Possibilités de carrière après une prepa

Tout ce qu'il est possible de faire après une école.

Messages : 14

Inscription : 04 nov. 2023 14:22

Profil de l'utilisateur : Élève de CPGE

Possibilités de carrière après une prepa

Message par ClimberCarla » 04 nov. 2023 15:12

Bonjour à tous,
Je ne savais pas trop où poster donc je pose ça ici.
/!\ message long, armez vous de courage

Je m’étais inscrite sur le forum un peu avant parcoursup en 2023, pour des conseils sur les filières post-bac. (J’ai oublié mon compte entre temps, donc j’en ai recréé un)
J’hésitais pas mal entre aller en médecine vs en prépa: d’un côté, le métier donc je rêvais depuis toute petite et de l’autre, une formationqui correspondait plus à mes matières préférées et dans lesquelles j’étais à l’aise: les maths et la physique. Il faut aussi savoir que la plupart de mes profs et de mon entourage me poussaient plus vers la prépa (ma famille travaille plus dans l’ingénieurie le seul du côté ”médical” est mon père, pharmacien de formation mais qui fait maintenant quelque chose qui n’a plus rien à voir).
J’avais donc cheché les différentes prépas, et avais mis sur parcoursup des prépas MPSI, PCSI et BCPST, plus ou moins cotées (de celle de mon lycée pas très connu à H4, LLG et ginette..:)) et bien sûr médecine. Je m’étais aussi inscrite à l’EPFL. Puis j’ai un peu oublié tout ça.
La seule certitude à laquelle j’étais arivée était que je ne voulais pas aller en BCPST, car pour moi, ça ne concentrait que les désavantages des deux (pas assez de maths physique et métiers qui ne me plaisaient pas). Mais j’arrivais toujours au même problème: j’aime beaucoup les maths et la physique, mais je ne voyais pas quel métier faire derrière (désolée aux profs ici, mais je ne me voyais pas faire prof toute ma vie: beeaucoup trop répétitif; j’apprécie jouer la prof le temps d’un cours mais pas à temps plein). Et du côté ingénieurie, je vois bien autour de moi: avec l’ancienneté, on évolue souvent vers le poste de cadre, et quand je vois ce que font mes parents toute la journée, je me dis que pour rien au monde j’aimerais faire ça.

Fast foward 3 mois, réponse de parcorsup: alors que j’étais presque sûre que je voulais aller en médecine: j’étais incapable de me dire que ”j’abandonnais” médecine sans me mettre à pleurer. Mais surprise: j’ai été prise à ginette et à H4 en MPSI (ce que j’étais le plus susceptible d’accepter). Et là, j’ai été prise d’un doute: comment refuser ça ? Déjà que j’hésitais tant… de plus j’étais prise en internat même si non boursière (!), ce qui était obligatoire pour moi, puisque j’ai toujours 16 ans au moment où j’écris mon message, et mes parents ne voulaient pas me savoir seule aussi loin.
J’ai donc accepté H4, et ai attendu jusqu’au 15 juillet pour finalement le refuser (très égoïste je sais,j’espère que quelqu’un a pu profiter de ma place) ( pour la médecine, l’admission était dissociée de parcoursup puisque je préférais geneve que grenoble, beaucoup plus proche de chez moi).
Mais finalement, j’ai refusé H4, un peu à contre coeur je l’avoue….

Là, ça fait 6 semaines que j’ai cours. Le premier mois, je n’ai pas trop pensé à tout celà: les cours me plaisaient bien et je comprenais rien en physique, ce qui paradoxalament m’a rassuré puisque ça me ”montrait” que je n’aurais pas été capable de suivre à h4. Les maths me manquaient un peu (on n’en fait pas en médecine) mais j’aidais mes amis partis en prépa donc ç compensait.
Mais la semaine dernière, je me suis enfin plongée dans la physique; et à la fin du cours, le prof (un vrai génie!) nous à expliqué à la fin du cours la précéssion (notion de base, mais quand même); et là, je me suis rappelée pourquoi j’avais tant hésité : c’est si fascinant! Et depuis, je suis repassée à travers mes cours de physique et me rends compte qu’en fait c’était super simple :roll:

En fait ma vraie force vient de là : quand je bosse les maths et la physique, comme ça m’intéresse, je suis capable de bosser sans compter; ce qui n’est pas le cas avec la biochimie :(

Ma problémtique est la suivante: pour les études en soi (au moins le début de médecine) j’aurais préféré faire prépa mais pour le métier plus tard, médecine.

Ducoup, je me demandais: quelqu’un dans ma situation? Et sinon quelles sont les autres possibiilités de carrière après la prépa? Plutôt quelque chose en constante évolution, le moins répétitif possible (même si tous les métiers sont en partie répétitifs).
Et il faut garder en tête le fait que je n’ai maheureusement plus aucune chance d’être prise dans une bonne prépa; il n’y a qu’à l’EPFL où je suis prise ”à vie”

Merci d’avoir lu jusque là.

PS: dans tous les cas,je suis là donc autant finir l’année et passer le concours; ça ne mange pas de pain et comme ça, moins de regrets possibles

Messages : 454

Inscription : 14 févr. 2023 15:55

Profil de l'utilisateur : Élève de lycée

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par Jhac9 » 04 nov. 2023 16:43

Ingénieur c'est un titre et pas un métier. C'est à vous de choisir votre domaine d'activité et vos compétences.

Vous pouvez faire de la recherche, construire des centrales nucléaires, développer des méthodes de traitement d'images pour le médical, etc.

Si les gens évoluent vers des postes d'encadrement c'est parce que c'est plus avantageux financièrement. On peut aussi avoir le goût des responsabilités.

Ça me parait nettement moins répétitif que l'est la médecine (par exemple pour moi c'est prescrire des atb, des anti-inflammatoires et des statines, et passer des heures à écouter des gens vaguement déprimés, mais chacun son truc... ).
Réfléchissez aux aspects qui vous attirent dans la médecine.

C'est pas si gênant de faire une "petite" CPGE, vous pouvez négocier un changement de lycée en 2e année si vous avez des résultats époustouflants.

Perso il me paraît sans intérêt d'aller au casse-pipe à l'EPFL (taux d'échec trop élevé) à moins de viser une spécialité mal représentée en France (biotech, architecture...).

Vous paraissez autonome, vous pouvez aussi envisager une double licence maths-physique.

Messages : 1252

Inscription : 03 oct. 2023 20:16

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par InfoMum » 04 nov. 2023 16:44

C'est difficile de t'apporter une réponse unique à la question "quelle carrière après une prépa ?". Si tu la poses à 1000 personnes qui étaient en prépa il y a 30 ans, il y aura quasiment autant de réponses que de personnes. Et si on pouvait prédire ce que feront dans les 30 ans qui viennent les lycéens actuellement en prépa, ce serait encore pire, avec des métiers qui n'existent même pas encore aujourd'hui.

Par ailleurs, je doute que ce soit la bonne question à te poser aujourd'hui. Tu es en médecine, et pour autant qu'on puisse en comprendre, tu es bien partie pour valider ton année, n'est ce pas ? donc autant partir de ce point de départ, non ?

Et là encore il y a aussi 1000 façons d'être médecin. Même si les carrières post-médecine diffèrent moins que les carrières post prépa, il y a quand même un grand écart entre un généraliste, un praticien hospitalier en radiologie ou en physique médicale (radiothérapie, médecine nucléaire), un chercheur en biochimie (ça c'est pas pour toi apparemment :) ), un spécialiste de la santé publique (qui lui fait beaucoup de maths, preuve que ta phrase "on ne fait pas de maths en médecine" est fausse en tant que généralité, même si on veut bien te croire que tu n'en pas ce semestre) etc

Messages : 12565

Inscription : 10 nov. 2010 22:03

Profil de l'utilisateur : Professionnel

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par father » 04 nov. 2023 18:45

Le 1er post (fort bien écrit) révèle un paradoxe.
Tu es entourée d'ingénieurs ce qui semble plutôt un avantage pour éclairer une orientation.
Mais du coup tu t es persuadée que ce qu ils faisaient reflétait le job d ingé dans sa globalité.
Ce qui est évidemment faux.
Ingé c est pas un job mais un titre.
Si par exemple tu es passionnée de physique, tu aurais pu devenir une experte d'un pan de la physique. Et c'est peut être encore possible dans la physique médicale...
Nombre d ingénieurs finissent par encadrer au fil de leur carrière mais ce n est pas du tout une obligation. Du reste il y a des experts qui le refusent catégoriquement.
Des responsabilités accrues se traduisent souvent par une rémunération accrue.
mais tous les ingé ne sont pas faits pour encadrer des hommes et des femmes.
Et il y a des profils experts (dans tous les secteurs) qui gagnent fort bien leur vie.
En tous cas suffisamment pour bien la vivre.

Pour ce qui est de l'orientation :
Il faut évidemment aller au bout de ton annee.

Pour la suisse je ne sais pas mais il y a des parcours mixtes medecine/sciences en France.
A priori plutôt medecine/biologie mais à creuser.
Quand tu dis que tu as la vocation pour medecine, peux tu préciser ?
C est le besoin de soigner ? En face to face ? Idéalement tu te vois dans quelle spécialité ?
Est ce de participer à la recherche médicale qui te motive ?

Les options :
tu repiques en pcsi : peux tu demander une cesure dans ton cursus médical genevois ?
En France à ce jour il n y a qu un seul cursus dans le seul médecin=>ingé (mines de st etienne).
Peu d'élus et une procédure très précise. (pour les pharma c'est très développé et ca commence pour les dentistes). A creuser également.

Dans le sens inge/medecine, il y a plsuisuers ecoles qui le proposent (X mines paris, centrale Lyon , nantes...) mais ce n est pas très 'structuré'. Et c'est très long.

Vu que tu parles d'Epfl, il y avait une procédure qui permet aux bacheliers des sciences du vivant (davantage de maths/physique que de bio) de basculer vers medecine (avec année charnière evidemment).
C est peut être ce que tu aurais du faire... pour retarder le choix.

Dernier point : dans des bcpst du genre h4, le niveau en maths physique chimie est a priori assez relevé.
Il y a d'ailleurs de plus en plus d'écoles de forte sélectivité qui recrutent des bcpst : X CS Mines Ponts Espci etc... c est encore une alternative.

Messages : 14

Inscription : 04 nov. 2023 14:22

Profil de l'utilisateur : Élève de CPGE

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par ClimberCarla » 04 nov. 2023 21:56

Merci pour vos réponses :)

Par rapport à toutes ces questions:
- oui,la médecine c’est assez répétitif, en tout cas en théorie; d’ailleurs, c’est bien quelque chose qui me fait peur… mais si on ne peut pas changer de métier (contrairement aux diplomés en ingénieurie?) on peut changer la facon dont on l’exerce (à l’hopital, en cabinet, dans des missions à l’étranger… ). Mais effectivement, à la fin on prescrit toujours la même chose, surtout dans certaines spés. A ce propos, j’ai toujours préféré les enfants, et j’avoue ne pas toujours avoir de la compassion pour les adultes (après vu mon prof d’anat, aussi médecin, pas besoin d’être empathique pour etre medecin… la méchanceté et le mépris de ce mec me fait vraiment peur); donc je pensais à la pédiatrie; mais j’ai le temps de voir, surtout qu’ici il n’y a pas de concours pour les spés.


- au contraire, chez les ”ingénieurs” il y a en théorie beaucoup de diversité; mais au final, j’ai l’impresssion que tout le monde reste dans sa petite entreprise toute sa vie, et évolue dedans sans trop se poser de questions. Il doit bien y avoir une raison j’imagine, et des exceptions… et dans ce que j’ai pu découvrir (parents, amis et stage de 3e) rien ne me plait ”assez” contrairement à la méddecine.
—> en fait, l’idéal (qui n’existe pas, comme toujours, sinon ce serait trop simple) serait de pouvoir un peu de tout, être médecinpuis quand ça me saoule ingénieure et puis revenir… mais bon faire encore plus d’études ça ira merci, à un moment faut arreeter de perdre de l’argent et commencer à en gagner:l

Pour l’EPFL, en fait faire epfl —> médecine voulait dire perdre au moins 2 ans et en plus ils prenent que les tous meilleurs; et surtout, je savais que l’EPFL, c’était la seule école où je pourrais être acceptée Ad Vitam Eternam, contrairement à médecine où il fallait que ce soit post bac. Et même si j’avais pu etre acceptée , imaginez si j’avais fait prépa puis médecine et que jee rate le concours je fais quoi?

En fait, je pensais à faire médecin et enseignant dans le. Sup ( que qq heures par semaine et bcp plus de liberté (qusi tous mes profs sont médecns aussi), mais les places sont très chères et il faut pas trop compter sur ça.

Sinon pour le coté maths en médecine je parlais bien de pendant la formation, et même, les maaths que j’aime, c’est les matrices, les complexes, la géométrie et les congruences… enfin pas les stats quoi 😐

Coté césure, c’est possible en théorie n’importe quand, mais en réalité il n’acceptent que entre la dernière année de bachelor et la premiere de master (donnc entre la 3 et la 4); c’est dans longtemps .

Pour la BCPST, le problème est qu’au final, les métiers ne sont pas assez axés maths/physique, et dans ce cas autant faire médecine si c’est pour abadonner ça (enfin c’estmon avis) . J’ai une amie en BCPST, elle fait tellement de géologie, et même de la Géographie (mes phobies).

Et enfin, peut etre le plus important: pourquoi je suis en médecine bordel! Je ne saurais pas vraiment l’expliquer (même si évidement, j’adore aider les gens en général, que ce soit en tant que prof ou pour ”soigner”, grande expérience avec mes freres et cousins :)),mais comme disait je sais plus quel philosophe, le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas; et c’est exactement ce qu’il se passe ici: à chaque fois que je m’imagine ne pas faire médecin, je me mets à pleurer. C’est très bizarre dit comme ça :)

Messages : 14

Inscription : 04 nov. 2023 14:22

Profil de l'utilisateur : Élève de CPGE

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par ClimberCarla » 04 nov. 2023 22:03

Ah oui sinon, je continue bien l’année, mais je suis pas si sure de passer que ça...
premier concours blanc je suis classée 120 (quota 149) en faisant deux grosses impasses: stats et droit (plus biochimie ou j’avais juste assité au cours; j’ai eu 1/6 😂) mais en travaillant tres peu et tres peu efficacement surtout. Mais s’il faut’ les autres n’y sont alles qu’a moitie et ne travaillent pas non plus… donc va falloir bosser plus
Mais dans tous les cas, faudra assurer les arrières en janvier/fevrier au cas ou je rate ou je change d’avis

Messages : 1252

Inscription : 03 oct. 2023 20:16

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par InfoMum » 04 nov. 2023 22:08

Les stats c'est pas des maths :wink: ?

EDIT : je n'avais lu que le 2nd message, pas le 1er. je comprends mieux. Mais, promis, si tu montais à haut niveau en stats, tu retrouverais les matrices :)
Dernière modification par InfoMum le 04 nov. 2023 22:12, modifié 2 fois.

Messages : 14

Inscription : 04 nov. 2023 14:22

Profil de l'utilisateur : Élève de CPGE

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par ClimberCarla » 04 nov. 2023 22:11

Ah oui et par rapport à la capacité de travail: quand ça me plait’ je bosse sans compter, et donc je progresse tres vite; quand ça me plait pas, mon cerveau ne semble pas vouloir retenir l’info (ce ptain de cycle de l’acide citrique…)

Messages : 820

Inscription : 01 juin 2020 16:26

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par H2Fooko » 05 nov. 2023 06:18

Bonjour ClimberCarla
ClimberCarla a écrit :
04 nov. 2023 22:11
Ah oui et par rapport à la capacité de travail: quand ça me plait’ je bosse sans compter, et donc je progresse tres vite; quand ça me plait pas, mon cerveau ne semble pas vouloir retenir l’info (ce ptain de cycle de l’acide citrique…)
Ils sont rares les métiers où l'on fait 100% ce qu'il nous plait.
Même pour les indépendants, les artistes, les entrepreneurs.
Leur liberté 'relative' a un prix.

Il y aura toujours des contingences : médecin ou ingénieure
Il faut à un moment choisir ce qu'il te plait le mieux.

Je viserais de terminer médecine en ayant au coin de l'œil les passerelles évoquées par father:
father a écrit :
04 nov. 2023 18:45
.../...
En France à ce jour il n y a qu un seul cursus dans le seul médecin=>ingé (mines de st etienne).
Peu d'élus et une procédure très précise. (pour les pharma c'est très développé et ca commence pour les dentistes). A creuser également.

Dans le sens inge/medecine, il y a plsuisuers ecoles qui le proposent (X mines paris, centrale Lyon , nantes...) mais ce n est pas très 'structuré'. Et c'est très long.

Vu que tu parles d'Epfl, il y avait une procédure qui permet aux bacheliers des sciences du vivant (davantage de maths/physique que de bio) de basculer vers medecine (avec année charnière evidemment).
C est peut être ce que tu aurais du faire... pour retarder le choix.
.../...
et puis toujours avoir un plan "B" 😉
отец (un autre père ENSICAENnais) сынок (& fils PCSI▸PC▸PC* 2020-23 à B.Pascal (63)EC Lille) и Дух мира :flag_ua: (& esprit de 🕊)

Messages : 182

Inscription : 18 févr. 2020 14:42

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Possibilités de carrière après une prepa

Message par Feedback » 05 nov. 2023 09:01

ClimberCarla a écrit :
04 nov. 2023 21:56
Merci pour vos réponses :)

Par rapport à toutes ces questions:
- oui,la médecine c’est assez répétitif, en tout cas en théorie; d’ailleurs,
Je crois que tu as des à priori via ta vision du médecin généraliste gérant TA bobologie.
C’est pourtant une spé qui va te confronter à plein d’autres choses que des rhumes.
Tu as d’autres spé qui sont aussi transverses comme la radio, la médecine interne, la réa, les urgences,l’anapathologie, avec au sans contact patient etc.. où tu vas être confrontée à une variété importante et diverse de problématiques.
En radio, tu peux même avoir une activité interventionnelle si la partie « bricolage » de la médecine t’intéresse.

Répondre