ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Si vous avez une question sur une école, sur la formation proposée, les options, les débouchés.

Messages : 1139

Enregistré le : 27 juil. 2016 19:38

Classe : shadow CCO nobo CMT

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par U46406 » 02 déc. 2022 19:18

Pour prendre un peu de recul grâce à un œil extérieur au monde de la prépa, je ne connais ou reconnais aucun des noms de ces 3 pontes. Alors que j'ai entendu parler de Alain Aspect, et que je sais que le PDG du CNRS s'appelle Petit (même si je ne me souviens plus du prénom : Antoine ?).
« Occupez-vous d’abord des choses qui sont à portée de main. Rangez votre chambre avant de sauver le monde. Ensuite, sauvez le monde. » (Ron Padgett, dans Comment devenir parfait) :mrgreen:

Messages : 177

Enregistré le : 27 oct. 2017 10:55

Classe : Bac a fleurs

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Hibiscus » 02 déc. 2022 20:04

Arjun a écrit :
02 déc. 2022 10:31
Voilà à peu près ma question. Pour ceux qui jugeraient de la pertinence ou pas de ce projet :
- je parle de la faisabilité administrative, ainsi que de la possibilité de concourir ou non (concourir au sens de répondre aux questions de l'examen écrit). Ce qui concerne le problème de la rareté d'un tel profil, le fait que je sois moralement trop "vieux" pour faire ça... n'est pas mon problème pour le moment.
- je pourrais aussi m'inscrire à l'agrégation (ce que j'ai fait), et tenter de la passer. C'est une chose, mais pour faire court, j'ai toujours regretté (fierté quand tu nous tiens) de ne jamais avoir été normalien (surtout vue ce que cela confère). Enseigner en lycée, je l'ai fait pendant 2 ans et demi, et ça ne m'intéresse pas, et je préfèrerais mille fois être normalien (quitte à se réorienter vers des choses plus appliquées) qu'être agrégé (à moins d'être prof en prépa, mais bon... sans une thèse c'est quasi impossible).
Le concours te sera probablement ouvert, et accessible.
Il ne te reste qu'à le réussir !

Par contre, il y a un point que je ne comprends pas : être normalien, c'est un titre, OK, mais être enseignant, c'est un boulot.
Que tu souhaites posséder le titre, c'est ton objectif et ta motivation, ne laisse personne t'en empêcher. Par contre, ce titre ne vaut pas spécialement rémunération.
Comptes-tu exercer comme enseignant ailleurs ? Ou bien faire complètement autre chose ?
As-tu eu le temps de réfléchir un peu à ce post-titre ?

Ça peut en fait être un point faible lors de l'entretien du concours. Aujourd'hui, l'état aime bien former des normaliens pour qu'ils servent le public, en enseignant, en cherchant, ou autre. Si par exemple tu avais en tête (caricature au pif pour illustrer) de faire du conseil en finance du fait de ton tire de normalien et ton bagage mathématique / mathapp, tu pourrais sans doute et tu toucheras plein de ronds, mais il ne faudra pas dire ça à ton oral.

Qu'est ce qui pourrait t'intéresser, une fois normalien ? (même si bon, je ne vois pas pourquoi tu ne l'es pas déjà, en dépit de ce que te dira l'A-Ulm)

Tu mentionnais l'enseignement en prépa ; je ne suis pas sûr de cette "condition" de thèse souvent mentionnée, par rapport à l'importance de ton rang à l'agreg.
Par contre, si tu as publié, ou avais assez pour démarrer une publi lors de ton expérience de recherche précédente, ça n'est pas impossible que tu valides une thèse (plutôt pour le titre) en ~1an, à partir des contacts que tu as pu tisser lors de ta précédente.
C'est peut-être bon à prendre si c'est nécessaire. Ou sinon, il ne te reste qu'à viser un super classement à l'agreg, et vu que ça a l'air d'être ta motivation, il n'y a pas de raison pour que ça te soit inaccessible !

Mais il n'y a pas que ça, si ?
Lycée Masséna (Pcsi-PC*) -- École polytechnique (X15) -- PhD Student (Japon, Astrophysique) -- Ingé (spatial)

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 02 déc. 2022 20:31

Merci de ta réponse ! Concernant mes objectifs : c'est assez difficile de dire précisément ce que je veux faire, mais disons que ça tournerait entre enseignant-chercheur, plutôt dans une discipline mathématique à l'interface avec la physique (EDP, combinatoire, éventuellement Probabilités non-commutatives ect.), ou bien professeur de prépa. D'autres objectifs pourraient apparaître avec le temps, mais ce sont mes principaux débouchés pour le moment. J'ai donné des colles dans plusieurs prépa par le passé (années 2014-2017), et je dois dire avoir beaucoup apprécié l'exercice.

Le choix entre "enseignant" et "normalien" était peut-être mal formulé, mais je voulais dire par là qu'entre enseigner tout de suite (à moins d'être nommé en prépa directement) et passer par l'ENS pendant 3 ans, y faire ce que j'ai à faire (d'où peut-être finir ma thèse), je choisirais l'option ENS. Pour le titre, évidemment, mais aussi pour me donner le temps, les finances, et la possibilité de travailler sur ma thèse plutôt que de trimer au lycée en espérant vaguement finir cette dernière en candidat libre avant mes 40 ans... Après, j'ai lu sur le site de l'ENS Saclay que l'on pouvait demander un report d'agreg, ce qui est plutôt un bon point.

Concernant les publications : j'ai un preprint sur arxiv, de niveau assez bon, mais pas suffisament pour être publié dans une revue correcte. Après, oui, à partir des bases que je possédais déjà avant, je pourrais éventuellement finir ma thèse en, disons, 2 ans... A voir, donc !

Messages : 47

Enregistré le : 11 juil. 2021 22:10

Classe : MPSI

Localisation : Pessac

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par GLafon » 02 déc. 2022 20:36

Moi non plus, je ne comprends absolument pas ta motivation. Etre normalien, à part pour ta fierté personnelle, ça ne t'apportera rien (les gens ne vont pas se mettre à te demander des autographes dans la rue), sauf éventuellement pour avoir un poste de prof en prépa. Mais justement, cet autre objectif que tu cites ne me semble pas du tout correspondre à ce que tu décris de ta personnalité : faut pas rêver, avec le niveau de maths que tu as (et donc tu es manifestement particulièrement conscient...), être prof de maths dans une prépa lambda, ce sera toujours enseigner des trivialités à des élèves qui en comprendront difficilement la profondeur, comme ça pouvait l'être lors de tes expériences en lycée (et c'est d'ailleurs l'un des grands intérêts de ce boulot, donc si ça ne te plaît pas, je doute fort que ce soit fait pour toi). Et prof de prépa, encore moins que normalien, c'est pas un titre qui va te permettre de briller en société (ou alors dans un microcosme extrêmement réduit...), comme ça t'a déjà été dit, c'est un métier.

Je n'ai aucune réponse à t'apporter concernant l'organisation du concours, mais une remarque à faire concernant le ton de tes messages : c'est assez édifiant de ta part de te plaindre du ton des réponses qui te sont données quand tes propres messages transpirent à ce point la suffisance et le mépris...
Professeur de mathématiques en MPSI, Lycée Camille Jullian (Bordeaux)

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 02 déc. 2022 20:46

GLafon : je suis navré que le ton des messages soit un peu méprisant, mais j'en ai assez que l'on se permette de juger mes objectifs. J'ai répondu de manière assez sèche et volontairement provocatrice, mais c'est l'agacement d'être systématiquement pointé du doigt.

J'ignore si ça marchera, je ne connais pas non plus l'organisation précise des choses dans ce domaine là, mais je pense qu'il serait de bon ton de ne pas juger et sermonner des gens qui ne veulent ni voler, ni piller, ni détruire, simplement travailler en vue d'un objectif tout à fait louable. Devenir "normalien" (au sens classique du terme) n'est pas interdit, et si j'en ai la possibilité, je ne vois pas pourquoi je m'en priverais, même à 29/30 ans. Que ce soit pour le prestige, pour draguer des femmes en soirées, ou pour caresser l'espoir d'aller sur la Lune (blague), ça m'appartient, et ce n'est, sauf avis contraire, ni illégal, ni immoral, et je n'ai pas envie d'être sermonné comme un gamin irresponsable.

J'ajouterais que plein de gens reprennent des études, y compris prestigieuse, à un âge (bien) plus avancé (médecins, avocats, pilotes de ligne), et personne n'y trouve à redire : je ne vois pas pourquoi il en serait différent avec les ENS.

Concernant prof de prépa : oui, mais il y a un gouffre immense entre une prépa (même moyenne) et un lycée. Je ne juge ni l'un ni l'autre, mais ça le contenu niveau lycée ne me passionne pas, je n'aime pas le lycée (pour y avoir bossé), alors que j'ai nettement préféré l'enseignement en école d'ingé (TD de maths et de physique), même si les élèves étaient loin d'être aussi bon qu'à H4 ou LLG.

Messages : 7109

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par father » 02 déc. 2022 21:06

Oui
Sauf que medecin, avocat ou pilote de ligne sont des métiers.
Normalien n en est pas un.
C est un titre attribué à des jeunes qui ont réussi un concours difficile à 20ans.
Avec des avantages connexes.
Ce n est pas un métier.
Prof de prepa c en est un.
Pour atteindre cet objectif, tu dois très bien finir ton agreg. C est tout.
Et te montrer patient.
C est ton objectif principal.
Ça fait longtemps que tu aurais du la passer.
Il y a d excellents profs de prepa qui n ont jamais été normaliens (eleves).

Pour le doctorat, cela arrive que la thèse avorte en cours de route.
Ce n est pas rarissime.
Mais certains doctorants parviennent à se relancer avec un nouveau directeur de thèse. Pourquoi pas toi ?
2 hypothèses. De grâce évite de prendre la mouche.
1) tu n essaies pas dans des facs de province (voire à l étranger)…
2) tu t es fait une réputation qui te dessert dans le milieu…

Je ne comprends pas l intérêt de refaire un m2 si tu en as déjà un.
C est quoi l intérêt ?
Te remettre dans le bain d un autre labo ?
Approfondir une autre thématique que ta 1ere expérience ?
Tu as des m2 à distance à paris6, Marseille et Besançon. As tu tenté ?

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 02 déc. 2022 21:15

Encore une fois, et au risque de paraître désagréable : passer ce concours (éventuellement), est à la fois un objectif, un challenge, afin de me remettre dans le circuit. Peu importe que j'ai 20 ans ou 30 : soit c'est interdit, auquel cas je n'y participerai pas, soit c'est autorisé. Le fait que tu trouves cela absurde ne m'intéresse pas. Si je le réussis, tant mieux, sinon, tant pis. Petite remarque en passant :

* Il serait bon de cesser les remarques condescendantes non sollicitées:
- "Tu as quitté Ulm, donc tu assumes"
- "Ca fait longtemps que tu aurais du la passer"
- "Ca doit se voir en entretien"

Merci pour ton conseil, Papa, mais il ne me semble pas t'avoir demander de me gronder.

* Il serait bon de comprendre que chacun a sa madeleine de Proust, sa rêverie secrète, et qu'on ne fonctionne pas tous de la même façon. Un vieil homme (au moins 85 ans) a réussi à terminer son doctorat de physique dans une université américaine, pourtant, il n'en fera probablement rien. Mais c'est ainsi, il en est immensément fier, et c'est bien ainsi.

* Il s'agirait de ne pas mêler la question pragmatique (la question des oraux et des entretiens par exemple) à la question moral (le fait que je sois trop vaniteux ou trop méprisant).

* Ne pas affirmer de choses sans connaître les gens : qui te dis que je n'ai pas essayé en province ? A titre d'exemple, j'ai essayé à Clermont, à Metz, à Lille, et à Lyon. Il faut que je fasse le tour de France et tu seras content ?

Messages : 7109

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par father » 02 déc. 2022 21:34

Je n ai jamais dit que c était absurde.
J ai encore mis de l huile sur le feu 😂

Celui là est dans ta cible :
https://www.ubfc.fr/formation_/masters/math4phys/

On va s arrêter là je pense 😉

Messages : 27

Enregistré le : 02 déc. 2022 10:05

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par Arjun » 02 déc. 2022 21:39

Merci pour ce programme, qui est fort intéressant (groupes quantiques en particulier, que je connais bien). Mais désolé, si j'en ai la possibilité, ça ne me dissuadera pas de mon objectif !

Messages : 7109

Enregistré le : 10 nov. 2010 22:03

Classe : 3J8VR2

Re: ENS Saclay, second concours... à 30 ans ?

Message par father » 02 déc. 2022 21:44

Ce n est pas mon objectif. Loin s en faut
Mais il faut toujours prévoir des plans B.

Répondre