’y aller. Franchement, vivement que la situation se règle.
Je ne comprends pas : c est la recherche de logement qui te fait rater des cours !
Tu as fait une demande au Crous en bonne et due forme ? Comme boursier tu devrais avoir une place. Mais c'est tardif effectivement.
Elle ne va pas se régler toute seule la situation.
As tu pris connaissance du mail privé ?
Tu as une mauvaise perception des choses. Ce n'est pas parce que tu décroches un diplome d ingé que cela condamne à une vie.
A ton age tout est encore possible.
Par contre si tu es incapable de quitter la région lilloise ca complique les choses.

Pour faire les bons choix d orientation il faut se connaitre un peu.
Qu est ce que tu aimes ?
Qu est ce que tu n'aimes pas ? c est quoi cette expérience en bts qui t a déplu.
Je ne parle pas que de disciplines mais aussi de contexte pro (stress, autorité...).
Tu veux faire dans la robotique. OK. Donc ca passe forcément par du génie électrique.
Est ce cette discipline qui t horripile (auquel cas c est plié) ou juste le contexte qui t es défavorable ?

L'école d ingénieur vu ton peu d implication, tu n y a pour le moment gouté que du bout des lèvres.
Quant au job d ingénieur pas convaincu que tu saisisses vraiment de quoi il retourne.
Surtout sous l'angle de la variété des jobs possibles.
L année sabbatique c'est le pire choix que tu puisses faire maintenant.
Tu peux dire adieu à ton école.
Valide au moins ta 1ère année pour te donner le temps de choisir
Tu pourras demander une césure après ton M1 (si l'école l accepte).

Pour le salaire un ingé gagne bien sa vie (trop peu pour certains) mais un agrégé avec un peu d ancienneté n a pas trop à se plaindre même si c'est moins.
Evidemment si tu raisonnes sur le seul critère de la rémunération, le questionnement devient tout autre. (Sachant qu il y a aussi des jobs avec les maths comme base très bien rémunérés...

Messages : 377

Enregistré le : 12 févr. 2020 18:08

Re: Orientation

Message par ribo » 29 sept. 2022 20:10

Selim a écrit :
29 sept. 2022 11:32
Esque ça vous est déjà arrivé vous de « douter » de votre parcours à ce point là? J’ai l’impression d’être le seul lol.
jamais !
Mais alors merdoiller dans les études parce qu'il y a un truc qui va pas dans la tête : à fond ! (et tu trouveras plein d'autres exemples sur le forum)

Avant toute chose écoute Houlala (et ça peux même être des tas d'autres choses, il faut que tu prennes soin de toi)

pour la vie pro, si tu sais saisir les opportunités qui te conviennent cela va se faire tout seul

Répondre