temps de détente en prépa

vous avez des questions sur la vie en prépa ?

Messages : 149

Enregistré le : 21 déc. 2017 22:32

Classe : Tle S svt

Re: temps de détente en prépa

Message par Skyrim2002 » 15 avr. 2019 09:29

Je ne savais pas que les 2h de sport des prépa n'étaient pas forcément respectées ; je n'aime pas du tout le sport à l'école je suis dernier de ma classe :oops: ; j'espère que si nous devons faire du sport en prépa nous ferons ce que nous souhaitons ; par contre je fais un footing d'une heure le samedi matin et vais aussi régulièrement à la piscine. Je pense que je ne garderai que la piscine car nager me détend énormément, en espérant avoir une piscine à proximité ^^. Je ne sais même pas encore où je vais atterrir, j'ai hâte de savoir. Merci pour les conseils et retours d'expérience.

J'ai abusé du "je" dans mon message, désolé :lol:
2018-2019 : Tle S-SVT spé maths
2019-2020 : BCPST Saint-Louis

Messages : 219

Enregistré le : 06 juin 2017 09:43

Classe : intégré

Re: temps de détente en prépa

Message par koopakg » 15 avr. 2019 12:43

Saint Germain a écrit :
14 avr. 2019 12:28
Parce le problème des étudiants qui préparent des concours (CPGE ou autres) c'est le non-respect de leur temps de loisirs/détente parce qu'ils culpabilisent sur le fait de ne pas travailler en assimilant de manière fausse et insidieuse ce temps de repos à une perte de temps.
Tu dis "que ceux qui veulent faire du sport peuvent le faire" oui en théorie c'est joli mais combien le font en pratique ?
De ce que j'ai observé dans une prépa top 10, une grande majorité n'avait pas besoin d'être tenue par la main pour faire un break/autre chose que travailler quand ils le pouvaient.

Globalement la prépa sur-protège et sur-encadre déjà les étudiants, je ne suis pas sûr que la solution soit d'encore renforcer les côtés "obligatoires" ...

Messages : 2130

Enregistré le : 04 mars 2018 23:40

Re: temps de détente en prépa

Message par Saint Germain » 15 avr. 2019 14:07

koopakg a écrit :
15 avr. 2019 12:43
Globalement la prépa sur-protège et sur-encadre déjà les étudiants, je ne suis pas sûr que la solution soit d'encore renforcer les côtés "obligatoires" ...
"Sur-protéger" : en quoi ? Il ne faut pas exagérer quand même. Mais on dirait que les remarques que je lis dans ce post viennent avant tout de non-sportifs à mon avis (ce qui renforce un peu le cliché de l'élève en prépa pas très sportif). Les arguments avancés ne me semblent pas très pertinents.
Personnellement je n'ai pas aimé tous les sports pratiqués loin de là durant ma scolarité (d'ailleurs personne n'aime tous les sports) mais j'étais quand même très heureux quand venait l'heure du sport et de ce que j'ai observé la très très grande majorité des élèves l'était aussi. Pourquoi ? Parce que ça permettait entre autres de se défouler, de s'aérer et de souffler. Faire croire que le sport a été ou est une contrainte relève quand même de la mauvaise foi ou d'une très grande exagération.
Quand je vois le profil de certains élèves de CPGE je pense que ça ne leur ferait pas trop de mal d'avoir une activité sportive d'oû mon propos.

Messages : 1371

Enregistré le : 26 août 2013 15:52

Re: temps de détente en prépa

Message par lucascab » 15 avr. 2019 15:01

Justement les sportifs en prépa n'ont en général pas besoin d'avoir un cours obligatoire. Je faisais énormément de sport en prépa, mais certainement pas dans l'enceinte de la prépa. Ceux qui font des sports co ou individuels à bon niveau ne le font pas dans le lycée.

Je trouve ça contreproductif de figer des créneaux de sport : ceux qui en font déjà s'en foutent, et ceux qui n'en font pas n'ont sans doute aucune envie de se voir imposer 2h qu'ils pourraient mettre à contribution pour autre chose.

Je pense qu'on est assez autonome à cet âge là pour s'organiser. L'important étant que ceux qui veulent puissent disposer des infrastructures sportives du lycée à des heures décalées (tôt le matin ou tard le soir). Par contre je trouve pas ça pertinent de les encadrer.
MP-L3-Arts et Métiers-Ecole Polytechnique de Montréal-Consultant-Consultant Senior-WannabeManager

Messages : 701

Enregistré le : 17 sept. 2017 22:09

Re: temps de détente en prépa

Message par Nabuco » 15 avr. 2019 15:15

Saint Germain a écrit :
15 avr. 2019 14:07
koopakg a écrit :
15 avr. 2019 12:43
Globalement la prépa sur-protège et sur-encadre déjà les étudiants, je ne suis pas sûr que la solution soit d'encore renforcer les côtés "obligatoires" ...
"Sur-protéger" : en quoi ? Il ne faut pas exagérer quand même. Mais on dirait que les remarques que je lis dans ce post viennent avant tout de non-sportifs à mon avis (ce qui renforce un peu le cliché de l'élève en prépa pas très sportif). Les arguments avancés ne me semblent pas très pertinents.
Personnellement je n'ai pas aimé tous les sports pratiqués loin de là durant ma scolarité (d'ailleurs personne n'aime tous les sports) mais j'étais quand même très heureux quand venait l'heure du sport et de ce que j'ai observé la très très grande majorité des élèves l'était aussi. Pourquoi ? Parce que ça permettait entre autres de se défouler, de s'aérer et de souffler. Faire croire que le sport a été ou est une contrainte relève quand même de la mauvaise foi ou d'une très grande exagération.
Quand je vois le profil de certains élèves de CPGE je pense que ça ne leur ferait pas trop de mal d'avoir une activité sportive d'oû mon propos.
Alors c est sympathique de qualifier les gens de non sportifs quand on ne les connaît pas.
J ai du mal à comprendre ce quI n est pas convaincant dans le fait qu avoir un sport commun est qqch qui correspond malheureusement rarement à tous, on peut très bien aimer qqs sports précis et pas ceux qui souvent plaisent à la majorité. Et malheureusement le creneau de sport obligatoire de ce fait ne peut satisfaire tout le monde, et peut être vécu comme une contrainte (c est vrai pour certains au lycee au collège, typiquement la gym ça passionne peu...). Objectivement je pense que c est beaucoup plus facile d imposer un sport quand on a l argent et le public pour avoir une certaine diversité (ce que potentiellement quasiement seul ginette doit pouvoir assurer). Ce qui probablement fait que le sport est vécu comme divertissant c est qu il y a contact avec les autres signficativement plus qu en cours, ce qui n est pas forcément du au sport lui même mais plus à la socialisation.

Mais le fait est que generalement dans une certaine mesure il est possible de faire le sport qu on veut s il est pas trop exotique mais pas forcément tous au même créneau enfin du moins dans la prépa où j étais.
Et encore une fois j ai l impression qu on exagere encore grandement la part de personne ne prenant pas assez de repos, je pense qu au moins 90% de ma promo prenait largement 2 heures par semaine pour décompresser, surtout vu la dernière phrase qui a priori semble soit grossophobe soit considérant qu en prepa il y a pas mal de fous travaillant h24...

Messages : 2130

Enregistré le : 04 mars 2018 23:40

Re: temps de détente en prépa

Message par Saint Germain » 15 avr. 2019 17:19

Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
Alors c est sympathique de qualifier les gens de non sportifs quand on ne les connaît pas.

J'ai précisé "on dirait" et "à mon avis" c'est donc plutôt une supposition, une opinion. Je ne sais pas si c'est vrai ou si c'est faux. Pourquoi j'ai supposé cela ? Parce que la plupart des non-sportifs que je connais tiennent peu ou prou ce même type de discours.
Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
J ai du mal à comprendre ce quI n est pas convaincant dans le fait qu avoir un sport commun est qqch qui correspond malheureusement rarement à tous, on peut très bien aimer qqs sports précis et pas ceux qui souvent plaisent à la majorité.
On varie suffisamment de sport dans l'année pour satisfaire à peu près tous les goûts. Par ailleurs pratiquer d'autres sports que ceux qu'on aime c'est aussi s'ouvrir l'esprit.
Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
Et malheureusement le creneau de sport obligatoire de ce fait ne peut satisfaire tout le monde, et peut être vécu comme une contrainte (c est vrai pour certains au lycee au collège, typiquement la gym ça passionne peu...).
Encore une fois le terme de contrainte est clairement exagéré. La gym ne me passionne pas plus que ça (encore que il y a différents sports dans la gym) mais j'y suis toujours allé avec plaisir comme la plupart de mes camarades ou en tous cas personne ne l'a vu comme une contrainte ça c'est certain.
Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
Objectivement je pense que c est beaucoup plus facile d imposer un sport quand on a l argent et le public pour avoir une certaine diversité (ce que potentiellement quasiement seul ginette doit pouvoir assurer).
Il y a plusieurs lycées qui disposent d'infrastructures sportives (ou à proximité). Ce n'est pas une question de public ou de privé. Il n'y a pas que Ginette dans la vie.
Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
Ce qui probablement fait que le sport est vécu comme divertissant c est qu il y a contact avec les autres signficativement plus qu en cours, ce qui n est pas forcément du au sport lui même mais plus à la socialisation.
Oui tu l'as très bien dit "socialisation" c'est l'un des nombreux effets bénéfiques du sport.
Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
Et encore une fois j ai l impression qu on exagere encore grandement la part de personne ne prenant pas assez de repos, je pense qu au moins 90% de ma promo prenait largement 2 heures par semaine pour décompresser, surtout vu la dernière phrase qui a priori semble soit grossophobe soit considérant qu en prepa il y a pas mal de fous travaillant h24...
Rien à voir avec de la "grossophobie" ou de la "folie" , encore de l'exagération...J'ai dit ça parce qu'une partie des élèves de prépa sont très stressés (et notamment parmi les non-sportifs), et pratiquer une activité sportive ne pourrait leur faire que du bien...

Messages : 701

Enregistré le : 17 sept. 2017 22:09

Re: temps de détente en prépa

Message par Nabuco » 15 avr. 2019 17:59

Saint Germain a écrit :
15 avr. 2019 17:19
Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
J ai du mal à comprendre ce quI n est pas convaincant dans le fait qu avoir un sport commun est qqch qui correspond malheureusement rarement à tous, on peut très bien aimer qqs sports précis et pas ceux qui souvent plaisent à la majorité.
On varie suffisamment de sport dans l'année pour satisfaire à peu près tous les goûts. Par ailleurs pratiquer d'autres sports que ceux qu'on aime c'est aussi s'ouvrir l'esprit.
Alors ça ça dépend beaucoup de la formule adoptée et des capacités. Typiquement si ça reste dans une mentalité type lycée ça ne marche pas, si c'est dans une mentalité préparer le sport à l'X idem (ce qui est quand même un objectif pour certains). Le "s'ouvrir l'esprit" me semble un peu inadapté ici (ce n'est pas jouer au foot pour la je ne sais combien-t-ième fois qui va plus m'ouvrir l'esprit ou me le faire aimer si c'est un sport que je n'aime pas spécialement). Si c'est pour retrouver les 10 mêmes sports qu'au lycée à 10 semaines d'intervalles (football, basketball, athlétisme, handball, volleyball, ping pong, badminton). Je suis d'accord que s'il y avait une vraie diversité, la possibilité de faire des sports inédits pour beaucoup (escalade, escrime, même certains sports de combat) ton argument tiendrait, mais pour une partie des lycées malheureusement ce n'est pas possible.
Saint Germain a écrit :
15 avr. 2019 17:19
Nabuco a écrit :
15 avr. 2019 15:15
Et malheureusement le creneau de sport obligatoire de ce fait ne peut satisfaire tout le monde, et peut être vécu comme une contrainte (c est vrai pour certains au lycee au collège, typiquement la gym ça passionne peu...).
Encore une fois le terme de contrainte est clairement exagéré. La gym ne me passionne pas plus que ça (encore que il y a différents sports dans la gym) mais j'y suis toujours allé avec plaisir comme la plupart de mes camarades ou en tous cas personne ne l'a vu comme une contrainte ça c'est certain.
La gym (en tout cas ce que j'en ai vécu) consiste à sur les deux heures dédiées ne rien faire ou parler ou faire n'importe quoi d'autre pendant 1h30 et essayer deux trois trucs le reste du temps. Je caricature un peu mais c'est globalement ce que j'ai vécu tout le lycée et je doute être une exception. C'est objectivement 2 heures que la majorité des élèves auraient probablement échangé avec un foot ou un truc qui les motive plus. Après si tu ne considères pas que faire quelque chose qui ne te motive pas et pendant lequel tu pourrais si tu avais le droit faire des choses que tu préfèrerai largement est de la contrainte, je ne peux pas contredire. Peut être la gym est caricaturale, mais chacun a des sports qu'il n'aime pas spécialement qui sont sa gym (le rugby pour les gens qui n'ont pas la carure souvent peut être mal vécu, le ping-pong n'est parfois pas considéré comme un sport).

Saint Germain a écrit :
15 avr. 2019 17:19
Il y a plusieurs lycées qui disposent d'infrastructures sportives (ou à proximité). Ce n'est pas une question de public ou de privé. Il n'y a pas que Ginette dans la vie.
Le fait est qu'il faut les effectifs et les infrastructures. Typiquement le lycée ou j'étais (et certains autre lycées publics parisiens) n'avaient pas les infrastructures pour faire un certain nombre de sport, et donc les possibilités étaient assez limitées. Et pour les infrastructures à proximité il faut que le lycée y ait les droits.

Saint Germain a écrit :
15 avr. 2019 17:19
Oui tu l'as très bien dit "socialisation" c'est l'un des nombreux effets bénéfiques du sport.
Effet bénéfique qui à priori ne nécessite pas le sport mais peut être trouvé dans tout autre moyen de distraction à plusieurs.

Saint Germain a écrit :
15 avr. 2019 17:19
Rien à voir avec de la "grossophobie" ou de la "folie" , encore de l'exagération...J'ai dit ça parce qu'une partie des élèves de prépa sont très stressés (et notamment parmi les non-sportifs), et pratiquer une activité sportive ne pourrait leur faire que du bien...
J'ai vraiment beaucoup de mal à voir la corrélation ne pas faire du sport et être très stressé, et encore une fois la partie évoquée était moins de 10% de la promo pour ma part. Certes le sport permet de décompresser mais y a pleins d'autres choses qui permettent de décompresser, il faut juste s'accorder un peu de temps.

Objectivement en prépa c'est beaucoup plus simple de gérer par soi-même le temps accordé au sport, les gens font du sport où ils veulent quand ils veulent histoire d'avoir un environnement adapté (par exemple pour son niveau sportif), surtout quand une partie non négligeable des élèves sont majeurs et à priori ont normalement conscience de l'importance du sport pour eux.

Messages : 493

Enregistré le : 08 juin 2017 21:39

Classe : Moi j'joue à Albion

Re: temps de détente en prépa

Message par MinAloye » 15 avr. 2019 20:26

Je suis totalement d'accord avec Nabuco, et je rajouterai juste que non, le terme de contrainte n'est pas exagéré :
Dans le Larousse, le sens qui peut s'appliquer ici est "Obligation créée par les règles en usage dans un milieu, par les lois propres à un domaine, par une nécessité, etc"
Tu ne vois vraiment pas le lien avec ce que tu proposes ?
PS : c'est bête de s'être fait chier pour voir que t'avais perdu :)

Messages : 2130

Enregistré le : 04 mars 2018 23:40

Re: temps de détente en prépa

Message par Saint Germain » 15 avr. 2019 20:30

MinAloye a écrit :
15 avr. 2019 20:26
Je suis totalement d'accord avec Nabuco, et je rajouterai juste que non, le terme de contrainte n'est pas exagéré :
Dans le Larousse, le sens qui peut s'appliquer ici est "Obligation créée par les règles en usage dans un milieu, par les lois propres à un domaine, par une nécessité, etc"
Tu ne vois vraiment pas le lien avec ce que tu proposes ?
C'est une interprétation infantile de la définition.
Aller en cours de maths ou physique c'est une contrainte aussi pour toi ?
Quand une mère contraint son enfant à manger des légumes parce que c'est bon pour la santé est-ce un mal ou une mauvaise contrainte ?
Un peu de recul stp...

Messages : 701

Enregistré le : 17 sept. 2017 22:09

Re: temps de détente en prépa

Message par Nabuco » 15 avr. 2019 21:27

Saint Germain a écrit :
15 avr. 2019 20:30
MinAloye a écrit :
15 avr. 2019 20:26
Je suis totalement d'accord avec Nabuco, et je rajouterai juste que non, le terme de contrainte n'est pas exagéré :
Dans le Larousse, le sens qui peut s'appliquer ici est "Obligation créée par les règles en usage dans un milieu, par les lois propres à un domaine, par une nécessité, etc"
Tu ne vois vraiment pas le lien avec ce que tu proposes ?
C'est une interprétation infantile de la définition.
Aller en cours de maths ou physique c'est une contrainte aussi pour toi ?
Quand une mère contraint son enfant à manger des légumes parce que c'est bon pour la santé est-ce un mal ou une mauvaise contrainte ?
Un peu de recul stp...
À un moment on ne peut pas débattre d une définition à la rigueur on peut se rendre compte d un désaccord sur le sens donné au mot par chacun.
Ce n est pas parce que c est une contrainte que ce n est pas nécessaire ou important par contre (il faut préserver l eps au collège)

Répondre