Prix études doctorat dans une université étrangère

Tout ce qu'il est possible de faire après une école.

Messages : 70

Inscription : 22 nov. 2016 16:05

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par Houlala » 29 déc. 2023 09:11

Pour une poursuite post-prépa à l’université en France, penser aux magistères (de physique, vu le projet de recherche, ou de maths, vu qu’il adore les maths).
Le magistère de physique d’Orsay par exemple est étroitement lié à l’ENS Paris-Saclay. L’université Paris-Saclay est dans le top ten du classement de Shanghai pour la recherche en physique.
Pour les ENS, ne pas oublier de candidater sur dossier en plus de passer les concours.
Des écoles bien positionnées pour faire ensuite de la recherche en physique : (pas exhaustif du tout) X, ESPCI, Ensta, IOGS Supoptique (au moins ces deux dernières offrent la possibilité de suivre le magistère de physique en supplément). Phelma aussi ouvre largement sur une poursuite en thèse, ENSE3. Les écoles des Mines ont des bons partenariats aussi pour monter des projets de thèse.

Messages : 142

Inscription : 07 juin 2023 12:52

Profil de l'utilisateur : Élève de lycée

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par trek » 29 déc. 2023 09:48

Merci Houlala et à tous ceux qui m'ont répondu.
On avait vu ces choix possibles, même si l'ESPCI est davantage ouvert à ceux qui ont fait PC.

Messages : 12773

Inscription : 10 nov. 2010 22:03

Profil de l'utilisateur : Professionnel

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par father » 29 déc. 2023 10:07

C est surtout que s il n aime pas la chimie il ne pourra pas y couper en allant à l espci en 1a.
(Espci a plusieurs doubles diplômes)

Ça laisse encore du choix dans les écoles citées sur 4 concours distincts.
Ense3 pour la physique sans plus…
Cela va du très sélectif x/ens au plus abordable (phelma iogs).
Le magistère est une alternative.

Pour les theses en France, il y a les theses cifre (dans le privé donc) adossées à une fac et les thèses en labo universitaire.
S il vise une carrière académique, les 2ndes sont à privilégier.
Pour la question des recherches de financement, il n en est pas encore là.

Messages : 1313

Inscription : 03 oct. 2023 20:16

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par InfoMum » 29 déc. 2023 10:28

Pour les theses en France, il y a les theses cifre (dans le privé donc) adossées à une fac et les thèses en labo universitaire.
S il vise une carrière académique, les 2ndes sont à privilégier.
Pas faux mais un peu caricatural. Dans plein de domaines, la frontière privé/académique s'efface. Dans certains laboratoires universitaires (de chimie par exemple), la majorité des doctorants sont financés plus ou moins directement par une collaboration industrielle (ou en tout cas hors université ou ministère).
En revanche il est vrai que si on vise une carrière d'enseignant chercheur, il est préférable d'enseigner (pendant la thèse, monitorat ou vacation, ou juste après, ater).
Dernière modification par InfoMum le 29 déc. 2023 10:32, modifié 1 fois.

Messages : 1313

Inscription : 03 oct. 2023 20:16

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par InfoMum » 29 déc. 2023 10:31

Quoiqu'il en soit, le fils de trek a largement le temps avant d'y penser

Messages : 461

Inscription : 14 févr. 2023 15:55

Profil de l'utilisateur : Élève de lycée

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par Jhac9 » 29 déc. 2023 11:00

trek a écrit :
26 déc. 2023 10:38

Oui c'est plutôt dans cette direction, même si j'ai lu que c'est fini le temps où c'était distinct le privé et le public, donc avec interaction avec le privé, ce qui est devenu le standard.
Les postes sont toujours bien distincts, soit MdC/CNRS avec statut de fonctionnaire (plus beaucoup de postes de CNRS, par contre les postes de MdC deviennent de moins en moins attractifs), soit CDI en entreprise. Il est rare de changer.
il va tout faire pour trouver la bonne école pour atteindre son but (l'idéal serait ENS), sinon ça sera l'université
Hors maths fonda, il y a plein d'écoles qui permettent une carrière en recherche, notamment en maths appliqués; parfois je trouve que les étudiants vont un peu vite en L3 (ENS ou rien).

Le diplôme d'ingénieur permet de plus facilement retomber sur ses pieds si on se rend compte qu'on aime pas la vie de labo après le stage de M2 ou le doctorat. La plupart des lycéens (y compris CPGE) ont une vision fantasmée de la recherche.

Messages : 1313

Inscription : 03 oct. 2023 20:16

Profil de l'utilisateur : Parent

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par InfoMum » 29 déc. 2023 11:50

Jhac9 a écrit :
29 déc. 2023 11:00
trek a écrit :
26 déc. 2023 10:38

Oui c'est plutôt dans cette direction, même si j'ai lu que c'est fini le temps où c'était distinct le privé et le public, donc avec interaction avec le privé, ce qui est devenu le standard.
Les postes sont toujours bien distincts, soit MdC/CNRS avec statut de fonctionnaire (plus beaucoup de postes de CNRS, par contre les postes de MdC deviennent de moins en moins attractifs), soit CDI en entreprise. Il est rare de changer.
Je doute que ça passionne le fils de trek de rentrer dans ces détails mais je crois que, dans le contexte, la phrase de trek s'appliquait à la période doctorale ou immédiatement post doctorale (par opposition aux postes permanents, fonctionnaires ou CDI...) et je suis assez d'accord.

Pour les postes permanents, il y a certes probablement une étanchéité relative entre d'un côté une carrière CNRS ou universitaire et d'un autre côté une carrière chez Total ou industrie pharmaceutique par exemple. En revanche c'est beaucoup plus fluide si on ajoute dans le paysage tout ce qu'il y a entre les deux (cdi en établissements publics : les diverses agences, ou les Epic : CEA, INERIS..., etc.).

Messages : 12773

Inscription : 10 nov. 2010 22:03

Profil de l'utilisateur : Professionnel

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par father » 29 déc. 2023 12:33

L étanchéité va aussi dépendre de la discipline.
En informatique je connais des chercheurs qui ont cède aux sirènes des gafam (on peut comprendre).
Sauf erreur ils sont en dispo 👍

Le choix de faire un doctorat
Puis celui de sa localisation me semble importer davantage que de savoir comment le labo est financé.
Ceci dit c est rassurant de savoir que le labo disposera de fonds suffisants pour acheter du matériel et payer les déplacements aux symposiums.
C est une information à rechercher assez tôt.
Durant le m2r (ou avant).

Messages : 830

Inscription : 01 sept. 2008 16:49

Profil de l'utilisateur : Professionnel

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par Wilfried.kro » 29 déc. 2023 13:46

En informatique il y a des mouvements dans les deux sens. Académique vers privée et réciproquement.
Mais quelques soit la disciplines, réussir le concours du CNRS (être recruté comme CR quoi) ouvrent bien des portes. Il faut dire que c est extrêmement compétitif (la comparaison n a pas beaucoup de sens mais il est , en général, plus « difficile » et remarquable d être recruté comme cr que de rentrer à l ens). La plus part des chercheurs du cnrs y restent mais s ils pensent que l herbe est plus verte ailleurs, ce n est généralement pas un problème d y aller.

Mais toutes ces considérations me paraissent bien prématurées si on parle d un taupin.

W.

Messages : 14

Inscription : 10 juin 2013 14:25

Profil de l'utilisateur : Élève de lycée

Re: Prix études doctorat dans une université étrangère

Message par Ramen » 19 janv. 2024 00:50

Je me sens obligée d'intervenir car il y a de nombreuses choses fausses dans ce fil.
Je suis diplômée d'une thèse en fr et mariee à un americain en thèse a nyc.
Tout d'abord la grande majorité des thèses en sciences dures sont rémunérées que ca soit en france ou aux us. Une these serieuse est payee, pas besoin de s'inquiéter des frais d'inscription.

Ensuite il y a un grand nombre de francais en these aux us. Effectivement c'est long (6 ans), mais quand c'est dans une université de la ivy league ou le mit ca vaut le coup. C'est aussi un diplome interessant pour s'expatrier car reconnu partout, surtout s'il a etait obtenu dans une fac prestigieuse. En economie par ex, un phd d'une fac prestigieuse va ouvrir des portes dans le gouv us et des institutions comme le FMI ou la banque mondiale qui recrutent bcp de phd.
A l'opposé, le diplome en master us et le diplôme d'ingénieur sont assez peu reconnus aux us.

Répondre